Ligue 1

MCA - Frioui et Heddad attendus cette semaine pour prolonger

Hakim Hadj Redjem, le président du Mouloudia d’Alger, veut conclure le dossier de la prolongation de contrat de certains joueurs avant la fin de la semaine. Dans ce sens, il a convoqué deux joueurs, en l’occurrence Samy Frioui le meilleur buteur du championnat et Mouad Heddad.

Après avoir discuté avec l'entraîneur Khaled Ben Yahia la prolongation de son contrat, le président du Mouloudia Hadj Redjem a convoqué deux joueurs qui seront en fin de contrat au mois de juin prochain. Samy Frioui, le meilleur buteur du championnat avec 17 réalisations, est l’une des priorités du président du Mouloudia qui veut le garder pour deux autres saisons. Selon une source digne de foi, le président du MCA va recevoir dans son bureau Samy Frioui cette semaine pour  négocier le nouveau contrat. Il faut dire que la mission de Hadj Redjem s’annonce difficile pour réussir à convaincre Frioui qui a reçu des offres de clubs étrangers. L’autre joueur en fin de contrat est le défenseur Mouad Heddad. Selon notre source, ce n’est pas la première fois que Heddad est convoqué puisque le premier round des négociations n’a rien donné Cette semaine, on saura si Heddad va rester ou pas au Mouloudia.

Par ailleurs, Khaled Ben Yahia a conditionné la prolongation de contrat au Mouloudia par le maintien des cadres de l’équipe comme Frioui et Heddad, ainsi que des recrues confirmées.

Une chose est sûre, l’opération prolongation des contrats est bel et bien reprise par Hadj Redjem qui est décidé plus que jamais à prolonger Frioui et Heddad pour ensuite passer à d’autres éléments comme Belkhir.

  1. Z.

 

USMA : Krmpotic limogé !

L’entraîneur Zlatko Krmpotic a été limogé à la suite de l’énième faux pas concédé face au MCO avant-hier. C’est son adjoint Jamil Benouahi qui assurera l’intérim jusqu’à la fin de la saison en cours.

Sur un siège éjectable depuis plusieurs matchs, Zlatko Krmpotic aura grillé sa dernière carte avant-hier face au MCO. La défaite concédée à Oran a incité le premier responsable au club, Achour Djelloul, à limoger le technicien serbe. Selon les informations qui nous sont parvenues, ce dernier a été convoqué dans la soirée d’hier au bureau du président pour être notifié de son limogeage et de négocier dans la foulée une séparation à l’amiable, dans la mesure où le contrat du concerné prendre effet jusqu’à la fin de la saison en cours. Il faut dire que le limogeage de Krmpotic était très prévisible pour avoir réalisé des résultats complètement loin des attentes, avec 8 points sur 27 possibles. Pis encore, il n’a pas pu apporter sa touche et ses choix ont été toujours contestés. Les supporters n’arrivent pas à comprendre pour quelles raisons la direction usmiste s’est passée des services d’Azzeddine Rahim, qui a réalisé des résultats très satisfaisants depuis que la mission d’entraîneur intérimaire lui a été confiée à la fin du mois de décembre dernier jusqu’à la fin de la phase aller du championnat, pour engager un modeste entraîneur qui a été limogé dans tous les clubs où il a travaillé après de très courtes expériences. La preuve est là puisqu’il vient d’être démis de ses fonctions après neuf matchs seulement.

 

Benouahi assurera l’intérim, Boudjenane et Gaouaoui ne bougeront pas

Zlatko Krmpotic est limogé, certes, mais les membres de son staff ne vont pas lui emboîter le pas. Selon une source crédible, le président Achour Djelloul ne compte pas procéder à un grand remaniement au sein de l’encadrement technique. C’est l’adjoint du Serbe, Jamil Benouahi, qui devrait assurer l’intérim jusqu’à la fin de la saison en cours car le courant passe bien entre le technicien belgo-marocain et les joueurs. Les autres membres du staff technique, en l’occurrence, le préparateur physique Kamel Boudjenane et l’entraîneur des gardiens de but Lounès Gaouaoui, ne bougeront eux également pas.

A.S.

 

MCO - Alignant son 5e match d’affilée sans défaite : El-Hamri avance doucement

Le MC Oran poursuit sa lutte en vue de sauver sa peau et s’extirper de la zone dangereuse. Il a négocié la réception de l'USM Alger par une victoire arrachée brillamment, mais difficilement sur le score de 2 à 1, avant-hier soir pour le compte de la 26e journée du championnat. Les poulains d’Abdelkader Amrani ont assuré un succès fort important aux dépens d’une équipe algéroise très accrocheuse, mais manquant de tranchant dans le dernier geste. Ce succès, le 7e de la saison, permet aux gars d’El-Hamri d’avoir une marge plus ou moins avantageuse même si leur team n’a pas quitté leur 12e place au classement. Sauf que le Mouloudia d’Oran a pu tirer profit de l’accroc de ses concurrents qui ont tous calé à l’issue de cette journée de la compétition. Les Rouge et Blanc ont réalisé leur 2e succès après une série positive de 5 rencontres sans défaite, dont 3 hors de ses bases (ndlr, 2 victoires, 3 nuls). En somme, les gars d’El-Hamri, avec un match en moins,  comptent 6 points d’avance sur l’O Médéa, qui occupe la première loge du purgatoire. Cette série fait le bonheur des joueurs et des membres des staffs de l’équipe et du club. Leur équipe est en train d’avancer doucement vers le maintien qui lui tend les bras, et pour cause…

