Équipe nationale

Belloumi : «J’ai failli jouer avec Maradona au Barça»

Dans un entretien au site électronique algérien Le Score, Lakhdar Belloumi, l’ancien international algérien, a relaté comment il a manqué de peu de jouer aux côtes de Diego Maradona au Barça. «C’était à la fin du match contre le Nigéria pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde 1982. Helenio Herrera est venu spécialement me superviser à Constantine pour négocier mon transfert. On s’est vus après le match, il m’a alors proposé de jouer au Barça. Je lui ai fait savoir que la loi de la Fédération algérienne de football ne permettait pas aux joueurs algériens d’évoluer à l’étranger avant l’âge de 27 ans. Il n’en revenait pas. Mais comme il me voulait à tout prix, il a insisté à ce que je l’accompagne au siège de la Fédération pour essayer d’avoir une dérogation. Je me souviens qu’on est allés voir le secrétaire général de la FAF, le regretté Moulay. Il lui a expliqué que ce n’était pas possible parce que la loi ne le permettait pas», raconte Belloumi qui n’a pas caché ensuite sa déception en disant : «C’est normal parce que c’était quand même le FC Barcelone qui me voulait à l’époque et pas n’importe quel club. Et dire que j’ai failli jouer avec Diego Maradona qui avait rejoint le Barça juste après la Coupe du monde-1982. On aurait pu donc jouer ensemble et je ne sais pas ce que cela aurait donné sur le terrain. Malheureusement, il y a eu cette fameuse loi décidée par le regretté Boumediene durant les années 1970 et qui a bloqué avant moi plusieurs grands joueurs algériens durant cette période. Je peux citer les Lalmas, Hadefi et autres Selmi. En définitive, cette loi n’avait aucun sens.»

 

Bensebaini: «Arsenal ! je n’avais pas assez de matchs internationaux»

Ramy Bensebaini est arrivé au Borussia Mönchengladbach en tant que vainqueur de la Coupe de France et vainqueur de la Coupe d'Afrique 2019. Lors de sa première saison, l'arrière gauche algérien s'est déjà révélé être un renfort de choix. Dans une interview, Bensebaini parle à SPOX et à Goal de son entraînement pieds nus en Algérie et de son passage à Arsenal.

Vous avez commencé à jouer au football dans votre ville natale au CS Constantine, où vous êtes rapidement devenu dix et capitaine. Après vous être rendu au Paradou AC pour une séance d'entraînement d'essai à Alger, votre mère a opposé son veto et vous êtes rentré chez-vous. Mais là, vous n'étiez plus accepté au CSC. Comment ?
Parce que je voulais aller au Paradou à l'époque. J'avais onze ans, mais ma mère pensait que c'était trop jeune pour aller dans une grande ville. Alors je suis resté à la maison, mais ils ont dit à Constantine qu'il n'y avait plus de place pour moi maintenant. Bien sûr, les dirigeants du CSC ne voulaient pas que je parte, mais pour être honnête, je ne connais toujours pas les raisons exactes pour lesquelles je n'ai pas été autorisé à reprendre par la suite.

Vous étiez alors sans club pendant un an avant que ça marche finalement l'année suivante et que vous débarquiez au Paradou. Vous avez ensuite dû jouer pieds nus pendant trois de vos six années à l'académie là-bas. Pourquoi le club a-t-il attaché de l'importance à cela ?
Le plus important était le premier contact avec le ballon, le contrôler parfaitement et pouvoir continuer à le jouer correctement.

Étiez-vous au courant de cela en 2007 lorsque vous vous êtes présenté au PAC ?
Pas vraiment. J'avais entendu dire de cette méthode d’entraînement, cependant, je ne savais pas si c’était vrai ou pas. Une fois sur place, j'ai constaté que c'était le cas lors de l'entraînement d'essai. Là, j’ai dû taper dans un ballon pieds nus pour la première fois. Cela faisait vraiment mal et c’était totalement bizarre. Chaque fois que vous vouliez faire un retrait correctement, vous saviez que cela causerait de la douleur. Je ne le pensais pas au début, mais on s'y habitue très vite. Je me fichais rapidement de savoir si je jouais pieds nus ou non - le principal était que je jouais! (des rires). Les matchs pieds nus se jouaient parfois sans gardien contre des équipes avec des joueurs plus âgés qui portaient également des chaussures.

Quel était l’objectif ?
Nous étions onze joueurs de champ. L'objectif de l'association était avant tout de former notre comportement de défense collective.

