MCA

MCA : Casoni ne change pas une équipe qui ne marque pas

 

A la fin du match contre le MCO, Casoni avait lancé : «C’est notre meilleur match depuis l’entame de la saison, si la victoire était au bout.» Une façon de dire qu’il était vraiment satisfait de son groupe, mais il faudrait que les attaquants retrouvent le chemin des filets. Comme Azzi s’est blessé, il sera remplacé par Mebarakou. A part ce changement, Casoni ne devrait pas changer une équipe qui lui plaît.

Casoni répond à Chay : «T’es libre de croire ce que tu veux»

Face au MCO, le Doyen a raté la victoire. Pourtant, tout était réuni pour assurer le succès. Le MCA qui a été le plus dangereux s’est contenté du partage des points et aurait pu prétendre à bien mieux. Casoni le sait ; pour lui, il faudra se serrer les coudes pour être intraitable lors du clasico.

MCO – MCA : Un nul et des regrets

Du beau spectacle, que ce soit dans les gradins ou sur le terrain, mais Natèche et Chaâl ont décidé de priver tout le monde des buts, puisqu’ils ont contré les tirs des attaquants pour laisser le score comme il a débuté, un zéro partout.

Gourmi : «Je ne peux pas continuer comme ça»

 

Alors que tout le monde croyait qu’il ne voulait pas faire de concessions et qu’il campait sur sa décision de ne pas réduire son salaire, Khaled Gourmi sort de son silence pour expliquer sa situation qui est vraiment un flou total. KSK avait déclaré qu’il allait le récupérer à condition qu’il réduise son salaire. Gourmi s’est alors déplacé au bureau pour le faire, mais KSK n’a pas voulu le rencontrer. Est-ce une façon de lui faire comprendre qu’il est devenu persona non grata au MCA ?

MCA : Aouedj refuse de jouer avec la réserve

 

L’attaquant Sid Ahmed Aouedj ne jouera pas le match de demain contre son ancienne équipe, le MCO, puisqu’il n’a pas été retenu dans le groupe des 18 qui fera le voyage aujourd’hui à Oran. Aouedj a demandé des explications à son coach et il a même refusé de jouer avec l’équipe réserve.

MCA : Gagner à Oran pour quitter la zone rouge

Le MCA occupe la 13 eplace du classement de L1 Mobilis avec 5 petites unités. Les camarades de Hachoud doivent impérativement gagner à Oran pour quitter le bas du tableau en attendant de jouer leur match retard contre l’USMA.

MCA : Le énième changement de Casoni

C’est en 4-3-3 que Bernard Casoni affrontera la formation du MCO ce mardi sur le terrain d’Ahmed-Zabana ; une équipe à vocation offensive, pour tenter de revenir avec un bon résultat de ce périlleux déplacement dans l’ouest de pays.

MCA : Casoni veut 2 attaquants et un 10

Le directeur général sportif du Mouloudia Kamel Kaci-Said et l’entraîneur Bernard Casoni se sont réunis avant-hier pour parler des besoins de l’équipe pour le prochain mercato hivernal afin de la renforcer. Casoni a fait savoir à son interlocuteur qu’il a besoin d’un numéro 10 et de deux attaquants, dont un avant-centre lors de cette période des transferts.

USMA-MCA officiellement reporté

 

C’est officiel, le grand derby algérois entre l’USMA et le MCA est reporté à une date ultérieure, jusqu’à l’ouverture du 5-Juillet, alors qu’il était prévu pour ce samedi au stade Omar-Hamadi de Bologhine.

MCA : Vers le report du grand derby algérois ?

 

La Ligue nationale de football a programmé le grand derby algérois entre le MCA et l’USMA pour le samedi 14 octobre prochain. Kerbadj a fixé la date de ce match qui devait se jouer au 5-Juillet, mais comme cette enceinte ne sera pas disponible, la rencontre sera reportée jusqu’à l’ouverture du stade olympique.

MCA : Casoni haussera le ton dès la reprise

 

Conscient qu’au prochain rendez-vous, il faudra tout faire pour montrer que dans les moments difficiles, son équipe est capable de gagner avec la hargne, le coach mouloudéen va hausser le ton à la reprise aujourd’hui pour secouer le cocotier.

MCA : Qui veut la tête de Casoni ?

 

Certains veulent nous faire croire que Casoni jouera sa tête face à l’USMA, mais les informations collectées auprès des responsables du Mouloudia et des joueurs disent le contraire. 

Casoni explique ses choix : «Aucun attaquant ne m’a convaincu»

 

Bernard Casoni, a fait l’objet de nombreuses critiques de la part des supporters, surtout pour ses choix et l’instabilité du groupe vu qu’à chaque fois il change la composante. A la fin du match, Bernard Casoni s’est confié à Compétition pour expliquer ses choix et les solutions qu’il compte apporter à son équipe pour renouer avec les victoires.

MCA - OM : Le MCA joue mais ne gagne pas

Hier, le MCA n’a pas su provoquer le déclic et retrouver le chemin des victoires face à une équipe de l’OM qui est venue pour défendre ses arrières et a pu rentrer chez elle avec un bon point pour le moral. Par contre, Casoni doit trouver lors de cette trêve la formule de l’efficacité, car le Doyen doit trouver les forces pour remonter la pente et le plutôt serait le mieux.

