JSK

Mouali : l’Europe ou la JSK

Annoncé d'une manière quasi officielle au CRB, l'arrière gauche du PAC Hamza Mouali pourrait atterrir à la JSK dans le cas où il ne décrocherait pas un contrat en Europe.

Le Sénégalais Bassiro Sené a Tizi depuis samedi

Selon une source autorisée, l'attaquant sénégalais Bassiro Sené se trouve à Tizi Ouzou depuis samedi dernier et il devra être soumis à des tests avant que la direction ne décide de l'engager ou pas. Il est âgé de 22 ans et il évolue sur les côtés.

MCA 0 – JSK 2 : La JSK à un pas du bonheur

 

La JSK a eu sa revanche sur le MCA, en s’offrant un nouveau Clasico hier soir au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Les Jaune et Vert se sont imposés sur le score de deux buts à zéro et les deux réalisations ont été signées par Gatal et Nezla.

MCA – JSK : Pour la revanche et la 2e place

Après trois victoires de suite face au NCM, à la JSS et au WAT, les joueurs de la JSK s’apprêtent à croiser le fer avec le MCA sur son terrain, dans un match s’annonçant difficile pour les deux équipes.

JSK : Souayah exige les 3 points

Le coach s’est réuni avec les joueurs hier après-midi avant l’entame de la séance d’entraînement effectuée au stade du 1er-Novembre-1954.

Iarichen : "Si on bat le MCA, à 95% on jouera la C1"

A trois journées du baisser de rideau, le président Yazid Iarichen avoue que si son équipe gagne ce samedi devant le Mouloudia d'Alger, elle assurera à 95% la deuxième place qualificative pour la Champions League africaine.

JSK : Velud libère Ouattara pour le Clasico

 

Bien que l'international burkinabé Mohamed-Lamine Ouattara nous ait déclaré que s'il trouve une place sur un vol à destination du Burkina Faso d'ici ce mercredi, il rejoindra la sélection de son pays, une source proche de la direction nous a confié qu'il ne rentrera chez lui qu'après le Clasico face au Mouloudia d'Alger prévu ce samedi sur le terrain du 5-Juillet-1962.

Face au MCA, au CSC et au PAC : Iarichen veut 9 points

 

Après un passage à vide des Jaune et Vert de la JSK qui avaient enchaîné 3 matchs sans victoire dont une défaite face à l’ASO et un match nul face au CRB, ils ont renoué avec la victoire à Magra avant de confirmer et enchaîner deux autres victoires face à la JSS et au WAT.

JSK 3-2 NAHD : La JSK s’installe sur le podium

Pour le compte de la 20e journée, la JSK a assuré une importante victoire qui lui permet de s’installer sur la 3ème marche du podium. Désormais le titre devient jouable pour la JSK contrairement au NAHD qui devra a tout prix s’imposer lors du prochain match face à l’ASO pour maintenir l’espoir d’échapper à la relégation.

Les Jaune et Vert poursuivent leur excellent parcours et enchaînent avec une belle victoire face au NAHD en s’imposant sur le score de 3 à 2. Une victoire qui permet à la JSK de grimper à la 3e place au classement et réduire l’écart à 4 points avec le leader. Avec des renforts de choix arrivés cet hiver, les Ouattara et autre Boukhenchouche sont une satisfaction totale pour la formation kabyle. C’est d’ailleurs le Burkinabé qui a ouvert la marque dès la 19’ avant de provoquer un penalty que transformera le revenant Boukhenchouche. Avec une nouvelle prestation de qualité, la JSK a su s’imposer face à une équipe du NAHD qui n’avait pourtant pas démérité et qui se bat pour sa survie en Ligue 1. Troisième meilleure équipe à domicile avec 24 points récoltés sur 30 possibles, les hommes de Souayah n’ont enregistrés qu’une seule défaite à la maison depuis l’entame de saison. C’est pour dire que cette saison il faudra compter avec la JSK qui n’a certainement pas dit son dernier mot et qui peut donner un coup d’accélérateur dans la dernière ligne droite si l’équipe continue à performer de la sorte. Du côté des Sang et Or, cette défaite fait du NAHD la deuxième plus mauvaise défense du championnat et risque de souffrir pour éviter la relégation.

Buts : JSK :Ouattara 19’, Mouaki 44’, Boukhenchouche 58’ s.p. NAHD :Benayad 38’ et 90’+4 s.p.

JSK 2 - Royal Léopards 1 : Une élimination et beaucoup de regrets

JSK 2 - Royal Léopards 1

Stade du 1er-Novembre

Buts : Doumbia (3’), El-Orfi (88’ sp) pour JSK.

Magagula (16’) pour Royal Léopards.

