Ligue 1

USMA-ASO à 22h (25e journée) : Match compliqué pour les Rouge et Noir

Les Rouge et Noir de l’USMA ne devront pas rater leur match à la maison ce soir, lors de la réception de l’ASO Chlef, pour renouer avec la victoire et se relancer ainsi en championnat. Leur mission s’annonce toutefois ardue face à un adversaire qui carbure et négocie bien ses matchs hors de ses bases.

Après une trêve de douze jours, ce soir, les Rouge et Noir renoueront avec le championnat national en accueillant l’ASO Chlef au stade Omar-Hamadi, pour le compte de la 25e journée de la Ligue 1 Mobilis. Au bord de l’implosion, ils seront appelés à réagir en renouant avec la victoire pour mettre ainsi un terme à leur série de mauvais résultats. Ce qui a engendré une crise dans la maison usmiste, où le propriétaire du club, le groupe Serport, a fini par préparer son retrait en raison de la pression terrible des supporters. Une victoire ce soir sera donc la meilleure façon d’apaiser la tension, mais aussi espérer provoquer le déclic attendu après 6 matchs de disette. Pour les coéquipiers de Bekakchi, qui sont conscients de leur responsabilité, la victoire demeure leur seul mot d’ordre.

 

Pas question de laisser filer d’autres points à Bologhine

Etant sur une mauvaise passe depuis l’entame de la phase retour, les Usmistes ont été accrochés à deux reprises au stade Omar-Hamadi face à la JS Saoura et au Hilal Chelghoum-Laid. Après avoir perdu 4 précieux points, ils n’auront désormais pas droit de laisser filer d’autres points à la maison s’ils veulent rester en course pour une place sur le podium en fin de saison. La victoire est impérative ce soir pour rester proches des équipes du peloton de tête et, du coup, garder leurs chances d’atteindre leur principal objectif en fin de saison.

 

Méfiance, l’ASO est un adversaire coriace

Si on jette un coup d’œil sur le parcours de l’ASO Chlef, on constate que cette équipe carbure bien. En effet, elle a réalisé des résultats très satisfaisants depuis l’entame de la phase retour, ce qui lui a permis de faire un bond intéressant au classement général et de quitter définitivement la zone rouge en se hissant vers le milieu du tableau. Lors des derniers matchs qu’elle a disputés, on a relevé également que la bande à Samir Zaoui voyage bien. Elle s’est imposée à plusieurs reprises hors de ses bases face au MCA, à l’O Médéa et au NAHD. Elle a également réussi à imposer le nul à la JS Saoura à Béchar, une équipe redoutable dans son antre. Ainsi, la mission des gars de Soustara s’annonce ardue ce soir ; la victoire ne sera guère une simple formalité face à un adversaire qui viendra à Bologhine avec l’ambition de réaliser un résultat probant quand on sait qu’il dispose de très bons joueurs capables de faire la différence.

  1. S.

 

USB-MCO à 22h (25e journée) : A Biskra pour un autre bon résultat

La formation du MC Oran affrontera son homologue de l’US Biskra dans la soirée de ce mercredi. Cette confrontation entrant dans le cadre de la 25e journée du championnat s’annonce assez délicate pour la bande mouloudéenne s’agissant d’un rendez-vous en déplacement, car les débats sont prévus sur la pelouse du 18-Février d’El-Alia. Les poulains d’Abdelkader Amrani, après leur succès assuré aux dépens de l’ES Sétif samedi dernier en déplacement (1-0), doivent sortir indemnes de la cité des Ziban. Classés 12e ex aequo avec le HB Chelghoum-Laid et le RC Arba, les gars d’El-Hamri sont appelés à éviter de perdre tout simplement par rapport à la position de leur équipe qui reste toujours sous la menace, sachant que 5 points seulement la séparent de la première loge du purgatoire.

Autrement dit, une autre empoignade que Mohamed Legraâ et compagnie   sont dans l’obligation de bien négocier afin de préserver leur chance de sauver l’équipe. Leur driver compte beaucoup sur un bon résultat, voire un deuxième succès d’affilée sur les terres biskries. Les Rouge et Blanc sont donc appelés à prendre ce match très au sérieux d’autant qu’en face, les Vert et Noir seraient en quête de rachat suite à leur dernière défaite concédée lors de la réception de la JS Kabylie (0-1). Il convient de rappeler que le coup d’envoi de ce rendez-vous est prévu à 22h.

  1. M. A.

 

L’équipe probable :

Soufi, Khadir ou Allati, Mekkaoui, Benammar, Khali, Legraâ, Chaouti, Bounoua, Guenina, Siam, Djaâbot

 

 

Défaite oranaise dans le dernier USB-MCO

La formation de l’US Biskra a victorieusement négocié la dernière opposition face à son homologue du MC Oran à domicile. En effet, la dernière rencontre opposant les deux équipes sur le sol biskri s’est soldée par une victoire des Vert et Noir sur le score de 1-0, œuvre de Hichem Mokhtar à la 88’ sur un coup de pied de réparation. Quant au match aller de la saison en cours, les débats, qui se sont déroulés sur la pelouse d’Ahmed-Zabana, se sont soldés par un nul sur le score de 2 buts partout par un partage des points (2-2)

  1. M. A.

JSK - Souayah : "Il faut qu'on batte le HBCL"

Au cours de la conférence animée à la fin de l'entraînement d'hier, l'entraîneur Ammar Souayah a avoué que son ambition est de revenir avec les trois points de son déplacement à Chelghoum Laïd. "On ira à Chelghoum Laïd pour tenter de revenir avec les trois points de la partie. On doit faire preuve de beaucoup de vigilance et de concentration pour relever le défi. Il faut qu'on batte le HBCL. La préparation pour ce rendez-vous se déroule dans de bonnes conditions. On s'entraînait en nocturne et cela pour permettre aux joueurs de travailler dans de bonnes conditions ", a annoncé le coach tunisien.

 

"On doit se racheter de notre échec face à l'USMA"

Malgré la difficulté de la tâche qui attend son équipe face à un adversaire qui se trouve dans l'obligation de gagner après son naufrage à Béchar, Souayah a confié qu'il est impératif de récupérer les deux points perdus lors de la dernière rencontre face à l'USMA. "Effectivement, on doit se racheter de notre dernier échec face à l'USMA. On a perdu 2 points et on doit les récupérer", estime-t-il.

 

"Le HBCL en crise? On doit se méfier de lui"

Interrogé sur le fait d'affronter une équipe en pleine crise et qui s'est inclinée par 5 buts à 0 devant la JSS, Souayah rétorque que toutes les équipes qui affrontent la JSK sont hyper motivées pour la battre. "Vous savez, il n'y a pas de match facile. Que ce soit face au RCA, l'ASO ou l'USB pour ne citer que ces équipes, notre mission n'était pas facile. Toutes les équipes qu'on affronte sont hyper motivées pour nous battre. C'est un. honneur qu'elles nous font. Vous dites que le HBCL est en crise mais on doit se méfier de cette équipe pour éviter toute mauvaise surprise."