Coaching gagnant d’Amrani

Comme précisé dans notre édition  d’hier, le coaching de l’entraîneur Amrani Abdelkader a porté ses fruits lors de la réception de l’USM Alger de dimanche soir. En effet, le responsable de la barre technique des Rouge et Blanc a réussi dans ses choix avec l’apport des milieux de terrain Youssef Guertil, Aymen Chadli et Abdelhafid Benamara, ainsi que l’attaquant Marwane Dahar. Mieux, les deux premiers nommés ont été à l’origine de la deuxième réalisation de leur équipe. L’ancien sociétaire du Rapid de Relizane a repris victorieusement la balle exécutée sur corner par le lutin porteur du numéro 22. Les deux éléments, grâce à cette balle arrêtée, ont redonné l’avantage au Mouloudia à 13 minutes du temps réglementaire de la rencontre.

  1. M. A.

RCR 1 - JSK 4 : Démonstration de force des Kabyles

RCR 1 - JSK 4

 

Stade Zougari-Tahar

Buts : Bensayah (27’ s.p et 57’), Oukaci (37’s.p), Ouattara (61’) JSK. Belalia (79’) RCR.

 

RCR

Hamou

Koulkheir

Tahar

Meguenine

Mesbah

(Mokrani 80’)

Chibane

(Hellal 72’)

Barka

Si Ammar

(Benkadour 62’)

Balegh

(Kadri 62’)

Belalia

Ould Hamou

(Harrat 724°

Ent. : Merzoug

 

JSK :

Doukha

Gattal

(Nechat 63’)

Chikhi

Talah

Souyad

Harrag

Oukaci

El-Orfi

(Naït-Salem 75’)

Mouaki

(Nezla 63’)

Bensayah

(Arfi 80’)

Ouattara

(Medane 75’)

Ent. : Souayah

Temps chaud, affluence faible, arbitres : MM Meziani, Menacer et Bedaâs.

Averts. : Tahar (41’) RCR.

 

Démonstration de force des Kabyles

 

La formation du Djurdjura a brillé par un large succès dans l’après-midi d’hier au stade Zougari-Tahar de Relizane. Les hommes d’Ammar Souayah se sont imposés sur le score de quatre buts à un face au RCR, une équipe qui a déjà signé sa relégation en Ligue 2.  Une victoire qui conforte à nouveau la JSK en championnat et qui révèle les intentions du club phare du Djurdjura cette saison à vouloir terminer à la 2ème place et jouer la Ligue des champions d’Afrique la saison prochaine. Pour revenir à la physionomie de la rencontre, les Canaris de la JSK ont affiché leurs intentions dès le début de la rencontre, mais ce sont les locaux qui ont signé la première alerte. Laissé seul, Chibane reçoit un centre de Balegh à la 7ème minute de jeu mais temporise, Souyad intervient et dégage le danger.  Trois minutes plus tard, Bensayah bien servi dans la surface de vérité rate son duel avec le gardien relizanais. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Mouaki de rater face au gardien Hamou. Bien organisés sur le terrain, les Jaune et vert continuent à chercher la faille. À la 19ème minute de jeu, Ouattara reçoit un centre, se démarque de la défense relizanaise, seul face au gardien, mais son coup de tête se termine dans les bras du portier adverse. Il afallait attendre la 27ème minute de jeu pour assister à la première réalisation des visiteurs. Bien servi par Bensayah et après une belle combinaison, Oukaci sera fauché dans la surface de vérité et bénéficie d’un penalty. Bensayah se charge de l’exécuter et sans se poser beaucoup de questions le transforme magistralement et donne l’avantage à son équipe.  Touchés dans leur amour- propre, les Vert et Blanc de Relizane tentent de porter le danger dans le camp adverse, mais sans parvenir à franchir le mur défensif composé de Souyad et Talah. A la 37ème minute de jeu, le gardien Hamou commet une faute sur Bensayah et l’arbitre Meziani sans hésitation accorde un deuxième penalty qu’Oukaci transforme et inscrit le 2ème but pour la JSK. Malgré d’autres tentatives des camarades d’El-Orfi, la première mi-temps se termine sur cet avantage de deux buts à zéro en faveur de la JSK Après la pause-citron, c’est le même scénario qui se reproduit avec une équipe qui attaque et une autre qui essaye de minimiser les dégâts. A la 57ème minute de jeu, le capitaine Bensayah réussit à terminer une action collective d’une Tiki-Taka à la Barcelone et corse l’addition pour son équipe et marque son deuxième but dans ce match. Ce 3ème but a scié les jambes aux camarades de Si Ammar qui ont fini par encaisser un quatrième but. Suite à un bon centre de Chikhi, Ouattara gagne son duel face au défenseur du RCR et trompe le gardien à la 61ème minute. Après l’heure de jeu, les carottes sont déjà cuites et le coach Souayah en a profité pour opérer quelques changements en alignant les moins compétitifs, à savoir Medane, Nechat, Nezla, Arfi et Naït-Salem respectivement à la place d’Ouattara, Gatal, Mouaki, Bensayah et El-Orfi. La JSK continue à dominer et elle aurait pu marquer d’autres buts si Nezla et Naït-Salem avaient su comment concrétiser les quelques occasions procurées. A 11 minutes de la fin et à la suite d’une erreur de concentration de l’arrière-garde des Canaris du Djurdjura, le jeune Belalia trompe la vigilance du gardien Doukha et marque le but d’honneur pour son équipe. Le reste de temps de jeu ne donnera aucun changement au tableau d’affichage et c’est sur ce large score de 4-1 que l’arbitre Meziane met fin aux débats. Après ce deuxième précieux succès de suite en déplacement, la JSK occupe la 2ème place dans le classement avec un match en retard face à la JSS.