 

JSK

Sidi-Salah

Nechat

(Benbelabes 73’)

Benzaid

(Arfi 73’)

Kerroum

Doumbia

El-Orfi

Benchelouche

Merazi

(Nait Salem 46’)

Ghanem

(Adjout 62’)

Bensayah

Nezla

Ent.: Souayah

 

Royal Léopards

Ayanda

Mabelasa

Msibi

Rogers

Mokenkoane

  1. Dlamini
  2. Dlamini

Andy Junior

Matse

Magagula

Maseko

Ent.: Matsebla

 

Temps clément, match à huis clos. Arbitres : MM. Naim Hosni, Aymen Ismail et Mohamed Bakir.

 

Averts : Msibi (30’), M. Dlamini

 (64’) Royal Léopards. Bensayah (64’), Nait Salem (78’) JSK.

//////

 

 

 

 

 

Une élimination et beaucoup de regrets

 

Finaliste de la dernière édition de la coupe de la CAF, la JSK n’a pas réussi le parcours de la saison passée ; elle se fait éliminer par une modeste équipe des Royal Léopards aux 8es de finale bis de cette compétition. Suite à l’absence de la majorité des cadres qui ne sont pas qualifiés et d’autres déclarés forfait pour blessures, la JSK ne s’est pas montrée à la hauteur des attentes de ses supporters. Malgré leur victoire sur le score de 2 buts à 1, les camarades de Bensayah quittent officiellement la coupe de la CAF.Les Eswatiniens avaient, rappelle-t-on, remporté le match aller sur le score de 1 but à 0. Conformément aux prévisions des observateurs et à cause de nombreux absents du côté des Jaune et Vert, la formation des Royal Léopards a mené la vie dure aux Kabyles sur le plan tactique. Pour revenir à la physionomie de la rencontre, dès le coup d’envoi de la partie, les Kabyles, qui ont affiché leur ambition, ont réussi à trouver la faille dès la 3e minute de jeu. Suite à un coup franc bien botté par El-Orfi, le défenseur Yacouba Doumbia, de la tête, ouvre le score pour son équipe. Par la suite, ils se sont créé quelques occasions, mais la chance n’a pas été au rendez-vous. Regroupés derrière, les Eswatiniens opèrent par des contre-attaques précises et dangereuses. A la 16e minute de jeu, suite à un bon travail collectif et des petites passes entre les attaquants des Royal Léopards, Magagula, laissé sans marquage à la limite de la ligne des 18 mètres, parvient à égaliser pour son équipe. Un but qui fausse les calculs des poulains d’Ammar Souayah qui auront besoin d’inscrire encore 2 buts pour se qualifier. Versés dans la précipitation, les locaux parviennent à créer quelques occasions, mais ni Bensayah, ni Nezla, ni encore Ghanem ne parviennent à marquer le 2e but.

 

Une domination stérile en 2e mi-temps

Foulant la pelouse en deuxième période avec l’ambition de gérer son avantage au score, les Royal Léopards vont, du coup, subir la pression des Kabyles. Ces derniers se sont créé de nombreuses occasions lamentablement ratées tantôt par excès de précipitation, tantôt par manque de réalisme devant les buts adverses. Désorientés, les capés de Souayah ont montré qu’ils étaient dans leurs petits souliers. Malgré les changements du coach qui a incorporé les jeunes de la réserve, en l’occurrence Arfi, Nait Salem, Adjout et Benbelabbes, l’équipe n’arrive pas à secouer une nouvelle fois les filets. Il fallait attendre la 88e minute de jeu pour assister au 2e but des Jaune et Vert et sur penalty. Suite à une faute sur Bensayah dans la surface de vérité, l’arbitre accorde le penalty que le milieu de terrain El-Orfi transforme en réalisation. Les 5 minutes du temps additionnel n’apportent aucun changement sur le tableau d’affichage, malgré les quelques tentatives des camarades d’Arfi Hodeifa. Très affectés par cette élimination, les coéquipiers de Reda Bensayah tombent par terre au coup de sifflet ; certains étaient inconsolables. Le manque d’expérience de ces jeunes joueurs a joué un mauvais tour à la JSK dans cette compétition.

  1. H.

 

JSK - Royal Léopards, 18h : Les Kabyles à une marche des poules

Reporté à maintes reprise, le match retour des 8es de finale bis de la coupe de la CAF entre la JSK et les Royal Léopards se jouera officiellement ce soir à 18h au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou. Comme tout le monde le sait, au match aller, les hommes de Ammar Souayah ont perdu sur le score de 1 but à 0. Le faux pas est donc interdit pour les Jaune et Vert qui auront besoin d’une victoire de 2 buts à 0 afin de se qualifier à la phase de poules de cette compétition. La mission des Jaune et Vert semble très difficile puisqu’ils seront privés de pas moins 15 joueurs séniors. Le staff technique devra composer son onze avec plusieurs éléments de la réserve ; les chances de voir la JSK valider son billet sont intactes face à une équipe qui n’a rien montré au match aller et que les camarades de Bensayah ont dominé.

