Ligue 1

MCO : El-Hamri a déjà mis le cap sur la JSK

La formation première du MC Oran a repris le chemin des entraînements lundi soir, comme prévu. Les joueurs d’Abdelkader Amrani ont entamé la préparation de leur rencontre face à la JS Kabylie, dont les débats sont  prévus vendredi prochain à domicile. Pour leur première séance de la semaine,  Mohamed Legraâ et compagnie ont pris connaissance de la manière que voit leur coach pour assurer les résultats à même de permettre à l’équipe d’avancer au classement général. La préparation s’est déroulée évidemment sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana. Ces derniers ont commencé par mettre le cap sur cette rencontre face aux gars de Djurdjura entrant dans le cadre de la 28e journée du championnat. Selon nos informations, les joueurs sont déterminés à poursuivre leur travail sur la dynamique des résultats enregistrés ces derniers temps. Leur langage tourne autour de l’importance de garder l’état d’esprit conforté par cette série de 5 résultats positifs d’affilée (ndlr, 3 nuls extra muros et 2 succès dont un en déplacement). Le responsable de l’encadrement technique compte certainement sur une bonne production de sa bande dans l’antre d’El-Hamri, histoire de confirmer cette série et de prendre ses distances par rapport à la zone du purgatoire.

  1. M. A.

JSK : Des choix contestés, la concurrence tuée - Les critiques pleuvent sur Souayah

Depuis la défaite inattendue concédée devant l'ASO, les critiques ne cessent de pleuvoir sur l'entraîneur Ammar Souayah. C'est la première fois qu'il fait l'objet d'autant de critiques, alors que ce n'est pas la première fois que l'équipe concède une contre-performance à domicile et fournisse une aussi piètre prestation sur son terrain. Il faut dire que cette défaite a fait très mal à tout le monde, car personne ne s'attendait à ce que la JSK perde sur son terrain devant une équipe de l'ASO qui n'a pas l'habitude de gagner à l'extérieur. C'est pour cela que les choix de Souayah ont été remis en cause. Face à une équipe regroupée derrière, le coach tunisien n'a aligné aucun milieu à vocation offensive. Cela a surpris la plupart des supporters surtout que Souayah a attendu plus d'une heure de jeu plus précisément après l'ouverture du score par l'ASO sur penalty à la 62e minute pour apporter des changements. Les Oukaci, El-Orfi et Harrag ont fourni beaucoup d'efforts sur le terrain, mais en l'absence d'un animateur de jeu sur le terrain, le trio du milieu n'avait d'autre choix que d'user de longues balles pour tenter de servir les attaquants, mais cela n'a fait que le bonheur des défenseurs de Chlef. Tout le monde avait vu qu'il y avait une faille au milieu, mais Souayah n'a décidé d'incorporer Boumechra qu'après l'ouverture du score sur penalty par Allili. Souayah a expliqué qu'il ne pouvait pas accorder plus de temps de jeu à des joueurs qui viennent de revenir de blessure. Cela n'a pas convaincu grand-monde puisque Boumechra et Medane ont réintégré le groupe depuis plusieurs jours. Son milieu était défaillant, mais il avait trop tardé pour apporter des changements.

 

Effectif

Même si l'entraîneur Souayah ne cesse de dire qu'avec lui, il n'y a eu que les meilleurs qui jouent, faut reconnaître qu'il a totalement tué la concurrence et cela dans tous les postes. En défense par exemple, tout le monde avait constaté que certains de ses éléments avaient commis des erreurs qui ont failli coûter cher à l'équipe, mais Souayah a reconduit sa même défense, son même milieu excepté Boukhanchouche suspendu et ses mêmes attaquants. L'axe central avait commis des bourses à Chelghoum Laïd, mais il n'a pas été inquiété et cela malgré la présence de l'international malien Yacouba Doumbia et le retour de Bouhekak de blessure. D'aucuns se demandent pourquoi le coach tunisien n'apporte pas de changements dans l'axe, alors qu'il a beaucoup de solutions. Doumbia et Bouhekak sont des défenseurs pétris de qualités et ils peuvent rendre beaucoup de services a l'équipe. Il n'y a pas que dans l'axe où il n'y a pas de concurrence puisque même au poste d'arrière droit et au poste d'arrière gauche, Souayah continue à faire confiance à Gatal et Chikhi et cela même si leur rendement n'a pas été à la hauteur lors des derniers matches. La mise à l'écart de Kerroum qui dure depuis plusieurs mois a surpris plus d'un. Benzaïd, même s'il n'est pas un arrière gauche de métier, mérite sa chance surtout que le rendement de Chikhi n'a pas été satisfaisant. 

Après la défaite concédée face à l'ASO, les supporters s'attendent maintenant à ce que le coach tunisien apporte les réglages nécessaires et relance aussi la concurrence dans l'équipe pour pousser chaque joueur à travailler plus pour espérer gagner sa place sur l'échiquier des Jaune et Vert. 

 

  1. B.

MCA : Il a intégré le groupe hier - Benguit opérationnel face à la JSS

Après le revers concédé devant le RCA, le Mouloudia d’Alger n’a pas le droit de baisser les bras. Elle doit tout faire pour assurer vendredi devant la Saoura au 5-Juillet. A l’occasion, Benguit, qui a repris le chemin des entraînements hier, sera prêt pour ce choc. Benyahia peut compter sur lui.

Vendredi, le doyen recevra chez lui au 5-Juillet le dauphin qui va tout faire pour acculer le Mouloudia. Dans ce sens, ll doit avoir toutes les armes en main pour assurer les 2 points au 5-Juillet.  Benguit, qui avait contracté une blessure, a repris le chemin des entraînements hier avec ses camarades, il est donc opérationnel. Le joueur peut apporter le plus à l’équipe et aider le groupe à retrouver le chemin des victoires. Ce vendredi, les Vert et Rouge savent qu’ils sont condamnés à gagner pour prétendre à une place sur le podium que convoitent depuis l’entame de la saison les coéquipiers du capitaine Samy Frioui. Le coach dispose de quelques séances d’entraînement avant le RDV de la Saoura pour mettre sur pied une équipe qui crachera le feu devant  les gars de Béchar, qui feront le maximum pour garder leur place de dauphin. Tout le monde sait que Benguit est une valeur sûre qui peut apporter le plus à son équipe. Il était jusque-là indisponible mais, depuis, il a retrouvé ses forces et prépare avec ses camarades cette partie importante de vendredi au 5-Juillet. Benguit qui a suivi les soins à la lettre a retrouvé tout son savoir-faire. Il peut être l’un des changements du coach ce vendredi, ou alors garder le banc en attendant de rentrer pour apporter le plus à l’équipe au cas où ses camarades auraient besoin de renfort. Benguit, qui souffrait de blessure, est bel et bien rétabli. Il est prêt à jouer puisqu’il prépare la Saoura avec le groupe depuis hier. Il est bien décidé à mettre les bouchées doubles pour apporter le plus à son équipe. Il ne sait pas encore si Ben Yahia va lui faire appel, mais il est bien décidé à tout donner pour être d’un bon apport le jour J.