Avez-vous gagné ces matchs avec votre équipe?
Bien sûr, et surtout avec des résultats vraiment élevés. Je me souviens de beaucoup de 7- 1 et 10- 0. Nous étions vraiment bons. Que faut-il mentionner d'autre: Paradou essaie seulement d'attirer les milieux de terrain dans l'entraînement d'essai. Ce n'est que lorsqu'ils sont au club qu'ils seront formés pour d'autres postes après un certain laps de temps. À un moment donné, je me suis retrouvé sur le côté gauche du milieu de terrain.

Avant de jouer pour la première fois dans l'équipe première de Paradou, vous avez terminé un essai à l'Arsenal FC en juillet 2013. Un transfert qui a cependant échoué, car les clubs anglais ne pouvait recruter que des joueurs étrangers avec un certain nombre de matches internationaux. Vous ne le saviez pas auparavant ?
C'est exactement la question que je me suis posée tout de suite, car sinon je serais, resté à la maison (Rires). Je n'avais aucune idée et je ne peux pas donner de réponse précise à cette question. Tout cela a été une surprise pour moi et j'ai été déçu aussi, mais en même temps confiant qu'un jour je deviendrais professionnel en Europe.

Vous vous êtes entraîné avec l'équipe professionnelle à Londres pendant un mois entier.
Au début, j'étais dans la deuxième équipe pendant très peu de temps, puis j'ai rejoint les professionnels. Il y avait des sessions de formation là-bas presque tous les jours. Au final, cinq entraîneurs ont décidé de mon avenir. Quatre d'entre eux ont levé le pouce et m'auraient pris. Mais l'un d'eux a dit que c’était impossible parce que je n'étais pas un Européen, ni disputé assez de matchs internationaux.

Pour la saison 2014/15, vous avez finalement été récompensé par Paradou qui vous a envoyé à Lierse SK en Belgique. Comment avez-vous vécu longtemps seul hors d'Algérie pour la première fois ?
Les premiers jours en particulier ont été très difficiles, sans famille ni amis. Je ne connaissais personne là-bas et je ne parlais pas la langue flamande. Je n'ai rien compris, même pas pendant l'entraînement. Ni l'entraîneur ni les coéquipiers n'ont eu une bonne conversation avec moi. Pendant mon temps libre, je ne quittais presque jamais ma chambre. J'ai souvent pleuré et pensé: je n'ai rien à faire ici, je voulais vraiment rentrer chez moi.

Mais cette expérience n'a pas duré longtemps. Au final, vous y avez fait 29 matches.
Je me suis dit que je ne pouvais pas abandonner tout de suite. Ensuite, il serait devenu beaucoup plus difficile pour moi de prendre pied en Europe. Je me suis accroché pour tenir et ne pas laisser tomber. Au fil du temps, j'ai aussi eu de meilleures relations avec mes coéquipiers venus du Maroc ou d'Egypte. Ensuite, il est devenu aussitôt plus facile pour moi de m'habituer à tout et de pouvoir jouer.

Votre venue à Gladbach
Au début, j'en avais un peu peur, car j'avais déjà eu l’expérience d’évoluer dans un club sans parler la langue. Je savais aussi que l'allemand est très difficile à apprendre. Et c'est vraiment le cas.

Ça s'est beaucoup amélioré, non ?
L'intérêt de la Bundesliga m'a surtout rendu fier, car c'était la preuve que j'ai travaillé dur pour y arriver. Maintenant, je m'entends bien avec tout le monde, ça va très bien ici. C’est une question de ponctualité et de rigueur au début. Il faudra beaucoup plus de temps pour maîtriser la langue.

City-Bournemouth: Mahrez dans le onze de départ

Ce soir Manchester City reçoit en EFL Cup Bournemouth (coup d’envoi à 19h45), une compétition dont les Citizens sont détenteurs et ils comptent écrireune nouvelle ligne dans leur riche palmarès en conservant le trophée encore cette saison.

Ni Atal, ni Boudaoui contre Bordeaux

C’est un début de saison assez compliqué pour les deux Fennecs, Youcef Atal et Hichem Boudaoui. Dimanche face à Bordeaux, l’OGC Nice va affronter son adversaire du jour sans les services des deux internationaux algériens.

Le sort s’acharne contre Youcef
Le premier, blessé la saison passée, est revenu en force avant de rechuter. Le joueur a pris quelques jours de repos, mais son retour n’était pas à la hauteur. Malheureusement, le destin s’acharne contre lui, il s’est blessé une nouvelle fois lors du dernier match contre le PSG. Une blessure qui va l’éloigner des terrains pendant presque un mois.