 

"Harrag a des qualités, mais il est difficile à gérer"

Sur le retour du milieu Chemseddine Harrag qui a purgé sa suspension lors de la dernière rencontre face à l'USMA, Souayah pense que cela ne fera que relancer la concurrence. "Harrag a des qualités et il a de l'expérience. Mais il y a des joueurs qui ont des qualités, mais qui sont difficiles à gérer", s'est-il plaint.

 

"Bouhekak, Boumechra et Medane ne sont pas encore opérationnels"

Bien qu'ils aient réintégré le groupe au début de la semaine, le défenseur Bouhekak et les milieux Boumechra et Medane ne sont pas concernés par le match de demain face au HB Chelghoum Laïd. C'est l'entraîneur Souayah qui l'a affirmé hier après-midi. "Bouhekak, Boumechra et Medane sont dans le groupe, mais ils ne sont pas encore opérationnels  On verra dans une ou deux semaines", a-il dit. 

 

"Deux déplacements consécutifs au mois de Ramadhan, c'est trop !"

Au sujet des deux déplacements consécutifs  qui attendent son équipe, l'un à Chelghoum Laïd et l'autre à Relizane, le coach de la JSK pense que ça ne sera pas facile de faire deux voyages en plein mois de Ramadhan, alors qu'i' fait très chaud. "Effectivement, ce n'est pas facile de faire deux déplacements consécutifs en ce mois de Ramadhan. On s'attendait à ce que le calendrier soit clément surtout qu'il y a des stades qui disposent de projecteurs et d'autres non."

 

"L'intérêt de l'équipe prime sur tout et il n'y a que les meilleurs qui vont jouer"

Relance sur sa déclaration surprenante faire à la fin de la rencontre face à l'USMA et dans laquelle il a déclaré que désormais il ne fera plus dans les sentiments, Souayah s'explique : "Il y a des joueurs qui ont eu plusieurs chances. Ils ont bénéficié d'un temps de jeu conséquent vu qu'ils ont de l'expérience, mais maintenant il n'y a que les meilleurs qui vont jouer. L'intérêt de l'équipe prime sur tout. Je préfère avoir un groupe que des individualités non disciplinées et difficiles à gérer."

 

"On a profité de l'arrêt du championnat pour augmenter la charge de travail"

Même si ce long arrêt du championnat risque encore une fois de jouer un mauvais tour pour les équipiers de Bensayah, Souayah tente de positiver en déclarant qu'il a profité de l'occasion pour combler les lacunes de l'équipe. "On a profité de cet arrêt du championnat pour augmenter la charge de travail que ce soit sur le plan physique ou technique. Lors de la phase aller, les matches n'étaient pas beaucoup espacés et c'est pour cela qu'on n'avait pas le temps pour travailler", a-t-il souligné.

 

"Bensayah et Chikhi seront prêts"

Même s'il n’a récupéré son capitaine Réda Bensayeh et l'arrière gauche Chikhi qui étaient avec l'équipe nationale A' qu'à quelques heures du déplacement de l'équipe à El-Eulma, le coach tunisien pense que ses deux internationaux seront aptes pour le rendez-vous de demain face au HBCL. "Bensayah et Chikhi sont avec le groupe. Ils seront prêts pour le match", a t-il conclu.

Massinissa Hachour 

ESS-MCA à 22h (25e journée) : Le Doyen veut gagner la bataille des hauts plateaux

Les Vert et Rouge affronteront ce soir l’Entente de Sétif sur ses terres. Les camarades du gardien de but Farid Chaal veulent battre l’Aigle noir dans son nid, comme l’ont fait les Oranais.

 

Depuis que la direction de l’ESS a demandé de reporter le RDV, puisque les Sétifiens doivent jouer un match de Ligue des champions qu’ils doivent bien préparer vendredi, les Vert et Rouge attendaient ce report. Le Doyen devait faire le déplacement dimanche à El Eulma l’a fait hier. Mais le coach Ben Yahia a mis en garde ses joueurs en leur faisant comprendre qu’ils doivent travailler sans relâche et faire tout pour répondre présent devant des Sétifiens touchés dans leur amour-propre après le revers essuyé devant le MCO. Ils ne pensent donc qu’à leur rendez-vous de vendredi. Les Vert et Rouge veulent profiter de cette occasion afin de renouer avec les victoires dans les hauts plateaux. Il faut dire que, depuis quatre journées, le Doyen n’arrive pas à gagner. Pour maintenir sa place sur le podium, il est impératif de retrouver le chemin du succès dès ce soir face aux Sétifiens qui ne vont rien lâcher et peuvent réagir par la plus violente des manières puisque la LFP n’a pas donné de suite à leur demande. Les Vert et Rouge doivent s’attendre à un match difficile, qu’il faut bien négocier afin de retrouver le sourire et bien sûr avancer dans le bon sens jusqu’à finir sur le podium, comme le souhaite le Mouloudia qui veut revoir les Vert et Rouge renouer avec les bons résultats. Ce qui est sûr, les internationaux ont retrouvé l’équipe hier et vont devoir mettre le cap sur leur match de ce soir afin d’être au top pour convaincre l’Aigle noir de céder des points pour avancer dans le bon sens. Ce qui est sûr, les camarades de Belkhir doivent tout faire pour réussir le pari et s’assurer une belle affaire face à des Sétifiens qui voudront garder les trois points à la maison.

  1. Z.

Equipe probable :

Chaal, Hamidi, Ezzemani, Ghezala, Hadded (Rebiaï), Touki, Atou, Esso, Belkhir (Morsli), Tahar, Frioui.

JSS – CRB ce soir à 22h (25e journée) : Les Belouzidadis face au défi béchari

Choc au sommet au 20-Août de Béchar entre le leader du championnat, le CRB, et son dauphin, la JSS. Une rencontre très compliquée pour le club de la capitale qui vise les 3 points de la victoire.

 

Leader du championnat depuis un bon moment, le Chabab a pris de l’avance sur ses concurrents en championnat et dispose encore de deux matchs en retard par rapport aux autres équipes. C’est dire que la situation est actuellement sous contrôle et que le club de la capitale doit faire tout pour que les choses se passent parfaitement bien pour la suite du parcours. Ce soir, le CRB effectue un déplacement des plus périlleux pour aller affronter la formation de la JSS à Béchar. Une rencontre qui s’annonce particulièrement compliquée pour les Belouizdadis face à leur adversaire le plus dangereux dans la course au titre. Ce sera un gros défi pour les Rouge et Blanc car on sait que la JSS est intraitable à la maison. Mais cela ne change rien, car le CRB vise tout bonnement la victoire et espère bien atteindre cet objectif et prendre le large au classement.

 

Le tournant de la saison

Il sera donc question d’une finale avant l’heure du championnat. En cas de victoire du Chabab, la JSS sera

 définitivement écartée de la course au titre. On voit mal une autre équipe venir inquiéter les Rouge et Blanc pour la suite du parcours. C’est d’ailleurs pour cette raison que les joueurs considèrent cette rencontre comme le véritable tournant de la saison. Ils veulent absolument aller chercher cette victoire qui leur fera énormément du bien pour reprendre pleinement confiance pour la suite.