Marquer d’entrée

Après le match aller qui s’est joué en Eswatini, le staff technique, à sa tête, l’entraîneur Ammar Souayah, a une meilleure idée sur son adversaire. Il a visionné à plusieurs reprises le match aller pour préparer son équipe en conséquence et de la meilleure manière en exploitant quelques faiblesses de l’adversaire qu’il avait relevées lors du match aller. Il a, par ailleurs, demandé à ses poulains plus de concentration et surtout de concrétiser les occasions qui se présenteront. Il faut savoir, que lors du match aller, les Jaune et Vert ont créé plusieurs occasions devant les buts, mais la chance n’a pas été de leur côté. Pour le match retour, le meilleur scénario est de frapper d’entrée pour éviter le doute et pousser les Eswatiniens à quitter leur camp et chercher d’autres buts. En tout cas, le technicien tunisien, malgré un effectif décimé, semble optimiste quant à réaliser la victoire et qualifier la JSK en phase de poules. Il veut que ses poulains soient concentrés tout au long de la rencontre pour réussir une bonne prestation. Il compte sur ses attaquants pour faire la différence le plus tôt possible dans le match.

Éviter d’encaisser

Après la défaite essuyée au match aller (1-0), les Canaris du Djurdjura devront s’imposer au minimum sur un score de (2-0) afin de ne pas se mettre en danger. La défaite sur 1 but à 0 est surmontable, mais s’ils encaissent un but à domicile, ils seront en grande difficulté et auront besoin d’inscrire au moins 3 buts pour valider leur qualification. Le coach Souayah a insisté sur la concentration et surtout de ne pas commettre les mêmes erreurs qu’au match aller. En tout cas, la motivation est présente au sein du groupe des Jaune et Vert. Tout le monde veut remporter une belle victoire et faire la différence contre une équipe jusque-là méconnue sur le plan africain et qui n’a jamais atteint la phase de poules d’une compétition internationale. Pour Nezla et ses coéquipiers, leur objectif numéro un est de se qualifier à la phase de poules pour garder les chances de jouer le titre. Rappelons que les supporters veulent voir leur équipe de cœur aller jusqu’au bout de cette compétition et  l’emporter après l’avoir ratée en finale l’été passé contre le Raja du Casablanca.

  1. H.

 

L’équipe probable :

Sidi-Salah, Nechat, Benzaid, Kerroum, Doumbia, El-Orfi, Benchelouche, Merazi, Ghanem, Bensayah, Nezla.

JSK: Les Kabyles décimés face aux Léopards

Après le match face à l’USMA, les Jaune et Vert de la JSK se mettent à l’heure africain avec la préparation du match de demain soir face au FC Royal Léopards, dans le cadre du match retour des 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF. Le staff technique, et à sa tête l’entraîneur Ammar Souayah, n’aura vraiment pas beaucoup de choix pour composer son onze face au représentant eswatinien. En plus de la limite de l’effectif à la suite de la non-qualification de plusieurs cadres à cette compétition, à l’image de Doukha, Gatal, Talah, Chikhi, Oukaci, Harrag, Boumechra, Mansouri, Mouaki et Bensaha, et les autres éléments ont quitté le club à savoir Aziz Benabdi, Nazih Ilihoum et Sid-Ali Haroun, plusieurs joueurs souffrent de blessures avant ce rendez-vous africain.

En effet, le défenseur central Khaled Bouhakak, l’attaquant Massinissa Nezla, le milieu récupérateur Ammar El-Orfi et le meneur de jeu Yacine Medane souffrent de blessures et mettent dans l’embarras le coach Souayah à la veille de cette rencontre décisive pour la qualification à la phase des poules.

 

Nezla et Bouhakak très incertains

L’attaquant Massinissa Nezla a raté le dernier match face à l’USMA à cause d’une blessure à la cuisse et il est très incertain pour le match de ce dimanche face au FC Royal Léopards. C’est le cas aussi pour le défenseur central Khaled Bouhakak. Reconduit dans l’axe de la défense aux côtés de Fateh Talah, l’ancien joueur de l’ASAM n’a pas pu aller au terme de la rencontre à cause de douleurs à la cuisse et il a dû quitter ses coéquipiers  en début de la deuxième mi-temps et il a été remplacé par Yacouba Doumbia. Un coup dur pour le coach à 24 heures du match face au FC Royal Léopards.   

 

Ils effectueront l’IRM aujourd’hui

Selon une source du staff médical, rien n’est encore décidé sur la disponibilité ou le forfait de Massinissa Nezla et Khaled Bouhakak face au FC Royal Léopards, Les deux joueurs passeront une IRM ce matin à Tizi Ouzou pour connaître davantage la nature de leurs blessures respectives.