MCA - OM : battre Médéa pour se relancer

Après avoir raté le derby, leur élimination en quart de finale de la coupe de la CAF et une autre défaite contre le CSC chez lui, les Vert et Rouge n’auront pas le droit à l’erreur cet après-midi. Ils reçoivent l’OM à Omar-Hamadi et la victoire est impérative. Leur élimination contre le Club Africain a laissé des séquelles importantes, mais il faut que le Doyen se ressaisisse. Il doit renouer avec les victoires s’il veut bien se remettre en course pour le titre. A sept points d’écart avec le premier de la liste, il faut réduire cela et revenir donc à 4 points. Pour ce faire, il faut vraiment gagner cet après-midi l’OM. Le Doyen, qui avait perdu devant le CRB et face au CSC, n’a pas d’autre choix que de réussir le pari et assurer. Pour le rendez-vous de cet après-midi, le Corse a décidé de ne pas faire appel à Balegh, ni à Derrardja. Ce qui est sûr, c’est qu’il doit mettre sur pied onze guerriers qui feront tout pour assurer la victoire comme ce fut le cas l’an dernier à l’avant-dernière journée du championnat. Ce jour-là, le Doyen a affronté l’OM et une victoire a signifié une place en Ligue des champions. Les coéquipiers de Nekkache, qui a marqué un doublé ce jour-là, doivent refaire le coup pour retrouver la sérénité. En tout cas, les Chnaoua seront bien présents dans les gradins afin de soutenir leur équipe pour remonter la pente et avancer sur la bonne voie. Ainsi, le RDV d’aujourd’hui se jouera pour le Doyen sous le signe de la victoire et rien que la victoire. Car décevoir encore une fois les Chnaoua ne rentre pas dans les projets des Vert et Rouge, avides de retrouver leur force et leur savoir-faire pour réussir haut la main cette saison comme le souhaitent tous les Mouloudéens. A. Z. Equipe probable : Chaouchi, Hachoud (Boulekhoua), Demou, Bouhenna (Azzi), Boudebouda, CEO, Karaoui, Mansouri, Aouedj, Barnabas, Nekkache Kaci-Saïd : «Il est temps de prouver qu’on est une grande équipe» Le directeur général sportif du Mouloudia d’Alger Kamel Kaci-Saïd est conscient que le résultat de cet après-midi est important ; il n’a pas hésité à le faire comprendre à ses joueurs. Comme il nous l’a fait si bien comprendre, il faut que le MCA retrouve les sommets et, pour cela, il doit enchaîner les victoires. Donc, un succès cet après-midi, c’est l’exigence de KSK. Aujourd’hui face à Médéa, il n’y a pas d’autres alternatives à part la gagne. Les Mouloudéens le savent très bien et Kaci-Saïd ne s’est pas empêché de le leur rappeler à chaque fois. Contacté par nos soins hier pour avoir ses impressions sur le rendez-vous de cet après-midi, Kaci-Saïd déclare : «C’est le match qu’il ne faut pas rater, les joueurs en sont conscients. On n’a pas le droit à l’erreur, on en a parlé. Ce qui est sûr, il est temps pour nous de montrer à tout le monde qu’on est une grande équipe. Il ne faut pas le montrer juste sur le papier, mais sur le carré vert. Face à l’OM, j’attends une réaction violente de la part de mes joueurs.» Kaci-Saïd sort ses griffes et exige la victoire. Pour lui, «retrouver les Chnaoua doit rimer avec victoire». Cet après-midi, Casoni et sa bande doivent mettre les bouchées doubles afin d’assurer un match plein et surtout garder les trois points à domicile. En somme, KSK n’imagine pas un autre scenario que la gagne car, il a envie que les retrouvailles avec les Chnaoua soient couronnées d’un succès pour que la joie soit complète. A. Z. Kasdi, Derrardja et Balegh se sont entraînés hier avec les espoirs Hier dans la matinée, Kasdi, Derrardja et Balegh, qui n’ont pas été retenus par Casoni pour le match de cet après-midi contre l’OM, se sont entraînés avec les réservistes pour préparer leur match avec les espoirs aujourd’hui contre la réserve de l’OM. Les trois joueurs, malgré leur grosse déception, se sont entraînés pour être prêts afin d’assurer dans le match d’aujourd’hui. Mebarakou ne jouera pas avec la réserve cet après-midi… Comme il ne peut pas convoquer plus de trois seniors chez les réservistes, l’entraîneur en chef des espoirs Lotfi Amrouche a écarté le défenseur axial Mebarakou. Il faut dire que ce dernier a été aligné au cours du match contre le CSC avec la réserve et n’a pas donné satisfaction. Donc, c’est lui qui a été écarté surtout que les espoirs comptent un axe jeune de très bonne qualité. … Gourmi aussi Comme le staff technique des seniors a demandé à Lotfi Amrouche de faire jouer les joueurs non convoqués afin de gagner des matches dans les jambes, l’entraîneur en chef du MCA Lotfi Amrouche ne peut pas faire appel à Khaled Gourmi, ce dernier étant suspendu suspend. Lui qui croyait sortir du cauchemar se retrouve dans une situation délicate, où il ne sait rien et ne comprend plus rien. Il attend toujours un signe de Kaci-Saïd pour discuter avec lui de son avenir. Sinon, il est clair que Gourmi va quitter le Mouloudia d’Alger dès cet hiver. L’appel de Boudebouda aux Chnaoua «Soutenez-nous en ces moments difficiles» L’arrière-gauche du Mouloudia Brahim Boudebouda sait que pour se relancer dans la course au titre, il faut battre l’OM. Cet après-midi, le MCA joue l’OM dans un match où la victoire est impérative, n’est-ce pas ? Face à l’OM, il faut une réaction de notre part. On est conscient de la tâche qui nous attend et on sait qu’il va falloir tout faire pour réussir le pari. On n’a pas le droit à l’erreur, surtout devant notre public à domicile. Il faut enregistrer une victoire pour se remettre en selle. Votre élimination en coupe de la CAF et la défaite face au CSC ont affecté le groupe ; le Doyen est-il capable de redresser la barre aujourd’hui ? C’est sûr qu’on a été affectés surtout par notre élimination en coupe de la CAF, mais on sait aussi qu’on se doit de réagir et faire tout pour remonter la pente. On va tout faire pour se montrer solidaires, volontaires et bien déterminés à gagner ce match afin d’avancer sur le droit chemin. Omar-Hamadi affichera complet, il va falloir mettre les bouchées doubles pour être à la hauteur… Je connais très bien la pression de Bologhine, surtout avec les supporters qui désormais exigent de nous des victoires. Ceci dit, j’espère que le public sera derrière nous. Je leur dis : «Chnaoua, on a besoin de vous dans ces moments difficiles pour remonter la pente et retrouver la sérénité.» Sur un plan personnel, comment vous sentez-vous surtout que vous avez passé pas mal de temps sur le banc ? J’ai accusé un déficit sur le plan physique et j’ai bossé durement pour y remédier. J’aurais voulu avoir plus de temps de jeu, mais bon, je vais me donner à fond afin d’apporter le plus à l’équipe et faire ce qu’il faut pour assurer la gagne avec mes camarades, aujourd’hui contre l’OM, qui viendra certainement pour profiter de notre situation et rentrer avec un bon résultat. A nous de faire ce qu’il faut pour être à la hauteur des attentes et assurer l’essentiel pour se racheter auprès de nos supporters. Donc, la victoire pour aborder la suite en toute quiétude, n’est-ce pas ? Absolument ! Si on veut revenir dans la course pour jouer les premiers rôles, on se doit de tout faire pour réussir le match d’aujourd’hui. Je peux vous assurer que les camarades sont conscients de la tâche qui nous attend. On saura faire retrouver le sourire à notre public en renouant avec les bons résultats. A. Z. Le onze de Casoni face à l’OM Le Mouloudia d’Alger joue un match capital ce soir contre