  1. Z.

CRB : La rencontre est programmée au 20-Août - CRB – HBCL à Bologhine ?

Comme rapporté dans notre édition d’hier, le Chabab renouera avec le championnat vendredi face au HBCL. Si le match est programmé au 20-Août, les dirigeants voudront le faire jouer à Bologhine.

Après avoir quitté la Ligue des champions par cette élimination avec les honneurs en quarts de finale, le Chabab va maintenant se tourner vers la suite de la saison, notamment le reste du parcours en championnat. Le club de Laâqiba doit tout mettre en œuvre pour faire avancer les choses dans le bon sens et surtout aller chercher le 3e titre consécutif. Dans ce sens, le CRB fera son retour en championnat vendredi face à la formation du HBCL, un mal-classé qui espère bien sauver sa peau. Cette rencontre a été programmée au stade du 20-Août par les responsables de la Ligue de football professionnel.Et qui dit 20-Août, dit match en diurne. Ce qui n’arrange pas vraiment les Belouzidadis. La direction voudrait jouer cette rencontre au stade Omar-Hamadi de Bologhine pour une seule raison.

 

Match en nocturne

Les dirigeants belouzidadis sont en train d’étudier la faisabilité de cette opération et devrait rapidement entamer les démarches pour jouer cette rencontre à Omar-Hamdi et surtout pouvoir se produire en nocturne. Il faut dire que les joueurs et même le coach Paqueta veulent jouer en nocturne pour être en pleine possession de leurs moyens physiques et techniques afin d’aller chercher les 3 points de la victoire. On verra si la direction va entamer les démarches à temps ou, au contraire, ils maintiendront cette programmation.

  1. Z.

USMA : Auteur d’un triplé lors du match d’opposition - Mahious prépare son grand retour face à Magra

Aymen Mahious pourrait bien retrouver sa place de titulaire à partir du prochain match de championnat qui opposera l’USMA au NC Magra. Le joueur semble plus que jamais déterminé à retrouver son meilleur niveau.

Comme prévu, le staff technique de l’USMA a programmé un match d’opposition avant-hier dans l’après-midi au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Un galop d’entraînement qui s’est joué en trois mi-temps, soit 30 minutes pour chacune, où l’entraîneur Jamil Benouahi a eu l’occasion d’aligner pratiquement tous les joueurs à sa disposition, ce qui a permit à ces derniers de rester compétitifs avant de renouer avec le championnat national. Un bon galop d’entraînement pour le coach usmiste qui a eu l’occasion de combler les lacunes constatées et parfaire les réglages qui s’imposent. Lors du match d’opposition, chaque joueur a donné le meilleur de lui-même afin de séduire le staff technique du club, mais celui qui s’est illustré de fort belle manière, c’est incontestablement Aymen Mahious. Selon les informations qui nous sont parvenues, il s’est distingué par un triplé et a délivré une passe décisive. Après avoir déjà marqué un doublé avec la réserve face au MCO, l’attaquant usmiste semble déterminé à revenir en force et surtout retrouver son efficacité devant les bois. Il aura envoyé un signal fort au staff technique qu’il est là et qu’on peut compter sur lui pour la suite de la saison. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a de très fortes chances de retrouve sa place de titulaire à partir du prochain match face au NC Magra. Il pourrait bien être aligné en pointe à la place de Kwame Opoku qui n’a pas donné entière satisfaction lors des trois derniers matchs qu’il a joués, en inscrivant un seul but seulement.

 

Le départ de Krmpotic l’a libéré

A en croire une source crédible, le courant ne passait pas entre Aymen Mahious et l’ex-entraîneur Zlatko Krmpotic. Ce dernier a fini, d’ailleurs, par l’écarter des trois derniers matchs de championnat. Maintenant que le Serbe est parti, cela a libéré le joueur qui tâchera désormais de retrouver son meilleur niveau mais aussi s’imposer de nouveau comme titulaire indiscutable. Selon les informations qui nous sont parvenues, on apprend que l’attaquant en question a eu une discussion avec l’entraîneur Jamil Benouahi, durant laquelle ce dernier l’a rassuré afin de miser sur lui pour la suite de la saison. Bien parti pour être aligné parmi le onze de départ face au NC Magra, Mahious ne doit pas rater cette opportunité pour renouer avec les filets car ce sera la meilleure façon pour qu’il prenne plus de confiance. Il est à rappeler que l’attaquant usmiste s’est contenté d’un seul but seulement sur penalty depuis l’entame de la deuxième moitié de l’actuel exercice.

A.S.

MCO : En dépit d’une série positive - El-Hamri n’est pas encore à l'abri

« Même si on est sur une bonne série avec ces résultats enregistrés, on n’est pas à l'abri. Donc, le maintien est loin d’être acquis. C’est pourquoi, on doit continuer à lutter. Ce sera très difficile, ça va se jouer jusqu’à la dernière  journée du championnat.» Ces propos maintes fois tenus par l’entraîneur du MC Oran Abdelkader Amrani sont légitimes sachant que son équipe n’est pas vraiment  loin de la première loge du purgatoire. En effet, à  l’issue des résultats de la 27e journée, encore une fois tronquée, le Mouloudia pointe à la 12e place, à 4 points du purgatoire, propriété actuelle de l’O Médéa. C’est dire qu’à 7 journées de la fin de la compétition, rien n’est encore joué pour une grande partie des équipes du palier même si le WA Tlemcen et un degré moindre le RC Relizane sont sérieusement menacés de quitter l’élite dite professionnelle. La position mouloudéenne n’est pas encore rassurante par rapport à cet écart si mince séparant le club dit phare de l’ouest du pays de la 15e place qui lui tend les bras, même avec un match en moins (ndlr, contre la JS Saoura).

 

On regrette les faux pas de l'OM et du NAHD 

Si la situation n'est pas rassurante, c’est la faute aux deux faux pas concédés d’affilée à domicile face à l’O Médéa et le NA Hussein Dey. Pour rappel, Mohamed Legraâ et compagnie ont raté la réception de l’Olympique (0-1) et du Nasria (0-0). «En perdant ce match de Médéa, on a compliqué notre existence, surtout qu’on a donné l’occasion à cette équipe de se réveiller », déplorent de nos jours les supporters du club d’El-Hamri, et d’ajouter : «Après cette défaite, on était très mal parti, surtout suite au nul contre le NAHD avec qui on a partagé les points. Ces points perdus nous ont fait, heureusement, que les gars ont bien réagi avec cette série positive », abonde le driver des Rouge et Blanc.  

  1. M. A.

JSK : La hantise du stade du 1er-Novembre se poursuit !