 

Souayah se croise les doigts

Le premier responsable du  staff technique, Ammar Souayah, se trouve sous une grosse pression à l’approche du match face aux Eswatiniens du FC  Royal Léopards. En plus de fait qu’il soit privé des services de pas moins de dix des meilleurs joueurs de son effectif, le coach sera obligé de composer sans d’autres éléments pour blessures. Si le staff médical a réussi à remettre sur pied l’attaquant Réda Bensayah, ce n’est pas encore le cas pour Massinissa Nezla et Khaled Bouhakak. Le coach se croise les doigts et souhaite le retour de ces deux éléments clés pour ce match de la coupe de la CAF.

  1. H.

 

JSK: La JSK qualifiée à la phase des poules

En attendant le OK de la CAF

La JSK qualifiée à la phase des poules

 

Comme il fallait s’y attendre, le match retour des 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF qui devait opposer la JSK aux Royal Léopards de l’Eswatini a été annulé. Prévu pour mercredi avant qu’il ne soit retardé de 24 heures et le programmer à nouveau pour jeudi à 18h00 au stade du 1er-Novembre et sur demande des responsables de ce club des Royal Léopards, le match n’a pas eu lieu à cause de l’absence de l’adversaire de la JSK qui ne s’est pas présenté en Algérie pour disputer la deuxième manche de la qualification à la phase des poules. Une situation qui est en faveur du club le plus titré d’Algérie qui devrait se qualifier directement à la phase des poules et rejoindre le groupe B, en compagnie de l’autre club algérien, la JS Saoura, Orlando Pirates (Afrique du Sud) et Al-Ittihad Tripoli (Libye). À l’heure où nous mettons sous presse, la Confédération africaine de football (CAF) ne s’est pas prononcée sur ce cas, mais si on applique le règlement, les Jaune et Vert sont qualifiés sur tapis vert et le match retour ne devrait pas être reprogrammé. Le club kabyle, et à travers un communiqué sur sa page officielle sur les réseaux sociaux, affirme que la CAF a saisi officiellement la Fédération algérienne de football et lui a fait part pas de sa décision de mettre le dossier à la disposition de la commission des compétitions interclubs pour trancher définitivement. «Il y a lieu de signaler que la CAF a informé la Fédération algérienne de football (FAF) et la JSK que ce cas sera soumis à la commission des compétitions interclubs qui prendra la décision définitive», peut-on lire dans le communiqué de la JSK.

 

La réunion technique a été tenue en présence des officiels

Les arbitres tunisiens et le commissaire au match libyen qui ont été désignés par la CAF pour le match retour des 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF, entre la JSK et les Royal Léopards, se sont rendus en Algérie pour officier la rencontre. Malgré l’absence de l’équipe des Royal Léopards, la réunion technique d’avant-match a été tenue jeudi à 11h00 à l’hôtel Ittourar, en présence des officiels de la CAF, des représentants de la JSK, de la sûreté, de la Protection civile et de l’OPOW. Le commissaire au match libyen a fait son rapport sur l’absence de l’équipe eswatnienne.

 

Les Kabyles se sont présentés au stade

Malgré l’absence de l’équipe des Royal Léopards qui n’a pas effectué le déplacement en Algérie, les officiels de la CAF ont insisté sur l’obligation d’appliquer le processus de déroulement de la rencontre. Le processus s’est déroulé comme prévu et les joueurs de la JSK se sont présentés au stade, 2h avant le coup d’envoi de la partie. Ils ont effectué la séance d’échauffement.

 

18h15, l’arbitre siffle la fin

Après la séance d’échauffement qui a duré une quinzaine de minutes, les coéquipiers de Réda Bensayah sont retournés au vestiaire avant de revenir sur le terrain à 18h00 pour le coup d’envoi de la rencontre. Malgré la nouvelle loi de la FIFA qui n’oblige pas l’équipe de se présenter sur le terrain en cas de l’absence de l’adversaire et valider le forfait dans le vestiaire et lors de la séance de contrôle des arbitres, le commissaire au match libyen Omar Jummah Abdulsayid Abdulsadiq et l’arbitre tunisien Naïm Hosni ont jugé utile la présence des joueurs de la JSK sur le terrain. Après avoir attendu 15 minutes, l’arbitre a sifflé la fin et oedonne aux joueurs de quitter le terrain.  

 

Séance d’entraînement en présence des non qualifiés à la coupe de la CAF

Le staff technique de la JSK, et après l’annulation du match, a décidé de programmer une séance d’entraînement pour entamer la préparation du match de demain face au CSC, comptant pour la 16ème journée de la Ligue 1 Mobilis. Les joueurs qui étaient concernés par la rencontre ont été rejoints par les autres éléments non qualifiés pour une séance d’entraînement qui a duré une heure et demie.