l’Olympique de Médéa. Bernard Casoni a décidé d’effectuer des changements au sein de son équipe, surtout après les défections des internationaux et la prestation moyenne de certains joueurs face au CSC. Alors que certains veulent la tête de Faouzi Chaouchi, qui a pourtant réalisé des grands matchs depuis le début de la saison, mis à part les deux buts encaissés face au Club Africain et le CSC, l’entraîneur Bernard Casoni ne compte pas le remplacer ; le joueur sera bel et bien présent ce soir contre l’OM. En défense, le premier responsable de la barre technique va apporter un changement sur le côté droit. Hachoud ou Boulekhoua occupera ce couloir, alors que sur le flanc gauche, Brahim Boudebouda sera reconduit après avoir réalisé un bon match face au CSC. Rachid Bouhenna et Abdelghani Demou seront associé dans l’axe central si Bouhenna rentre au pays avant l’ultime séance qui devait s’effectuer hier, en fin de journée. En milieu de terrain, le jeune Chérif El Ouezzani et Karaoui s’occuperont de la récupération, alors que Mansouri sera le meneur de jeu. En attaque, même s’il n’a pas montré grand-chose dernièrement, Casoni compte donner une dernière chance à Barnabas Imenger pour prouver qu’il mérite de porter les couleurs du MCA. Sur les couloirs, on trouvera Aouedj et Nekkache. Une chose est sûre, les onze de Casoni sont appelés à sortir un grand match et surtout à glaner les trois points de la victoire pour éviter une crise, d’autant qu’ils joueront devant les Chnaoua qui ne leur pardonneront pas un autre faux pas devant une équipe qui est en difficulté en ce début de saison. M. Z. Balegh : «Je n’ai jamais dit que je voulais quitter le MCA» L’attaquant du Mouloudia d’Alger, Sofiane Balegh, était dans tous ses états quand le staff technique a annoncé la liste des joueurs convoqués pour le match contre l’Olympique du Médéa. L’ancien joueur de l’USMBA a nié avoir songé à réclamer ses papiers à cause de sa mise à l’écart du match contre l’OM. Pourtant, Sofiane Balegh a réussi des belles prestations lors des matchs qu’il a joués avec le MCA, aussi tout le monde était choqué de ne pas le voir parmi le groupe qui joue ce soir contre l’Olympique de Médéa à Bologhine. Balegh a tenu à éclaircir les choses à l’opinion publique et en particulier aux supporters du MCA : «Je n’ai jamais dit que j’allais réclamer mes papiers pour partir. Certes, j’étais déçu de ma mise à l’écart contre l’OM, mais pas au point d’exiger mes papiers pour quitter le Doyen. J’ai un contrat de deux ans et je vais honorer mes engagements jusqu’au bout. Je ferais tout pour réaliser des bons matchs pour aider mon équipe à gagner.» «Je n’ai pas compris pourquoi je suis écarté des 18» L’attaquant Sofiane Balegh a le moral à plat après sa non-convocation pour le match de ce soir face à l’OM. L’enfant d’El Bahia dira à cet effet : «Franchement, je n’ai pas compris pourquoi je suis hors des 18, alors qu’il y a quelques jours, j’étais titulaire à part entière et j’ai réalisé des bons matchs. J’en n’ai pas dormi toute la nuit pour trouver des réponses à mes questions. Tout le monde m’a dit que j’avais réalisé de bons matchs. C’est vrai, en tant qu’attaquant, je dois marquer, mais il nous manquait cette réussite. Incha Allah, à l’avenir, on sera efficaces pour gagner.» «C’est la première et la dernière fois que je joue avec les espoirs» Malgré sa déception de ne pas jouer le match contre l’OM, l’attaquant Sofiane Balegh a décidé de jouer avec les espoirs à l’ouverture des matchs des pro. Le joueur est déterminé à sortir un grand match et à montrer au staff technique qu’il avait tort de l’écarter : «Ma réponse, ce sera sur le terrain, j’ai décidé de jouer le match avec les espoirs. J’ai eu une discussion avec Lotfi Amrouche que je respecte énormément, il sait parler aux joueurs. Mais ce qui est sûr, ce sera la première et la dernière fois que je joue avec l’équipe réserve.» M. Z. Barnabas : «Ce soir, je marquerai» Auteur d’une piètre prestation face au CSC, l’attaquant nigérian du MCA, Imenger Barnabas, sera reconduit par Bernard Casoni pour le match contre l’OM. Le Nigérian semble décidé à secouer les filets de l’équipe adverse et à faire taire les mauvaises langues. Contacté par nos soins avant le début de l’ultime séance, le joueur nous dira : «C’est vrai que dans les matchs que j’ai joués, j’ai alterné le bon et le moins bon. Mais il faut savoir que je n’ai pas eu beaucoup d’occasions dans les deux matchs que j’ai joués. Pour juger un attaquant, il faudrait au moins qu’il soit sollicité, mais moi, je n’ai pas eu d’occasion nette pour marquer. J’espère jouer ce match mardi et je promets que je ferais tout pour marquer et montrer à ceux qui m’ont critiqué qu’ils avaient tort.» M. Z. Le coach à ses attaquants : «Je veux plus de concentration» Ce n’est un secret pour personne, l’attaque mouloudéenne reste le maillon faible de l’équipe cette saison. Bernard Casoni n’a pas cessé de parler à ses joueurs et surtout aux attaquants pour qu’ils soient concentrés devant les buts et concrétisent les occasions qu’ils se créent dans le match. L’avant-veille du match contre l’OM, Casoni s’est encore une fois adressé à ses attaquants pour les sensibiliser et les réveiller avant qu’il ne soit trop tard : «J’attends de votre part un sursaut d’orgueil pour ce match contre Médéa. Je veux plus de concentration devant les buts pour marquer. Vous l’avez remarqué à l’entraînement, je vous demande plus de concentration pour que le jour du match, vous soyez au top du top. C’est le moment pour nous de renouer avec les victoires. On doit gagner ce match à tout prix. Je compte sur vous pour nous donner de la joie et nous offrir les trois points de la victoire.» Les attaquants semblent décidés à cracher le feu contre l’Olympique de Médéa et à offrir du beau spectacle à leurs supporters qui seront nombreux à envahir les gradins du stade Omar Hamadi de Bologhine. M. Z. Amrouche veut sa 1re victoire avec la réserve Le dernier détenteur de la coupe d’Algérie avec l’équipe pro en 2016 n’a gagné aucun match depuis le début de la saison. Sur les quatre matchs qu’il a joués, il a récolté quatre points. Pour ce match retard contre l’OM, Amrouche veut enregistrer sa première victoire, surtout que son équipe sera privée de Derrardja et Balegh qui n’ont pas été retenus par le technicien Bernard Casoni. Il faut signaler que le match des équipes réserves MCA-OM débutera cet après-midi à 15h avant le match de l’équipe pro. Attention au huis clos face à l’USMA ! Les Chnaoua devront faire très attention lors du match d’aujourd’hui. La LFP, qui ne sait déjà plus où programmer le match de la 6e journée face à l’USMA, guettera le moindre faux pas, le moindre projectile, la moindre occasion pour infliger un match à huis clos au MCA et programmer ainsi le grand derby algérois sans public à Bologhine. Si les supporters du Mouloudia se comportent bien, la Ligue de Kerbadj pourrait penser à programmer ce match au 5-Juillet, sinon dans le pire des cas à Bologhine avec le public. Les dirigeants et joueurs mouloudéens lancent donc un appel aux supporters de faire très attention. Sur les réseaux sociaux, une campagne de sensibilisation a été lancée par les fans du MCA pour éviter de tomber dans le piège. Aussi, il est important de surveiller les jeunes supporters, qui peuvent être missionnés pour jeter des fumigènes et les empêcher de commettre l’irréparable.

