Questionné sur Zinedine Zidane, qui ne succédera pas dans l'immédiat à Didier Deschamps sur le banc de l'équipe de France, Noël Le Graët s'est fait remarquer avec une sortie très déplacée : «Zidane au Brésil ? J’en ai rien à secouer, il peut aller où il veut ! Dans un club ou même une sélection, j'y crois à peine en ce qui le concerne. Est-ce qu’il a tenté de me joindre ? Certainement pas, je l'aurais même pas pris au téléphone.» avait-il déclaré. L'attaquant phare des Bleus, Kylian Mbappé, n'a pas tardé à prendre la parole pour répondre sèchement au président de la FFF: "Zidane, c'est la France. On ne manque pas de respect à la légende comme ça...", a lancé le buteur du Paris Saint-Germain sur Twitter, terminant son message avec un émoticone représentant une personne désemparée. Déjà très contesté ces dernières semaines, le dirigeant français s'est offert une nouvelle polémique largement évitable en égratignant l'idole de tout un peuple.

Après des semaines de rumeurs, Cristiano Ronaldo (37 ans) est officiellement un joueur d’Al-Nassr. Le club saoudien a officialisé ce vendredi soir la signature de l’attaquant, libre après avoir résilié son contrat avec Manchester United durant la Coupe du monde. D’après les dernières informations, le quintuple Ballon d’Or s’est engagé jusqu’en juin 2025 avec à la clé une rémunération de 200 millions d’euros par an en tenant compte du salaire et des divers revenus commerciaux.

 

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a adressé, vendredi, un message de condoléances au président du Brésil, Lula da Silva, suite au décès de la légende du football, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, dans lequel il s'est dit profondément attristé par la disparition de l'icône mondiale, indique un communiqué de la Présidence de la République: "Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a adressé, vendredi, en son nom et au nom du peuple algérien, un message de condoléances au président du Brésil, Lula da Silva, suite au décès de la légende du football, Edson Arantes do Nascimento "Pelé", dans lequel il s'est dit profondément attristé par la disparition du digne fils du peuple brésilien, l'icône mondiale qui a nourri chez les peuples la passion du ballon rond, ce qui lui permis de régner sur le trône du football des décennies durant", lit-on dans le communiqué.

C'est une triste nouvelle que le monde du football redoutait depuis plusieurs jours. Ce jeudi, Pelé est mort à l'âge de 82 ans à l'hôpital de Sao Paulo, où il était admis depuis un mois. La légende du football brésilien souffrait depuis plusieurs années d'un cancer du colon. L'information a été communiquée par sa fille Kely Nascimento. L'homme aux 92 sélections et 77 buts avec la sélection auriverde reste à ce jour le seul joueur à avoir remporté à trois reprises la Coupe du monde (1958, 1962, 1970). Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l'histoire du ballon rond, Pelé aura marqué plus de 1 000 buts durant sa carrière pour le moins atypique. S'il n'aura jamais évolué sur le continent européen, c'est au Santos FC que Pelé aura en grande partie écrit sa légende, entre 1956 et 1975. Avec la formation basée à Sao Paulo, le natif de Três Corações a notamment remporté par deux fois la Copa Libertadores, la Ligue des champions du continent sud-américain, en 1962 et 1963, avant de terminer son parcours avec le New York Cosmos (1975-1977).

L’ancien sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodžić n’a toujours pas digéré son éviction. Il a d’ailleurs confié sa rancœur toujours bien présente lors d’une interview accordée au média croate tportal.hr. «Vous savez que je n’ai rien commenté du tout sur le Maroc. J’ai reçu un appel de journalistes du Maroc, de la région. Mais c’est difficile pour moi de dire quoi que ce soit. Et ces mots ne peuvent pas effacer mon amertume, et ils ne peuvent pas compenser ce que j’ai manqué avec ce tournoi (…) Ils m’ont enlevé ma fierté, je ne peux ni les oublier ni leur pardonner. Parce que c’était censé être aussi mes adieux à ma carrière d’entraîneur. C’est tout ce que je peux dire sur le sujet.»

Au lendemain de la défaite de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde 2022 contre l'Argentine (3-3, 2-4 t.a.b.), l'attaquant Karim Benzema a annoncé sa retraite internationale ce lundi ! "J'ai fait les efforts et les erreurs qu'il fallait pour être là où je suis aujourd'hui et j'en suis fier ! J'ai écrit mon histoire et la nôtre prend fin", a écrit sur Instagram le Ballon d'Or en postant une photo de lui avec le maillot bleu. Revenu en sélection pour l'Euro 2021 après plus de 5 ans de mise à l'écart, le buteur du Real Madrid avait ensuite déclaré forfait sur blessure juste avant ce Mondial et plusieurs motifs de discorde avaient visiblement éclaté entre le Merengue, le sélectionneur Didier Deschamps et le staff français. Ce n'est pas cette décision qui va calmer les rumeurs à ce sujet…