Hichem n’a pas vraiment fêté son anniversaire
Aujourd’hui, l’OGC Nice a souhaité, à travers son compte Twitter, un bon anniversaire à Boudaoui qui fête ses 21 ans. Le joueur, et comme son coéquipier Atal, n’a pas eu de chance en ce début de saison. Hichem avait montré un excellent visage lors de la période de préparation et les matches amicaux, mais lors du stage en Autriche, le milieu de terrain se blesse au genou. Une blessure qui l’a empêché de poursuivre les entrainements. D’ailleurs, il n’a repris le travail en solo que la semaine dernière. Il est fort possible qu’il rejoigne les entrainements collectif la semaine prochaine et participera aux matchs, mais après celui de Bordeaux.

Kh. S.

Officiel : Naples accepte de prêter Ounas à Cagliari

Naples a trouvé un accord définitif avec Cagliari pour le transfert d'Adam Ounas. Les détails.
Ces dernières semaines, le président napolitain, Aurelio De Laurentiis, a précisé qu'aucune autre nouvelle signature n'arriverait sans quelques ventes ou prêts de joueurs. Et comme nous l’avons déjà évoqué, les dirigeants du club de Cagliari, n’ont jamais caché leur intention de bénéficier des services de l’international algérien, Adam Ounas. Cependant, ce dernier est trop cher pour leur trésorerie, du moment que Napoli estime le bon de sortie du Fennec à environ 15 millions d'euros.
Maintenant, le joueur se prépare pour une nouvelle aventure à Cagliari. En fait, un accord a été conclu avec le club sarde concernant un prêt sans obligation d’achat.
Les chiffres ne sont pas encore connus, mais il s'agirait d'un prêt onéreux d'environ 2 millions d'euros, plus une somme fixée à environ 10 millions d'euros au cas où Cagliari voudrait acheter son contrat, qui rappelons le prendra fin avec Napoli en juin 2022.

Kh. S.

Mahrez d’entrée contre Bournemounth

Les joueurs de Manchester City entameront leur campagne pour la Coupe EFL jeudi en accueillant l'équipe de Bournemouth au stade Etihad au troisième tour. On s'attend à un match compétitif avec des buts aux deux extrémités.
Les Citizens ont réussi leur premier match de Premier League avec une victoire contre les Wolves et ont affiché une forme offensive qui pourrait bien causer des problèmes à la ligne arrière de Bournemouth.
L'équipe de Pep Guardiola a remporté la compétition ces trois dernières années et n'a montré aucun signe de rouille. Ses joueurs ont commencé leur saison lundi avec une impressionnante victoire 3-1 face aux Wolves en Premier League.
City a joué trois matchs en seulement six jours, il est donc probable que Guardiola apporte des changements à son onze de départ. Cela signifie que des jeunes tels que Liam Delap, Tommy Doyle et Adrian Bernabe pourraient avoir l'occasion d'impressionner, tandis que Ferran Torres pourrait signer sa première titularisation depuis qu'il est de retour de Valence.
Un autre joueur espère figurer dans le onze de départ des Citizens, c’est le capitaine des Verts, Riyad Mahrez, qui était un remplaçant inutilisé contre les Wolves, car il venait juste de revenir après avoir été testé positif au coronavirus.
Laissé sur le banc, lundi, il est presque certain de commencer contre Bournemouth, lui qui garde de bons souvenirs de leur affrontement alors qui a réussi a marqué lorsque les deux équipes se sont rencontrées au Vitality Stadium en mars 2019.
Les quatre derniers buts de Mahrez pour City étant tous à domicile, il aura hâte de se lancer pour la nouvelle campagne jeudi. Bournemouth offrira probablement à des joueurs comme Mahrez des occasions de marquer.

Kh. S.

EN: Zorgane et Lamara pré-convoqués !

Le milieu offensif du Paradou AC Adam Zorgane et le latéral gauche du MC Alger Nabil Lamara figurent dans la liste élargie du sélectionneur national, en vue de deux éventuels matchs amicaux prévus en octobre en Europe.

4 Espérantistes dans la liste élargie de Belmadi

Djamel Belmadi, le sélectionneur national, a adressé des pré-convocations à 4 joueurs de l’Espérance Sportive de Tunis. En effet, comme révélé par nos soins hier, la FAF a terminé le processus d’envoi des pré-convocations aux joueurs choisis par Belmadi dans le cadre d’une liste élargie en prévision du stage d’octobre qui aura lieu en Europe.