  1. B.

 

 

 

MCA 2 – NAHD 0 : Frioui libère les siens et enfonce le Nasri

MCA 2 – NAHD 0

Stade du 5-Juillet, terrain praticable, temps frais, huis clos, arbitrage de M. Bekouassa, assisté par MM. Slimani et Rouag.

Buts :

Frioui (31’ ; 45’+1)

Averts :

Hachoud (42’), Boukembouche (82’)  MCA

Guebli (55’), Yaya (84’) NAHD

MCA : Chaal, Hamidi, Hachoud, Ghezala, Hadded, Touki, Morsli (Abdelhafid 86’), Esso, Tahar(Zaidi 77’), Belkhir (Boukembouche 77’), Frioui.

Ent. : Khaled Ben Yahia

NAHD : Boutagua, Aggoune, Bennaï, Bouloudene (Benayad 65’), Guebli, Boussalem (Ferrahi 46’), Bekkouche (Besseghir 46’), Meddahi, Messaoudi, Yaya, Banouh (Chouiter 72’).

Ent. : Lyamine Boughrara

 

Frioui libère les siens et enfonce le Nasria

Dans la soirée d’hier, le MCA a accueilli chez lui au 5-Juillet le Nasria. Frioui, qui a inscrit un doublé qui a mis fin au passage à vide de son équipe depuis 5 journées, a enfoncé le Nasria.

Le Mouloudia d’Alger, qui recevait le Nasria hier soir au 5-Juillet, devait gagner le match pour mettre fin à son passage à vide et surtout ne pas laisser les concurrents directs prendre le large, ni perdre la chance de finir à une place qualificative. Les Vert et Rouge sont rentrés dans le vif du sujet suite au coup franc direct de Hachoud à la 3’. Mais Boutagua boxe le cuir pour éviter d’encaisser son premier but de la rencontre. Les Vert et Rouge ont tenté de trouver la faille, mais le Nasria bien barricadé derrière ne leur a pas laissé d’espaces. Procédant par des contres dans le premier quart d’heure, les visiteurs n’ont pas réussi à tromper la vigilance de Chaal, car sa défense était bien présente. Après la demi-heure de jeu, le Doyen ne trouva pas la faille pour marquer contre le Milaha qui a tenu tête à ses raids. Alors que tout le monde pensait que le dernier quart d’heure n’allait rien à la physionomie du match, Hachoud, sur un beau centre, met le ballon sur la tête de Frioui qui ouvre la marque. Le Doyen voulait ajouter un autre but et est parvenu à le faire puisque Frioui se présente devant Boutagua et met le ballon au fond des filets dans la première minute du temps additionnel. L’homme en noir renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. A l’issue de la pause citron, les 22 acteurs reviennent sur le terrain. D’un côté, le Nasria a la ferme intention de revenir dans le match et, de l’autre, le MCA veut gagner le derby vaille que vaille. En seconde période, on revient avec la même hargne et la même volonté de réussir. Belkhir s’échappe et sert Tahar lors de la 2e minute de la seconde période et rate le 3e. Le temps passe, mais aucune réaction des visiteurs. On arrive à l’heure de jeu, le MCA maintient sa domination et son score. Boughrara apporte 3 changements afin que son équipe réagisse, mais le MCA ne lâche rien. A la dernière demi-heure, Morsli rate le face-à-face avec Boutagua. Le MCA tente de gérer son avantage jusqu’à la fin du match, alors que le Nasria tente de revenir dans le match sans pour autant porter le danger dans le camp de Chaal. 4 minutes avant la fin, Abdelhafid de sa tête rate le 3e. De son côté, Ferrari a raté l’occasion de réduire le score face à Chaal. Les 3 minutes de temps additionnels ajoutés par le 4e arbitre ne changeront rien au score et à la victoire méritée du doyen des clubs algériens.