 

Le CRB avec toutes ses armes

Comme on l’a fait savoir, la préparation de cette rencontre a été quelque peu perturbée par l’absence de pas moins  6 joueurs titulaires indiscutables qui étaient en stage avec la sélection nationale A’. Le coach ne peut pas se passer desdits éléments du moment qu’ils représentent 80% de l’équipe-type ; donc, il ne peut pas tout chambouler. Une certitude cependant, le CRB se présentera au 20-Août de Béchar avec toutes ses armes puisqu’aucun joueur n’est blessé. Une occasion en or pour le club de la capitale afin d’avancer dans le bon sens et surtout essayer d’écarter une bonne fois pour toutes l’équipe de la Saoura da la course au titre. Coup d’envoi à 22h ce soir.

  1. Z.

Equipe probable :

Moussaoui, Belkhiter, Nessakh, Bouchar, Keddad, Merizigue, Djerrar, Tabti, Belkhir (Reghba), Bakir, Aribi 

USMA - Le CA favorable au retrait du groupe Serport

Les membres du conseil d’administration de la SSPA/USMA ne s’opposent pas au retrait du groupe Serport du club. Ce dernier est décidé à vendre ses actions (94,34% du capital) en raison de la pression terrible exercée par les supporters, notamment depuis l’entame de la phase retour.

L’information a filtré avant-hier de la maison usmiste. Le propriétaire du club et actionnaire majoritaire, le groupe Serport, veut se retirer de l’USMA en raison de la pression terrible exercée par les supporters, qui réclament le départ de la direction depuis l’entame de la phase retour, notamment à la suite de l’incident ayant au cercle du club dans la soirée de samedi dernier, où une bagarre entre deux groupes de supporters a éclaté. Jusqu’au moment où nous mettons sous presse, le groupe Serport n’a pas encore annoncé son retrait, mais les choses ont bel et bien commencé à bouger au sein du club. Aux dernières nouvelles, nous avons appris que le président Achour Djelloul a provoqué une réunion avec les membres du conseil d’administration de la SSPA/USMA. Une réunion qui a eu lieu au stade Omar-Hamadi avec deux points à l’ordre du jour. Le premier, c’est l’éventuel retrait de la société étatique. Le deuxième, c’est pour évoquer lesdits incidents. Selon une source proche du dossier, nous avons appris que les membres du CA sont favorables au retrait de la société qui gère les ports d’Algérie en raison de la cabale menée contre le président, le directeur sportif, le staff technique et les joueurs. L’incident qui a eu lieu au cercle du club semble le début d’une crise qui se profile à l’horizon et il faut s’attendre au pire à l’avenir, surtout dans le cas où la mauvaise passe de l’USMA perdurerait. Certes, l’équipe n’a pas réalisé les résultats escomptés, mais la terrible pression exercée par les supporters va sans doute se répercuter sur le rendement des joueurs pour la suite du championnat.

 

Les supporters ne s’opposent pas au départ de la société étatique

Visiblement, les supporters usmistes ont bien accueilli la nouvelle de l’éventuel retrait du groupe Serport. En effet, ils ont exprimé, à travers les différents réseaux sociaux, leur souhait de voir la société étatique se retire de l’USMA car son bilan est négatif, malgré les grandes sommes d’argent dépensées depuis qu’elle a pris les rênes du club en mars 2020. Mais ce que les supporters doivent savoir, c’est que si le départ du groupe Serport se concrétise, cela risque de faire entrer le club dans une crise sans précédent, à moins qu’un homme d’affaires se manifeste pour racheter la majorité des actions.

A.S.

 

MCO - Prêts pour le match de Biskra : Les Hamraoua se préparent à Batna

La formation du MC Oran, qui a rejoint Batna dimanche dernier, se prépare d’une manière intense dans la perspective de bien négocier le match de Biskra prévu ce mercredi dans le cadre de la 25e journée. Après un séjour de 72  heures à Sétif avec un match gagné haut la main face à l’Entente locale (1-0), les gars d’El-Hamri ont établi leur quartier à l’hôtel Messaoudene dans la cité des Aurès. Sur place, les joueurs du Mouloudia ont bénéficié d’un créneau d’entraînement sur la pelouse du stade du 1er-Novembre, histoire de s’adapter à cette pelouse quasiment identique à celle du stade du 18-Février d’El-Alia. Selon nos informations, les poulains d’Abdelkader Amrani ont bénéficié de deux séances d'entraînement sur le rectangle vert de l’antre batnéenne. Ces derniers, revigorés par le succès en terres sétifiennes, semblent prêts pour le rendez-vous dans la cité des Ziban.

Il est utile de noter, d’après une source proche de la direction du club-phare de l’Ouest algérien, que l’équipe d’El-Hamri et la délégation l’accompagnant ont prévu de quitter la ville des Aurès dans la soirée de ce mardi en direction de l’hôtel Berbar à Biskra. Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 22h, faut-il le rappeler.

  1. M. A.

 

JSK - Bouhakak revient et relance la concurrence avec Talah, Doumbia et Souyad

Absent depuis le dernier match de la phase aller joué à domicile face au Paradou AC, le 14 février dernier suite à une méchante blessure à la cheville, le défenseur central Khaled Bouhakak est complètement rétabli. Après une longue période d’indisponibilité et des soins, l’ancien joueur de l’ASAM a été autorisé à retaper dans le ballon. Après avoir eu le feu vert du staff médical de réintégrer le groupe, il s’est entraîné avec ses coéquipiers vendredi passé. L’axial ne ressent plus de douleurs et se sent mieux. Il est apte pour le service. Alors que le staff médical lui a donné son accord pour reprendre, le joueur n’attend qu’un signe du staff technique pour refaire surface dans le onze-type, en renouant avec les terrains et la compétition, peut-être même dès ce mercredi lors du match en déplacement face au HB Chelghoum Laid. Comme ce fut le cas lors de certains matchs de championnat, il est fort probable que le coach des Canaris Ammar Souayah effectue des changements dans son effectif, lors de la prochaine rencontre de championnat face au HB Chelghoum Laid, prévue mercredi prochain. On parle de l’axe défensif du onze canari, qui devra enregistrer le retour de Khaled Bouhakak après avoir raté les 7 précédentes rencontres. C’est du moins ce que laissent entendre les derniers rebondissements dans le groupe, où le coach tunisien devra miser sur le retour de Khaled Bouhakak en cette fin de saison. Ce qui est certain, la concurrence bat son plein dans l’axe de la défense en présence de 4 défenseurs centraux de qualité, en l’occurrence Badreddine Souyad, Yacouba Doumbia, Fateh Talah et Khaled Bouhakak. Le staff technique aura vraiment l’embarras du choix pour dégager sa charnière centrale lors des prochaines rencontres du championnat. Pour le moment, aucune décision n’a été prise quant à l’alignement de Khaled Bouhakak dans le onze rentrant face au HBCL. Seul le coach Ammar Souayah est habilité dans ce sens, mais il préfère temporiser avant de trancher son cas ce lundi ou mardi. Ainsi, même si tout indique que Bouhakak sera sur le banc des remplaçants, le Tunisien voudrait reconduire le duo axial Talah-Souyah contre le HBCL.

