Équipe nationale

Belmadi met la pression sur Bensebaïni

Après le match en Suède, Djamel Belmadi s’est présenté en conférence de presse, et une des questions qui lui ont été posées concernait les renforts attendus en mars, parmi eux celui du latéral gauche de Wolverhampton Rayan Aït-Nouri. Belmadi n’a pas caché son admiration pour ce joueur, qui a longtemps temporisé avant de dire oui à l’EN et de joindre le geste à la parole. «Ce genre de profils de joueurs peuvent être très intéressants, Aït-Nouri, je le vois un peu comme le profil d’Atal, un latéral très offensif, qui apporte des solutions et du punch, et si on a un à droite et un à gauche… Je ne dis pas que ça sera aux dépens de Rami, qui est un joueur assez complet, mais c’est vrai qu’Aït-Nouri a cette capacité à vite se projeter sur son couloir, et rentrer à l’intérieur, il peut prendre l’extérieur et mettre des centres, oui ce sont des joueurs intéressants, voilà les éléments de progression entre autres. » Les propos de Belmadi sont plus qu’élogieux, et reflètent son satisfecit d’avoir décroché ce gros lot, à savoir le OK définitif de venir en sélection, au point où le coach s’imagine déjà avec Aït-Nouri et Atal sur les deux côtés de la défense de la sélection, de quoi donner des frayeurs à n’importe quel adversaire et n’importe quelle défense à l’avenir.

Les propos de Belmadi visent aussi Bensebaïni. D’ailleurs, durant son speech, le coach national s’est rendu compte un peu en retard qu’il était en train de condamner son latéral gauche actuel sans le savoir, et le hasard des choses (ou pas) c’est que cela a eu lieu le jour de l’expulsion de Bensebaïni pour deux fautes inutiles commises par le joueur du Borussia et qui ont coûté une défaite amère à la sélection. Alors une question se pose : Belmadi peut-il réellement se passer de Bensebaïni pour lancer Aït-Nouri ? Tout est possible, surtout que ces derniers mois, Bensebaïni est devenu un peu trop nerveux sur le terrain, en dépit des avertissements du staff, son attitude samedi à Malmö n’était pas la première, souvenez-vous du match du 25 mars dernier à Japoma, lorsqu’il avait pris un carton qui lui a coûté une absence fatale à Blida, ce cumul d’erreurs pousse le staff à penser à l’avenir, l’arrivée d’Aït-Nouri était au programme, et Belmadi savait que seul cet élément pouvait inquiéter l’enfant de Constantine dans son royaume, les déclarations de samedi soir ne font qu’accroître la pression sur ce dernier, Belmadi qui a d’autres cartes en main dans ce même poste pourrait même penser à un repositionnement de Bensebaïni dans son poste de prédilection, à savoir dans l’axe, dans le cadre du renforcement inévitable de ce poste, attendons pour voir. 

EN : Un an pour travailler la charnière centrale

Le match de samedi passé contre la Suède a montré les limites de l’EN, notamment sur le plan défensif. Le sélectionneur national Djamel Belmadi, qui dit avoir préparé un plan infaillible pour contrer les Suédois, a vu son plan s’effondrer après l’expulsion de Bensebaïni.

EN : Relever la tête, et vite !

 

Habitués à des exploits et victoires de leur sélection nationale, qui a dominé le continent africain pendant trois ans, les Algériens n’en finissent pas de déchanter depuis la grande déception de l’élimination en coupe du monde. 

La scène de la honte au stade d’Oran

La conférence de presse des deux sélectionneurs Eris Sekou Chelle et Djamel Belmadi n’a pas pu se tenir hier au terme du match nul entre leurs deux équipes 1 à 1 et pour cause : une panne d’électricité dans la salle des conférences du grand stade d’Oran au mauvais moment.

Algérie-Mali : Test de vérité avant Malmö

Encore une soirée footballistique au grand stade d’Oran, la 3e de suite pour les Verts de Djamel Belmadi qui tenteront d’enchaîner un 3e succès dans ce stade et devant un public qui sans nul doute va être nombreux.

L’EN arrivera à Oran le jour du match

 

La sélection nationale va livrer une rencontre amicale contre son homologue du Mali ce mercredi à 20h30. En prévision de cette joute amicale, comme d’habitude, le programme durant le séjour dans la capitale de l’Ouest a été envoyé bien à l’avance.

EN : La liste dépannage de Belmadi

Ce n’est qu’hier que l’entraîneur national Djamel Belmadi a annoncé la liste des 24 joueurs concernés par le stage exceptionnel de ce mois de novembre. L’entraîneur national a choisi de composer avec les moyens du bord puisque les grosses nouveautés espérées par la rue étaient absentes.

EN : Aouar vit une pression terrible

Les derniers jours ont été mouvementés pour Houssam Aouar, outre sa situation à l’Olympique Lyonnais qui fait débat en France, surtout après sa prestation mitigée lors du dernier OM- OL (1/0).

Stage de novembre : risque dans le camp des Verts

Après un mois d’octobre privé de sa traditionnelle date FIFA, à cause de la nouvelle organisation décidée par la FIFA pour permettre aux championnats d’avancer et gagner quelques journées en prévision de l’arrêt dû à la Coupe du monde.

EN : Blessé, Touba devrait rater le stage

Contrairement aux précédentes sorties de Basaksehir FK en championnat où il était souvent remplaçant, ce lundi, Ahmed Touba était titulaire lors du match entre son équipe et Hatayspor. Malheureusement, il fut obligé de quitter le terrain à la 45e minute de jeu suite à une blessure à l’épaule droite.

EN : Ounas rassure

Remplaçant dimanche contre Rennes, Adam Ounas, qui revenait de blessure, a fait une entrée plus qu’intéressante. Très actif sur son côté droit, ses efforts ont failli être récompensés après un tir vicelard qui retombe sur la base du poteau du portier international français  Steve Mandanda.