  1. H.

 

JSK: Pas de Royal Léopards à Tizi

Pas de Royal Léopards à Tizi

Ils ont informé la CAF de leur non déplacement

L'équipe des Royal Léopards ne s'est pas déplacée hier à Tizi Ouzou. Au moment où les dirigeants de la  JSK guettaient leur venue, les responsables des Royal Léopards ont envoyé un mail à la CAF et à la direction de la JSK dans lequel il les ont informées de l'incapacité de leur équipe a rallier Alger. Le prétexte invoqué par les dirigeants des Royal Léopards est que leur délégation est bloquée à Addis- Abéba en raison de l'absence de vol à destination d'Istanbul. Cela n'a convaincu évidemment personne puisque l'aéroport d'Istanbul a été fermé depuis dimanche ou lundi à cause de la tempête de neige qui s'est abattue sur la Turquie cette semaine. Les dirigeants du représentant de l'Eswatini étaient sans nul doute au courant de la fermeture de l'aéroport d'Istanbul et qu'ils avaient le temps nécessaire pour changer leur plan de vol ou assurer carrément un vol spécial pour rallier notre pays.

 

Plan de vol

Dans le mail envoyé à la CAF et à la direction de la JSK, les responsables des Royal Léopards ont souligné qu'ils sont en train de chercher un autre plan de vol pour tenter de rallier Alger, c'est pour cela que les Canaris poursuivent le plus normalement leur préparation pour ce match même s'ils savent au fond d'eux-mêmes qu'il n'aura pas lieu et que le représentant eswatinien ne cherche que des prétextes pour échapper aux sanctions de la CAF. La preuve, il était prévu qu'il se déplace dimanche dernier via Rome, mais à la dernière minute, les responsables du eswatinien ont changé leur plan de vol, ce qui a contraint l'instance africaine de football de décaler le match de 24 heures et cela malgré le refus des responsables de la JSK de reporter la rencontre.

 

Plusieurs reports

Le match aller entre les Royal Léopards et la JSK comptant pour les 1/8 de finale de la coupe de la CAF s'est joué à la fin de mois de novembre dernier, mais en raison de l'incapacité de la délégation des Royal Léopards à assurer son déplacement à Alger, le match retour entre les deux équipes a été reporté à plusieurs reprises, ce qui a agacé les dirigeants de la JSK. En principe, c'est a la FAF de défendre les intérêts de la JSK auprès de la CAF, car les responsables de la JSK n'ont même pas le droit de s'entretenir avec les responsables de la CAF. Tout ce qu'ils peuvent faire est de saisir la FAF, laquelle doit frapper sur la table pour que l'instance africaine de football daigne enfin appliquer les règlements en disqualifiant cette modeste équipe qui n'a même pas les moyens pour assurer un vol spécial pour jouer un match qualificatif pour la phase des poules de la coupe de la CAF.

  1. Boumali

JSK: Medane forfait pour les Royal Léopards

En plus de la non qualification de plusieurs joueurs pour le match face aux Royal Léopards, à l’image de Doukha, Gatal, Oukaci, Harrag, Talah, Mansouri, Boumechra et Bensaha pour citer que ceux-là et le départ d’Aziz Benabdi et Sid-Ali Haroun qui ont été libérés par la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), l’effectif de la JSK se voit encore réduit. En effet, le meneur de jeu Yacine Medane qui possède une licence africaine déclare officiellement forfait pour le match retour des 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF face aux Royal Léopards, programmé pour ce jeudi au stade du 1er -Novembre. De retour d’une blessure à la cheville qu’il avait contractée lors du match face à l’ASO, joué le 28 décembre passé, Medane a rechuté de sa blessure. Souffrant d’une entorse à la cheville, le joueur a été pris en charge par le staff médical pendant plusieurs jours, mais hier, nous avons appris que le numéro 10 de la JSK ne pourra pas rejouer. Autrement dit, il est officiellement out pour le match contre les Royal Léopards en coupe de la CAF.

 

Le milieu de terrain, le vrai casse-tête pour le coach  

L’absence d’Yacine Medane est un véritable coup dur pour le staff technique lequel aurait souhaité la présence de tous les joueurs qualifiés pour la coupe de la CAF et pour un match aussi important face aux Royal Léopards où l’erreur est vraiment interdite. Si l’entraîneur Ammar Souayah, ne trouvera pas beaucoup de difficultés pour composer sa défense en présence de Bouhekak, Doumbia, Benzaïd et Kerroum ainsi que le compartiment offensif, avec Bensayah, Ghanem et Nezla, le milieu de terrain demeure le vrai casse-tête pour le technicien tunisien. En effet, le staff technique de la JSK n’a pas vraiment le choix pour composer son milieu de terrain. Les quatre milieux de terrain Harrag, Boumechra, Mansouri et Oukaci ne sont pas qualifiés et pour les éléments qui ont joué face aux FAR et le match aller face aux Royal Léopards, certains ont quitté et d’autres sont indisponibles pour blessures. Face à cette situation, le coach est dans l’obligation de miser sur les éléments de l’équipe réserve pour composer son milieu de terrain.