  1. H.

MCA - Le Mouloudia refuse le report

Après la défaite contre le MCO, la direction de l’Rntente de Sétif a demandé de reporter le Classico contre le Mouloudia d’Alger. Pour leur part, les responsables du Mouloudia veulent maintenir la date du match pour ce mardi.

La Ligue nationale du football a décidé de maintenir le choc entre l’ESS et le MCA, prévu pour ce mardi au stade du 8-Mai-1945 à Sétif. L’instance d’Abdelkrim Medouar n’a pas donné une suite favorable aux Sétifiens pour leur demande de reporter le Clasico afin de préparer comme il se doit le match des quarts de finale de la Ligue des champions contre l’ESS prévu mardi prochain. Du côté de la capitale, les responsables du Mouloudia d’Alger, en apprenant la demande de l’ESS de reporter le match, ont réagi en envoyant une correspondance pour leur signifier leur refus. Autrement dit,  ils veulent jouer le match contre l’ESS ce mardi. Le staff technique du Mouloudia, qui mise beaucoup sur ce match pour renouer avec les victoires, veut profiter de l’état de forme des Sétifiens pour glaner les 3 points de la victoire.

Sauf changement de dernière minute, la date du Clasico entre l’ESS et le MCA est maintenue ce mardi à 22h au stade du 8-Mai-1945 à Sétif. Les Algérois n’ont pas d’autre choix que de glaner les 3 points de la victoire pour reprendre la 2e place à la JSS.

  1. Z.

 

Les cartes de Ben Yahia

Frioui, Esso et Tahar pour battre l’Aigle noir

Bien qu’il n’ait pas encore récupéré ses internationaux, l’entraîneur Khaled Ben Yahia va les faire jouer demain soir contre l’ESS. Le Tunisien va jouer la carte de son meilleur trio Esso - Tahar - Frioui pour trouver le chemin des filets et revenir avec le gain du match.

Le Mouloudia d’Alger est l’une des équipes les plus solides défensivement cette saison. Il a aussi une attaque qui crache le feu, mais qui n’est toutefois pas régulière. Khaled Ben Yahia va encore miser sur son meilleur trio demain soir contre l’ESS. Il s’agit de Tahar, le meilleur passeur de l’équipe avec 9 passes décisives, de Samy Frioui, le meilleur buteur de l’équipe avec 14 buts, et d’Esso qui vient derrière lui avec 4 buts et 6 passes décisives. C’est pour cette raison que Ben Yahia ne changera pas ce trio, car il n’a pas mieux dans son effectif. Le Tunisien a reproché aux remplaçants de ne pas donner le plus escompté lorsqu’ils rentrent en cours de jeu comme c’était le cas face à l’OM.

Ainsi donc, le trio Esso - Tahar - Frioui sera l’une des cartes gagnantes pour le technicien tunisien demain soir face à l’ESS. Une question se pose : ce trio va-t-il faire parler de lui ce mardi ?

  1. Z.

 

CRB - En prévision de la rencontre face à la JSS: Les 2 options tactiques de Paqueta

Le premier responsable de la barre technique algéroise s’attelle à préparer son équipe comme il se doit pour le choc face à la JSS. A l’heure actuelle, il a deux options sur le plan tactique pour aller chercher la victoire.

Demain soir, le 20-Août de Béchar sera le théâtre du gros choc entre le leader et son poursuivant immédiat. Pour beaucoup, c’est une finale avant l’heure dans la course au titre en championnat. Le Chabab, qui sait à quel point cette rencontre est importante, doit être parfait pour aller chercher les 3 points de la victoire.  Dans ce sens, la préparation se poursuit au sein de la formation algéroise avec le coach brésilien, Marcos Paqueta, qui est en train de faire tout présenter la meilleure équipe sur la pelouse du stade de Béchar. Ainsi, d’après une source proche du staff technique, ce dernier a deux options tactiques qu’il pourrait appliquer au cours de cette rencontre pour faire pencher la balance de son côté et augmenter les chances de victoire, car c’est ce que vise le CRB au cours de ce choc.

 

Le 4-3-3, l’option la plus probable

La même source indique que le premier responsable de la barre technique algéroise travaille actuellement sur son 4-3-3 habituel, qui a fait ses preuves en championnat et même en compétition africaine. Cette option relève de la routine avec une stratégie offensive, mais qui ne mettra pas non plus l’équipe en difficulté sur le plan défensif. Cette tactique devrait être prônée par le staff technique pour marquer des buts et surprendre la JSS.

 

Le 4-4-2 avait bien marché à Constantine et face au NAHD

La seconde option que le coach travaille avec ses joueurs, c’est le 4-4-2. Un système de jeu plus prudent mais qui peut également permettre au Chabab de faire la différence. Cette configuration permettra à Paqueta d’aligner 2 avant-centre en même temps ; cela fera que le danger sera bel et bien constant avec deux pistons sur les côtés pour assurer le rôle d’ailiers sur les phases offensives. Ce système offre plus de densité au milieu de terrain et surtout sur le plan défensif, il permet d’avoir deux rideaux au milieu puis en défense. Par ailleurs, lorsqu’il avait opté pour le 4-4-2, le Chabab avait gagné, on pense notamment au match face à la formation du CSC à Constantine ou encore la très belle victoire face au NAHD avec une réorganisation en 4-4-2 en seconde période qui a permis au CRB d’inscrire pas moins de 4 buts en 45 minutes. Paqueta a bien étudié le jeu de son adversaire et a une idée précise sur ce qu’il faut faire pour le bloquer et repartir avec le meilleur résultat.

 

Le coach a motivé ses joueurs

Par ailleurs, en sus du travail tactique que font les joueurs à l’entraînement, le staff technique fait également un gros travail sur le plan psychologique puisqu’il ne cesse de motiver ses joueurs par rapport à l’importance de cette rencontre. Une victoire ferait le plus grand bien à l’équipe et lui permettrait de prendre une très bonne distance par rapport à la concurrence et surtout sur l’équipe de la Saoura qui reste actuellement le danger numéro 1 dans la quête d’un nouveau titre. Un message bien reçu par les joueurs qui croient en leurs chances d’aller frapper un gros coup demain soir à Béchar.

  1. Z.

 

USMA - Il a entamé la procédure : Le groupe Serport prépare son retrait

Le propriétaire de l’USMA, le groupe Serport, a décidé de se retirer deux ans après avoir pris les commandes du club. Cette telle décision a été prise en raison de la pression terrible des supporters qui réclament le départ de l’actuelle direction. La dernière bagarre qui a éclaté au cercle de l’USMA à Bab El-Oued a été la goutte qui a fait déborder le vase. Seulement, le départ de la société étatique ne sera pas une simple formalité en raison du grand nombre d’actions qu’elle détient au sein de la SSPA/USMA, soit une valeur de plus de 100 milliards de centimes.

