Équipe nationale

EN : On a notre…Benzia (vidéo)

Aligné comme remplaçant vendredi passé facec à la Bolivie dans une position d’avant-centre, Benzia avait déjà épaté les présents, réussissant même l’égalisation (2-2), une prestation qui lui avait valu une ovation du public du stade Nelson-Mandela et les encouragements du staff. C’est donc naturellement qu’il a fini par revenir dans les plans hier, cette fois en tant que titulaire et dans une position qui correspond plus à son talent.

Atal : «Belmadi a toujours été là pour moi»

Dans un entretien accordé à So Foot, Youcef Atal s’est longuement exprimé sur son départ de l’OGC Nice. Il est également revenu sur son  choix de rejoindre le championnat truc, ainsi que sur l’échec des Verts à la CAN et le départ de Djamel Belmadi de la barre technique des Verts. Extraits.

«Il a l’Algérie dans le sang»

«C’est très compliqué d’y mettre des mots, Djamel –Belmadi) a tout donné pour ses joueurs et son pays. Il a l’Algérie dans le sang, et il a toujours pris ses responsabilités. Quoi que l’on dise, c’est un entraîneur qui a rendu heureux des millions d’Algériens à travers le monde en ramenant une Coupe d’Afrique en 2019 et en étant à la tête d’une équipe invaincue pendant presque trois ans. Je l’ai vu comme un grand frère, il a toujours été là pour moi quand c’était difficile.»

«La CAN ? J’ai encore du mal aujourd’hui à en parler»

«J’essaye encore aujourd’hui d’y trouver des réponses. On s’était très bien préparés en allant au Togo pour s’habituer à la chaleur, tout se passait bien. On était tellement confiants, le groupe vivait bien, et tout était réuni pour réaliser une grande CAN. Lors du premier match face à l’Angola, nous avons fait une belle première mi-temps en ouvrant le score et en déployant un beau football. En deuxième mi-temps, nous avons reculé sans raison. Tous les pires scénarios nous arrivaient, c’était inexplicable… La balle ne rentrait pas, on faisait beaucoup d’erreurs (…) Encore aujourd’hui, j’ai du mal à en parler, ça me laisse un goût trop amer. Il y a la CAN au Maroc et les qualifications pour la prochaine Coupe du monde qui approchent, donc il faut vite aller de l’avant.»

«Des joueurs comme Feghouli, Ghezzal ou Balotelli m’ont poussé à venir ici»

«J’ai parlé avec beaucoup de monde avant de signer ici, parce que je ne connaissais pas le pays. Après tout ce qu’il m’est arrivé en France, il fallait que je change d’air et que je découvre autre chose (…) À une semaine de la fin du mercato en Turquie, des propositions me sont parvenues d’Adana, mais aussi de Trabzonspor et Galatasaray. Adana a été très correct avec moi, puis des joueurs comme Sofiane Feghouli, Rachid Ghezzal ou Mario Balotelli m’ont poussé à venir ici (…) Mario a insisté pour que je signe, il m’a dit qu’ils avaient un bon groupe et que je pouvais beaucoup apporter pour bien finir la saison. C’est le même Mario que j’ai connu à Nice, toujours à rigoler et à faire des blagues. Il a beaucoup fait pour mon adaptation, c’est un vrai bon gars.»

«Nice ne m’a pas poussé vers la sortie»

«Nice ne m’a pas poussé vers la sortie, mais je ne me suis pas senti soutenu. Le discours changeait à chaque fois (…) Je sentais que j’allais être mis de côté. Ce n’est pas une question d’argent, sinon je serais resté. J’ai besoin de jouer au football. À Adana, on m’a donné de l’amour dès le départ. Donc j’ai envie de les rendre heureux, ça me motive.»

Riad Ouenzar.

Algérie-Afrique du Sud : L’ultime test pour séduire Petkovic

C’est ce soir que prendra fin le premier stage sous les ordres du Bosniaque Vladimir Petkovic. Le technicien arrivé récemment à la tête de l’EN pour tenter de sauver une équipe en chute libre n’a pas eu assez de temps pour préparer le stage, mais sa touche était quand même visible notamment durant le second half du premier match contre la Bolivie.

EN : La défense, un souci qui s’éternise

 

Ce soir, la sélection nationale version Vladimir Petkovic aura la tâche ardue contre un adversaire l’Afrique du Sud et son entraineur Hugo Broos qui connait bien le football algérien pour y avoir travaillé dans deux clubs du pays par le passé (NAHD et JSK).

EN : Les Verts découvrent la grande mosquée d’Alger

Afin de décompresser un petit peu et sortir un peu de l’ambiance du stage et du Centre technique national de Sidi Moussa, l’équipe nationale a profité de la journée d’hier pour faire un saut à Mohammadia, plus exactement à la grande mosquée d’Alger pour enfin la découvrir.