Les débuts de Farés contre Cagliari compromis

Comme nous l’avons évoqué, l’ex ailier de SPAL, Mohamed Fares, a effectué hier après-midi sa première séance d'entraînement sous les ordres de Simone Inzaghi. Il a commencé par un léger échauffement, puis a participé à des exercices de possession de balle en tant que joker. Il était, toutefois, exempté du match d’application entre joueurs. Mais, le joueur risque de ne pas pouvoir être incorporé lors en début du championnat contre Cagliari. C’est ce que rapporte le Corriere dello Sport. Pour le convoquer, Lazio doit, d’abord, vendre Bastos. Ce n'est qu'ainsi que le club pourra officialiser l'adhésion de l’international algérien. Le départ de l'Angolais doit être effectué avant vendredi 25 septembre à 12h00, date limite de remise de la liste des joueurs de chaque club pour la nouvelle saison, qui peut ensuite être modifiée jusqu'au 5 octobre.

Kh. S.

Benrahma : Crystal Palace compte sur la vente Benteke

La saison 2020/2021 est déjà en cours et Benrahma reste un joueur de Brentford, mais Crystal Palace est très proche de sa signature. L’international algérien devrait être transféré prochainement. C’est juste une question de temps et d’argent.
Crystal Palace cherche à vendre l'attaquant Christian Benteke qui suscite l'intérêt de clubs européens, pour lever des fonds. Cet argent permettrait au club de Premier League de se positionner pour Rhian Brewster et Saïd Benrahma.
Pour l’instant, Benrahma appartient toujours à Brendford. Il s’entraine régulièrement avec le groupe, mais n’assiste ni aux matchs amicaux ou officiels. L'équipe de Frank Thomas a commencé la nouvelle saison avec une victoire lors de ces deux premiers matchs. Brentford a battu Huddersfield Town (3-0), hier lors de leur premier match de championnat disputé dans leur nouveau stade.

Kh. S.

 

EN : le stage d’octobre en danger

Souffrance jusqu’au bout pour la FAF et le sélectionneur national Djamel Belmadi avant le début du stage d’octobre. Alors que la fédération a procédé à l’envoi des pré-convocations aux joueurs en prévision de cette reprise tant attendue, les organisateurs du stage peinent encore à établir un programme définitif pour le stage du mois prochain.

Farès signe 5 ans à la Lazio

Après moult attentes, Mohamed Farès est enfin une propriété de la Lazio Rome, club avec lequel il s’est engagé pour les cinq prochaines années avec un salaire annuel net de 1,3 million d’euros.

Slimani : les pourparlers ont échoué avec West Bromwich Albion

L'attaquant international, Islam Slimani, en disgrâce avec Leicester City, aurait suscité l'intérêt de West Bromwich Albion.
Signer un attaquant avant la date limite de transfert du mois prochain est une priorité pour Slaven Bilic, le patron des Baggies, dont le retour de l'équipe en Premier League a mal commencé avec des défaites consécutives contre les Foxes et Everton.
Selon Sky Sports, des pourparlers ont récemment eu lieu entre Leicester et West Bromwich au sujet d'un éventuel transfert du Fennec de 32 ans. Cependant, on prétend que ces pourparlers ont échoué, aucun accord n'a pu être conclu. Ce qui a poussé les Baggies à s’attaquer à d’autres cibles, dont l’attaquant de Huddersfield Town, Karlan Grant.
Slimani a passé la saison dernière en prêt à Monaco et a marqué neuf buts en 18 sorties en Ligue 1. L'Algérien qui a rejoint les Foxes il y a quatre ans pour un montant record de 30 millions de livres sterling, a encore un an sur son contrat au King Power Stadium.

Kh. S.

Mbappé fait vivre le calvaire à Atal

Affronter le Paris Saint-Germain est souvent un examen pour les défenses adverses. Hier après-midi, Youssef Atal l’a appris à ses dépens avec en face un sacré client, Kylian Mbappé, de retour à la compétition après avoir été contaminé à la Covid-19.