  1. Z.

 

MCO 2 - 1 USMA : Krmpotic sur un siège éjectable

 

Krmpotic sur un siège éjectable

Les Rouge et Noir de l’USMA sont revenus bredouilles de leur déplacement à Oran en concédant une défaite sur le score de deux buts à un, dans un match où ils n’ont pas démérité. L’entraîneur Zlatko Krmpotic pourrait être limogé après ce énième faux pas.

En allant affronter le MCO, les Usmistes se sont inclinés face à la formation locale, en concédant une défaite sur le score de deux buts à un. Et pourtant, ils n’ont pas démérité, dans un match où ils ont bien joué, où ils se sont montrés très combatifs sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final. Une défaite qui ne fait guère leurs affaires dans la mesure où elle a compromis sérieusement leurs chances de rester toujours en course pour une place qualificative à une compétition continentale pour le prochain exercice. Visiblement, une saison blanche, pour la deuxième fois de suite, se profile à l’horizon pour les gars de Soustara. Il faut dire que le faux pas de trop concédé dans la ville d’El-Bahia qui pourrait bien inciter les responsables du club à prendre une décision importante à propos de l’avenir du premier responsable technique du club Zlatko Krmpotic. En effet, il pourrait bien être limogé après le retour de l’équipe d’Oran pour la simple raison que son bilan ne plaide guère en sa faveur, avec huit matchs sans victoire. Le technicien serbe, bien que certains joueurs assument eux également une part de responsabilité de cette mauvaise passe, n’a pas su trouver la bonne formule pour remettre le train sur les bons rails. Hier face aux Hamraoua, il a perdu la bataille tactique face à son homologue Abdelkader Amrani et ses choix ont été encore une fois contestés. Plus que jamais sur un siège éjectable, son sort devrait être scellé dans les prochaines heures…

A .S.

 

 

 

MCO 2 - 1 USMA : El-Hamri dompte Soustara et se rassure

MCO 2 - 1 USMA

Stade Ahmed-Zabana, Oran

 

Buts :

MCO :  Djaâbot (20’) Chadli (77’)

USMA  : Othmani (49’)

 

MCO

Soufi, Khadir, Mekkaoui,  Benammar, Khali, Legraâ ©, Bounoua (Chadli 64’), Chaouti (Benamara 64’), Guenina (Dahar 76’), Djaâbot (Allati 81’), Siam (Guertil 76’)

Ent. : Amrani

 

USMA :

Benbot, Belaïd (Merbah 50’), Bekakchi ©, Redouani (Alilet 46’), Loucif, Benzaza, Benkhelifa, Benhammouda, Meziane (Belkacemi 77’),  Aït-El-Hadj (Othmani 46’), Opoku (Belem 46’)

Ent : Krmpotic

 

Temps frais - Affluence nombreuse - Match joué en nocturne - Arbitrage de M Ibrir assisté de MM. Chellali et Belgacem

----------------------------------------

Averts. :

MCO : Chadli (78’)

USMA : Othmani (50’)

 

 El-Hamri dompte Soustara et se rassure 

La formation du MC Oran n'a pas raté la réception de son homologue de l'USM Alger l'emportant au terme d'un match intense. Livrée sous les yeux d’une grosse affluence, cette rencontre a été entamée sous les chapeaux de roues par la formation des Rouge et Blanc. Ces derniers ont commencé par inquiéter le gardien visiteur à la suite d’un essai assez mou en revanche de Djaâbot (8’). Ils ont fini par trouver la faille sur leur deuxième tentative. C’est arrivé à la 20’ à la suite d’une transversale de Chaouti déviée par Benammar dans l’axe au profit du même Djaâbot qui, profitant d’une glissade de Loucif, a fusillé à bout portant le portier usmiste. Khali avait l’occasion de corser la note sur une reprise heureuse  mais sauvée par Benbot d’une claquette (28’). Les gars de Soustara ont tenté de répliquer par Aït-El-Hadj (30’) et Meziane (35’) mais leurs essais n’ont rien donné sauf des sueurs à la galerie hamraouie. 