Benrahma : une occasion pour mettre tout le monde d’accord

 

Rappelé par le nouvel entraineur de l’EN, Saïd Benrahma a intégré le groupe à l’entrainement samedi soir, une bonne nouvelle pour l’attaquant de l’Olympique Lyonnais et le sélectionneur national qui pourra compter sur lui pour la deuxième et dernière rencontre de ce tournoi face à l’Afrique du Sud.

Bensebaïni quitte à son tour le stage de l’EN

Les absences s’accumulent pour l’EN. Après Ismaël Bennacer, Hicham Boudaoui et dernièrement Amine Gouiri, c’est au tour de Ramy Bensebaïni de déclarer forfait pour le dernier match des Fennecs face à l’Afrique du Sud dans le cadre du Tournoi FIFA Series 2024 : «Le défenseur de l’Equipe nationale, Ramy Bensebaïni, qui s’est blessé au genou lors du dernier match face à la Bolivie, cédant sa place à Mohamed Amine Tougaï dès la 19’ a été libéré du stage ce dimanche après-midi par le sélectionneur national, Vladimir PETKOVIC. Le pensionnaire du Borussia Dortmund avait effectué des examens médicaux sur sa blessure hier samedi, qui ont confirmé son indisponibilité pour le match de ce mardi face à l’Afrique du Sud, prévu au stade Nelson Mandela pour le compte du tournoi FIFA SERIES – ALGERIA 2024.» lit-on sur le site de la FAF.

Riad Ouenzar.

Petkovic : «On ne peut pas tout changer en 2 semaines»

L’entraîneur de l’équipe nationale Vladimir Petkovic était plutôt content du rendement de son équipe, un peu plus pour le résultat final, il retient la solidité de son groupe avant d’encaisser l’égalisation en début de la 2e période, un moment qui a introduit le doute dans les esprits de ses joueurs. 

EN : Bensebaini, une blessure qui n’arrive pas au bon moment

Le défenseur de Dortmund n’est plus verni ces derniers temps quand il porte le maillot national. Suspendu contre la Mauritanie à la CAN 2023 pour cumul de cartons jaunes, Ramy Bensebaini a quitté le terrain vendredi soir au bout de 20 minutes de jeu suite à un coup reçu au genou après un duel aérien avec un joueur bolivien.

Gouiri quitte le stage de l’EN

Buteur hier face à la Bolivie, Amine Gouiri quitte le stage de l’EN. En effet, le joueur du stade Rennais a été autorisé à rentrer chez lui, et ne sera pas du second match amical du Tournoi Fifa Séries 2024.face à l’Afrique du Sud mardi prochain : «Le sélectionneur national, M. Vladimir PETKOVIC a autorisé le joueur Amine GOUIRI à quitter le stage de l’Equipe nationale, qui se poursuit au centre technique national (CTN) de Sidi Moussa. Le sociétaire du Stade Rennais a quitté ses coéquipiers ce samedi pour rentrer chez lui en France en raison d’un empêchement familial.» lit-on dans un communiqué de la FAF.

Riad O.

Adli revient sur son refus de jouer pour l’Algérie: «la situation s’est compliquée après le départ de Belmadi»

Annoncé tout proche de rejoindre l’EN, Yacine Adli a déclaré récemment avoir choisi de jouer pour l'équipe de France. Interrogé par la Gazzetta dello Sport, le joueur milieu de terrain de l’AC Milan a confirmé son choix de jouer pour l’équipe de France. Malgré des discussions avec l’ancien sélectionneur national, Djamel Belmadi, Yacine Adli a confirmé son envie de jouer avec la France : «j’ai parlé avec Djamel Belmadi, les choses allaient dans le bon sens, il m’appréciait beaucoup, mais la situation s’est compliquée après son départ. Je suis supporteur de l’Algérie mais en tant que joueur j’ai choisi la France. J’ai choisi la France pour le haut niveau.» Yacine Adli va devoir batailler pour se faire sa place avec les Bleus, lorsqu’on connait la qualité des joueurs dont dispose Didier Deschamps dans ce secteur de jeu tels que Camavinga, Fofana, Rabiot, Tchouaméni et Zaïre-Emery.

Adli revient sur ses propos sur les réseaux sociaux

Yacine Adli  a clarifié sur les réseaux sociaux sa prise de position à propos du choix de sa sélection en 4 points. Le joueur de l’AC Milan  a expliqué à nouveau son choix cette fois-ci dans un communiqué publié sur X, anciennement Twitter : 

« 1. J'ai dit que mon objectif était de jouer au plus haut niveau, ce qui ne veux pas dire que la sélection algérienne n'est pas le très haut niveau mais simplement que le challenge est plus élevé pour moi de vouloir rejoindre l'équipe de France.