Après deux victoires de suite face au HBCL et au RCR, la formation phare du Djurdjura voulait à tout prix fêter le grand retour de ses supporters qui se sont rendus en masse samedi au stade du 1er-Novembre, mais malheureusement elle est tombée encore une fois à domicile face à une équipe de l’ASO qui lui a posé d’énormes problèmes et qui mérite amplement sa victoire. Après le match nul face à l’USMA (1-1), le 1er avril dernier, les camarades de Bensayah enchaînent avec une autre contre-performance à domicile, la 6ème depuis l’entame du championnat. L’équipe joue mieux à l’extérieur qu’à domicile cette saison, vu les nombreux points perdus au stade du 1er-Novembre où la JSK a concédé deux défaites face au MCA et l’ASO et quatre matchs nuls respectivement face à l’ESS, le RCA, l’USB et l’USMA. Les Jaune et Vert confirment ainsi le syndrome du stade du 1er-Novembre, où les camarades de Mouaki trouvent beaucoup de mal à s’imposer, avec 2 défaites et 4 matchs nuls sur leur terrain. C’est une hantise du stade du 1er-Novembre qui poursuit le club de cette saison.

 

14 points perdus à domicile

Les poulains d’Ammar Souayah n’ont pas profité de l’avantage du terrain pour enchaîner une troisième victoire et consolider leur deuxième place dans le classement. Suite à cette défaite contre l’ASO et la victoire de la JS Saoura contre le WAT (6-0), les camarades d’Ouattara quittent la 2ème place au profit des Bécharis et partage la 3ème place avec le Paradou, avec 46 points chacun avec un point d’avance uniquement sur le MCA.

La JSK perd ses chances de jouer le titre cette saison et cela s’explique par les deux défaites et quatre matchs nuls  concédés dans son jardin, perdant 14 unités. L’équipe s’est contentée de 25 points sur les 39 possibles. Tout compte fait, la JSK a perdu 14 unités dans son jardin. C’est dire que non seulement l’objectif de jouer le titre s’est presque évaporé, les Jaune et Vert n’auront pas la tâche facile pour terminer 2èmes dans le classement et assurer une participation à la Ligue des champions la saison prochaine. Le staff technique et à sa tête le coach Ammar Souayah est appelé à trouver des solutions lors des prochaines rencontres et récolter le maximum de points afin de récupérer cette deuxième place. 

  1. H.

MCA : Ben Yahia prépare Rebiaï pour la JSS

Absent depuis plusieurs matches, le milieu de terrain Miloud Rebiai reprendra ce vendredi sa place dans le onze de Khaled Ben Yahia, que ce soit dans l’axe central à la place de Ghezala ou à la place d’Esso si sa suspension est confirmée. L’enfant de Tlemcen est décidé à sortir un grand match pour montrer à tout le monde qu’il mérite une place au MCA.

Le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d’Alger Khaled Ben Yahia compte opérer un ou deux changements sur son onze qui affrontera vendredi prochain la formation de la Saoura. Le Tunisien va attendre la décision de la commission de discipline à propos d’Esso s’il va être suspendu ou pas pour ensuite opérer des changements. Selon une source digne de foi, le technicien tunisien veut mettre Ghezala sur le banc et le remplacer par Rebiai. Mais après avoir été informé qu’Esso sera probablement suspendu, il s’est rétracté et va faire jouer Rebiai au milieu du terrain avec Touki et Tahar. Rebiai, qui a été convoqué pour le match contre le RCA, est déçu de ne pas jouer ce match. Mais il semble retrouver le moral et est prêt pour reprendre du service avec l’équipe à partir de vendredi prochain contre la JSS.

Le Mouloudia a besoin des joueurs d’expérience en cette fin de saison, car si le Mouloudia rate cette dernière ligne droite, ce sera à cause du manque d’expérience de certains éléments comme Ghezala, Touki et Morsli, qui ne se contrôle pas dans les moments difficiles ou même d’euphorie.

Une chose est sûre, le retour de Rebiai dans le onze de Ben Yahia va certainement donner le plus à l’équipe qui manque de leader sur le terrain pour réussir ce match capital contre la JSS, et aussi les prochains rendez-vous décisifs pour la suite de la saison.

M. Z.

USMA : Les Rouge e Noir condamnés à gagner face au NCM et au CRB

Même une participation à la coupe arabe est en danger

Alors que les résultats des matchs de la 27e journée de la Ligue 1 Mobilis n’ont pas fait leurs affaires, les Rouge et Noir devront impérativement remporter le prochain match face au NC Magra ainsi que le derby face au CRB afin de garder leurs chances intactes pour la course vers la 4e place au tableau, ou au moins sauver la saison par une participation en coupe arabe des clubs. Le moins que l’on puisse dire est que la suite du calendrier s’annonce compliquée pour eux pour atteindre leur objectif.

Alors que l’USMA n’était pas concernée par le championnat le week-end dernier à la suite du report du derby face au CRB, les autres matchs de la 27e journée de la Ligue 1 Mobilis ont eu lieu. Les regards des Usmistes étaient braqués sur les équipes qui jouent les premiers rôles. Hélas, les résultats n’ont fait guère les affaires de leur équipe favorite. En effet, et alors que la JS Saoura avait une simple formalité face à la lanterne rouge le WAT, le CSC est allé réaliser l’exploit à Alger face au NAHD sur le score sans appel de quatre buts à un. A la grande surprise, l’ASO Chlef s’est également imposée en déplacement par la plus petite des marges face au dauphin la JSK. Avec ces résultats, le club de Soustara recule à la 8e place au tableau, avec un match en retard. Il compte 39 points au compteur et ses chances de terminer le championnat à la 4e place, synonyme d’une participation à une compétition continentale, lors du prochain exercice, deviennent minimes quand on sait qu’il est à sept points d’écart du Paradou AC. Même une participation à la coupe arabe devient désormais compliquée puisque l’USMA aura devant elle des concurrents sérieux, entre autres l’ASO Chlef, qui est en train de réaliser un excellent parcours en championnat depuis l’entame de la phase retour.

 

… En attendant le déroulement des matchs en retard

L’actuel classement général du championnat est provisoire dans la mesure où plusieurs clubs accusent encore des matchs en retard. Avec le déroulement des matchs de la mise à jour du calendrier, notamment ceux de la JS Saoura et de l’ES Sétif ou encore du CSC, l’USMA risque de perdre d’autres places au tableau. C’est la raison pour laquelle les coéquipiers de Belaïd devront coûte que coûte revenir de leur prochain déplacement à Magra, pour aller défier la formation locale du NCM, avec les trois points et de gagner le match en retard qu’ils accusent face au CRB pour espérer faire un bond au tableau et du coup, garder leur chances intactes de terminer le championnat à la 4e place. Mais, les Rouge et Noir ont plus de chances de prendre part à la coupe arabe car ils sont capables de terminer au moins 6es au tableau, mais c’est plutôt une participation à la coupe de la CAF lors du prochain exercice qui les intéresse beaucoup. Un objectif qu’ils devront à tout prix l’atteindre en fin de saison et être ainsi au niveau des attentes de tout le monde, tout en espérant que l’actuel staff technique pourra débloquer la situation.

A.S.