 

Les remplaçants au rendez-vous 

Au retour des vestiaires, la bande algéroise aidée par les changements opérés par le coach ont réussi à niveler le score dès la 49’ par le rentrant Othmani d’un joli geste technique. Vêtus de blanc, les Rouge et Noir ont pris un net ascendant sans pour autant renverser le score en leur faveur. Il a fallu attendre les changements pour que le Mouloudia arrive à reprendre l’avantage à la faveur d’un corner botté par Guertil et conclu d’une belle reprise par Chadli (77’). Ces deux éléments font partie des remplaçants qui ont donné un certain équilibre à la force de leur équipe dont la volonté de préserver cet avantage a porté ses fruits au grand bonheur de tout un stade qui a explosé de joie au coup de sifflet final de M. Ibrir auteur d’un arbitrage correct. 

  1. M. A

 

RCR-JSK, cet après-midi à 15h45 : Passer la 5ème à Relizane

Quatre jours seulement après sa précieuse victoire en déplacement réalisée face au HB Chelghoum Laïd sur le score de trois buts à un, la JSK enchaînera avec un autre match à l’extérieur lorsqu’elle donnera la réplique au RC Relizane, cet après-midi et à partir de 15h45, dans le cadre de la 26ème journée de la Ligue 1 Mobilis. 2ème au classement général en compagnie de la JSS et du Paradou AC avec 43 points, la formation phare du Djurdjura continue de croire en ses chances de jouer les premiers rôles et se rend à Relizane avec l’objectif de gagner et enregistrer sa 5ème victoire à l’extérieur après les quatre succès enregistrés respectivement face au CRB, le WAT, l’USB et le HBCL. Sur les 12 matchs joués en déplacement depuis le début du championnat, la JSK n’en a perdu que deux face à la JSS et au CSC et l’équipe a réalisé 6 matchs nuls en dehors de ses bases et 4 victoires.

Victoire impérative

Une victoire cet après-midi pourrait permettre à la JSK de s’emparer de la 2ème place, notamment en cas de défaite ou match nul de la JSS qui jouera en déplacement face au NC Magra et aussi pour le Paradou AC qui recevra l’Olympique de Médéa. Avec 43 points à son actif, la formation des Jaune et Vert est à 9 points de retard du CRB et n’a pas beaucoup d’avance sur ses poursuivants, en l’occurrence, le MCA, le CSC, l’USMA et l’ESS qui sont aussi des prétendants pour le podium. Mis dans de très bonnes conditions, les coéquipiers de Bensayah sont déterminés à battre le RC relizane chez lui et remporter le 12ème succès en championnat cette saison. Tous les joueurs interrogés sont conscients de l’importance de ce rendez-vous déterminant pour la suite du championnat et comptent tout donner pour réaliser un résultat probant.

Profiter de la situation de l’adversaire

L’adversaire de la JSK occupe l’avant-dernière place dans le classement génétral avec 16 points et il est officiellement rétrogradé en Ligue 2. En 25 matchs joués, les Relizanais ont récolté 16 points sur 75 possibles. Ils ont remporté 3 matchs, fait 7 nuls et perdu 15 rencontres. Leur dernière victoire remonte au 21 janvier où ils ont battu le NAHD sur un score de deux buts à un. Ouattara et ses camarades doivent profiter de la situation de l’adversaire pour réaliser une autre victoire et confirmer le dernier succès en déplacement face au HBCL. Mais ils doivent être vigilants et prendre très au sérieux cette équipe de Relizane qui tentera de surprendre la JSK et la priver de la deuxième place. L’adversaire de la JSK qui reste sur une défaite en déplacement face au HB Chelghoum Laïd va donc multiplier les efforts pour ne pas concéder un autre échec sur son terrain. Cela dit, les protégés d’Ammar Souayah ne doivent pas tomber dans la facilité et, surtout, ne pas sous-estimer leurs adversaires qui sont capables, faut-il le dire, de leur créer beaucoup de difficultés lors de la confrontation de cet après-midi.

  1. H.

 

MCA-NAHD 22h30 : Le Doyen condamné à gagner

Après 5 journées sans victoire, le MCA s’apprête à accueillir chez lui ce soir le voisin du Milaha, dans un derby qui promet car l’enjeu est de taille.