Malgré deux retours absolument dingues pour arracher la prolongation et les tirs au but, l'équipe de France a perdu face à l'Argentine (3-3, 2-4 t.a.b.) lors de la finale de la Coupe du monde 2022 ce dimanche. La consécration pour Messi ! Complètement tétanisés et méconnaissables, les français ne proposaient rien et affichaient une surprenante fébrilité en défense. Logiquement, l’Albiceleste, qui jouait à sa main, en profitait pour prendre les devants sur un penalty litigieux concédé par Ousmane Dembélé face à Angel Di Maria et converti par Lionel Messi (1-0, 23e). Puis, Di Maria, en feu sur cette finale, doublait la mise avant la pause (2-0, 36e). Pas capables de tenter le moindre tir durant le premier acte, les Français n’y étaient pas et Deschamps remplaçait Giroud et Dembélé par Thuram et Kolo Muani avant même la mi-temps. Certes, les Bleus souffraient moins ensuite mais ils ne proposaient pas de véritable révolte non plus, à l’exception de Kolo Muani, virevoltant, qui finissait par obtenir un penalty. Mbappé le transformait pour redonner espoir (2-1, 80e). Puis, dans la foulée, le Parisien s’offrait un doublé et égalisait d’un missile en profitant d’une remise de Marcus Thuram (2-2, 81e) ! Les tenants du titre poussaient énormément par la suite mais en vain et il fallait donc en passer par la prolongation. Cette fois, les Français s’arrêtaient un peu de jouer et Lloris puis Upamecano devaient sauver les meubles. Mais Messi finissait par remettre l’Argentine en tête en reprenant un ballon repoussé par Lloris (3-2, 109e). Mais cette partie était décidément folle et Mbappé égalisait à nouveau en signant un triplé (3-3, 118e). Tout se jouait aux tirs au but, et l’Argentine s’offre ainsi sa troisième étoile.

Vice-champion du monde en 2018 et finalement 3e en 2022. Ce samedi, la Croatie a pris le meilleur sur le Maroc (2-1) à l’occasion de la petite finale de cette édition au Qatar.  Sortis logiquement par l'Argentine en demi-finales (0-3), les joueurs de Zlatko Dalic ont pris le meilleur sur les Lions de l'Atlas de Walid Regragui sur des buts de Josko Gvardiol (7e) et Mislav Orsic (42e). Battus par la France aux portes de la finale (0-2), les Marocains ont égalisé par Achraf Dari (9e) mais “échouent” à la quatrième place, au terme d'un parcours qui restera exceptionnel avec des succès de prestige contre la Belgique en phase de poules, l'Espagne en huitièmes de finale et le Portugal en quarts de finale.

L'équipe de France défendra son titre en finale contre l'Argentine ! Au terme d'une demi-finale de Coupe du monde très compliquée, les Bleus ont décroché leur qualification en s'imposant contre le Maroc (2-0) ce mercredi. Les Bleus prennent rapidement les commandes sur une reprise acrobatique du gauche signée Théo Hernandez (5e), après une tentative de Kylian Mbappé repoussée. Le break est proche pour les champions du monde 2018, mais Olivier Giroud trouve le poteau de Yassine Bounou (17e). Contraints de remplacer Nayef Aguerd, avant le match, puis Romain Saïss blessé lors du premier acte, les Lions de l'Atlas terminent bien ces 45 premières minutes et mettent Hugo Lloris à contribution. Sur corner, un retourné de Jawad El Yamiq est repoussé sur son poteau par le gardien tricolore (44e). Dès le retour des vestiaires, les Marocains ont le pied sur le ballon et bousculent les Français, qui peinent à se procurer des situations franches.  Tout juste entré en jeu, Randal Kolo Muani éteint tout suspense en reprenant de près une passe contrée de Kylian Mbappé (79e). En finale dimanche, à 16 heures, la France affrontera l'Argentine de Lionel Scaloni, tombeuse hier de la Croatie (3-0), et tentera comme l'Albiceleste d'inscrire son nom au palmarès de la Coupe du monde pour la troisième fois de son histoire.

Les Argentins disputeront la finale de la Coupe du monde 2022 ! Ce mardi, l’Argentine a affiché une efficacité redoutable afin de dominer la Croatie (3-0) lors de la première demi-finale. Dans un match d'abord équilibré, l'Argentine s'est détachée, coup sur coup, grâce à Lionel Messi sur penalty (34e), après une faute sur le buteur de Manchester City, Julian Alvarez. Ce dernier a ensuite marqué après un exploit personnel (39e), pour permettre à l'Argentine d'avoir deux buts d'avance à la pause. En deuxième mi-temps, Lionel Messi a donné le tournis à la défense croate, et Josko Gvardiol, avant de servir Julian Alvarez pour le 3-0 (69e). Les Argentins vont donc jouer la finale, dimanche, à 16h, contre le Maroc ou la France, qui vont s'affronter demain soir (20h).