 

MCO : El Hamri tient bon

Le MC Oran s’accroche tant bien que mal pour assurer son maintien. Sa première formation, en allant à Chelghoum-Laid contraindre le Hillal local au nul sur le score vierge (0-0), a réalisé une bonne affaire. Ce résultat positif a été assuré face à un concurrent direct qui décroche quelque peu, restant sur trois faux pas d’affilée. L’équipe de Chérif Hadjar arrive juste derrière les gars d’El-Hamri et devance  de trois longueurs l’O Médéa, qui se retrouve à la première loge du purgatoire. C’est dire que même si l’écart paraît considérable, il ne constitue en aucun cas une garantie par rapport au maintien et ce, à 7 journées de la fin du championnat.  Sauf qu’avec un match en moins contre la JS Saoura à domicile, les poulains d’Abdelkader Amrani pourraient envisager la suite de la compétition avec plus de confiance d’autant que leur équipe semble avoir trouvé ses marques, maintenant qu’elle reste sur une série de 6 matches sans défaite. Pour la première fois de la saison, cette équipe si frêle pendant toute la première phase du championnat arrive à se faire  respecter même hors de ses bases.

 

Amrani a-t-il trouvé la bonne formule ?

L’entraîneur arrive tant bien que mal à composer avec un groupe qui est en train de lui donner des satisfactions avec ces résultats à même d’encourager le retour de son public.  Depuis le match de l’Arba (1-1), l’équipe-type des Rouge et Blanc n’a que très rarement changé. A croire que l’enfant de Tlemcen a trouvé la bonne formule, maintenant que ses choix sont en train de se justifier petit à petit. A l’image de sa décision d’opérer deux changements à la demi-heure de jeu de la rencontre de Chelghoum-Laid après avoir constaté une déperdition dans le jeu de son équipe sérieusement malmenée par l’équipe locale. La suite va lui donner raison avec la réaction immédiate de sa bande qui arrivait à aller vers l’avant pour inquiéter l’arrière-garde des gars d’Oued Dekri.  

 

Soufi, encore lui

Le gardien de but du Mouloudia d’Oran a été pour beaucoup dans le résultat décroché par son équipe avant-hier sur la pelouse du HB Chelghoum-Laid (0-0). Kamel Soufi est à créditer d’une partie de premier ordre, se permettant de nombreux arrêts décisifs et interventions énergiques à l’image du sauvetage miraculeux dans le temps additionnel de la rencontre. L’ancien portier du WA Tlemcen a encore une fois sauvé son équipe qui peine sur le plan offensif. Jusque-là, ce  joueur aura été l’une des plus grosses satisfactions mouloudéennes de la saison.

  1. M. A.

JSK 0 - ASO 1 : Les Canaris gâchent leur fête

JSK 0 - ASO 1

Stade du 1er-Novembre

But. : Alili (‘63’)

JSK

Doukha

Gatal

Chikhi

Souyad

Talah

Harrag

Oukaci

(Medane 83’)

El-Orfi

(Boumechra 71’)

Mouaki

(Nezla 71’)

Bensayah

Ouattara

Ent. : Souayah.

 

ASO :

Kacem

Bensalah

Abada

Baâziz

Zahzouh

Foukloul

Boussaïd

Alili

(Souibah 82’)

Aguib

(Bengrina 82’)

Fetouhi

(Zenasni 74’)

Aliane

(Medah 90’)

Ent. : Zaoui.

 

Temps clément, affluence nombreuse, arbitres : MM. Mechairia, Ghazli et Mehaibia.

Averts. : Doukha (61’) JSK. Bensahal (69’) ASO.

 

Aguib retrouve la JSK

Le meneur de jeu de l’ASO, Juba Aguib, a retrouvé l’ambiance du stade du 1er-Novembre à l’occasion du match face à la JSK. Ayant déjà porté les couleurs des Jaune et Vert, la saison écoulée, avant que l’ancienne direction ne le cède à l’ASO, le natif d’Aïn Benian a joué titulaire hier avec la formation chélifienne et a réalisé une belle prestation.

  1. H.

Les Canaris gâchent leur fête

Le match qui devait être celui de la fête avec le retour massif des supporters s'est transformé en cauchemar. Avec une défense passoire, un milieu transparent, une attaque passive et un entraîneur qui n'a changé ni son système de jeu ni apporté des changements avant l'ouverture du score, la JSK a concédé logiquement sa première défaite de la saison à domicile. Ni l'enjeu de la rencontre ni les déclarations provocatrices du coach Zaoui avant le match n'ont poussé les poulains de Souayah à sortir le grand jeu. Une victoire leur aurait permis non seulement de consolider leur deuxième place, mais de se relancer aussi pour le titre.

Crispés des les premières minutes du coup d'envoi, les Canaris ont éprouvé toutes les peines du monde à imposer leur jeu face à une équipe bien regroupée derrière et bien organisée sur le terrain. Jouant n'importe comment et usant particulièrement de longues balles, ils n'ont pas vraiment inquiété le gardien Kacem tout au long de la première mi-temps. Au contraire, ils ont failli encaisser à la 27e minute. Heureusement que Fertouli qui s'est présenté tout seul devant Doukha a raté son tir. Malgré cette alerte, les Canaris n'ont pas réagi face à un adversaire qui a continué à opérer par des contres qui ont failli faire mouche à plusieurs reprises. 

De retour des vestiaires, les supporters s'attendaient à ce que le coach apporte des changements nécessaires, mais il a attendu jusqu'à ce que l'ASO ouvre le score sur penalty à la 63e minute pour le faire, mais avec des changements poste par poste, alors que son équipe est menée au score sur son terrain et devant ses nombreux supporters. Bousculés par leurs adversaires, les Canaris ont tenté de limiter les dégâts tout en continuant à jouer de la même manière, ce qui ne leur a pas permis de revenir au score. Les longues balles ont fait le bonheur des Chélifiens qui auraient pu corser la note dans les dernières minutes de la partie. En concédant une défaite inattendue sur leur terrain, les équipiers de Bensayah compliquent sérieusement leur tâche pour la deuxième place et ils ont aussi déçu leurs nombreux supporters qui étaient revenus pour les soutenir.

  1. H.

 

RCA 1 – MCA 0 : Ghezala, une bourde fatale

RCA 1 – MCA 0

Stade Ismail-Mekhlouf de l’Arba . Terrain praticable, temps frais, huis clos, arbitrage de M. Bendjehane, assisté par MM. Bensnouci et Larbi Houari.

Buts : Deghmani (90’+3)

Averts :

Esso (38’), Touki (62) MCA

Toumi (57’) RCA

RCA : Chouih, Berkoun (Tahraoui 90’), Brahmi, Deghmani, Toumi, Benlaribi, Boubakeur (Bouziane 75’), Ait Ali Yahia, Rait (Amir 81’), Saidani, Oukil

Ent. : Fayçal Kebbiche

MCA : Chaal, Hamidi, Hachoud, Ghezala, Hadded, Touki, Esso, Morsli, Tahar (Zaidi 71’), Belkhir (Attou 80’), Frioui (Abdelhafid 63’).

Ent. : Khaled Ben Yahia

Film du match :

2’ : Tir des 25 m de Morsli dans les bras de Chouih.

