MCO

MCO : Belhadj prépare l’AG

Le MC Oran est sur le point d’en finir avec le cafouillage administratif dans lequel se morfond l’encadrement concerné. Car, d’après de nombreuses sources concordantes, les préparatifs de l’assemblée générale ont été entamés par Ahmed Belhadj. En sa qualité d’actionnaire majoritaire, ce dernier a commencé les préparatifs en collaboration avec les autorités concernées.

MCO : CEO et ses pairs veulent-ils rester ?

Les dirigeants actuels du MC Oran donnent l’impression de camper dans leur poste malgré le fait que leur patron rappelle la fin de sa mission en date du 18 juin dernier. Depuis quelques temps, des tractations de tous genres se font dans les coulisses comme la proposition de désigner Habib Benmimoun (voir ci-contre) au poste de président du conseil d’administration de la société mouloudéenne.

Belhadj : «Pour une AG sous protection»

Comme prévu, Ahmed Mohamed Belhadj, a été reçu par le secrétaire général du wali d’Oran, avant-hier. L’ancien président du MC Oran a tenu à donner des détails sur cette rencontre tout en dévoilant ses intentions.

MCO : Belhadj hier chez le SG de la wilaya

Le secrétaire général de la Wilaya d’Oran poursuit sa série de rendez-vous avec les membres influents de la SSPA-MC Oran. Hier c’était le tour d’Ahmed Belhadj avec qui une rencontre était prévue en fin d’après-midi.

Mehiaoui : «Une AG devient vitale, mais…»

Tayeb Mehiaoui semble avoir compris que seule la voie raison garantirait une issue sûre pour le MC Oran. Ce dirigeant qui dirige la structure amateur du club d’El-Hamri a affiché sa disponibilité à ‘’œuvrer’’ pour la bonne cause du Mouloudia.

MCO : Heriet réclame des salaires… de 2013

Le milieu Hamza Heriet en rajoute une couche concernant les dettes que le MC Oran cumule depuis de longues années déjà. En effet, ce joueur a tout simplement déposé une plainte au niveau des instances concernées. D’après nos sources, il a chargé son avocat de réclamer ses dus antérieurs qui datent de la saison 2013-2014.

MC Oran : Des actionnaires influents chez le SG du wali

Les responsables de la wilaya d’Oran semblent avoir pris conscience qu’il va falloir responsabiliser les acteurs de la SSPA-MC Oran. Depuis jeudi, le secrétaire général de la Wilaya a commencé à inviter les membres du conseil d’administration ainsi que des actionnaires.

MCO : Djebbari fait le forcing pour aider CEO

C’est du moins l’impression qui se dégage de toutes ces tractations propres à certains membres du conseil d’administration de la SSPA-MC Oran, à leur tête Youssef Djebbari. Ce dernier est en train de faire le forcing pour aider Tahar Chérif El-Ouazzani. Le dîner partagé avec lui atteste de la complicité entre les deux hommes.

MCO : CEO lâché par des membres du CA

Tahar Chérif El-Ouazzani, qui le savait pourtant, tenait à continuer à tenir les rênes du MC Oran. Sa volonté a été contrecarrée par le refus des membres du conseil d’administration au nombre de quatre. Ainsi, Tayeb Mehiaoui, Youssef Djebbari, Nasreddine Bessedjari et Kheireddine Chorfi n’ont pas accepté de signer.

MCO : CEO, la fin approche

Comme rapporté précédemment, Tahar Cherif El-Ouazzani est sur le point de perdre son pouvoir. Et selon des sources concordantes, ce sera à l’issue de l’exercice 2019-2020. Car lors de son installation par l’ex-wali Mouloud Cherifi, sous l’influence de l’ex-DJS Badreddine Gherbi et sur pression de la rue mouloudéenne, l’année dernière à pareille époque, l’actuel patron du MC Oran avait obtenu une décision signée par des membres du conseil d’administration de la SSPA du club d’El-Hamri, dont la validité prend fin à l’issue de l’actuel exercice.

MCO : Mesmoudi, c’est plus de 2 milliards

Le départ de Boualem Mesmoudi reste une question de temps. En cédant récemment, et contre toute attente, une grande partie de ses mensualités, ce défenseur central a signé des deux mains la fin de son bail avec le MC Oran. Sauf qu’une telle issue ne serait que bénéfique pour le club d’El-Hamri sur le plan financier.

CEO : «Je veux acheter des actions»

La nouveauté dans le point de presse animé avant-hier par le MC Oran se situe dans l’intention de son patron d’intégrer le groupe d’actionnaires. C’est le vœu de Tahar Chérif El-Ouezzani qui s’est permis de l’annoncer en marge de sa rencontre avec les gens de la presse.

Le MCO pour la reprise

La reprise de la compétition arrange-t-elle les affaires des responsables du MC Oran ? Une telle issue serait vue d’un bon œil. Le fait de pouvoir continuer à négocier avec les joueurs ayant refusé de répondre à la demande de la direction de renoncer à la moitié des salaires d’octobre novembre et décembre, de l’année écoulée, reste un élément motivant.

MCO : Mesmoudi cède 4 salaires et demi !

Le défenseur Boualem Mesmoudi a rejoint le rang des joueurs qui ont répondu favorablement à la demande de la direction du club de renoncer à hauteur de 50% de trois mensualités. Ce joueur au numéro 3 a surpris même les dirigeants se permettant de céder quatre salaires et demi au total.

MCO : Quel devenir pour CEO ?

Au moment où toute la sphère footballistique s’interroge sur le sort de cette guéguerre menée entre le ministère des Sports et la FAF, et si la compétition officielle reprendra réellement à la fin de l’été, au MC Oran, la question se pose à propos du devenir administratif de Tahar Chérif El-Ouazzani.

MCO : Mansouri veut négocier à la reprise

Le milieu Zakaria-Oussama Mansouri a toutes les chances de répondre favorablement à la demande de ses dirigeants concernant la réduction de la moitié de trois salaires.

MCO : La direction ne compte pas lâcher les gros salaires

La direction actuelle du MCO ne semble pas prête à lâcher le groupe de joueurs ayant refusé de renoncer au moindre sou. D’après une source fiable, les dirigeants comptent revenir à la charge au prochain regroupement de l’équipe après la levée probable du confinement.

Benarmas : «Nous n’avons même pas de bavettes»

La situation médicale du MC Oran n’est pas non plus reluisante. A l’instar des clubs du pays, le Mouloudia Club d’Oran, qui croule sous les dettes contractées pour la plupart par ses propres enfants, ne semble pas prêt, en cas de reprise de la compétition cet été,  à appliquer les recommandations des services sanitaires du pays.