Depuis le CSC, le MCA enchaîne les matches sans gagner. Les camarades de Belkheir restent sur un revers essuyé face au club des hauts plateaux. Une défaite qui a éjecté le Mouloudia d’Alger du podium. Ce qui a d’ailleurs poussé le premier responsable de la barre technique Khaled Ben Yahia à tenir un long discours à ses capés pour les sensibiliser et les pousser à se ressaisir afin d’entrevoir le bout du tunnel. Le coach a exigé d’abord de ses capés plus de concentration, de détermination, mais surtout la rage de vaincre pour renouer avec les victoires. Comme tous les Mouloudéens, le coach ne veut pas que son équipe perde l’essentiel à savoir, une place sur le podium. Pour cela, il est impératif de faire le maximum afin de réussir le pari ce soir face à une équipe qui veut réussir son maintien et qui va donc jouer son va-tout. Ce qui rend donc le derby des plus difficiles. Les Mouloudéens sont tenus de rester vigilants, concentrés et efficaces pour avoir le dernier mot devant les Sang et Or qui vont tout faire pour les acculer. Depuis la reprise, les coéquipiers de Frioui parlent de sursaut d’orgueil et de faire tout afin de réussir le pari. Ils savent qu’ils doivent être à la hauteur sur le carré vert, car les Chnaoua s’inquiètent et craignent de revivre le scénario de la saison passée à savoir, le Doyen a raté ses objectifs dans la dernière ligne droite. Pour l’éviter, les Vert et Rouge doivent gagner le Nasria en rentrant directement dans le vif du sujet pour s’imposer. Il faut surtout jouer sur un rythme rapide si le MCA veut gagner ce derby. Des changements sont attendus dans ce sens pour donner plus de force à ce groupe et faire le nécessaire devant des Sang et Or qui, pour eux, disputeront une finale. Ce genre de match se gagne avec les tripes et l’envie.

  1. Z.

 

Equipe probable :

Chaal, Hamidi, Hachoud, Ghezala, Hadded, Touki, Esso, Tahar, Morsli, Belkhir, Frioui. 

 

MCO-USMA à 22h30 (26e journée) USMA : Le match de la dernière chance

Les Rouge et Noir de Soustara sont condamnés à gagner ce soir face au MCO pour espérer rester dans la course à une place qualificative à une compétition continentale au prochain exercice. Mais leur mission s’annonce ardue ; ils devront bien négocier leur périlleux déplacement à Oran pour revenir avec les précieux 3 points.

Rien ne va pas pour les Rouge et Noir qui sont sur une mauvaise série de 7 matchs sans victoire. Le dernier faux pas de trop concédé face à l’ASO Chlef a provoqué une crise et le président Achour Djelloul a fini par limoger le directeur sportif Hocine Achiou. Certes, le rendement des protégés de Krmpotic n’était pas médiocre lors des derniers matchs, mais il semble qu’ils manquaient de chance, notamment la maladresse des attaquants devant les bois. Ce soir, ils enchaîneront un autre match de championnat en se déplaçant à Oran pour aller défier le MCO. Ils seront appelés à réagir et mettre ainsi un terme à 7 matchs de disette. Le moins que l’on puisse dire est que le capitaine Bekakchi et consorts n’auront pas d’autre choix que de revenir de la ville d’El-Bahia avec les 3 points pour espérer rester en course pour une place qualificative à une compétition continentale lors du prochain exercice. Ce sera aussi la meilleure façon pour provoquer le déclic tant attendu et apaiser la tension.

 

Le MCO, un adversaire à prendre très au sérieux

La mission des gars de Soustara s’annonce ardue ce soir face à un adversaire condamné à gagner pour poursuivre sa mission de sauvetage et s’éloigner ainsi du dernier wagon au tableau. Mieux encore, les Hamraoua reviennent en force ces derniers matchs, notamment depuis l’arrivée du nouvel entraîneur Abdelkader Amrani. ls restent sur de très bons résultats en gagnant à Sétif face à l’ESS, avant d’aller imposer le nul à l’US Biskra au stade d’El-Alia. Cela dit, les Usmistes devront bien négocier la confrontation de ce soir et surtout jouer avec une grande combativité pour espérer revenir avec les 3 points.

 

8 ans et demi sans avoir gagné à Oran, c’est trop !

Selon l’historique des matchs opposant l’USMA au MCO ces dix dernières saisons, la dernière victoire des Algérois au stade Ahmed-Zabana d’Oran remonte au 9 novembre 2013 ; ils s’étaient imposés par la plus petite des marges signée Zinedine Ferhat, sous la coupe de Billel Dziri, l’entraîneur intérimaire après le départ de Rolland Courbis. Ils feront en sorte ce soir de chasser le signe indien de Zabana, en allant s’imposer après une longue période de 8 ans et 5 mois. Tous les moyens sont réunis pour réaliser l’exploit à Oran, c’est aux joueurs de relever le défi.

  1. S.

 

MCO – USMA à 22h30 (26e journée) MCO : Gagner pour effacer le syndrome de Zabana

Trois jours après avoir arraché un nul important dans les derniers instants du match face à l'US Biskra en déplacement (2-2), la formation du MC Oran retrouve son jardin d'El-Hamri ce dimanche dans la soirée. Ses joueurs seront en face à l'USM Alger pour le compte de la 26e journée. Autrement dit, une autre confrontation délicate sur le papier pour les gars d’El-Hamri sur leur pelouse Ahmed-Zabana. Pointée à la 12e place, l’équipe d’Abdelkader Amrani sera en face d’un antagoniste algérois qui se cherche, certes, mais est capable du meilleur malgré sa 7e position au classement général.  En somme, une mission délicate attend les Rouge et Blanc sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana. Soit sur leur sol où ils ont l’habitude de se laisser faire en vendangeant justement pas moins de 18 points depuis le début de la saison. C’est dire que les Rouge et Blanc,  qui restent sur trois résultats positifs d’affilée réalisés hors des bases oranaises, ont pour devoir de l’emporter afin de s’extirper de la zone rouge et d’avancer vers les loges du maintien. Dans ce sens, les gars d’El-Hamri sont appelés à faire preuve de vigilance et de concentration tout au long de la partie s’ils veulent empocher les points de la victoire. Une victoire qui leur donnerait la possibilité de mieux souffler.  Pour rappel, le coup d’envoi de ce rendez-vous est prévu à 22h30.