MCA : Casoni exige une victoire face à l’OM

 

C’est le match à ne pas rater pour le MCA, demain contre l’Olympique de Médéa. Le premier responsable de la barre technique, qui n’a réussi qu’une seule victoire hors de ses bases, veut son premier succès devant les supporters du Mouloudia.

Casoni : «On doit trouver des solutions»

Après la défaite de samedi contre le CSC à Constantine, Bernard Casoni était très en colère. Le technicien du MCA n’a pas été tendre avec ses joueurs dans le vestiaire du stade Hamlaoui. Aussi, veut-il une réaction positive ce mardi contre Médéa pour sortir de cette crise de résultats qui frappe le Doyen. En effet, les camarades du capitaine Faouzi Chaouchi ont fourni le plus mauvais match de la saison samedi contre le CSC, surtout le compartiment offensif. Mis à part Nekkache qui a bougé par rapport à certains de ses coéquipiers, les autres sont passés à côté de la plaque dans ce match. Bernard Casoni a tiré la sonnette d’alarme et a exigé les trois points du match face à Médéa : «C’est vrai que les joueurs avaient les jambes lourdes dans ce match et l’élimination en quart de finale de la coupe de la CAF a laissé des séquelles néfastes au sein du groupe, mais ce n’est pas une raison de passer à côté dans ce match. Maintenant, on ne doit pas pleurnicher sur notre sort, on est obligés de renouer avec la victoire dès ce mardi face à l’Olympique Médéa. J’ai été très clair avec les joueurs, je ne veux pas d’autres faux pas. La victoire rien que la victoire ce mardi.» «Je le répète, on n’a pas de grands attaquants» Depuis le départ de Nouredine Deham, le MCA n’a pas des grands attaquants dans son effectif. Malgré le recrutement d’attaquants locaux ou étrangers, l’attaque reste le point faible du MCA. Cette saison n’a pas dérogé à la règle, le Mouloudia n’a toujours pas d’attaquants qui ont le sens du but, comme nous l’a confirmé le coach mouloudéen : «Il ne faut pas incomber l’erreur à Kaci Saïd. Il a pris l’équipe le 25 juillet, à six jours de la fin du mercato. Il n’a pas de baguette magique pour ramener un grand attaquant dans un temps très court. Pareil pour le staff technique qui a pris l’équipe en main depuis un mois. On n’a pas fait non plus de préparation comme les autres clubs à temps. Maintenant, on est obligé de travailler avec ce groupe jusqu’à la fin de la phase aller et on va tout faire pour trouver des solutions pour le compartiment offensif.» «Barnabas a eu sa chance, mais…» Le flop du mercato estival, c’est incontestablement l’attaquant Nigérian, Imenger Barnabas, qui n’a pas pu s’imposer dans le onze de Bernard Casoni, malgré la chance qu’il a eue de jouer contre le CRB et le CSC. Bernard Casoni a été très déçu par la prestation du joueur lors du match du CSC : «J’avoue que je suis déçu par la prestation de Barnabas, il a eu sa chance et il ne l’a pas saisie. Il faut savoir aussi qu’en pointe de l’attaque, je n’ai pas un grand choix, c’est Nekkache ou Barnabas. J’espère que lors du mercato hivernale, on sera renforcé par des attaquants de qualité, surtout qu’en février, on jouera la Ligue des champions africains.» «Face à l’OM, on alignera notre équipe-type» Après avoir donné la chance à tous les joueurs, le premier responsable de la barre technique du MCA ne semble pas prêt, en revanche, à l’accorder à certains joueurs qui n’ont pas été à la hauteur en ce début de saison. Casoni va jouer avec son équipe-type à partir de ce mardi contre Médéa : «Il est temps qu’on joue avec notre équipe-type, maintenant, qu’on a une meilleure idée sur tout le groupe. J’espère que les joueurs qui seront alignés seront à la hauteur et procureront de la joie et du plaisir à notre merveilleux public qui mérite que du bonheur.» «Chnaoua, on a besoin de vous» Avant de conclure notre discussion avec le technicien du Mouloudia, ce dernier a tenu à lancer un appel aux supporters pour soutenir l’équipe et la pousser à gagner le match de ce mardi contre l’OM : «Ça fait très mal quand je vois une public merveilleux comme celui du MCA sortir déçu à la fin d’un match. Les joueurs doivent comprendre qu’avec un tel public, il faut se donner à fond et offrir des victoires. Je demande aussi à nos supporters d’être patients avec nous et soutenir l’équipe dans ces moments difficiles et Incha Allah, on va réaliser de très bons résultats à l’avenir.» A. Z. Barnabas victime d’un vol Un malheur ne vient jamais seul, après sa piètre prestation face au CSC où il a été critiqué par tous les Mouloudéens, l’attaquant Nigérian Imenger Barnabas a été victime d’un vol dans son appartement à Alger. Selon une source sûre, les voleurs ont dérobé une belle somme de 85 millions de centimes et quelques appareils. Selon notre source, Barnabas a déposé plainte au niveau du commissariat. Très contrarié avant le début de la séance, il a informé ses dirigeants de ce qu’il lui est arrivé dans l’appartement que lui loue le club. Les responsables lui ont promis qu’ils feront le nécessaire avec les autorités pour lui rendre son argent et tout ce qui a été volé. A. Z. KSK savonne ses joueurs Le directeur général sportif du MCA Kamel Kaci Saïd était dans tous ses états après la défaite de son équipe contre le CSC. Même s’il n’a rien dit après le match, hier, avant le début de la séance, KSK a savonné ses joueurs et il a exigé les six points dans les deux prochains matchs du championnat, à commencer par celui de mardi contre l’OM. En effet, les poulains de Bernard Casoni se sont inclinés face au CSC sur un but à zéro. Cette défaite a fait très mal, surtout que les responsables du club attendaient une réaction positive de la part des joueurs après l’élimination en coupe de la coupe de la CAF. Kamel Kaci Saïd n’est pas allé par quatre chemins avec ses joueurs : «Ce n’est pas normal qu’on perde un match qui était à notre portée. Vous n’avez rien fait pour gagner, je m’attendais de votre part à une bonne réaction après notre élimination en coupe de la CAF. Maintenant, on a touché le fond, on doit se remobiliser et renouer avec les victoires. Je ne veux plus d’autres faux pas à l’avenir.» Par ailleurs, le patron de l’équipe mouloudéenen a exigé aussi la victoire ce mardi contre la formation de Médéa pour retrouver le haut du tableau : «Je ne veux rien savoir, je veux la victoire ce mardi et aussi contre l’USMA. Si on veut jouer les premiers rôles, on doit récolter le maximum de points.» Ainsi donc, le message de KSK est très clair et les camarades de Chaouchi n’ont plus le droit à l’erreur surtout qu’ils joueront mardi chez eux à Bologhine et devant leur public qui sera nombreux à envahir les gradins du stade pour les soutenir et les pousser vers la victoire. A. Z. Entraînement aujourd’hui à 17H Le staff technique a programmé la séance d’aujourd’hui à 17H au complexe sportif d’Aïn Benian pour se préparer au match retard de ce mardi contre l’Olympique Médéa qui se jouera à Bologhine. Séance de récupération hier La séance d’hier a été consacrée à la récupération après les efforts fournis par les joueurs qui ont joué le match contre le CSC. Ceux qui n’étaient pas concernés par le dernier match se sont entrainés avec le préparateur physique. Bouhenna inconsolable Le défenseur du MCA, Rachid Bouhenna, était inconsolable hier à l’entraînement en apprenant le décès de sa grand-mère à laquelle il est très attaché. Il a demandé une autorisation aux responsables du club de se rendre chez lui en France pour être proche de sa famille et assister aux funérailles. 