Aouchiche passeur et buteur, Abeid dans un grand jour

Nantes-Saint Etienne (2-2) : Avec ce point du nul, les Verts reprennent la tête de la L1 devant Rennes.
Dès l'entame du match, le franco-algérien, Adil Aouchiche, est à la réception d'un centre d'Yvan Neyou et surprend Lafon sur la première incursion stéphanoise dans le camp nantais. Agé de 18 ans, il est devenu le deuxième plus jeune joueur à marquer pour l'ASSE en Ligue 1, après Kurt Zouma.
Le FC Nantes réduit l'écart, mais Maçon à la 66', après sur un retrait d’Aouchiche, marque d'une frappe spectaculaire en lucarne opposée ! Adil Aouchiche, laisse sa place à Maxence Rivera à la 76’ et prouve que son entraineur, Claude Puel, avait raison de lui faire confiance et de compter sur lui.
Le deuxième algérien de ce match, le milieu défensif nantais, Mehdi Abied, est signalé hors-jeu, vérifié par le VAR à la 45’+1. Il voit l’arbitre annuler le but de son coéquipier Kolo Muani. Cela a poussé le Fennec à redoubler d’effort. Il a beaucoup aidé la ligne d’attaque. Parmi ses essais, celui a la 54'. Son centre sortant est manqué de la tête par Girotto au premier poteau. A la 65', il exécute un coup franc, à l'angle droit de la surface des Verts : le centre du numéro 8 traverse la surface sans que Girotto et Blas ne réussissent à toucher la balle. A la 74’, un nouveau temps-fort. Abeid, à l'entrée de la surface, cadre sa frappe mais Moukoudi sauve les siens. Dix minutes plus tard, il est remplacé par Traoré.

Kh. S.

Boulaya passeur face à Reims

La rencontre Metz - Reims a démarré sur un bon rythme avec deux formations volontaires, mais le dernier mot est revenu aux Grenats (2-1) grâce à un doublé de Niane.
Le gardien de but messin, Alexandre Oukidja, a été tout simplement impeccable durant la première mi-temps de jeu. Il s’est bien défendu en repoussant le ballon à quatre reprises en l’intervalle de six minutes (10’, 12’, 14’ et 16’). C’était très chaud, mais il s’en est très bien sorti et a donné encore plus confiance à ses coéquipiers.
Ces derniers, deux minutes après, réussirent à enregistrer leur premier but en Ligue 1. L’attaquant Farid Boulaya frappe un coup franc excentré sur la droite et dépose le ballon sur la tête de Niane qui marque d'une reprise rageuse. L’international algérien effectue trois autres corners, mais interceptés par les Lorrains. Il voulait aussi se rattraper après la faute qu’il a commise à la 43’ sur Foket. Penalty confirmé. Dia le transforme en prenant Oukidja à contre-pied en frappant à ras de terre sur sa droite. Malgré l’égalisation, les Messins ne lâchent pas et ajoutent le but de la première victoire pour cette saison.

Kh. S.

 

Saadi rate le break !

Après quatre journées de Ligue 1, le moins qu’on l’en puisse dire est que c’est un début de saison compliqué pour Dijon qui n’arrive pas à enregistrer de victoire. Contrairement à Strasbourg qui a signé, aujourd’hui, son premier succès (1-0) après trois défaites successives. L’international algérien, Idriss Saadi, a du attendre la 77’ pour fouler la pelouse en remplacement d’Adrien Thomasson. Pour son premier ballon, Saadi saute très haut dans la surface pour reprendre un centre de la tête. Le ballon heurte le poteau gauche !
Le Strasbourgeois affamé de ballons est signalé une minute plus tard hors-jeu dans la surface de réparation. Juste après, son coéquipier Mitrovic trouve les filets de Dijon. Saadi aurait pu corser le mise à la 84’. Lancé dans l'intervalle, Saadi prend seul la profondeur et s'en va fixer Gomis d'un crochet intérieur pied droit dans la surface. Le Strasbourgeois perd ses appuis mais s'arrache pour reprendre le ballon, contré par un défenseur dijonnais. A la 88’, le Fennec en parfaite condition physique, et sur un tir tendu de Prcic, plein axe, détourné par Gomis, a suivi dans la surface et choisit d'assurer plat du pied droit... mais le portier dijonnais capte le ballon en deux temps !

Kh. S.

 

Belkebla brouillon, Faivre en mal de concrétisation

Face à Lorient, et en cinq minutes de jeu (30’, 32’, 35’), Brest inscrit trois buts, deux pour son compte et le troisième contre son camp. Dés le début de la partie (3’), le milieu, Haris Belkebla, s’est vu averti pour simulation, au moment où ses coéquipiers réclamaient un penalty après un accrochage dans la surface. Vingt minutes plus tard, il est réprimandé par l’arbitre après un accrochage avec Hamele et fut remplacé après la pause-citron par Mbock. Quant au milieu offensif, Romain Faivre, en bonne cohésion avec Mounié, il n’a pas pu concrétiser. Ses enchainements mal cadrés, ils trouvaient le gardien adverse à la riposte. Lui aussi est remplacé à la 58' par Cardona. Les Brestois et les Lorrains ajoutent chacun un but et cèlent la partie sur le score de (3-2).

Kh. S.