MCO

MCO : El-Hamri respire mieux

En battant la formation de la Saoura, le MCO a non seulement pris trois précieux points, mais, surtout, pour la première fois depuis l’entame du championnat, quitté la zone des relégables.

MCO 1 - 0 JSS : Dahmane et Sandaogo sauvent la mise

Accueillant pour la première fois de son histoire la JS Saoura chez elle, la formation du MCO se devait de l’emporter afin d’ajouter une deuxième victoire et préserver ses chances de sortir de la zone rouge.

MCO-JSS : Les Hamraoua pour une 2e victoire

Les résultats de la dernière journée ne lui ont pas été favorables, le MCO n’a pas d’autre alternative que de battre la formation de la Saoura, une équipe qui connaît une ascension fulgurante et qui ne veut pas s’arrêter en si bon chemin.

MCO : C’était prévisible !

C’est le cas de le dire, après cette nouvelle défaite à l’extérieur de la formation oranaise, qui était toute proche de rentrer à la maison avec un précieux point, mais qui chuta à sept minutes de la fin dans un match où l’USMA affichait un visage beaucoup moins fringant que d’habitude.

USMA 1 – 0 MCO : Daham crucifie le MCO !

L’USMA a sué ce mardi pour venir à bout d’une équipe du MCO venue jouer le point du nul, un sixième succès d’affilée pour le club algérois qui est transcendé depuis la prise de fonction de Rolland Courbis.

USMA-MCO : Une aubaine pour enchaîner la 5e

La formation usmiste donnera la réplique aujourd’hui au MCO à 18h au stade Omar Hamadi, pour le compte de la mise à jour de la onzième journée de Ligue 1. Une rencontre qui s’annonce difficile pour les deux formations qui auront besoin des trois points de la victoire pour améliorer leur classement.

MCO : C’est la poisse !

Décidément, le club oranais n’est pas servi par la chance depuis le début de saison. Outre ses résultats en dents de scie en championnat, des luttes de clans qui s’éternisent, ce sont les blessures de joueurs qui inquiètent le plus.

Djebbari : «Mon but, doter le MCO d’une société forte financièrement»

- «Abdelilah et Kalaïdji n’ont rien dans les poches» Sa dernière sortie médiatique dans laquelle il s’engage à injecter 10 milliards dans le capital de la société a été accueillie favorablement par les supporters. C’est son amour et son attachement au club qui le poussent, dit-il, à lutter pour la mise en place d’une société forte qui garantirait l’avenir du MCO. - «Ils sont inculpés de fausses déclarations, j’attends le verdict» - «Le club est pris en otage»

MC Oran : Sebbah : «C’est une blessure tenace»

Pas encore remis de sa blessure aux métatarses, le défenseur mouloudéen est visiblement inquiet, surtout qu’il traîne cette blessure depuis plusieurs semaines d’où sa crainte de rester longtemps loin des terrains.

MCO ; Vu qu’il y a plusieurs interlocuteurs Ça n’avance pas avec Naftal

AnnoncéE en grande pompe, la signature du partenariat avec la filiale de Sonatrach pour le mois passé est maintes fois repoussée. Alors qu’on pensait que l’engagement de Naftal était imminent au sein du club phare de l’Ouest, le doute commence à s’installer après que cette filiale eut reporté la signature. Pourquoi ce report ?

Ouf ! le MCO a gagné

Après onze journées, le MCO a enfin réussi à chasser la poisse qui le poursuivait depuis l’entame du championnat en s’imposant par trois buts à un face au CAB. Un moment historique pour les Mouloudéens qui n’ont jamais connu une telle série noire.

MCO : L’heure n’est pas au règlement de comptes

Alors que le MCO se morfond dans le bas du classement, au lieu de chercher les solutions idoines pour le sortir de cette crise sportive, le premier responsable du club, Larbi Abdelilah, pour justifier les mauvais résultats de l’équipe, a accusé ses prédécesseurs d’avoir bâclé le recrutement en ramenant des éléments d’un niveau bas.

Le MCO dans une spirale infernale !

Le club oranais a une nouvelle fois concédé une défaite humiliante. Cette fois, son bourreau est l’USMH, une équipe sans vedettes, mais qui récolte désormais les fruits d’un travail de longue haleine et surtout d’une stabilité à tous les niveaux et lorsqu’on se rend compte que les Banlieusards ont eu raison du MCO grâce en grande partie au talent de Bounedjah et Elamali, deux éléments aux origines… oranaises, soit des talents qui ont filé des mains des recruteurs mouloudéens, il y a de quoi s’arracher les cheveux.