 

On regrette déjà le départ de Benabdi, Haroun et Ilihoum

Ayant déjà affronté les FAR de Rabat avec un effectif amoindri et en l’absence de plusieurs éléments expérimentés qui ne sont pas qualifiés pour la coupe de la CAF, la JSK sera encore plus amoindrie face aux Royal Léopars à la suite du départ de pas moins de trois joueurs qui possèdent des licences africaines. En effet, le départ d’Aziz Benabdi et Sid-Ali Haroun, libérés par la CRL, ainsi que le milieu de terrain Nazih Ilihoum qui a préféré retourner à l’US Chaouia, la situation du club phare du Djurdjura se complique davantage pour ce match retour face au représentant eswatinien où il aura la tâche de s’imposer avec plus de deux buts d’écart pour valider son billet à la phase des poules de la compétition continentale. Du côté du staff technique et des supporters, on regrette le départ de ces trois éléments pour ce match de jeudi.    

  1. H.

 

JSK: La Covid-19 menace la JSK avant les Royal Léopards

La formation kabyle est secouée par la COVID-19. En effet, plusieurs cas positifs ont été enregistrés ces derniers jours au sein du club, ce qui sème la panique au sein de l’équipe. En effet, plusieurs joueurs et des membres du staff technique ont chopé le virus et qui ont raté le dernier match face au NC Magra.

Dans le cas où ce maudit virus continuerait à se propager, le match retour des 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF, face aux Royal Léopards, est sérieusement menacé, tout en espérant mettre fin à ces contaminations. En plus de la non- qualification de la majorité des joueurs pour cette compétition à l’image de Doukha, Talah, Gatal, Harrag, Mansouri, Bensaha, Boumechra, la JSK risque de se présenter avec une équipe plus décimée, le 26 janvier prochain, face au représentant eswatinien. 

 

7 cas positifs et plusieurs cas suspects

Comme nous l’avons rapporté dans ces mêmes colonnes, trois joueurs, en l’occurrence, Yacine Medane, Moussa Benzaïd et Mehdi Chenane, des membres des staffs administratif et médical, à savoir Marzouk Brahimi et Lonis Hamrioui ainsi que l’entraîneur en chef Ammar Souayah et son adjoint Mohamed Trabelsi ont été testés positifs à la COVID-19, avant le match face au NC Magra. D’autres employés du club ainsi que des joueurs ont attrapé la grippe ces derniers jours et sont suspectés de la COVID-19 et devraient effectuer des tests PCR pour être fixés.

 

Le staff technique se mord les doigts

Le staff technique des Jaune et Vert est très angoissé par cette crise sanitaire qui secoue l’équipe. Il craint le pire à huis jours du match important qui attend l’équipe face aux Royal Léopards. L’entraîneur adjoint Wassim Moalla et lors des déclarations qu’il nous a accordées à l’issue du match face au NC Magra, estime que l’effectif est déjà limité, puisque le staff technique sera dans l’obligation de miser sur quelques joueurs de la saison passée et des éléments de la réserve pour composer son onze et ne souhaite pas être privé d’autres joueurs pour ce match de la coupe de la CAF. «On croise les doigts pour ne pas enregistrer d’autres cas de COVID-19 avant le match contre les Royal Léopards. Notre effectif est limité pour la coupe de la CAF et on espère qu'on ne sera pas privés d’autres joueurs pour ce match retour de la compétition africaine.»

 

Le staff médical insiste sur les mesures sanitaires

La JSK fait partie des rares clubs ayant respecté convenablement le protocole sanitaire depuis l’apparition de ce virus en 2019. La mauvaise nouvelle tombée tel un couperet sur les dirigeants, les staffs technique et médical ainsi que les autres joueurs qui appréhendent sérieusement la propagation de ce virus au sein du groupe. Le staff médical et sous la conduite du Dr  Mohamed Atmani n’est pas resté les bras croisés. Il ne cesse de sensibiliser les joueurs et les autres employés du club sur la nécessité de respecter les mesures sanitaires et le port de la bavette en dehors du terrain. Le médecin du club soumet quotidiennement les joueurs, les membres des différents staffs ainsi que les agents de sécurité à des tests antigéniques, pour protéger le groupe de ce nouveau variant de la COVID-19.  