3’ : Toumi se faufile dans les 18, Ghezala dévie la balle en corner.

10’ : Coup franc botté par Hachoud, Chouih à la réception.

29’ : Centre tir d’Oukil dans les bras de Chaal.

38’ : Coup franc de Hachoud, Chouih accueille le cuir sans problème.

41’ : Corner pour le RCA. La tête de Saidani a failli ouvrir la marque.

53’ : Corner signé Hachoud. Frioui a failli mettre le ballon au fond des filets.

64’ : Toumi dans la zone de réparation réclame penalty, mais l’arbitre ne bronche pas.

65’ : Abdelhafid a failli tromper Chouih n’était la défense qui dévie le cuir en corner.

67’ : Corner de Hachoud. Esso d’une tête plongeante aurait pu ouvrir la marque si Chouih n’a pas décidé autrement.

72’ : Le tir d’Esso est passé à côté.

77’ : Le tir d’Oukil a failli tromper Chaal.

83’ : Tir d’Ait Ali ; Chaal sur deux temps.

90’ : Le coup franc direct de Hachoud frôle la transversale.

90’+3 : Toumi chipe le ballon à Ghezala dans la surface de réparation, sert Deghmani qui met le ballon au fond des filets.

 

Ghezala, une bourde fatale

 

Alors que la partie allait se terminer sur un score de zéro partout, dans les dernières minutes du match, précisément à la 90’+3, Deghmani donne l’avantage à son équipe profitant d’une bourde incroyable du défenseur international A’ Ghezala . Ce dernier n’est pas à sa première bourde.

Le Doyen a raté son déplacement.

Après la belle victoire assurée face au Nasria, le MCA s’est déplacé à l’Arba avec la ferme intention de confirmer sa bonne santé. D’emblée, les Vert et Rouge prennent les rênes du match mais pas pour longtemps puisque le rythme baisse d’un cran pour les deux équipes qui ne voulaient pas prendre de risque. Les quelques tentatives de part et d’autre n’ont pas vraiment perturbé les deux gardiens. Il faut dire aussi que le MCA a joué dans l’après-midi pour la première fois en ce mois sacré du jeûne ; les joueurs ont eu du mal à élever le rythme. A la demi-heure de jeu, on assistera à une légère domination des locaux, mais la défense du Doyen a tenu le coup en gérant la situation. Il faut noter que les raids du RCA étaient plus dangereux, comme cette action de Toumi dans les 18, mais sans faute. Ghezala lui chipe le ballon et l’empêche de tirer. Les 3 minutes ajoutées par le 4e arbitre ne changeront rien au score de parité de zéro partout. Le décor étant planté, l’homme en noir donne le coup d’envoi de la seconde mi-temps. Les deux équipes ont repris avec la ferme intention de gagner, et pour cela, il fallait marquer. Les deux coaches ont donné les consignes à suivre afin de prendre le dessus. La seconde période débute avec les mêmes joueurs qui ont animé la première mi-temps. Les locaux ont tenté par tous les moyens de marquer. Etant 13e au classement, ils étaient condamnés à gagner face au MCA, qui voulait à tout prix, lui aussi, rentrer à la maison avec un bon résultat. On rentre dans l’heure du jeu et toujours rien à mettre sous la dent. Ben Yahia remplace Frioui par Abdelhafid dans l’espoir que celui-ci fasse le nécessaire. Son entrée a donné plus de punch à la ligne offensive qui a raté plusieurs occasions de but. Lors du dernier quart d’heure du match, les deux équipes, bien que souffrant visiblement de la fatigue, voulaient coûte que coûte avoir le dernier mot, chacune en appliquant à la lettre sa stratégie de jeu. Dans les dernières minutes du match, le RCA réussira à ouvrir le score sur une erreur de Ghezala. Toumi chipe le ballon et offre un caviar à Deghmani qui donne l’avantage à son équipe.

USMA : Le sort de Chenihi et Zouari déjà scellé

Les deux attaquants Brahim Chenihi et Abdelkrim Zouari ne devraient pas jouer la suite de la saison. La direction a décidé de les mettre à l’écart, en attendant de négocier avec eux une séparation à l’amiable.

Certes, la saison est encore loin d’être finie, mais il n’en demeure pas moins que la direction du club pense d’ores et déjà à la saison prochaine, quand on sait que l’équipe risque de sortir bredouille à la fin du championnat. Il vaut donc mieux commencer dès maintenant à préparer le prochain exercice. L’identité de certains joueurs qui ne feront pas partie de l’effectif de l’USMA version 2022/2023 est déjà connue. Leur départ est certain à l’image des deux attaquants Brahim Chenihi et Abdelkrim Zouari, qui touchent de gros salaires sans pour autant apporter le plus escompté. Selon une source crédible, les deux joueurs ont été informés par les responsables du club que leur sort est déjà scellé. En effet, ils ne devraient pas prendre part aux 8 matchs restant à disputer avant le baisser de rideau sur le championnat en cours. Le staff technique a décidé de ne plus compter sur eux, bien qu’ils continuent à s’entraîner le plus normalement du monde avec leurs coéquipiers. Cependant, la direction envisage de les recevoir dans les prochaines semaines afin de négocier la résiliation de leur contrat. Reste à savoir si les deux parties parviendront à un accord pour une séparation à l’amiable. Il est à rappeler que Brahim Chenihi a été libéré après la fin de la phase aller, mais puisqu’il est protégé par son contrat, il a refusé de partir. Il a eu une nouvelle chance lors de la phase retour où il a été utilisé à plusieurs reprises, mais il peine à retrouver son meilleur niveau. Quant à Abdelkrim Zouari, son niveau a régressé. Vu son âge avancé et le gros salaire qu’il touche, la direction n’est pas près de le conserver dans l’effectif du club pour une autre saison.

 

La liste des libérés devrait contenir 8 noms

Visiblement, la direction de l’USMA prépare le grand ménage à l’issue de la saison puisque la liste des libérés devrait contenir pas moins de 8 joueurs. En plus de Brahim Chenihi et Abdelkrim Zouari, 6 autres éléments devraient quitter le navire usmiste à la fin de saison. Si le départ de certains joueurs, qui n’ont pas pu s’imposer cette saison, à l’image d’Abderrahim Hamra ou encore Oussama Chita, est prévisible, on s’attend à des surprises dans la liste des libérés. Apparemment, la direction du club ne va pas libérer que les joueurs n’ayant pas donné satisfaction jusque-là, elle veut aussi se débarrasser des gros salaires. Une chose est sûre, les responsables devront négocier avec tous les libérés une séparation à l’amiable dans la mesure où tous les joueurs de l’USMA sont protégés par leur contrat.