Le 2 mars 2020, le groupe Serport était venu à la rescousse de l’USMA après avoir vécu une crise sans précédent à la suite de la chute de l’homme d’affaires Haddad. Devenu actionnaire majoritaire de la SSPA/USMA avec 94,34% des actions, la société étatique prend les règnes du club de Soustara et n’a pas lésiné sur les moyens, humains et financiers, afin d’atteindre les objectifs. Mais les résultats restent toujours loin des attentes au vu des grands moyens déployés. Plusieurs dirigeants et entraîneurs ont été consommés en l’espace de deux ans, alors que l’équipe est en passe de sortir bredouille à la fin du championnat pour la deuxième saison de suite. La mauvaise entame de la phase retour du championnat a fait réagir les supporters usmistes. Ces derniers exercent depuis quelques semaines une forte pression en réclamant le départ de l’actuelle direction, à laquelle ils reprochent la mauvaise gestion du club sur le volet sportif. 

 

La bagarre au cercle, la goutte qui a fait déborder le vase

La tension est montée d’un cran entraînant une bagarre au cercle de l’USMA, sis au boulevard Abderrahmane-Mira à Bab El-Oued, dans la soirée de samedi dernier. Comme rapporté par nos soins, une grande bagarre a éclaté entre deux groupes de supporters, un opposant à l’actuelle direction et in partisan. Certains ont même osé utiliser l’arme blanche, ce qui a causé plusieurs blessés et une partie du cercle a été saccagée. Heureusement que le service d’ordre est intervenu au bon moment. Un incident que la direction de l’USMA a condamné à travers un communiqué officiel, surtout quand on sait que le cercle «new look » du club, qui a rouvert ses portes au début du mois sacré, a été rénové à coups d’une colossale. Le moins que l’on puisse dire est que cela était la goutte qui a fait déborder le vase. Autrement dit, cet incident a incité le P-DG du groupe Serport à entamer la procédure pour se retirer définitivement de l’USMA, avons-nous appris d’une source crédible. La société qui gère les ports de l’Algérie n’envisage plus de rester dans le milieu du football ; elle compte passer le flambeau à celui qui sera capable de lui succéder.

 

Son départ ne sera pas une simple formalité

Certes, le groupe Serport prépare son retrait, mais il faut le savoir, que son départ ne sera absolument pas une simple formalité. D’abord, la procédure de retrait devrait prendre quelques semaines. Aussi, la société étatique détient la majorité des actions de la SSPA/USMA avec 94,34%. Un pourcentage d’actions qui avoisine 100 milliards de centimes, a-t-on appris d’une source proche du dossier. On se demande donc qui sera capable de racheter les actions de l’actionnaire majoritaire avec une telle somme pour prendre ainsi les rênes de l’USMA. Ce sera très difficile, pour ne pas dire impossible, dans la mesure où aucune société étatique ou homme d’affaires n’est intéressé d’investir dans le football, un milieu malsain que tout le monde fuit. En somme, le retrait du groupe Serport semble être désormais une question de temps. Dans le cas où son départ se concrétiserait, ce sera sans doute une grande perte pour le club qui risque de vivre le scénario de 2019 après la chute de Haddad.

  1. S.

 

 

MCO - Après sa victoire à Sétif : El-Hamri entrevoit la suite avec plus d’aisance

La formation du MC Oran a réalisé une excellente performance en allant défier l’ES Sétif sur ses terres avant-hier (1-0). La bande mouloudéenne a donc merveilleusement bien négocié sa rencontre disputée sur la pelouse du 8-Mai-1945 de Sétif. La bande à Abdelkader Amrani s’est imposée sur le score d’un but à zéro (1-0). Grâce à cette victoire, la 6e de la saison en cours, le Mouloudia d’Oran gagne deux marches au classement général et s’installe à la 12e place avec 27 points en compagnie du HB Chelghoum-Laid et le RC Arba. L’équipe d’El-Hamri compte à présent une avance de 5 points sur la première loge du purgatoire, propriété de l’O Médéa. Ce résultat a toutes les chances de conforter l’aspect mental des joueurs. En effet, Mohamed Legraâ et compagnie ont frappé fort en assurant un succès fort important sur le sol des Aiglons noirs. Leur 2e succès décroché hors des bases oranaises après le résultat réalisé aux dépens du CS Constantine en déplacement lors de l’ouverture du championnat (1-0). De quoi leur permettre de souffler après le retour des gars de Médéa, dont la menace commence à peser sur le moral des Rouge et Blanc. Grâce à ce résultat très encourageant du reste, le Mouloudia d’Oran peut entrevoir la suite de la compétition avec plus d’aisance et moins de pression à la condition de rester dans la continuité afin d'accroître ses chances de maintien.

Une production de bonne qualité

Pour revenir à la partie de Sétif, il faut relever la bonne prestation de l’équipe de Rouge et Blanc. «Notre équipe a mérité de gagner ce match, les joueurs sont à féliciter», ont lancé fièrement les supporters du club d’El-Hamri quelques moments après le coup de sifflet final de la rencontre. Sur le rectangle vert de l’antre sétifien, les joueurs du Mouloudia ont paru plus à l’aise avec une incroyable aisance dans la possession du ballon. L’entraîneur a mis en place une stratégie qui a mis à nu l’organisation de l’équipe locale, dont les velléités offensives ont manqué de percussion, malgré la bonne disposition défensive de Khali et ses compères. Ce dernier plus particulièrement s’est montré très alerte dans sa surface et très habile dans la relance en compagnie de Benammar, qui a renvoyé un bon nombre de remises ententistes. Le reste de la défense avec Khadir Mekkaoui et Allati est à créditer d’une bonne réaction pendant toute la rencontre. L’entrejeu a rempli son contrat à l’image d’un Chaouti impérial malgré ses déchets dans la précipitation sur deux balles faciles à négocier (45’ +1 et 73’). Bounoua et son capitaine Legraâ ont fait le reste grâce à leur abattage sur le terrain.

 

Bon match de Siam

En attaque, Chérif Siam aura été l’élément le plus en vue, bénéficiant de la confiance de son driver. Le porteur du numéro 15 a pesé sur la défense sétifienne au point de malmener le gardien de but Khedairia à plusieurs reprises. L’ancien pensionnaire de l’AS Ain M’lila  est à créditer d’un bon match. Ses prises de balle et ses envolées sur le côté gauche, en dépit de quelques déchets dans le dernier geste, ont donné du fil à retordre à l’arrière-garde des gars d’Ain Fouara. Ce joueur âgé de 27 ans a tout simplement besoin de confiance et suffisamment d’un temps de jeu pour espérer retrouver l’efficacité qui lui manque depuis son arrivée dans les rangs du Mouloudia de la cité d’El-Bahia.

  1. M. A.

 

JSK - Les dirigeants montent au créneau «Ce n'est pas normal que le HBCL joue avec les espoirs»

Ambitionnant toujours de terminer la saison à la deuxième place qualificative pour la Champions League africaine, les responsables de la JSK ont été surpris de voir l'équipe de Chelghoum Laïd jouer avec les espoirs vendredi dernier à Béchar. Cela n'a fait que faciliter la tâche à l'équipe locale qui n'a trouvé aucune peine pour s'assurer un large succès (5-0), ce qui lui a permis de s'emparer de la deuxième place. "Ce n'est pas normal que l'équipe de Chelghoum Laïd se déplace à Bechar avec les espoirs. Cela risque de fausser totalement le championnat", a dénoncé un responsable de la JSK qui ajoute que l'équipe de Chelghoum Laïd va sans nul doute aligner tous ses titulaires lors de la prochaine rencontre face à la JSK.