  1. J'ai dit que j'avais eu une discussion avec Mr. Belmadi avec qui j'ai échangé longuement sur plusieurs sujets mais très peu de football, j'ai dit qu’à mon sens son départ serait une perte pour la sélection. Mais je n'ai jamais dit que son départ changerait quelque chose à ma décision comme je n'ai jamais dit à quiconque que je souhaitais rejoindre la sélection auparavant.
  2. J'ai préféré être honnête et transparent sur ma décision plutôt que jouer la carte de l'indécision, je ne suis qu'un joueur banal avec mes objectifs et que je réussisse à les atteindre ou non cela ne changera rien à ma personne.
  3. Inutile de me dire que les portes de la sélection me sont ouvertes ou non. Avec mes déclarations elles se sont fermées quoiqu'il advienne. J'ai de la fierté et surtout qu'une parole, sûrement mon côté Algérien.

Que la Paix soit sur vous »

Riad O.

EN : Brahimi, le retour du patron

 

Il est 21h00, le tout premier onze de départ de l’ère Petkovic tombe enfin, un premier coup d’œil sur la composante nous permet de voir que le onze ressemble à celui qu’on a l’habitude de voir, mais vite un nom remet notre constat en question.

FIFA Series 2024 / Algérie 3 – Bolivie 2: les Verts s’imposent au bout du suspense

Pour le premier match de Vladimir Petkovic à la tête de la barre technique de la sélection, les Verts se sont imposés ce soir face à la Bolivie (3-2) pour le compte du tournoi FIFA SERIES- Algeria 2024. Les coéquipiers de Brahimi, qui ont dominé la majeure partie de la rencontre, ont ouvert le score à la 43’ par Gouiri, avant de concéder l'égalisation d'Algaranaz après une énorme erreur de Mandi (47’). Sagredo a permis à la Bolivie de mener au score à la 70’. Mais les hommes de Vladimir Petkovic ont réussi à renverser la vapeur en toute fin de match. C'est le revenant Benzia qui a permis aux Verts de revenir à la marque (79’) avant le but libérateur de Mandi à la suite d'un cafouillage (90’+4).

Riad Ouenzar.

EN: Aouar rejoint ses coéquipiers à Sidi Moussa

Houssem Aouar a enfin rejoint ses coéquipiers à Sidi Moussa à la veille du match amical face à la Bolivie. Victime d’une forte grippe, le joueur de l’AS Rome avait été autorisé à rester chez lui le temps de se soigner et n'a donc pas rejoint le stage lundi: «Remis de sa grippe, Houssem Aouar a rallié l’Algérie ce jeudi après-midi en prévision du tournoi FIFA SERIES – ALGERIA 2024. Le joueur de l’AS Roma a rejoint directement ses coéquipiers de la sélection au niveau du centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.» a indiqué la FAF dans son communiqué aujourd’hui. Rappelons que les Verts affronteront ce vendredi la Bolivie, au Stade Nelson-Mandela, dans le cadre du tournoi Fifa Séries-2024 en Algérie.

Riad Ouenzar.

Boudaoui quitte le stage de l’EN

Après Ismaël Bennacer, c’est au tour de Hicham Boudaoui de renoncer aux deux prochains matchs de l’EN face à la Bolivie et l’Afrique du Sud. Arrivé blessé au stage, le milieu de terrain de l’OGC Nice aurait été victime d’une rechute et a donc été autorisé à quitter le rassemblement pour rentrer se faire soigner sur la Côte d’Azur comme l’a indiqué la FAF dans un communiqué sur son site internet : «Après Ismaïl Bennacer, c’est au tour de Hicham Boudaoui de déclarer forfait pour les deux matchs à venir face à la Bolivie (22 mars) et l’Afrique du Sud (26 mars) comptant pour le tournoi international FIFA SERIES – ALGERIA 2024. Arrivé blessé au stage, le milieu de terrain de l’OGC Nice a été libéré ce jeudi après-midi par le sélectionneur national, Vladimir PETKOVIC. Il poursuivra les soins au sein de son club.»

Riad Ouenzar.

 

Algérie-Bolivie : Des Verts sous observation

2 août 2018-22 mars 2024, 2059 jours soit 5 ans, 7 mois et 20 jours plus tard, l’EN s’apprête à jouer un match avec un autre sélectionneur que Djamel Belmadi sur son banc de touche. Petkovic fera donc ses grands débuts demain, en soirée, dans un stade de Baraki qui attend de découvrir une sélection new-look sous les ordres du nouveau coach.