2 buts en 4 matchs L’attaque, le maillon faible Mis à part Nekkache qui reste le meilleur attaquant de l’équipe, ni El-Moueden, ni Seguer, ni le Nigérian Barnabas n’ont pu s’imposer pour donner à l’équipe le plus escompté. Le recrutement de bons attaquants lors de la prochaine période des transferts hivernaux est devenu inévitable pour que le MCA retrouve son efficacité devant. Comme tout le monde le sait, la nouvelle direction du club a pris l’équipe en main le 25 juillet dernier et n’a pas eu le temps d’assurer les services d’attaquants de grandes qualités, comme le souhaite le peuple du Mouloudia. KSK a pris le club six jours avant la fin du mercato en assurant les services de Sofiane Balegh et El-Moueden, qui évoluent surtout sur les couloirs, alors que l’équipe a besoin d’un attaquant puissant à la pointe de l’attaque. Le Nigérian Imenger Barnabas, qui a été recruté deux jours avant la fin du mercato, n’a rien donné à la ligne d’attaque du MCA. Bernard Casoni lui a donné une chance face au CRB, mais le joueur est passé à côté de la plaque. Ce jour-là, on a avancé que le joueur n’est pas habitué de jouer sur un terrain synthétique, mais même face au CSC, sur du gazon naturel, il était l’hombre de lui-même. De ce fait, le premier responsable de la barre technique du MCA n’a pas un grand choix et il est obligé de travailler avec ses attaquants pour le reste de cette première manche du championnat et de trouver des solutions pour que l’équipe marque des buts et renoue avec les victoires en attendant le mercato hivernal pour renforcer l’équipe par des joueurs de grandes qualités. En plus, il faut signaler la méforme de Hachoud, habitué à marquer des buts quand l’équipe rencontrait des difficultés devant. Devant cette situation, Bernard Casoni doit trouver des solutions le plus vite possible pour que l’équipe retrouve sa stabilité et que le doute ne s’installe pas pour éviter les scénarios des années précédentes lorsque l’équipe jouait son maintien en L1 Mobilis. M. Z. Le coup de gueule de Chaouchi «On veut me saboter» Entretien réalisé par M. ZERROUKI Le gardien du MCA, Faouzi Chaouchi, a été l’objet de nombreuses critiques après le but encaissé en fin de match contre le CSC. L’enfant de Bordj Ménaïel estime qu’il n’est pas responsable de cette défaite. Quelles sont vos impressions après la défaite contre le CSC ? Franchement, cette défaite nous a fait mal, on voulait au moins revenir avec un match nul pour se remonter le moral après notre élimination en coupe de la CAF. C’est vrai qu’on n’a pas livré un grand match, mais on ne mérite pas de perdre de la sorte. Reconnaissez-vous que vous avez une part de responsabilités sur le but d’Abid ? C’est vrai que j’ai une part de responsabilités, mais le MCA n’a pas perdu à cause de Chaouchi seulement. Avant le but d’Abid, pourquoi on n’a pas parlé de mes arrêts sur des actions comme celle de Bezzaz pour ne citer que celle-là ? Je sais que certaines personnes font tout pour me saboter, mais moi je n’accorde aucune importance à ces critiques destructives. Vous faites allusion à qui ? Pour le moment, je ne peux pas dévoiler l’identité de ces personnes qui veulent me pousser à quitter le Mouloudia, mais au moment propice, je dévoilerais tout et si je commence à parler, ces personnes ne sortiront plus de chez elles. Parlons maintenant du match, ne pensez-vous pas que le maillon faible du MCA, c’est son attaque ? Sur papier, on a les meilleurs attaquants du championnat, mais je ne sais pas ce qui nous arrive. Cela ne date pas d’aujourd’hui, mais depuis quelques saison, on n’arrive pas à trouver le chemin des filets, pourtant on se crée beaucoup d’occasions. J’espère que lors des prochaines journées, on va retrouver notre efficacité. Mardi, vous allez affronter l’OM (mise à jour du championnat), ce sera la victoire ou l’implosion… Le fait de jouer chez nous et devant notre public face à Médéa, on n’a pas le droit à l’erreur. C’est le moment pour nous de renouer avec les victoires pour aborder la suite de notre parcours en championnat avec un moral en acier. Donc, on doit absolument gagner contre l’OM. Que diriez-vous à vos supporters qui sont très déçus par l’élimination en coupe de la CAF et cette défaite contre le CSC ? Pour le match de Tunis en coupe de la CAF, tout le monde a vu qu’on a été victimes de l’arbitrage. Face au CSC, on reconnait qu’on n’était pas à la hauteur. On demande pardon à nos supporters et Incha Allah, mardi, on fera tout pour leur offrir les trois points de la victoire. M. Z. Barnabas sera libéré Les jours de l’attaquant nigérian, Imenger Barnabas, sont comptés au Mouloudia après ses deux piètres prestations face au CRB et au CSC. Barnabas, qui n’a pas donné satisfaction, sera le premier libéré du MCA lors du mercato hivernal. Alors que tout le monde croyait que le MCA avait déniché l’oiseau rare pour son compartiment offensif, surtout que sur les vidéos, les responsables du MCA ont été épatés par les qualités de Barnabas, son recrutement est un flop vue ses prestations face au CRB et au CSC en championnat. Casoni lui a donné une chance en le titularisant, cependant, le joueur n’a pas montré grand chose, il était l’hombre de lui-même dans les deux confrontations qu’il a jouées en championnat. Selon une source sûre, Barnabas est d’ores et déjà sur la liste noire de ceux qui vont quitter le MCA cet hiver. Selon notre source toujours, Bernard Casoni ne compte pas sur ce joueur pour les prochains matchs. Une chose est sûre, la direction du club doit chercher dès maintenant des attaquants avant l’ouverture de la période des transferts pour éviter le scénario de Barnabas qui a été recruté deux jours avant la fin du mercato estival. M. Z. MCA-USMA le 14 octobre C’est officiel, le grand derby algérois USMA-MCA se jouera le samedi 14 octobre. Le stade désigné pour l’abriter est celui de Bologhine, mais il pourrait avoir lieu au 5-Juillet si la direction de l’OCO donne son accord. En effet, la Ligue nationale de football (LFP) a décidé de reporter la journée de L1 Mobilis de samedi prochain au 12, 13 et 14 octobre prochain à cause du déroulement des matchs de date FIFA. Comme trois matchs sont prévus dans la capitale, la LFP a programmé le derby USMH-NAHD pour le jeudi 12 octobre. Le CRB-JSS se jouera le vendredi 13, alors que le grand derby algérois se jouera le samedi 14 octobre et cela pour donner le temps à la direction du stade du 5-Juillet de préparer le terrain à cette date. Selon le président de la Ligue, dans le cas où le stade du 5-Juillet ne sera pas opérationnel le 14 octobre, le grand derby algérois se jouera au stade Omar Hamadi de Bologhine car le stade de Blida est en travaux et aucun autre stade ne peut abriter un tel rendez-vous dans la capitale. Enfin, les deux galeries souhaitent que ce match se joue sur le terrain du grand stade de la capitale pour que le spectacle soit assuré dans les gradins, comme c’était le cas lors des dernières confrontations entre les deux équipes. M. Z.