  1. S.

HBCL 0 – 0 MCO : Bonne opération pour Oran

HBCL 0 – 0  MCO

Stade du 11-Décembre-1960, Chelghoum-Laid

 

HBCL :

Allaoui, Zaitri, Aib ©, Lalaouna, Benamrane, Haddad, Lamri, Tayeb (Belamri 87’),  Khaldi (Cheurfaoui 70’), Harrari, Hadji (Belaribi 70’)

Ent. : Benaissa  

 

MCO : Soufi, Khadir, Mekkaoui, Benammar (Guenina 30’), Khali, Naâmani, Legraâ ©, Chadli (Benamara 30’), Chaouti (Bounoua 79’), Djaâbot (Dahar 61’), Siam (Allati 79’)

Ent. :  Amrani

 

Temps frais - Arbitrage de M. Lotfi Bekouassa, assisté de MM. Abane et Rimouche

 

Avert. :

HBCL : Cheurfaoui (90’+4)

 

Bonne opération pour Oran

 

Le match opposant le HB Chelghoum-Laid au MC Oran n’a pas connu de vainqueur ni de but. Au vu de la physionomie de cette opposition, le résultat de zéro à zéro favorise les visiteurs qui font la bonne opération par rapport aux résultats des concurrents. Ils confirment par là même leur forme étant invaincus depuis la réception de l’O Médéa (1-0) lors de la 20e journée, contrairement au Hillal qui donne l’impression de caler depuis son revers essuyé lors de la réception de la JS Kabylie (3-1).  Pour revenir à cette rencontre, il faut noter la bonne première mi-temps de la formation locale qui n’a pas tardé à se ruer vers la zone oranaise renforcée par trois axiaux. Sa domination était osée, mais ses actions n’ont pas abouti face à un adversaire fermant tous les espaces. Un adversaire qui s’est permis, en revanche, de vendanger l’une des meilleures occasions de ce rendez-vous par son buteur Djaâbot en trompant de cible malgré son face-à-face avec le portier adverse (27’).

Au retour des vestiaires, la physionomie n’a pas vraiment changé même si le Mouloudia, par le rentrant Guenina, a failli trouver la faille à la faveur d’un coup franc difficilement sauvé par le gardien Allaoui (47’). Le Hillal a mené le jeu jusqu’à malmener l’arrière-garde rouge et blanc, dont cette tête de Hadji sauvée de justesse par le keeper Soufi (56’).  

Les gars d’El-Hamri ont pu réagir pour améliorer leur façon de jouer, se permettant d’acculer l’arrière-garde des Vert et Blanc et son gardien Allaoui, auteur d’une mauvaise sortie qui a failli sourire à Siam (75’). A noter qu’à chacune des manœuvres des hommes de Hadjar, le onze du Mouloudia d’Oran répliquait par des contres menaçants. C’étaient les faits saillants de cette première opposition entre les deux clubs sur le sol de Chelghoum-Laid où, grâce à ce drawn, l’équipe d’Amrani réalise la bonne opération.

  1. M. A.

JSK-ASO à 22h30 : Réduire l’écart sur le CRB

Après deux dernières victoires de suite face au HBCL et au RCR et en déplacement, les Jaune et Vert comptent rester sur cette lancée et profiter du match de ce soir face à l’ASO, dans le cadre de la 27ème journée de Ligue 1 pour consolider leur deuxième place dans le classement et réduire l’écart sur le leader belouizdadi qui occupe la 1ère place avec 52 points et 6 points d’avance sur la JSK et aussi 2 matchs de moins. Les camarades de Réda Bensayah savent que cette option n’est valable que s’ils sortent victorieux de ce match face à la formation de Chlef qui se rendra à Tizi Ouzou avec l’objectif de piéger les Jaune et Vert et repartir avec un bon résultat. Le staff technique est plus que jamais confiant quant à un bon résultat, qui confirmera le bon réveil de la JSK et consolider sa 2ème place dans le classement du championnat. Après 11 points perdus à domicile contre 20 points ramenés de l’extérieur, les Canaris du Djurdjura sont désormais prêts à ne plus céder des points à Tizi Ouzou. Les supporters, qui étaient aux anges après les deux derniers succès, attendent une confirmation contre l’ASO.

 

Gare à un autre semi-échec à domicile

Quelques jours après avoir affronté le RCR en déplacement, une autre épreuve attend les Jaune et Vert ce soir face aux poulains de Samir Zaoui. Les hommes d’Ammar Souayah restent sur un semi-échec à domicile face à l’USMA et doivent réapprendre à gagner à domicile et ne pas céder le moindre point au stade du 1er-Novembre à commencer par la rencontre de ce soir face à l’ASO. La victoire est impérative pour les camarades de Mouaki pour rester dans la course au titre et terminer au minimum à la 2ème place cette saison pour assurer une participation à la Ligue des champions africaine, la saison prochaine. 

 

Attention, l’ASO a perdu une fois durant les 12 derniers matchs !

Malgré une phase aller catastrophique, la formation de l’ASO a réussi à revenir en force depuis plusieurs semaines en enchaînant avec les bons résultats. Les camarades de Bensayah doivent prendre très au sérieux cet adversaire qui reste sur une longue série de bons résultats. Durant les 12 dernières rencontres jouées, les Chélifiens n’ont enregistré qu’une seule défaite le 6 mars dernier et face à l’ESS (0-1), depuis ils n’ont pas goûté à la défaite. Depuis le 25 janvier et sur les 12 matchs joués, l’adversaire du jour de la JSK a réalisé 8 victoires respectivement face au WAT, le MCA, le CSC, l’OM, le NAHD, le RCA, l’USB, et le HBCL ainsi que 3 matchs nuls face au PAC, la JSS  et l’USMA  et 1 seule défaite contre l’ESS. l’ASO est considérée comme l’une des meilleures  équipes en déplacement avec 13 points récoltés en dehors de Chlef, soit 3 victoires et 4 matchs nuls).

 

Les joueurs souhaitent la présence en masse des supporters

Doukha and Co savent pertinemment qu’ils doivent à tout prix gagner ce match pour éviter toute pression supplémentaire. Les joueurs, avec lesquels on a discuté hier sur cette rencontre face à l’ASO, se sont montrés motivés. Ils promettent d’enchaîner un troisième succès ce soir, même s’il faut reconnaître que leur tâche ne sera guère facile face à l’équipe de l’ASO qui reste sur une série de 6 matchs sans défaite. Pour parvenir à surclasser leurs adversaires, les joueurs souhaitent la présence en masse des supporters qui doivent impérativement aider leur équipe et la soutenir avant et pendant la partie.

  1. H.

 

Equipe probable :

Doukha, Gatal, Chikhi, Souyad, Talah, Harrag, Oukaci, El-Orfi, Mouaki, Bensayah, Ouattara.

RCA-MCA à 15h45 : Le podium passe par l’Arba

Les Vert et Rouge sont attendus cet après-midi à l’Arba pour affronter le RCA. Ayant renoué avec la victoire après cinq journées de disette, ils comptent confirmer leur retour en force aujourd’hui. Ils savent qu’il est impératif pour eux de gagner s’ils veulent revenir sur le podium.