 

«Les instances doivent veiller sur le respect de l'éthique sportive»

Contrariés par ce qui s'est passé à Béchar surtout que la JSS est un concurrent direct pour le podium, les dirigeants des Jaune et Vert espèrent que cela ne se reproduira pas dans les jours à venir. "Pour que la course au podium ne soit pas faussée, il ne faut pas que des équipes jouent avec leurs espoirs puis elles alignent leurs titulaires. On n'attend de cadeau de personne, mais les instances sportives doivent veiller au respect de l'éthique sportive", a-t-il poursuivi. Ayant évolué avec les espoirs à Béchar, le HBCL a concédé sa plus lourde défaite de la saison (5-0) face à la JSS qui restait pourtant sur un semi-échec sur son terrain devant l'ASO.

 

«La course au podium sera encore plus féroce»

Vu que plusieurs équipes visent le podium, les dirigeants de la JSK s'attendent à ce que la lutte devienne de plus en plus féroce. «Notre objectif est de terminer la saison sur le podium et on fera tout pour l'atteindre. Il nous reste encore 11 matches à jouer et on croit toujours en nos chances. Toutefois, toutes les équipes doivent respecter l'éthique sportive», a indiqué le responsable de la JSK qui assure que les joueurs sont déterminés à relever le défi et qu'ils donneront le meilleur d'eux-mêmes pour assurer une participation à une compétition continentale.

 

«On n'attend de cadeau de personne»

Après avoir joué avec l'équipe réserve à Béchar, ce qui a permis à la JSS de s'imposer sur le score sans appel de 5 buts à zéro, le HBCL devrait jouer avec ses titulaires ce mercredi face à la JSK et cela pour tenter de récolter les trois points de la partie qui leur permettront de s'éloigner davantage de la zone rouge. Les dirigeants le savent, mais ils avaient que tout ce qui compte pour eux est que l'éthique sportive soit respectée. "On n'attend de cadeau de personne. Ce qui est anormal est que l'équipe de Chelghoum Laïd a joué avec ses espoirs à Béchar et qu'elle alignera sûrement tous ses titulaires contre nous. On n'a peur d'aucun adversaire, mais on insiste juste sur le respect de l'éthique sportive. Nos joueurs sont conscients de ce qui les attend et ils donneront le meilleur d'eux-mêmes pour revenir avec un résultat probant de Chelghoum Laïd", a tenté de rassurer notre interlocuteur. Le prochain match face au HBCL sera certainement très disputé vu que chacune des deux équipes est dans l'obligation de s'imposer pour ne pas compromettre son objectif. D'un côte, l'équipe locale qui joue sa survie en Ligue 1 Mobilis, et de l'autre la JSK qui se bat pour une place qualificative pour une compétition continentale.

  1. B.

 

MCA - Il ne jouera pas le NAHD et le RCA : Benguit va passer une autre échographie lundi

Après les premiers résultats de l’échographie qu’il a passée deux jours après sa blessure qui a révélé une forte élongation, le milieu de terrain Abderaouf Benguit va passer une autre échographie pour connaître l’état de sa blessure. Même si cette blessure n’est pas méchante, Benguit sera absent lors des deux prochains matchs de son équipe.

Comme annoncé sur ces mêmes colonnes, le milieu de terrain Abderaouf Benguit souffre d’une sérieuse élongation de l’ischio-jambier, comme l’ont révélé les résultats de la dernière échographie qu’il a passée la semaine dernière. Avant de passer cette échographie, le staff médical craignait une déchirure qui éloignerait le joueur pendant plus de deux mois. Au final, cette sérieuse élongation nécessite des soins et du repos. Selon un membre du staff médical, Benguit va encore passer une autre échographie pour connaître si son état de santé s’est amélioré. Si les résultats de cette échographie sont bons, Benguit sera soumis à un travail spécifique avec le staff médical. Une fois qu’il terminera les soins, il passera avec le préparateur physique pour travailler le volet physique. Ce qui fait que Benguit va rater certainement les deux matchs contre l’ESS, le NAHD et probablement même le RCA.

Une chose est sûre, Khaled Ben Yahia ne comptera pas sur Benguit en cette fin de saison, surtout que le joueur ne sera pas disponible pendant au moins trois semaines. 

  1. Z.

 

Le Mouloudia perd la 2e place

Après la large victoire de la JSS contre le HBCL, le doyen des clubs algériens a perdu sa place de dauphin du CRB, puisque la Saoura est 2e avec deux matchs en retard. Les mauvais résultats enregistrés lors des quatre dernières journées du championnat ont coûté cher au Mouloudia puisque plusieurs clubs le menacent pour une place sur les quatre qualifiés en coupe africaine, à l’image du CSC, du PAC, de la JSK, de l’USMA et de l’ESS. La mission s’annonce difficile pour la bande à Ben Yahia pour atteindre cet objectif. 

CRB - Pour bien préparer le match de la LDC : Le Chabab souhaiterait reporter son match face à la JSS

Selon des indiscrétions, les dirigeants du CRB souhaiteraient reporter la rencontre de championnat face à la formation de la Saoura et ce, pour préparer convenablement le quart de finale de la Ligue des champions.

Le Chabab a disputé l’un de ses trois matchs retard jeudi dernier ; il est allé ramener un bon point du nul face à la formation de Médéa dans des conditions très difficiles. Les matchs vont s’enchaîner pour la formation de Laâqiba avec notamment un très gros choc à venir face au dauphin, la JSS. Une rencontre que tout le monde considère comme un véritable tournant pour le club de la capitale dans la course au titre et qui sera donc très importante. Cependant, à en croire une source bien informée, les dirigeants du Chabab souhaiteraient reporter cette rencontre à une date ultérieure pour pouvoir exclusivement se concentrer sur la préparation de leur match de Ligue des champions face à la formation du WAC. Notre source assure que des dirigeants ont échangé avec le président Belhadj pour que ce dernier envoie une demande à la Ligue de football professionnel pour reporter cette partie.

 

Le Chabab représente le pays

Les matchs sont en train de s’enchaîner pour le leader du championnat. Le match de la JSS arrive à quelques jours avant un événement international où le CRB représentera le pays en quart de finale de la Ligue des champions. Pour cela, la direction souhaiterait ce report pour que les joueurs n’aient pas à faire un long déplacement, que les internationaux puissent récupérer et que l’équipe puisse également préparer ce rendez-vous dans les meilleures conditions possibles. Le Chabab va représenter le pays et la Ligue doit faire un geste pour lui apporter un soutien afin d’honorer le pays dans la plus prestigieuse des compétitions africaines.

 

Les supporters favorables au report

Les inconditionnels du Chabab ont déjà pris position ; pour eux, il faut reporter cette rencontre pour préparer sereinement la partie face à la formation de la JSS. Comme l’équipe représente le pays, ce match de championnat doit être reporté et relégué au second plan.

