Tuttosport a dévoilé la liste des 40 joueurs encore en lice pour le prix de Golden Boy 2020, récompense historique décernée par des journalistes pour les jeunes footballeurs européens. Au départ, 100 noms avaient été annoncés par le journal italien. Mais le processus de sélection veut qu'il y ait plusieurs écrémages pour arriver à une liste finale de 20 noms. Parmi eux, trois joueurs franco-algériens y figurent. Il s’agit des deux milieux offensifs, Mathis Rayan Cherki (17 ans) de l’Olympique lyonnais, Adil Aouchiche (18 ans) de l’AS Saint-Étienne, ainsi que l’attaquant Amine Gouiri (20 ans) de l’OGC Nice.

Kh. S.

 


En voyage en Géorgie dans le cadre des qualifications à l'Euro Espoirs, l’équipe nationale espoir française devait s'imposer pour ne pas laisser la Suisse s'échapper au classement. Titulaire à la pointe de l'attaque bleue, le Franco-algérien, Amine Gouiri, s'est montré décisif sur l'ouverture du score. Pressant, le néo-niçois a provoqué un but contre son camp d'un adversaire et a ainsi mis les siens sur la bonne voie avant d'être remplacé à la 72’. Le match s’est terminé par une large victoire 4-1 des Bleuets.

Juninho : « Le transfert de Gouiri, cela a été peut-être une erreur»

Le directeur sportif de l’OL, a évoqué le départ d’Amine Gouiri : «Quand on est attaquant, il y a toujours plus de concurrence. Malheureusement, même s'il est bien revenu de sa blessure, il y avait beaucoup de monde devant lui. Nous voulions le prêter pour qu'il puisse s'exprimer et en revenant, selon ses performances, pourquoi pas devenir titulaire. Il était déçu de cette situation, je le comprends. Il a pris la meilleure décision pour lui, et c'est parfois difficile à encaisser pour les supporters mais il y a des réalités à prendre en compte. J'ai beaucoup de respect pour lui et je lui souhaite le meilleur à Nice. Tous les clubs font des erreurs, cela sera peut-être une, mais nous ne pouvons jamais le savoir à l'avance.»

 

Kh. S.

Dans un entretien publié vendredi soir, Lionel Messi a décidé de rester dans son club de toujours : « Maintenant je vais continuer au club parce que le président m'a dit que le seul moyen de partir était de payer la clause des 700 millions, que c'est impossible, et puis il y avait un autre moyen, c'était de partir en justice. Je n'irai jamais en procès contre le Barça car c'est le club que j'aime, qui m'a tout donné depuis mon arrivée ici. C'est le club de ma vie, j'ai fait ma vie ici ». Une bonne nouvelle pour les supporters barcelonnais. Selon Mundo Deportivo, le sextuple Ballon d'Or sera cet après-midi au centre d'entraînement des Blaugranas.

Kh. S.

Dans un précédent que le club du Hilal Baladiat Chelghoum Laïd n’a jamais connu depuis sa création en 1945, le maire de la municipalité, M. Abdel Azziz Rabouh, a lancé un appel dans lequel il a invite tous ceux qui souhaiteraient diriger le HBCL à déposer leur candidature à la municipalité. Ils ont jusqu'à la date limite du 3 septembre pour remettre les dossiers. Le P/ APC a justifié cette procédure par son échec à convaincre les membres de la direction temporaire qui dirigeaient l'équipe la saison écoulée de continuer à gérer les affaires du HBCL.
En fait, le problème des dettes et le manque d’entrée d’argent sont les principales raisons qui font fuir les potentiels présidents.

Tags:

Après la fin de la rencontre qui a mis aux prises Damac et Abha, samedi soir, et qui s’est soldée par un score de parité (2-2), l'entraîneur de Damac, Noureddine Zekri, a ouvertement remis en cause l’engagement physique de son adversaire du jour. «Je n'ai pas compris la raison de l’engagement physique excessif des joueurs d'Abha lors du match d'aujourd'hui, même s'ils semblaient faibles lors des matches précédents». Et d’ajouter : «Ils ont une grande haine contre mon équipe Damac. En Arabie Saoudite, il n’y a pas de vrai derby. Le vrai derby est en Italie entre Rome et Lazio».
Aussi, le capitaine de l’équipe de Damac, l’algérien, Farouk Chafaï, risque des sanctions après avoir provoqué et agressé verbalement un adversaire. Et sans l'intervention du gardien de but Zeghba, la situation aurait pu dégénérer.

Kh. S.