CSC – MCA : Abid crucifie le Mouloudia

Bien en place certes, mais ce n’était pas suffisant pour un Mouloudia qui voulait rebondir après son élimination en coupe de la Confédération. Le problème d’attaque perdure et Casoni a tenté d’y remédier, mais les attaquants restent muets. Abid rentre en cours de jeu et met fin au rêve mouloudéen. Le Doyen concède une autre défaite. Le Mouloudia d’Alger a plié la page de la coupe de la Confédération et a voulu revenir en force en championnat. Avec un déplacement à Hamlaoui, un public en délire et 22 acteurs qui veulent la même chose, tout le monde s’attendait à un grand spectacle. Dans les gradins, rien à dire, les deux galeries ont tenu le show, sur le terrain, les deux équipes auraient pu se montrer bien meilleures. Les Mouloudéens étaient bien en place. D’ailleurs, ils ont pu gêner le jeu constantinois. Néanmoins, le problème d’attaque perdure du côté des Mouloudéens. Même les changements apportés par Casoni n’ont rien donné. Barnabas, ce n’est pas l’attaquant puissant que cherche le driver. Encore une fois, il a été l’ombre de lui-même et cela même sur une pelouse gazonnée. Ce fut une première mi-temps serrée car malgré les tentatives des deux équipes, il y a eu deux occasions franches. Une pour le MCA par Hachoud et Bezzaz pour le CSC. Avec toute la belle ambiance dans les gradins, tout le monde attendait une seconde mi-temps plus riche, plus intense et surtout beaucoup de buts. En seconde période, les deux équipes ont montré qu’elles voulaient vraiment la gagne. Les deux coaches ont joué le tout pour le tout en faisant des changements en comptant sur des joueurs à vocation offensive. Le CSC a eu le droit de prendre les rênes du match et a même pu ouvrir la marque, alors que le Doyen a tenté de revenir, mais sans apporter le danger dans le camp de l’équipe adverse. Le Mouloudia d’Alger n’a pas pu remettre les pendules à l’heure et cela même avec les trois minutes ajoutés par l’arbitre. Le souci d’attaque devient inquiétant pour un Mouloudia d’Alger qui a besoin d’être puissant devant pour gagner ses matches. Par contre en ce qui concerne le CSC, il confirme sa bonne santé après le point ramené devant l’USMH, voilà qu’il gagne chez lui pour le plaisir de son public. Guettouche CSC 1- MCA 0 Buts : Abid 72’ Stade Hamlaoui de Constantine, CSC Rahmani Khadir (Abid 65’) Lamri Benayada Zaâlani Arroussi Sylla Zerrara Bezzaz (Rebih 46’) Belkhir (Kebbal 84’) Cissé Ent. : Amrani MCA Chaouchi Boudebouda Bouhenna Demou Azzi Bendebka Karaoui (Mansouri 76’) Amada Hachoud Barnabas (Seguer 76’) Nekkache (Amachi 82’). Ent. : Bernard Casoni Averts : Demou (70’), Seguer (77’), Amada (80’) Terrain praticable, affluence nombreuse, temps ensoleillé, arbitrage de M. Saïdi, assisté par MM. Serradj et Hadj Saïd Film du match 2’ Erreur de Karaoui, contre-attaque, Cissé marque mais heureusement, l’arbitre siffle une position de hors-jeu. 4’ Centre de Nekkache sur la tête de Hachoud dans les bras de Rahmani. 8’ Coup franc sur deux temps ; tir des de Belkhir, Chaouchi bien en place. 23’ Tir de Belkhir passe à côté. 26’ Chaouchi sauve son équipe à deux reprises, la première sur un tir de Belkhir puis un autre de Bezzaz et envoie le ballon en corner. 30’ Tir d’Amada entre les bras du portier Rahmani. 62’ Bendebka centre sur Hachoud d’un retourné acrobatique, la défense contre le tir. 65’ Tir puissant de Belkhir, Chaouchi à la réception. 71’ Contre-attaque menée par Nekkache sur Karaoui qui sert Bendebka mais se dernier se mêle les pinceaux. 72’ Tête piquée d’Abid ouvre la marque sur un centre de Rebih. 78’ Seguer sur Mansouri qui lui rend la balle mais rate le tir. 80’ Tête de Hachoud au-dessus de la transversale. Avant le coup d’envoi de la seconde manche Hachoud motive ses camarades Malgré que le brassard de capitaine est occupé par Chaouchi, lors de la causette d’avant la reprise de la deuxième mi-temps, Hachoud prend la parole pour booster ses équipiers en leur faisant comprendre qu’il y a un bon coup à jouer et donc, il ne faut pas le rater. Il a demandé à ses camarades d’être plus volontaires, plus déterminés et plus solidaires sur le terrain afin de rentrer à la maison avec les trois points de la victoire. Une histoire de brassard durant 3 minutes Au coup d’envoi de la reprise des débats, le CSC n’a pas de capitaine et l’arbitre le signale. Heureusement, que le remplaçant Bencherifa court aux vestiaires pour le récupérer, car Bezzaz n’est pas revenu avec ses camarades. Pour voir le CSC récupérant le brassard, il a fallu attendre trois minutes. Bezzaz, furieux après son remplacement, reste au vestiaire Amrani a décidé de faire remplacer Bezzaz par Rebih à la pause. Chose que le joueur n’a pas acceptée. Pour montrer sa colère, il reste dans les vestiaires quand ses équipiers reviennent pour entamer la seconde mi-temps. Khadir touché à l’arcade Sur une action, Boudebouda du coude ne touche pas exprès Khadir, l’ex-joueur du Mouloudia d’Alger. Khadir touchait à l’arcade a été contraint de sortir pour prendre les soins nécessaires avant de reprendre sa place sur le carré vert. Aouedj, CEO, Kasdi, Mebarakou et El Mouaden pas convoqués Casoni s’explique : «Avec moi, les meilleurs en forme jouent» Tout le monde s’est demandé comment Casoni a décidé de ne pas faire appel à Aouedj ou encore à CEO sans oublier El-Mouaden qui a été lui aussi écarté. Est-ce que le coach les sanctionne. Casoni assure qu’il choisit les meilleurs. Mercredi dernier, le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d’Alger, Bernard Casoni avait écarté de la liste des convoqués Aouedj, Kasdi, CEO, El Mouaden et Mebarakou. Il a exigée d’eux de jouer en réserve, sauf CEO qui pour lui est blessé. En tous les cas, interrogé à cet effet, est-ce que ce sont des changements ou le coach ou c’est tout simplement pour sanctionner ces joueurs qui sont en baisse de régime ? Casoni répond : «Non, avec moi, seuls les meilleurs en forme jouent. Ceux ui se montrent à un degré moins, ils passeront en réserve, c’est comme ça.» Et donc, cette attitude va faire comprendre à tous les joueurs du Mouloudia d’Alger que personne n’a assuré sa place. Car, si on prend Aouedj, il avait été passeur décisif contre l’ESS, il a réussi un bon match lors du rendez-vous de l’aller contre le CA, mais n’ayant pas proposé un meilleur visage contre le CA en match retour, il est passé à l’équipe réserve. Ou encore le cas de CEO qui en ratant une séance, il s’est trouvé hors de la liste des convoqués. En tous les cas, Casoni montre la voie à suivre à ses capés et il exige d’eux d’être au top à chaque fois s’ils veulent avoir le droit de jouer avec lui. Sinon, ils seront renvoyer chez les espoirs ou à la maison. Cet écart va booster et motiver les joueurs à redoubler d’effort et surtout de ne plus rater aucune séance, car une absence et le match prochain, ce sera difficile pour l’absent de croire qu’il sera aligné. La discipline est le mot d’ordre que veut imposer Casoni à son groupe. A. Z. Barnabas, la mauvaise affaire Sa première apparition fut à Bologhine. Il n’a rien montré. Tout le monde a cru que pour un premier match, il n’a pas encore trouvé ses repères, qu’il faudra aussi prendre en considération que peut-être il ne joue pas bien sur une pelouse en tartan. Hier, ce fut un grand stade, une pelouse de gazon et tout était bien en place pour lui permettre de faire un grand match. Mais, rien à faire, Barnabas a été l’ombre de lui-même. Les deux tirs qu’il a réalisés, il les a envoyés dans les décors. C’est sûr, qu’hier Casoni était vraiment déçu de son attaque et Barnabas a confirmé qu’il était la mauvaise