 

Zerouati : «On n’a rien reçu pour le moment»

Selon les rumeurs, la JSS aurait refusé de reporter le match. Ce qui n’est pas vrai et pour cause. Les dirigeants bécharis n’ont tout bonnement rien reçu de leurs homologues du Chabab ou de la LFP. Contacté par nos soins, le président Mohamed Zerouati a fait savoir dans ce sens : «Je ne suis pas au courant de cette histoire. Je peux vous assurer que nous n’avons absolument rien reçu.» On attend de voir ce que va faire la direction et surtout si la LFP accepte de décaler ce match à une autre date. Affaire à suivre.

  1. Z.

 

USMA - La direction veut boucler le dossier de Lavagne

La direction de l’USMA veut boucler le dossier de l’ex-entraîneur Denis Lavagne, qui a eu gain de cause auprès de la FIFA cette semaine. Le technicien français va encaisser 152.000 €.

Limogé de l’USMA le 24 décembre dernier suite à la série de mauvais résultats enregistrés par l’équipe, Denis Lavagne avait refusé de résilier son contrat à l’amiable, réclamant tous ses salaires jusqu’à la fin de son contrat. Alors qu’un divorce à l’amiable n’a pas eu lieu, le technicien français a porté plainte contre l’USMA auprès de la FIFA le mois de février dernier et a fini par avoir gain de cause. L’instance internationale a rendu son verdict la semaine écoulée en sommant l’USMA à payer le concerné du 1er septembre 2021 jusqu’au 30 avril 2022 (et non pas 30 juin, ndlr). Selon une source crédible, la direction usmiste a décidé de payer l’ex-entraîneur. Les quatre mois salaires du 1er septembre 2021 au 31 décembre 2021 sont un droit légitime et absolu de Lavagne qu’il n’avait pas perçu à temps lorsqu’il était en fonctions en raison d’un problème administratif. Quant aux trois salaires du 1er janvier 2022 au 31 mars 2022, plus un mois de salaire que lui a accordé la FIFA, ils représentent l’indemnité que devait percevoir le coach s’il a résilié son contrat à l’amiable à la suite de son limogeage, conformément à une clause dans le contrat signé entre les deux parties en août 2021. Selon toujours notre source, la direction usmiste a entamé la procédure pour payer Denis Lavagne dans les plus brefs délais. Elle veut en finir avec ce dossier cette semaine, ajoute notre source, et ce, au risque d’écoper des sanctions de la part de la FIFA.

 

Il encaissera une somme de 152.000 €

Selon toujours notre source, Denis  Lavagne percevait un salaire de 19.000 € lorsqu’il entraînait l’USMA, contrairement à ce qui a été dit à travers les réseaux sociaux et des médias qui ont parlé de 22.000 €. Ainsi, le technicien français va percevoir 152.000 €, soit environ 2,5 milliards de centimes. Il est utile de rappeler que Lavagne a également porté plainte à la FIFA contre la JSK, il y a quelques mois, pour recouvrer ses droits concernant ses arriérés de salaire. Il a fini par avoir gain de cause en encaissant une somme qui avoisine  700 millions de centimes.

  1. S.

 

ES Sétif 0-1 MC Oran : El-Hamri en toute logique

ES Sétif 0 - 1  MC Oran

Stade 8-Mai-1945, Sétif

But :

Djaâbot (74’)

 

ESS :

Khedaïria, Ziti (Ali Larbi 83’), Ferhani (Brahimi 83’), Nemdil, Belkaroui, Boudebous, Farhi (Benbelaïd 77’), Karaoui, Djahnit ©, Bakrar (Djabou 64’), Benayad

Ent :  Bendris

MCO : Soufi, Khadir (Allati 70’), Mekkaoui,  Benammar, Khali, Legraâ © (Chadli 90’+2),  Chaouti (Benamara 86’), Bounoua, Guenina (Guertil 90’+2), Djaâbot, Siam (Dahar 90’+2)

Ent :  Amrani

Temps frais  – Arbitrage de M Bouslimani assisté de MM Gourari et Belbachir

Avertis :

ESS : Farhi (43’) Belkaroui (45’)

MCO : Khali (59’) Bounoua (86’)

 

 

El-Hamri en toute logique

 

Le match opposant les équipes de l’ES Sétif et du MC Oran s‘est soldé par un coup d’éclat des gars d’El-Hamri. En effet, la formation oranaise s’est imposée sur le score d’un but à zéro (1-0). Une victoire somme toute logique par rapport à la prestation des Rouge et Blanc qui se sont montrés à leur aise grâce à une bonne organisation sur le rectangle vert du stade du 8-mai-1945. Le Mouloudia drivé par Abdelkader Amrani  a pris les choses en main dès le début de la partie. Ses joueurs se sont montrés désireux  de surprendre la bande à Bendris. C’est pourquoi le nombre d’occasions offertes pendant la durée de cette empoignade resta la propriété de l’équipe visiteuse. Il faut dire que ses joueurs avaient la possibilité de marquer plus d’un but dont les actions de Siam (12’ et 36’) ou Guenina (32’) ainsi que Chaouti (73’). Il a fallu une terrible action menée par Allati pour que les joueurs de l’équipe oranaise trouvent la faille par l’entremise de l’attaquant Djaâbot. Ce dernier a mis à profit une belle remise de Mekkaoui au grand dam du portier sétifien Khedaïria (74’). Malgré les changements opérés par le staff technique, les gars d’Aïn El-Fouara ne sont pas parvenus à rétablir l’équilibre. En face, les  Legraâ et compagnie tenaient bons jusqu’à la fin de cette rencontre qu’ils ont bien gérée pour l’emporter  et accroître leurs chances de maintien.

  1. M. A.

 

Les Kabyles veulent garder leur invincibilité

Les joueurs de la JSK poursuivent leur préparation, en prévision du match contre le HB Chelghoum Laïd, prévu pour mardi au stade 11-Décembre- 1960 de Chelghoum laïd pour le compte de la 25ème journée de Ligue 1 Mobilis. Malgré le dernier semi-échec à domicile face à l’USMA, la bande à Souayah se trouve dans sa meilleure forme et se prépare dans la plus grande sérénité le prochain match en déplacement. Les Jaune et Vert sont en train de se préparer avec un seul mot d'ordre : gagner contre le HBCL, et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, renouer avec le succès après la contre-performance à domicile face à l’USMA et réaliser une 4ème victoire en déplacement cette saison après les trois premiers succès respectivement face au CRB, au WAT et à l’USB. Ayant raté l’occasion de se placer à la 2ème place en se contentant d’un nul face à l’USMA, la JSK est appelée à rectifier le tir et récupérer les deux points perdus à domicile. La troisième raison pour laquelle les Jaune et Vert souhaitent gagner ce match est toute simple, c'est garder leur invincibilité depuis la reprise de la compétition. Depuis la défaite concédée à domicile face au MCA (0-1), le 10 février dernier, la JSK n’a pas perdu le moindre match. Après avoir battu le PAC (2-0), la JSK a enchaîné une deuxième victoire de suite face à l’Olympique de Médéa (1-0), avant d’arracher un point précieux à Sétif dans le cadre de la 19ème journée du championnat. Par la suite, les camarades de Mouaki se sont imposés à domicile face au NAHD (3-2), ont fait un nul en déplacement (0-0) face au RCA et une victoire en déplacement face à l’USB (0-1), avant de concéder un match nul à domicile face à l’USMA (1-1). Les Canaris du Djurdjura souhaitent garder cette dynamique de bons résultats et leur invincibilité le plus longtemps possible.