  1. M. A.

 

L’équipe probable :

Soufi, Khadir, Mekkaoui, Benammar, Khali, Legraâ, Chadli ou Bounoua, Chaouti, Guenina, Djaâbot,Siam

  

JSK : Boukhanchouche suspendu par la LFP jusqu’à nouvel ordre !

Quand un joueur passe de victime à accusé ! C’est le cas du milieu de terrain de la JSK, Salim Boukhanchouche. Reconduit mercredi passé face au HB Chelghoum Laïd, le numéro 19 des Jaune et Vert a vécu un sale après-midi. En effet, les supporters de l’équipe adverse, et comme nous l’avons rapporté dans l’édition de jeudi, n’ont pas arrêté un seul moment de s’attaquer aux joueurs et aux supporters de la JSK qui ont accompagné leur équipe à Chelghoum Laïd. Ces énergumènes n’ont pas cessé d’insulter les joueurs de la JSK et les supporters qui les ont accompagnés en les traitants de non jeûneurs. Salim Boukhanchouche était la cible de ces supporters du HBCL, qui n’ont pas arrêté d’insulter sa mère et le traiter de tous les noms d’oiseaux avant, pendant et après le match et sous les regards des officiels. Très perturbé par les insultes et la méchanceté gratuite dont il a été victime durant une journée de Ramadhan, Boukhanchouche n’a pas pu garder son sang-froid, puisqu’au moment où il a été remplacé par Moussa Benzaïd à la 82ème minute, il a répondu aux supporters du HBCL par un bras d’honneur que l’arbitre Soltani a mentionné dans son rapport. Le joueur ratera officiellement le match de ce dimanche face au RCR, pour le compte de la 26ème journée de Ligue 1 Mobilis, puisque la LFP a décidé de le suspendre jusqu’à son audition devant le conseil de discipline.

 

La direction va déposer un rapport détaillé sur ce qui s’est passé à Chelghoum Laïd

C’est dans la matinée de lundi le 18 avril que le milieu de terrain Salim Boukhanchouche va se présenter au siège de la Ligue de football professionnel (LFP). Le joueur de la JSK sera auditionné à cause de son comportement avant la fin du match face au HBCL mercredi dernier. D’après nos sources, la direction du club va déposer un rapport détaillé sur ce qui s’est passé à Chelghoum Laïd. Les dirigeants vont expliquer ce qui s’est réellement déroulé, en mentionnant que le joueur Salim Boukhanchouche a été perturbé durant tout le match. Même à sa sortie du terrain, les supporters du HBCL n’ont pas cessé de l’insulter. Tous ces paramètres devraient être pris en considération par les responsables de la commission de discipline. Salim Boukhanchouche risque une longue suspension, après son geste jugé impardonnable envers les supporters du HBCL, et ratera officiellement le match de ce dimanche.

M. H.

Iarichen : "Il a été jugé sur la base d’une image Photoshop"

Le président Iarichen que nous avons eu hier après-midi au téléphone se dit  scandalisé par la sanction prise à l'encontre du milieu Salim Boukhenchouche. "La suspension de Boukhenchouche est plus qu'injuste.  Il n'y avait rien, mais on ne comprend pas pourquoi il a été sanctionné. C'est vraiment injuste", a-t-il dit.

 

"On l'a suspendu sur la base d'une image Photoshop"

Le président de la JSK a fait une révélation de taille en déclarant que la commission de discipline de la Ligue a sanctionné Boukhenchouche sur la base d'une image Photoshop. "Boukhenchouche a été suspendu sur la base d'une image Photoshop. C'est grave ce qui se passe. Au lieu de prendre des mesures conservatoires contre le HBCL à cause de la réaction scandaleuse de ses supporters, on sanctionne injustement notre joueur", a t-il ajouté.

 

Bouzok, Zerrouki et Mouali ciblés Le MCA veut 3 joueurs du PAC

En prévision du prochain mercato, les responsables du vieux club algérois veulent faire leur maché chez le Paradou pour renforcer leur effectif. En plus de l'attaquant Bouzok et de Zerrouki, les Mouloudéens veulent s'attacher les services de l'arrière gauche Hamza Mouali pour concurrencer le latéral gauche Ezzemani.