à faire. Il est clair que Kaci-Saïd doit penser au mercato, car il sait désormais que le Doyen a vraiment besoin de renforcer son attaque pour croire à finir dans les sommets. Car, à ce rythme, c’est vraiment dur de croire à un avenir meilleur. Mais, bon, Casoni doit faire avec ce qu’il a entre les mains et doit vraiment trouver la bonne formule pour assurer en attaque. Car, compter juste sur Nekkache, des fois ça marche et des fois non. Comme hier, Nekkache est resté muet, alors le MCA n’a pas marqué. Casoni : «L’élimination a laissé des séquelles» C’est un entraîneur très en colère après ses joueurs car ils n’ont pas su se montrer à la hauteur. Contre l’arbitrage qui n’a pas été à la hauteur des attentes, mais au final, c’est un entraîneur déçu aussi qui se présente pour la déclaration d’après-match, car il venait d’enregistrer une autre défaite. Le problème d’attaque devient très sérieux au Mouloudia. En effet, le Corse du Mouloudia d’Alger voulait vraiment revenir de ce déplacement à Constantine avec les trois points. Surtout qu’il y avait de la place pour une victoire. Seulement, avec une équipe qui souffre d’une panne de son attaque, ce n’est pas évident de croire au succès. En tous les cas, malgré les changements apportés, rien ne change, puisque le Doyen rentre chez lui bredouille et Casoni dira à cet effet ceci : « Vu la rencontre, je dirais que l’élimination a laissé des séquelles. Pourtant, on a bien parlé avec les joueurs. On a motivé les troupes, mais bon, ils sont toujours dans cette élimination.» Mais, pas juste cela, car Casoni le fera comprendre ainsi : « Le CSC a été plus volontaire et mérite sa victoire. » Certes, le Doyen a compliqué l’existence pour les Sanafir, mais en vain. Il aurait pu marquer et même gagner. D’ailleurs, à cet effet le coach le dira comme ça : «On avait des occasions pour marquer, mais on n’arrive pas à le faire. On doit sortir de cette situation et il faut le faire très vite. Il faut le faire lors de la prochaine journée. » Le coach ajoute une autre couche pour dire ceci : « Je reconnais qu’aujourd’hui, mon équipe n’a pas été à la hauteur. Elle n’a pas montré son vrai visage. On va se serrer les coudes, travaillé sans relâche pour remonter la pente et remédier à cette situation. Guettouche Arab : « Une belle victoire contre un bon morceau » L’entraîneur adjoint d’Amrani déclare concernant la victoire assurée contre le Mouloudia d’Alger ceci : «Après le match nul contre l’USMH, il fallait confirmer notre bonne santé. On a profité de la situation des Mouloudéens qui reste sur une élimination dans la coupe de la Confédération pour prendre le dessus. Ça n’a pas été facile, mais le plus important c’est d’avoir gagné. C’est une belle victoire arrachée devant un bon morceau. » Bezzaz : « Je respecte le choix du coach » Approché par nos soins en fin de match afin d’avoir ses impressions après ce qui s’est passé, surtout qu’il a décidé de ne pas revenir en seconde mi-temps après son changement, Bezzaz déclare dans ce sens ceci : « J’ai ressenti des douleurs, mais je ne vous cache pas que je voulais continuer, mais le coach a voulu autrement. Je respecte les choix du coach. Ce qui est sûr, c’est que je suis content pour la victoire. » Quand Nekkache ne marque pas, le Mouloudia ne gagne pas En tous les cas, de match en match, cela devient plus évident. Quand Nekkache est dans son grand jour et marque, le Mouloudia d’Alger gagne, mais quand le lutin reste sur sa faim, le MCA perd. Que va faire Casoni pour avoir plus de solutions ? Le Mouloudia d’Alger propose un beau jeu, ses joueurs se débutent en bonne place, il y a de la volonté de la détermination et la rage de vaincre. Seulement, devant les buts, les joueurs du MCA ne trouvent plus le chemin des filets. Pourtant, Casoni n’a pas cessé d’apporter des changements dans son attaque histoire de trouver le bon équilibre, mais rien à faire. Quand Nekkache est dans un grand jour, et il marque, tout va bien, le Doyen gagne son match, mais quand le joueur est dans un jour sans et ça arrive comme ce fut le cas hier à Constantine face au CSC, les autres attaquants ne font rien. Et voilà, le MCA perd son match alors qu’il y avait de la place pour une victoire. Après le match perdu contre le CA, Casoni avait déclaré ceci : « On manque d’un attaquant puissant devant.» Tt c’est vrai, le Doyen manque d’attaquants puissants. Car, les Seguer, Barnabas et les autres n’ont rien montré mais plutôt ils déçoivent de match en match. Est-ce qu’il faut attendre le mercato, mais c’est dur surtout pour un club qui veut retrouver les sommets pour disputer le titre de champion. Est-ce que le repêchage de Gourmi devient de mise ? Certes, Casoni a parlé de renforcement au mercato, mais il a besoin de solutions dans l’immédiat et donc, est-ce que KSK doit repêcher Gourmi afin de voir s’il serait la solution en attaque. En tous les cas, il faut régler ce souci et le plus vite serait le mieux, car le Mouloudia d’Alger doit mettre fin à cette série noire pour avancer sur le droit chemin et croire à un avenir meilleur. A. Z. Seguer s’accroche avec l’arbitre N’ayant pas apprécié certaines décisions de l’homme en noir, l’attaquant du MCA, Mohamed Seguer ne s’est pas gênée pour aller montrer sa colère devant l’arbitre Saïdi. 3 000 fans du MCA à Hamlaoui Comme prévu, les Chnaoua ont répondu présents au rendez-vous du championnat face au CSC afin de montrer à leur équipe préférée qu’ils ont oublié l’élimination et qui sont concentrés plutôt sur le championnat et ils veulent bien sûr une victoire à partir de Constantine. 4 changements dans l’équipe de Casoni Si Amrani a apporté deux changements dans son équipe type qui avait joué lors de la dernière journée contre l’USMH, pour Casoni, qui reste sur une élimination face au Club Africain en coupe de la Confédération africaine de football, Casoni a apporté 4 changements. Boudebouda à la place de Boulekhoua, Bendebka remplace CEO, Hachoud à la place d’Aouedj et Barnabas prend la place de Balegh. Deux changements apportés par Amrani Par rapport à la dernière journée où les Constantinois sont revenus chez eux avec un point devant l’USMH, l’entraîneur en chef, Amrani a apporté deux changements dans son équipe type. Il a fait remplacer Dahar et Abid par Bezzaz et Belkheir. U21 : CSC 3 – 3 MCA La bande à Lotfi Amrouche a contraint la réserve du CSC au partage des points. Les buteurs du côté mouloudéen sont Belhouchat, Benarous et El-Mouaden. Chaouchi capitaine Malgré qu’Abderrahmane Hachoud soit aligné d’entrée, c’est Chaouchi ui est resté capitaine. Cela veut dire que le numéro un des capitaines au MCA est Faouzi Chaouchi pour cette saison. Barnabas et Hachoud retrouvent le onze Lors du derby contre le CRB où le Doyen avait perdu le match, Barnabas et Hachoud avaient été titularisés, après, les deux hommes sont retournés sur le banc et il a fallu attendre la rencontre contre le CSC hier à Hamlaoui pour voir Barnabas et Hachoud dans la peau de titulaires. 