Comme tout le monde le sait, les Vert et Rouge restent sur une belle victoire face au Nasria, qui se bat pour sa survie. Les camarades de Frioui se sont surpassés pour gagner après cinq journées sans succès. Ce que le Doyen a payé cash en étant éjecté du podium. En gagnant le Milaha, le MCA est 4e au classement. Mais les coéquipiers du gardien de but Samy Frioui visent une participation en Ligue des champions. Pour cela, ils doivent jouer à fond leurs chances pour être parmi les premiers. Une mission très difficile mais pas impossible pour les Mouloudéens  qi sont décidés à faire le maximum pour réussir leur sortie cet après-midi chez le voisin, en l’occurrence le RCA à l’Arba. Les fans s’inquiètent car depuis le début du mois sacré, le MCA joue en nocturne. C’est son premier match avant la rupture du jeûne et les Chnaoua appréhendent la réaction des Vert et Rouge. Le coach Ben Yahia a fait comprendre à ses capés qu’ils doivent tout donner pour confirmer leur victoire face au Nasria. Le groupe, qui est bien décidé à gagner aujourd’hui, ne jure que par la victoire. De son côté, le coach ne compte pas changer une équipe qui gagne et qui a montré de belles choses contre les Sang et Or. Elle sera donc reconduite pour le match d’aujourd’hui. Les camarades de Hachoud ont bossé durement et comptent tout faire pour avoir le dernier mot. Ils savent qu’il y a un bon coup à jouer devant le RCA qui est mal en point depuis quelque temps. Cependant, il ne faut pas la sous-estimer, il s’agira surtout de se surpasser pour gagner et engranger les points nécessaires qui permettront au Doyen de finir sur le podium. 

  1. Z.

 

Equipe probable :

Chaal, Hachoud, Hamidi, Hadded, Ghezala, Touki, Morsli, Esso, Belkhir, Tahar, Frioui.

USMA : Djelloul : «Abdouch, c’est presque fait»

Dans une intervention sur la radio nationale, le président du conseil d’administration de la SSPA/USMA Achour Djelloul a apporté quelques éclaircissements à propos de l’actualité du club.

Depuis le limogeage de l’ex-directeur sportif Hocine Achiou il y a une semaine, le nom de Réda Abdouch circule dans l’entourage du club pour intégrer la direction de l’USMA. Le président du club Achour Djelloul a entamé les pourparlers avec le concerné juste avoir quitté la DNCG de la FAF. Il s’est avéré que cette information est vraie, c’est ce qu’à révéler le président usmiste dans son intervention sur la Radio nationale. «Effectivement, Réda Abdouch devrait intégrer l’encadrement sportif de l’USMA dans les jours à venir. Pour le moment, les négociations sont sur la bonne voie », dira-t-il, mais sans pour autant divulguer quel poste occupera exactement l’ancien défenseur de la formation de Soustara. «Tout ce que je peux vous dire pour le moment est que la nomination d’Abdouch est une question de temps. Ca devrait se faire juste après le Ramadhan», a-t-il ajouté. Visiblement, Réda Abdouch devrait renforcer l’organigramme administratif du club  puisque le patron n’envisage pas d’engager un directeur sportif qui succédera à Hocine Achiou avant la fin de la saison en cours. Mais tout sera bientôt plus clair.

 

«La coupe arabe à défaut d’une participation africaine»

Poursuivant sa déclaration, Achour Djelloul parle des objectifs de l’USMA cette saison. Il affirme que le premier objectif est de terminer le championnat à la 4e place, synonyme d’une participation à une compétition continentale lors du prochain exercice. «On fera de notre mieux pour terminer le championnat à la 4e place. Il reste 24 points en jeu, on devra en arracher 12 ou 15 pour prétendra à une participation à une compétition continentale lors du prochain exercice, notre principal objectif cette saison. Je crois que nos chances sont intactes, à nous de bien gérer la suite du parcours», dira-t-il, et d’ajouter : «Dans le cas où on ne pourrait pas assurer une participation continentale pour la saison prochaine, on pourrait sauver la saison avec une participation à la coupe arabe, en terminant le championnat 5e ou 6e au tableau. Le plus important, c’est qu’on ne sorte pas bredouille en fin de saison.»

 

«J’ai confiance en l’actuel staff»

Après avoir limogé Zlatko Krmpotic, le président de l’USMA a nommé l’adjoint du Serbe, le Belgo-Marocain Jamil Benouahi, qui sera assisté par le DTS Sofiane Benkhelifa, tout en gardant le préparateur physique Kamel Boudjenane et l’entraîneur des gardiens de but Lounès Gaouaoui. «J’ai confiance en l’actuel staff qui est composé de l’entraîneur Benouahi, son assistant Benkhelifa ainsi que le préparateur physique Boudjenane et l’entraîneur des gardiens de but Gaouaoui. J’ai tenu une réunion avec eux ainsi qu’avec l’ensemble des joueurs et on s’est donné le mot pour remettre le train sur les bons rails», a-t-il indiqué.

  1. S.

JSK : Souayah reconduira le onze qui a battu le RCR

A deux jours du match face à l’ASO, pour le compte de la 27e journée de Ligue 1, la concentration est à son paroxysme au sein du groupe kabyle. Après le succès de dimanche passé à Relizane, le deuxième de suite après celui réalisé à Chelghoum-Laid, les Jaune et Vert ont repris les entraînements mardi soir avec le moral au beau fixe. S’exprimant sur le match face au RCR, Souayah s’est dit très satisfait du rendement de ses joueurs en affirmant que le score aurait pu être plus lourd, n’était le ratage de quelques occasions nettes. Dans l’ensemble, il a affiché de grandes satisfactions pour le rendement de ses joueurs lors de ces dernières rencontres, mais surtout la réaction de ses joueurs après le semi-échec concédé à domicile face à l’USMA, le 1er avril dernier. Par ailleurs, s’agissant de la prochaine rencontre, le coach tunisien sait qu’il sera difficile face à une équipe qui réalise de bons résultats en déplacement. Se montrant rassuré de pouvoir compter sur l’ensemble de son effectif, excepté Boukhanchouche qui a écopé de deux matchs de suspension ferme, Ammar Souayah ne chamboulera pas son plan face à l’ASO. En effet, le coach kabyle devra renouveler sa confiance au même onze-type aligné face au RCR, dans l’objectif de garder les 3 points à Tizi-Ouzou et consolider leur 2e place.

 

Stabilité en défense, Doumbia doit attendre

La JSK a réussi à imposer son jeu à Chelghoum-Laid et à Relizane en parvenant même à décrocher sa première victoire en déplacement face au RCR qui était toujours la bête noire de la JSK. En plus de l’attaque qui a réussi à marquer 7 buts dans les deux dernières rencontres, la défense a eu le mérite d’aider l’équipe à glaner 6 points  de Chelghoum-Laid et Relizane. 2 buts encaissés dont 1 sur penalty lles deux matchs face au HBCL et le RCR. L’arrière-garde a prouvé une fois de plus qu’elle est l’une des meilleure du championnat cette saison. Le duo Souyad-Talah donne des assurances depuis plusieurs matchs, ce qui relance la concurrence avec les deux autres défenseurs, en l’occurrence Yacouba Doumbia et Khaled Bouhakak. Malgré la bonne forme de l’international malien, le staff technique lui a préféré Souyad ces derniers matchs. Ce dernier n’a pas mis du temps pour convaincre. C’est le cas aussi des deux arrières latéraux Oussama Gatal et Abdelmoumen Chikhi. Les deux joueurs enchaînent les titularisations en réalisant de belles prestations face au HBCL et le RCR. Ces paramètres feront que le coach Souayah ne devrait pas chambouler son plan défensif.

