Équipe nationale

Slimani quitte Coritiba, son prochain club connu !

C’était dans l’air, c’est désormais officiel. Islam Slimani quitte le club brésilien de Coritiba. Moins de six mois après s'être engagé avec Coritiba, le meilleur buteur de l’EN a vu son contrat résilié par son club ce mercredi, alors que celui-ci courait jusqu'en décembre 2024: «Coritiba informe que l’athlète Islam Slimani ne fait plus partie de l’équipe professionnelle du club, en raison de la résiliation anticipée de son contrat de travail.», peut-on lire dans le communiqué de l’avant-dernier de la Série A brésilienne.

Il devrait rejoindre le KV Mechelen

Dans un autre registre, Islam Slimani aurait trouvé un nouveau point de chute. En effet, il devrait, en principe, revenir en Belgique pour rebondir et officialiser sa venue au KV Mechelen dans les heures à venir. Selon le journaliste Sacha Tavolieri, Slimani est attendu aujourd’hui en Belgique. Il va passer, dans la foulée, la visite médicale, avant d’officialiser son arrivée avec son futur club.

Adem O.

Bouiche : «Je garderai Belmadi s’il veut rester»

La sélection nationale a été sortie de la coupe d’Afrique des nations 2023 dès le premier tour. Le limogeage de Djamel Belmadi, le sélectionneur national, relève de la logique. Pour autant, Nacer Bouiche, l’ancien goleador de la JS Kabylie, le maintiendrait volontiers. Il dit pourquoi.

Le communiqué incendiaire de la FAF contre Belmadi

La FAF vient de publier un communiqué dans lequel elle confirme sa séparation avec Djamel Belmadi. Ce dernier, qui a épuisé totalement son crédit après une nouvelle CAN ratée, avait trouvé un accord avec la FAF pour une résiliation à l'amiable de son contrat, qui expire en 2026, avant de se rétracter. Et cette volte-face n'est absolument pas du goût de la fédé : «La fédération algérienne de football – FAF a enregistré avec regret et déception le parcours de l’équipe nationale peu glorieux, en deçà des attentes du peuple algérien, lors du premier tour des groupes, à la coupe d’Afrique des nations (CAN Côte d’Ivoire 2023). Au regard des moyens et conditions matérielles mis à disposition par l’État et la fédération algérienne de football, il était légitime d’en attendre, en retour, des prestations d’une toute autre stature. Pour la seconde fois consécutive; ( CAN 2021 et CAN 2023 ), l’équipe nationale n’a pas franchi le premier tour et s’est classée à la 4éme et dernière place du groupe. C’est là, un échec avéré, douloureux et difficilement acceptable, outre l’échec à la qualification pour la coupe du monde 2022. La fédération, consciente du poids de ses responsabilités et du devoir de sauvegarde des intérêts des équipes nationales et du football algérien, est intervenue, via son Président, Monsieur Walid Sadi, interpellant le sélectionneur national, Djamel Belmadi, à Bouaké, en Côte d’Ivoire, au lendemain de l’amère élimination au premier tour, pour faire le point sur les circonstances de cet échec, où un accord mutuel de résiliation amiable a été convenu. Les discussions entamées à Bouaké devaient aboutir, le lendemain au retour de la délégation à Alger, à la formalisation de l’accord de résiliation amiable par le sélectionneur et son staff. Dès le lendemain, les parties concernées avaient répondu à l’invitation du président de la FAF, en vue de la ratification de l’accord conclu la veille en Côte d’Ivoire. Tous les membres du staff technique avaient signé l’accord de résiliation amiable, à l’exception de Djamel Belmadi qui s’est, étonnamment rétracté, sollicitant un temps de réflexion supplémentaire, considérant l’accord convenu, dans son volet pécuniaire, en deçà de ses attentes. Quatre jours plus tard, la fédération n’avait toujours rien reçu de l’intéressé, qui entre temps, avait quitté le territoire national laissant la fédération sans réponse. La FAF qui a mis tous les moyens à la disposition du sélectionneur national pour réaliser un parcours à la hauteur de la notoriété de l’équipe nationale, a enregistré avec beaucoup de regrets le bilan contraire aux attentes, susceptible d’impacter négativement l’image du football algérien. Guidé par le souci d’en finir avec la spirale des échecs renouvelés, il a été convenu à Bouaké d’une séparation à l’amiable entre les deux parties. Le sélectionneur qui, dans un premier temps, avait marqué son accord sur cette option, n’y a plus donné suite. La FAF considère son silence et son départ du territoire national comme un refus et se voit contrainte de tourner définitivement la page et de se projeter désormais sur un nouveau challenge avec un nouveau sélectionneur et un nouveau staff technique qui seront désignés prochainement. La fédération a pris acte de cette posture regrettable et se réserve désormais le droit d’en tirer les conséquences légitimes. Elle agira en fonction de la protection des intérêts majeurs du football national.» peut-on lire.