1re titularisation de Boudebouda Comme tout le monde le sait, Boudebouda était concerné par l’équipe nationale et donc, il a raté la préparation avec le Mouloudia Club d’Alger. Ce qui fait que quand il est revenu à son club, il a trouvé Boulekhoua assurer un maximum dans sa place. Depuis, il est resté sur le banc. Hier, pour ménager Boulekhoua qui s’est donné à fond depuis le début de la saison, c’est Boudebouda ui s’est vu pour une première cette saison dans la peau d’un titulaire et ce fut hier à Constantine contre le CSC dans son jardin de Hamlaoui. Hachoud en ailier droit comme sous l’ère d’Arthur Jorge et Valdo Hier, même si le capitaine du MCA Abderrahmane Hachoud a été aligné d’entrée, ce n’est pas dans son poste d’arrière droit, mais dans un nouveau rôle. Il a été aligné à la place de Balegh. Hachoud a pris le poste d’ailier droit pour apporter plus de force à l’attaque. Ce poste, il l’avait occupé à ère de l’ex-staff du MCA, Arthur Jorge et Valdo. Balegh relégué dur le banc Après l’élimination en coupe de la Confédération africaine de football, le premier responsable du staff technique du MCA, Bernard Casoni, a décidé d’apporter des changements dans son équipe type et Balegh en a payé les frais puisqu’il s’est trouvé hier à Constantine sur le banc des remplaçants. Bouhenna : «Se remettre en selle très vite » Le défenseur axial du Mouloudia d’Alger, Rachid Bouhenna, pense que même si cette défaite fait mal, il faudra remonter la pente. Il faudra mettre les bouchées doubles afin de rebondir et avancer sur la bonne voie. Ce ne sera pas facile, mais comme le MCA jouera mardi son match retard contre l’OM, il est impératif pour le Doyen de remonter la pente et retrouver le chemin des victoires. Une autre défaite après l’élimination, c’est dur à avaler, n’est-ce pas ? Effectivement, c’est dur à avaler. En fait, on a vécu le même scénario qu’en Tunisie. On a encaissé sur une erreur par manque de concentration. On voulait revenir dans le score, mais rien à faire, les jeux étaient faits. Il faut remonter la pente et se relever. On doit rebondir dès la prochaine journée. Le MCA souffre d’’un problème d’attaque qui n’aide pas à la victoire, non ? Devant, on s’est créé beaucoup d’occasions. On a raté des opportunités pour marquer, mais voilà, on n’a pas pu le faire. C’est comme ça. Il faut maintenant oublier ce revers et faire en sorte de rectifier le tir lors de la prochaine journée. Surtout que la prochaine journée est pour mardi contre l’OM… Exact. Il faut se reprendre en main. On ne doit pas pleurnicher sur notre sort. Il faut tout faire pour renouer avec les victoires très vite. On sait qu’on peut le faire et on sait aussi qu’on doit le faire, pour nous et pour nos supporters. Croyez-vous que d’ici mardi les séquelles laissées par l’élimination vont disparaître ? Certes, c’est dur d’avaler une élimination, mais on ne peut pas stagner là. On doit passer à autre chose, et pour le faire, il n’y a pas mieux que de renouer avec les victoires. On doit se relever très vite et se remettre en selle pour avancer. On a un bon groupe, tout pour repartir de la plus belle des manières. Il faut vraiment assurer et il faut le faire dès la prochaine journée. Pensez-vous que le Doyen renouera avec les victoires ? Bien sûr qu’on va se ressaisir. On a perdu une bataille, mais pas la guerre. Ce n’est que l’entame de la saison. Certes, l’élimination a beaucoup joué sur le mental, mais on va se ressaisir et avancer dans le bon sens. On doit rectifier le tir et se racheter auprès de nos fans. Barnabas : « Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions » Pour expliquer sa piètre prestation hier contre le CSC, l’attaquant du Mouloudia Club d’Alger, Imenger Junior Barnabas, déclare : « Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de scorer. Mais, au fil des matches, je serai plus performant et plus décisif. » En tout cas, le joueur est bien décidé à tout faire pour montrer que le visage terne qu’il est en train de proposer jusque-là est un passage à vide. Le MCA doit rebondir contre l’OM mardi Après l’élimination, le Mouloudia d’Alger a fait le déplacement à Constantine avec la ferme intention de rebondir et gagner le match. Seulement, les Vert et Rouge n’y ont pas pu arriver. Casoni a résumé la situation : « Ce sont les séquelles de l’élimination. » Après leur retour de Tunisie, les camarades de Nekkache voulaient remonter la pente et ils ne juraient que par un bon résultat à Constantine. Ils avaient tout pour gagner. Il y avait une place pour une victoire, mais il fallait se monter plus volontaire que l’adversaire. Chose ui ne s’est pas passée. Le CSC a trouvé la faille et a marqué. Le MCA n’a pas pu revenir dans le match. Casoni dans sa déclaration a assuré que« ce sont les séquelles de l’élimination ». Avant de partir à Constantine, on avait posé la question au Corse : est-ce que la page de la coupe de la CAF est tourné ? Casoni nous a déclaré : « On le saura à Constantine. » Hier, le coach a vu et a compris que ses joueurs sont toujours dans cette élimination et il va falloir remédier à cela très vite. Car, mardi, il aura un match à domicile à bien négocier contre l’O Médéa. Un match durant lequel un autre résultat que la gagne sera inacceptable pour un Mouloudia Club d’Alger qui veut à tout prix relever la tête et avancer sur le droit chemin. En tout cas, un travail psychologique est de mise pour un MCA qui dès qu’il encaisse sombre dans le doute et s’en mêle les pinceaux au point de perdre son football. En tout cas, les Mouloudéens se doivent de revoir leur copie, afin de retrouver le bout du tunnel. A.Z. Les joueurs abattus Dans les vestiaires, ce fut un silence de cathédrale. Les Vert et Rouge étaient vraiment très déçus et en colère. Déception à cause du fait qu’ils avaient le match à leur portée, mais ils n’ont pas su comment gérer le match. Les Vert et Rouge avaient pourtant bien débuté leur match. Ils se sont surpassés afin de marquer, mais ils péchaient dans le dernier geste. Plusieurs occasions ratées et il faudra vraiment bosser pour trouver l’efficacité afin que ce souci ne devienne pas un sérieux problème qui ne peut être résolu. En colère contre l’arbitre ui a ajouté juste trois minutes alors qu’il y a eu plusieurs arrêts de jeu, aussi le corner pas sifflé en faveur des Mouloudéens. D’ailleurs, Chaouchi, le capitaine, et Seguer l’ont si bien expliqué à l’homme en noir. En tout cas, les joueurs étaient vraiment abattus et ils doivent se ressaisir, car à ce rythme, le Doyen rentrera dans une crise et ce sera difficile de se débarrasser facilement de ce doute. Les Chnaoua déçus Ils ont fait le déplacement en grand nombre à Constantine. Ils savaient que dans un grand stade comme Hamlaoui, leur équipe est capable de relever la tête. Mais non, ils ont été encore une fois déçus, car ils ont assisté à une défaite amère. Pourtant, le Doyen était bien parti pour revenir au moins avec un point de ce déplacement, mais voilà, Abid profite d’une erreur et met le ballon au fond des filets. Les Vert et Rouge ont été abattus par ce but et ils n’ont pas pu remonter la pente. Les Chnaoua se sont donnés à fond, ils se sont surpassés dans les gradins pour booster et motiver les Vert et Rouge, mais tout cela n’a rien changé car le MCA rentre avec zéro point. Les supporters ui ont exigé la gagne face au CSC doivent attendre encore un peu. Ils vont demander la même chose mardi à domicile et les Vert et Rouge se doivent de s’exécuter, car perdre à domicile, ce ne sera pas facile à digérer pour des Chnaoua qui depuis l’entame de cette saison se montrent patients et croient très fort en cette équipe ui manque juste d’efficacité mais ui pratique du beau foot. Les Chnaoua ont compris en tout cas qu’il faut du temps pour que la mayonnaise prenne et il faut que les Vert et Rouge se surpassent pour que les choses deviennent plus belles à l’avenir afin d’avancer sur le droit chemin et surtout attirer plus de monde. Car, quand les résultats sont là, les Chnaoua font le show et il sera des plus grands. Mais, si les résultats ne suivent pas, les Chnaoua désertent les gradins et ce sera difficile de les attirer. Donc, mardi, il faut gagner contre l’OM, les équipiers de Faouzi Chaouchi le savent très bien.