Ligue 2

Bencharif : «Nous sommes revenus dans la course au maintien»

 

Vu la situation sanitaire prévalant à travers le pays qui fait face à la pandémie du coronavirus, les joueurs du MO Béjaia sont confinés en attendant des jours meilleurs. Bencharif Ali et la majorité de ses camarades se préparent néanmoins en solo pour garder la forme, en attendant bien évidemment la décision que prendront les autorités quant à l’avenir des championnats et compétitions officielles. Bencharif lance néanmoins un appel à tout le peuple algérien afin de suivre les recommandations des autorités, notamment les mesures prises au sujet du confinement. Les personnes vulnérables doivent être protégées, et la seule mesure vraiment efficace est d’éviter de sortir afin de casser la chaîne de propagation de ce virus mortel.

La JSMB prend son mal en patience

 

Alors que l’arrêt momentané du championnat de Ligue 2 vient de boucler sa troisième semaine, la formation de la JSMB, à l’instar de tous les clubs algériens, se trouve dans une situation délicate sur tous les plans ; l’avenir des Vert et Rouge est dans le flou total.

USMH : Ça se complique pour le staff technique

La reprise du championnat national reste suspendue à l’évolution de la situation sanitaire à travers le pays et le monde. Avec le prolongement de la trêve jusqu’au 19 avril, les choses deviennent compliquées pour les Harrachis et cela chamboule les plans du staff technique.

Hammouche : «A la reprise, on aura besoin d’un stage bloqué»

Au moment où le championnat est suspendu suite à la pandémie du coronavirus, l’entraîneur en chef de la JSMB, Saïd Hammouche, estime que dans le cas d’une éventuelle reprise de la compétition, toutes les équipes auront besoin d’un stage bloqué d’une durée minimale de 10 jours.

Meftahi : « J’essaie tant bien que mal de veiller sur ma forme »


Alors que l’arrêt du championnat perdure, l’attaquant de la JSMB Abdelmalek Meftahi, à l’instar de ses coéquipiers, se contente de s’entraîner en solo chez lui. Joint par nos soins, l’ex-Bordji avoue que les footballeurs du monde entier auront du mal à reprendre la compétition dans leur meilleure forme physique.

Hadjar : «Footing et exercices de renforcement au programme»

Hadjar Cherif, l’entraîneur en chef du MOB, nous a accordé un entretien ; il a évoqué plusieurs points, en particulier la situation sanitaire du pays et le coronavirus, mais aussi le club et les joueurs qui se préparent individuellement chez eux. Hadjar espère néanmoins la reprise de la compétition le plutôt possible, dès que la situation le permettra après la disparition de cette pandémie.

La JSMB risque la saignée

En prévision de l’été prochain, pas moins de 10 joueurs de la JSMB seront en fin de contrat avec le club. Ce qui favoriserait une véritable saignée dans l’effectif des Vert et Rouge, lors du prochain mercato estival.

Bouledieb : «Entamer un autre cycle de préparation individuelle»

Alors que le doute plane au sujet de l’avenir du championnat, pour le capitaine du MO Béjaia, il est préférable de continuer à travailler dans la sérénité et ne pas tomber dans les pensées négatives afin de ne pas compromettre les chances dans la course au maintien. Bouledieb Billel estime qu’il faut maintenir le rythme des entraînements en prévision d’une éventuelle reprise de la compétition.

Bouledjloud : «Combattre le virus avant de penser à reprendre la compétition»

Le président de la JSMB Abdelkarim Bouledjloud insiste sur l’importance de contrer la propagation de ce virus avant de penser à reprendre la compétition, et, par la suite, mettre en place une programmation qui arrangerait les 16 clubs. Joint par nos soins, le boss jsmbiste dira qu’il a fait appel aux autorités locales de Bejaia pour accélérer le versement de la suite de la subvention.

Allam : «On attend un signe des responsables»

Après deux semaines de gel de toutes les activités sportives au niveau national, on entre désormais dans la dernière semaine de préparation individuelle, en attendant la décision des responsables du football algérien. Allam Kamel estime qu’il est important pour tout le monde d’avoir une idée sur la suite des évènements. Sachant que le championnat et les entraînements collectifs sont suspendus depuis trois semaines, la situation risque de perdurer si aucune amélioration n’est signalée sur le plan sanitaire.

Boussalem : «On a réussi à revenir dans la course au maintien»

La situation sanitaire ne s’améliore guère quant à la propagation du coronavirus partout dans le monde. En Algérie, l’évolution de cette maladie est constante et cela incite les gens à rester chez eux, suivant ainsi les recommandations des médecins. Boussalem Marwane se joint ainsi à la campagne lancée il y a deux semaines pour appeler les gens à éviter les déplacements sauf en cas d’urgence. Le défenseur du MOB est confiné chez lui en suivant son programme d’entraînement individuel.

JSMB : Hamouche va devoir s’adapter

Deux semaines après l’arrêt momentané du championnat de Ligue 2 pour lutter contre la propagation du coronavirus, la direction, ainsi que le staff technique de la JSMB attendent un signe de la LFP quant à la date de la reprise. Ladite instance devrait prendre bientôt une décision à ce sujet.

MOB : Que faire en cas d’un éventuel report ?

 

L’incertitude plane sur le sort du championnat de Ligue 2 au vu de la situation sanitaire du pays et à l’épidémie qui affecte l’Algérie. Après la suspension des entraînements collectifs et de la compétition officielle, les joueurs du MO Béjaia, à l’image des autres clubs, se préparent en solitaire afin de se maintenir en forme, en attendant bien évidemment que les autorités du pays se prononcent au sujet du maintien ou non du championnat de Ligue 2.

Ferchouli : «Se préparer à tous les imprévus»

 

Considéré comme l’un des éléments prometteurs de l’équipe, le jeune attaquant jsmbiste Omar Ferchouli avoue avoir des difficultés à s’adapter à cette période de confinement. Contacté par nos soins, le joueur affirme qu’il essaye tant bien que mal de veiller sur sa forme physique, et ce, en s’entraînant en solo.

USMH : La crise asphyxie Laïb

Le président de l’USM Harrach Mohamed Laïb ne sait plus sur quel pied danser ; malgré ses sorties médiatiques pour atténuer la colère des joueurs, il n’a pas eu le résultat escompté.