EN : Belmadi - Sadi contact rétabli

Hébergé au CTN de Sidi Moussa depuis le retour de l’EN de sa décevante CAN en Côte d’Ivoire mardi dernier, l’entraîneur national Djamel Belmadi a officiellement quitté les lieux hier en début d’après-midi, direction le Qatar et son domicile,  avant de revenir dans les prochains jours pour résilier définitivement le contrat le liant à la FAF puisque la FAF et Belmadi avaient décidé de se séparer à l’amiable.

EN : La lutte intestine qui a miné les Fennecs

Djamel Belmadi et son staff ne vont pas continuer l’aventure à la tête de l’EN, la sortie de route lors de la dernière CAN leur a porté préjudice, les résultats étaient décevants, mais ce qui a inquiété le plus c’est la manière, et l’incapacité à réagir, au point où les observateurs ont évoqué un sabotage.

Didier Six : ‘’Belmadi ferait mieux de trouver un autre challenge’’

Le champion d’Europe avec l’équipe de France en 1984 connait bien le football africain, lui qui a déjà entrainé deux équipes du continent noir, le Togo puis la Guinée, assiste en tant qu’observateur à la CAN 2023. Croisé dans le salon de la réception de l’hôtel Sofitel, Didier Six nous a livré ses impressions sur le tournoi et l’Algérie.

La réponse définitive de Zidane à la FAF

En attendant la résiliation du contrat de Belmadi avec la FAF, plusieurs noms d’entraîneurs circulent pour prendre en main la barre technique des Verts. Parmi ces noms, on retrouve celui de Zinedine Zidane. Comme annoncé dans ces mêmes colonnes, la FAF a pensé à l’ancien driver du Real Madrid pour prendre la succession de Belmadi. Cependant, Zidane a refusé poliment la proposition. Mais d’après RMC Sport, la FAF a continué à insister, et ses représentants ont rencontré Alain Migliaccio, l'agent de l'ancien joueur du Real Madrid, ce dimanche à Paris: «Des représentants de la fédération algérienne ont rencontré Alain Migliaccio, l’agent du Ballon d'or 1998, dimanche à Paris. Mais les discussions se sont arrêtées assez rapidement devant le refus poli de Zidane de relever ce challenge algérien même si certains membres de sa famille auraient été séduits par cette idée.» a précisé la même source.

Adem O.

Belmadi-Sadi : le rendez-vous raté

Le feuilleton du départ de Belmadi n’a pas encore dévoilé tous ses secrets. Alors que la rue attend une fin heureuse du feuilleton, celle qui délivrera la sélection et la FAF, qui pourra se concentrer sur le dossier du nouvel entraîneur, finalement il n’y a eu rien de nouveau entre les deux hommes.

Basile Boli : « L’Algérie va se reprendre »

Le héros de Munich qui a offert en 1993 la Ligue des champions à l’Olympique de Marseille est présent ici en Côte d’Ivoire qui est son pays d’origine. Croisé dans le hall de l’hôtel Sofitel d’Abidjan, Basile s’est dit peiné de la sortie prématurée de l’Algérie du tournoi.

EN : Et si c’était… Zidane ?

La séparation avec Djamel Belmadi à peine entérinée quelques heures après l’élimination de la CAN, la machine à fabriquer les rumeurs s’est mise en marche. De nombreux noms sont annoncés.