  1. H.

JSK: Les joueurs commencent à perdre patience

2eme jour de confinement pour la délégation de la JSK à Zeralda

Les joueurs commencent à perdre patience

De retour d’Eswatini après leur match joué face aux Royal Léopards, les membres de la délégation de la JSK se trouvent confinés à l’hôtel Sables d’Or de Zeralda depuis lundi soir. Le premier jour de confinement s’est passé dans le calme et dans de bonnes conditions, puisque tous les joueurs étaient fatigués par le long voyage de 11h effectué de Mbabane jusqu’à Alger et ont profité de leur premier jour à l’hôtel Sables d’Or pour se reposer et récupérer de leurs efforts. Hier et pour le 2eme jour du confinement, tous les joueurs ne parlent que de cette histoire de 10 jours de confinement qu’ils jugent trop longue pour une équipe qui a besoin de se préparer pour ses prochaines sorties du championnat et de la coupe de la CAF. L’équipe est appelée à jouer pas moins de 6 matchs en ce mois de décembre et cette situation risque de compromettre toute la préparation. Les camarades de Benabdi commencent vraiment à perdre patience et souhaitent que les autorités revoient à la baisse cette période de confinement et passer au moins de 10 à 5 jours.    

Ils sont très angoissés

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tous les joueurs de la JSK ont perdu le moral. Sans entraînement depuis le match joué dimanche passé face aux Royal Léopards, les camarades de Bensayah voient leur plan de préparation être chamboulé. Malgré les tentatives des dirigeants qui ont saisi les plus hautes autorités du pays afin de mettre un terrain d’entraînement à la disposition de l’équipe, ils n’ont reçu aucune réponse et les joueurs se contentent de manger et dormir dans leurs chambres en attendant le feu vert des autorités pour quitter l’établissement hôtelier de Zéralda et rentrer à Tizi Ouzou.

«Un terrain d’entraînement, c’est tout ce qu’on demande»

Tous les joueurs avec lesquels on s’est entretenus sont unanimes à dire que rester sans activité pendant 10 jours sera une vraie catastrophe pour l’équipe. Ils avouent qu’ils ne manquent de rien à l’hôtel, sauf d’un terrain d’entraînement pour pouvoir s’entraîner et maintenir leur forme. «10 jours de confinement, c’est vraiment trop. C’est vrai que la situation sanitaire est prioritaire et on respecte cette décision de confinement, mais on a besoin de s’entraîner. Tout ce qu’on demande, c’est un terrain d’entraînement durant cette période et on ne pense pas que c’est compliqué pour nous trouver une solution», nous ont déclaré les joueurs avec lesquels on s’est entretenus.

  1. H.

El-Orfi a effectué un footing de 20 minutes dans le couloir

Le milieu de terrain Ammar El-Orfi ne pouvait pas rester inactif et se contenter d’exercices de cardio dans sa chambre. Hier matin, le joueur a mis ses trainings et il est sorti dans le couloir du 2eme étage où Il a fait des va-et- vient dans le couloir de l’étage pendant une vingtaine de minutes avant de rejoindre sa chambre pour prendre la douche et le petit-déjeuner.

Les serveurs de l’hôtel étaient étonnés

Au moment où les serveurs de l’hôtel sont arrivés au 2eme étage réservé à la délégation de la JSK pour servir le petit-déjeuner, Ammar El-Orfi sort de sa chambre pour entamer son footing dans le couloir. Les serveurs n’y ont pas cru leurs yeux et sont restés bouche bée face au joueur qui s’est entraîné sans complexe.

«Je ne supporte pas cette situation»

Lors des déclarations qu’il nous a accordées, Ammar El-Orfi a affirmé que cette situation n’arrange pas l’équipe et si les autorités maintiennent la décision de soumettre la délégation à 10 jours de confinement, le staff technique sera dans l’obligation de revoir à zéro la préparation. «On est des athlètes et c’est vraiment difficile de nous soumettre à un confinement de 10 jours sans entraînement. Personnellement, je commence à perdre patience et cela me tape sur les nerfs.»  

  1. H.

 

Royal Léopards 1-0 JSK: La JSK perd un match facile

Royal Léopards 1 - JSK 0

 

Stade Lavuso-Sports

But. : Mokenkoane (23’) Royal Léopards.

 

Royal Léopards

Ayanda

Mabelasa

Msibi

Rogers

Mokenkoane

  1. Dlamini

Andy Junior

(Simelane 89’)

Matse

Magagula

(Ndzimandze 89’)

Mandla

Maseko

Ent. : Matsebla.

 

JSK

Sidi-Salah

Kerroum

Benzaïd

Bouhakak

Doumbia

Benabdi

El-Orfi

(Benchelouche 89’)

Medane

(Khalfaoui 68’)

Ghanem

(Aït-Salem 82’)

Bensayah

(Meraï 82’)

Haroun

(Nezla 89’)

Ent. : Souayah.