 

Le trio Harrag-Oukaci-El-Orfi donne satisfaction

Dans l’autre compartiment, à savoir le milieu de terrain, plusieurs options s’offrent au coach Ammar Souayah. Malgré l’absence de Salim Boukhanchouche face au RCR à cause de sa suspension, son remplaçant Ammar El-Orfi a réalisé une excellente prestation en contribuant au large succès de son équipe. Il s’entend à merveille avec Chamseddine Harrag et Juba Oukaci, qui ont su imposer leur loi et mettre en difficulté les locaux. Face à l’ASO, ce compartiment ne devrait pas aussi connaître des changements. Le meneur de jeu Yacine Medane, qui a repris la compétition après plusieurs mois d’absence, devrait débuter sur le banc et effectuer son entrée en cours de jeu. Le staff technique a devant lui deux autres séances d’entraînement, aujourd’hui et demain, pour finaliser son plan d’attaque avec comme principale mission de garder les 3 points de la victoire pour rester dans la course au titre.

 

Ouattara, Mouaki et Bensayah pour confirmer le réveil

Après les 7 buts inscrits face au HBCL et le RCR où pratiquement tous les attaquants de la JSK ont pris leur part du gâteau, le match de ce samedi sera celui de la confirmation pour les camarades de Reda Bensayah. Ils n’auront aucune excuse de passer à côté, mais doivent impérativement secouer les filets et aider l’équipe à enchaîner un 3e succès de suite. Le staff technique a l’embarras du choix pour composer sa ligne d’attaque, mais il devrait reconduire le même trio aligné dans les trois derniers matchs en déplacement face à l’USB, le HBCL et le RCR à savoir, Mohamed-Lamine Ouattara, Reda Bensayah et Dadi Mouaki. Ce trio aura la mission de confirmer le réveil offensif de l’équipe et procurer de la joie aux supporters qui seront présents dans les tribunes du 1er-Novembre. 

  1. H.

MCA : Ben Yahia met en garde ses joueurs avant le RCA : «Attention à la bête blessée !»

Le premier responsable de la barre technique du MCA Khaled Ben Yahia s’attelle à sensibiliser ses joueurs pour leur faire comprendre que samedi, ce ne sera pas un match facile, car le RCA, qui passe des moments difficiles, pourrait réagir de la plus violente des manières.

Le coach Ben Yahia, soulagé après la victoire assurée devant le Nasria, veut enchaîner un autre succès, car c’est le seul moyen pour croire à cette place qualificative. Pour gagner le RCA, il faut prendre très au sérieux la rencontre et ne pas sous-estimer l’adversaire qui vit des moments difficiles. Le coach n’a pas omis d’avertir les joueurs dans ce sens : « Attention à la bête blessée qui peut réagir fortement ! Il faut prendre très au sérieux ce rendez-vous qui est un match piège. On doit bien le négocier si l’on veut avancer dans le bon sens et croire à une place sur le podium. » Le coach a rappelé aux joueurs ce qui s’est passé à Sétif en ajoutant: « Les Sétifiens étaient eux aussi dans une période difficile, mais nous leur avons facilité la tâche par notre manque de concentration. On leur a offert la victoire. Alors, pour éviter de vivre le même scénario ce samedi, il faut prendre très au sérieux le rendez-vous. » Effectivement, le Mouloudia d’Alger qui s’est déplacé à Sétif pour affronter l’ESS, qui restait sur une défaite chez elle face au MCO, a retrouvé le moral en battant le Doyen. Le coach ne veut pas revivre ce scénario face au RCA. Après la victoire assurée devant le Nasria, il veut gagner le RC. Pour cela, il a insisté auprès de ses capés en déclarant : « Je veux une concentration au maximum, du sérieux dans le travail pour maintenir cet état d’esprit et réussir le pari. » Les joueurs avertis doivent se surpasser au travail pour revenir de leur déplacement à l’Arba, ce samedi, avec un résultat probant qui permettra a Doyen de croire dur comme fer à une place sur le podium.

  1. Z.

USMA : Achour Djelloul l’a décidé : pas de directeur sportif !

Finalement, le président de la SSPA/USMA Achour Djelloul ne devrait pas engager un nouveau directeur sportif pour succéder à Hocine Achiou. C’est lui qui devrait continuer à gérer les affaires sportives du club jusqu’à la fin de la saison en cours.

Il y a quelques jours, soit après la dernière défaite concédée face au MCO, Hocine Achiou a été démis de ses fonctions. Le désormais ex-directeur sportif de l’USMA n’assume pas seul l’entière responsabilité des mauvais résultats enregistrés depuis l’entame de la deuxième moitié de l’actuel exercice, car c’est finalement la pression de la rue qui a dicté sa loi, les supporters réclamaient le départ d’Achiou depuis plusieurs semaines. Alors que la page d’Achiou est définitivement tournée, place maintenant aux spéculations quant à l’identité de celui qui lui succédera. Plusieurs noms circulent dans l’entourage du club. On a parlé de Billel Dziri, Réda Abdouch ou encore Hadj Adlène, mais jusqu’au moment où nous mettons sous presse, le président de la SSPA/USMA Achour Djelloul n’a pas proposé à une quelconque personne de rejoindre le club de Soustara pour occuper le poste de directeur sportif. Selon une source crédible, nous avons appris que le patron a pris la décision de ne pas nommer de successeur à Achiou. Si une telle décision a été prise, c’est tout simplement parce qu’il ne reste pas trop de matchs à jouer jusqu’à la fin du championnat. C’est donc lui qui continuera à gérer les affaires sportives du club jusqu’à la fin de la saison en cours et c’est donc à partir de l’été prochain qu’il devrait nommer le nouveau directeur sportif de l’USMA en prévision de l’exercice 2022/2023. 

Vers la nomination d’Abdouch dans un poste administratif

Depuis le limogeage de Hocine Achiou, le nom de Réda Abdouch circule dans l’entourage du club. Selon les informations qui nous sont parvenues, un contact a été bel et bien établi entre le président Achour Djelloul et Abdouch depuis que ce dernier a quitté son poste de président de la DCNG de la FAF et pour le moment, les négociations auraient atteint un stade très avancé. Seulement, l’ex-dirigeant et joueur de l’USMA ne devrait pas succéder à Achiou, mais plutôt occuper un poste au sein de l’organigramme administratif du club. Selon toujours nos informations, ça reste envisageable pour que la direction de l’USMA annonce l’arrivée de Réda Abdouch dans les jours à venir.

A.S.