FAF : Le 22e objectif non prévu dans le programme de Sadi

Élu le jeudi 21 septembre 2023 lors de l’AG élective qui s’est déroulée au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa avec 76 voix pour, 5 contre et 1 bulletin nul, le patron de la Fédération algérienne de football, Walid Sadi, a déclaré, lors d’une conférence de presse organisée sur place, que les 18 mois qui restent de l’actuel mandat (2021-2025) sont « suffisants » pour réaliser les objectifs qu’il s’était fixés même s’ils sont nombreux. Sadi a pris la parole pour dévoiler son programme. Il a énuméré ses « 21 objectifs ».

EN : Chaïbi ou l’incarnation du malaise tactique de Belmadi

«Ne désespère jamais, la vie est remplie d’épreuves pour les endurants, sache que tout s’arrangera d’ici peu de temps, incha Allah, c’est juste une question de temps et de patience.» C’est avec cette phrase que Farès Chaïbi a donné signe de vie après la décevante CAN et la défaite de l’EN contre la Mauritanie 1 à 0.

Handball / CAN 2024 (finale): Algérie 21 – Egypte 29: les Verts terminent à la deuxième place

Le sept national à la deuxième place de la 26e édition du championnat d’Afrique des nations de handball 2024, après avoir été battue en finale par son homologue égyptien (29-21), ce samedi à la salle principale du Complexe olympique du Caire. Ayant déjà atteint leur objectif principal en validant leur participation au Mondial 2025, les Verts ont tout donné face à l'ogre égyptien, qui domine le handball africain avec une génération dorée de classe mondiale. A la faveur de ce troisième sacre consécutif, les Egyptiens valident leurs tickets pour les Jeux olympiques de Paris 2024, alors que l'Algérie et la Tunisie, vainqueur plus tôt devant le Cap Vert (35-28), disputeront un tournoi qualificatif en mars prochain.

2018-2024 : de la gloire au déclin

Elevé au rang de héros de la nation, après avoir mené l’équipe algérienne de football à remporter brillamment la CAN 2019 en Egypte, le sélectionneur Djamel Belmadi a concédé son troisième échec en l’espace de deux ans, au lendemain de l’élimination dès le premier tour de la CAN 2023.

Zidane répond à l’intérêt de la FAF

A la recherche d’un sélectionneur pour prendre la succession de Djamel Belmadi, la FAF aurait tenté un énorme coup. Alors que les noms d’Hervé Renard, Vahid Halilhodžić, ou encore Carlos Queiroz circulent pour occuper le poste, l’Équipe vient de révéler que la FAF a proposé à Zinedine Zidane de devenir le nouveau sélectionneur des Fennecs. Mais celui-ci a poliment refusé le poste : «L'ancien entraîneur du Real Madrid a été sondé ces dernières heures pour reprendre les Fennecs. Libre de tout contrat, Zidane a été flatté de l'intérêt porté par le pays de ses parents mais il a décliné la proposition algérienne, comme il a récemment refusé le Brésil ou les États-Unis.» lit-son sur le site internet de l’Équipe.

Adem O.

Handball / CAN 2024: l'Algérie bat le Cap Vert et rejoint l'Egypte en finale

L’EN d’handball (messieurs) s'est qualifiée en finale du Championnat d'Afrique des nations 2024, en s'imposant devant le Cap Vert sur le score de 32 à 26, en demi-finale disputée jeudi soir au Caire. Pour leur 14e finale continentale, les handballeurs algériens défieront leurs homologues égyptiens, double tenant du trophée, vainqueurs plus tôt ce jeudi contre la Tunisie sur le score de 30 à 25. Avant d'atteindre cette finale, le Sept national, conduit pas Farouk Dehili, a réussi un carton plein en remportant ses trois matchs de poule (Gr. C), respectivement, contre le Gabon (31-27), la Libye (34-19) et le Maroc (30-23), avant de valider son ticket pour le dernier carré en dominant la RD Congo (36-23). La finale et le match de classement (3e-4e places) sont prévus samedi dans la capitale égyptienne. L'équipe sacrée lors de cette 26e édition du Championnat d'Afrique d’handball se qualifiera directement aux Jeux olympiques de Paris 2024, alors que l'autre finaliste et le troisième au classement disputeront un tournoi qualificatif (TQO) en mars prochain. Les cinq premiers du CAN-2024 représenteront le continent africain au mondial 2025 prévu en Croatie, Danemark et Norvège.