 

Temps chaud, match à huis clos, arbitres : MM. Nelson Emile, Gérard Paul et Stéphane Dégasse.

 

Averts. : Msibi (63’), Magagula (75’), Ayanda (90’+1) Royal Léopards.

La qualification est largement dans ses cordes

La JSK perd un match facile

En match aller des 1/8 de finale bis de la coupe de la CAF, la JSK s’est inclinée petitement hier à à Manzana face au représentant eswatinien des Royal Léopards par 1 but à 0. Un résultat acceptable pour l’équipe kabyle qui conserve ses chances entières avant le match retour prévu le 5 décembre prochain au stade du 1er- Novembre-1954 de Tizi Ouzou. Voulant faire le plein dans cette rencontre en vue de jouer la manche retour dans un état d’esprit serein et favorable, les Canaris du Djurdjura ont entamé en force la rencontre. Juste après le coup d’envoi de la rencontre, les jaune et Vert de la JSK montent au créneau et alertent le gardien Nsibi Ayanda Phephisani. Suite à une belle combinaison entre Medane et Bensayah, ce dernier à la limite de la surface des 18 mètres et d’une frappe enroulée oblige le portier à lâcher le ballon dans les pieds de Haroun, mais malheureusement le tir de ce dernier est dévié en corner. Même si les locaux ont tenté de desserrer l’étau en vue de porter le danger vers l’autre camp par le biais d’attaques plutôt timides, mais les Canaris du Djurdjura vont se créer d’autres occasions. En vain. Les défenseurs et le gardien Ayanda ont su remplir leur mission. À la 23eme minute et contre le cours du jeu, les Eswatiens et par le biais de Mokenkoane parviennent à débloquer le compteur. Suite à un centre de Dlamini du côté droit, Mokenkoane, d’un coup de tête, trompe la vigilance du gardien Sidi-Salah et donne l’avantage à son équipe. Touchés dans leur amour-propre, les poulains de Souyah enchaînent les offensives, mais ni Haroun, ni Bensayah et ni encore moins Kerroum n’ont réussi à égaliser. Et sur cet avantage d’un but à zéro en faveur des Eswatiens que l’arbitre sychellois renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Domination stérile en 2eme mi-temps

Après la pause-citron, les Jaune et Vert sont revenus sur le terrain avec plus de détermination pour essayer de revenir au score. Ils ont dominé leurs adversaires de bout en bout, mais sans pouvoir concrétiser les nombreuses occasions qu’ils se sont procurées. Le gardien des Royal Lépards a sorti un grand match et il a sauvé son équipe de pas moins de 4 buts. L’entraîneur Ammar Souyah insiste auprès de ses poulains sur la nécessité de garder la possession et continuer de presser, mais le ballon ne voulait pas entrer. Les changements opérés par le coach Souayah en incorporant Nezla, Benchelouche, Khalfaoui, Aït-Salem et Merazi à la place respectivement de Haroun, El-Orfi, Medane, Ghanem et Bensayah n’ont rien apporté, puisque l’équipe n’a pas réussi à remettre les pendules à l’heure. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la JSK a raté une belle opportunité de s’imposer face au représentant eswatinien et il y avait de la place pour une victoire plus large, vu le niveau de l’adversaire. Malgré cette défaite, l’espoir demeure pour les gars d’Ammar Souayah qui doivent impérativement s’imposer au match retour sur le score de deux buts à zéro. 

  1. H.

Film du match

1’ Tir enroulé de Bensayah, le gardien renvoie le ballon dans les pieds d’Haroun, mais le tir de ce dernier est dévié en corner.

11’ Andy junior fuit le hors-jeu, mais rate son contrôle.

15, La tête de Haroun passe au-dessus de la transversale.

17’ Ghanem déborde sur le côté droit, sert Bensayah, mais le tir de ce dernier tir se termine dans les bras du gardien.

23’ Centre du côté droit de la défense par Dlamni sur la tête de Mokenkoane qui ouvre le score.

30’Doumbia récupère le ballon de la ligne des 18 mètres, traverse tout le terrain avec le ballon et sert Haroun qui rate le cadre.

42’ Coup franc de Ghanem, la tête de Kerroum passe légèrement à côté du cadre.

49’ Ghanem dribble son vis-à-vis et enchaîne d’un tir, le gardien est à la parade.

59’Corner de Ghanem, reprise de la tête de Bouhekak, le gardien met le ballon en corner.

66’Corner de Kerroum qui trouve Bensayah au 2eme poteau, la tête plongeante de ce dernier atterrit dans les bras du gardien.

72’ Coup franc direct de Ghanem, le gardien adverse met difficilement en corner.

88’ Merazi tente sa chance d’un coup franc direct, il a failli tromper le gardien de l’équipe adverse.