 

Souayah veut sa 4ème en déplacement

Lors de la reprise des entraînements effectuée au stade du 1er-Novembre-1954, il y a quelques jours, l'entraîneur Ammar Souayah a réuni ses joueurs. Il est revenu sur le dernier match nul à domicile contre l’USMA. Le technicien tunisien, qui n’était pas satisfait du rendement de son équipe, a tenu à rappeler à ses joueurs l’importance des deux points perdus à domicile, qui ont coûté à la JSK de rater la deuxième place du classement. Le technicien tunisien a insisté auprès de ses poulains sur la nécessité de réagir pour renouer avec le chemin des victoires à Chelghoum Laïd et réaliser le 4ème succès en déplacement cette saison. Pour ce faire, Souayah a exhorté ses joueurs à prendre très au sérieux cette équipe du HBCL, qui est très difficile à jouer chez elle. Toutefois, cette rencontre sera beaucoup plus une aubaine pour les Jaune et Vert pour éviter que le doute s’installe et ne pas effacer la bonne entame de la saison et se relancer pour le titre. Cela étant, le prochain adversaire de la formation des Canaris n’a pas perdu à domicile depuis la première journée du championnat lorsqu’il s’est incliné (0-1) cintre le NAHD. Depuis, cette équipe de Chelghoum Laïd n’a pas perdu le moindre match sur son terrain, ce qui prédit une rencontre difficile. Cependant, la donne peut changer puisque l’adversaire se trouve dans une situation compliquée notamment avec la crise financière qui secoue le club depuis quelques semaines.

  1. H.

MCA - L’offre de Redjem à Ben Yahia

- Un contrat de 2 ans

- Une augmentation de salaire

- 5 ou 6 recrues de qualité

- Un terrain d'entraînement fixe

 

 

L'entraîneur Khaled Ben Yahia a temporisé quant à son avenir au Mouloudia jusqu'à la fin de la saison après sa deuxième réunion avec le président Hadj Redjem mercredi dernier, bien que le boss du Mouloudia ait voulu prolonger le contrat du Tunisien avant le choc contre l´ESS. Le coach a été séduit par le projet de son président, mais il a préféré attendre la fin de la saison pour prendre la décision de rester ou pas au MCA.

Comme annoncé sur ces mêmes colonnes, le président du conseil d'administration du Mouloudia d'Alger Hakim Hadj Redjem s'est réuni avec l'entraîneur Khaled Ben Yahia mercredi dernier. Selon une source sûre, le PCA du MCA voulait prolonger le contrat du Tunisien avant le match de l´ESS. Notre source a révélé que Hadj Redjem a proposé un contrat de 2 ans jusqu'à 2024, car le boss du Doyen veut prôner la stabilité pour que l'équipe réalise de bons résultats. Le président du Mouloudia a fait savoir à son entraîneur que son salaire sera revu à la hausse et l’a même rassuré que pour le terrain d'entraînement, l'équipe aura son propre terrain la saison prochaine. Hadj Redjem a aussi rassuré que la direction du club est prête à recruter 5 ou 6 joueurs confirmés pour le prochain mercato estival ; ce qui permettra à l'équipe d’avoir un effectif riche pour pouvoir jouer sur tous les fronts au cas où le MCA décrocherait cette saison une place sur le podium pour jouer une compétition africaine la saison prochaine. Selon notre source, le projet de Hadj Rdjem a séduit le Tunisien, mais comme l'autre fois, il a préféré attendre la fin de la saison pour décider de son avenir au Mouloudia. Notre source a confié que le président du MCA était déçu de ne pas conclure avec son coach lors de cette réunion lui qui a fait tout pour clore ce dossier.

Par ailleurs, sentant que Ben Yahia est indécis, Hadj Rdjem va préparer un plan B les prochains jours au cas où le Tunisien déciderait de partir. Pour le moment, aucun nom n'a filtré sur le successeur de Ben Yahia si ce dernier décide de partir. 

Une chose est sûre, le président du MCA ne va pas attendre la fin du championnat pour se réunir avec Ben Yahia. Il va lui encore lui proposer de prolonger son contrat à 3 journées de la fin, avant de chercher un autre entraîneur si Ben Yahia décline l'offre.

M. Z.

CRB - Après le nul ramené de Médéa : Le Chabab laisse filer des points à Imam-Lyès

Le leader de la Ligue 1 Mobilis a essayé de tout faire pour aller chercher la victoire face à la formation de Médéa. Cependant, il n’y est pas arrivé et a dû se contenter du point du nul.

C’est avec une grande détermination que les Rouge et Blanc de Belouizdad ont abordé la rencontre face à l’OM, une rencontre qui était difficile mais qu’il fallait absolument gagner pour espérer prendre le large au classement et prendre de bonnes distances. Cependant, malgré des occasions nettes de scorer et une domination nette durant la majeure partie du temps, le Chabab n’est pas parvenu à l’emporter et dut se contenter d’un point de ce déplacement. Sur le déroulement de la partie, on peut dire que le Chabab a effectivement perdu deux points très importants et qu’il n’a pas pu faire avancer les choses dans le sens souhaité. Beaucoup de paramètres ont fait que cette équipe n’a pas réussi à marquer un but à son adversaire et a dû donc se contenter de ce point qui reste quand même insuffisant car le CRB aurait largement pu aspirer à mieux au cours de cette rencontre.

 

Encore ce problème d’efficacité

Ce qu’il faut retenir par rapport à cette histoire, c’est sans aucun doute le fait que le club de la capitale doit maintenant faire le nécessaire pour que tout se passe bien car il y a eu beaucoup de lacunes au cours de cette rencontre. En effet, le compartiment offensif a une fois de plus été à côté de la plaque au cours de ce match. Malgré des occasions, Merzougui, Belkhir ou encore Reghba n’ont pas réussi à trouver le chemin des filets et cela a finalement coûté les trois points de la victoire au Chabab. Tout comme face à l’EST, le CRB a vendangé ses occasions et cela a eu pour mérite de le mettre en difficulté.

 

Se remettre en question avant la JSS

Même si le Chabab garde une avance assez sécurisante par rapport à ses poursuivants et avec encore 2 matchs en retard à disputer, il n’en demeure pas moins qu’il faudra vite se relancer. En effet, le CRB va disputer ce mardi une rencontre qui sera à coup sûr le tournant de sa saison puisqu’il sera question d’affronter la formation de la JSS au 20-Août-1955 de Béchar. A l’heure actuelle, la JSS reste l’adversaire le plus redoutable des Belouizdadis et cela fait qu’une remise en question s’impose avant ce rendez-vous.

  1. Z.