L'opération recrutement est d'ores et déjà lancée par les dirigeants du Mouloudia qui ont compris qu’ils n’ont pas un effectif riche cette saison. Ce qui n'a pas permis à Ben Yahia d'avoir beaucoup de choix pour composer son onze. Selon une source sûre, 3 joueurs du Paradou sont ciblés par les dirigeants du MCA au prochain mercato. Le premier que l’on a évoqué, il y a quelques jours est l'attaquant Yousri Bouzok qui sera en fin de contrat cet été. Le joueur a même donné son accord de principe à Bourayou avant l'arrivée de Hadj Redjem. L’autre joueur du PAC est Merouane Zerrouki qui a failli opter pour le MCA n'étaient les conditions financières du président Zetchi qui a exigé 1 milliard pour un prêt de 6 mois. Les dirigeants du Mouloudia ont décidé de relancer cet attaquant pour un éventuel prêt d’une saison. Le 3e joueur que veut avoir le MCA est l'arrière gauche Hamza Mouali, qui pourrait, lui aussi, opter pour le Mouloudia. Par ailleurs, Hadj Redjem, le nouveau président du MCA, est décidé à mettre le paquet pour avoir ces trois joueurs, car d’aucuns diront que le PAC a les meilleurs joueurs du championnat. Il faut dire si Hadj Redjem réussit à ramener les trois joueurs en question, il réalisera une très bonne affaire.

Les dirigeants du MCA sont appelés à renforcer leur effectif par des joueurs de qualité s'ils veulent garder Khaled Ben Yahia qui a conditionné la prolongation de son contrat par le recrutement de joueurs confirmés, à l’instar desdits trois joueurs, sans oublier l'attaquant Benbouali qui sera l'une des priorités des responsables du MCA.

  1. Z.

 

USMA : Le DTS Benkhelifa assurera l’intérim : Achiou démis de ses fonctions

C’était dans l’air, c’est désormais officiel. Hocine Achiou n’est plus le directeur sportif de l’USMA. Le faux pas de trop concédé face à l’ASO Chlef a incité le premier responsable du club Achour Djelloul à le démettre de ses fonctions.

Rien ne va chez l’USMA. Mercredi dernier, elle a été encore une fois tenue en échec, en concédant le nul face à son hôte l’ASO Chlef. Ce faux pas de trop a poussé le président du conseil d’administration de la SSPA/USMA, Achour Djelloul, à prendre d’importantes décisions. Parmi ces décisions, c’est de mettre fin aux fonctions du directeur sportif Hocine Achiou. En effet, le patron a convoqué le responsable du volet sportif au club avant-hier dans l’après midi dans son bureau, où il l’a informé de la fin de sa mission comme directeur sportif. Selon une source proche du dossier, le divorce a été acté à l’amiable. Nommé directeur sportif le 1er septembre 2021 pour succéder à Anthar Yahia, Achiou quitte l’USMA après une court e expérience qui aura duré sept mois et demi seulement.

 

Il a échoué dans sa mission

La nouvelle a réjoui les supporters usmistes qui ont tant réclamé le départ de Hocine Achiou depuis plusieurs mois. En plus des résultats loin des attentes réalisés par l’équipe en championnat, malgré les grands moyens déployés par le propriétaire du club le groupe Serport, les fans ont fait autant de reproches au désormais ex-directeur sportif du club. D’abord, il a échoué dans son recrutement, citant notamment celui de Brahim Chenihi qui a été engagé avec un gros salaire, mais sans pour autant apporter le plus escompté. Il n’a pas pu aussi renforcer l’équipe par de bons joueurs lors du mercato hivernal car il n’était pas parvenu à trouver un accord avec les libérés pour une séparation à l’amiable. On lui reproche également le choix de l’entraîneur Zlatko Krmpotic. Au lieu de faire confiance à Azzeddine Rahim, qui a réalisé d’excellents résultats depuis que la mission d’intérimaire lui a été confiée après le limogeage de Denis Lavagne, il a engagé un modeste entraîneur serbe. Achiou était aussi quelqu’un qui ne communique pas. Au lieu d’accorder des déclarations aux médias ou au moins au site officiel du club pour se défendre et expliquer ses choix, comme faisait son prédécesseur Anthar Yahia, il s’enfermait dans son mutisme et cela n’a fait qu’accentuer la tension dans l’entourage du club.

 

Benkhelifa pour assurer l’intérim

Après avoir décidé de démettre Hocine Achiou de ses fonctions, le président Achour Djelloul a confié au directeur technique sportif de l’USMA Sofiane Benkhelifa la mission d’assurer l’intérim jusqu’à nouvel ordre. Le patron va sans doute prendre tout son temps avant de nommer le successeur d’Achiou, quelqu’un capable d’être au niveau des attentes à partir de la saison prochaine.

A.S.

MCO : 4 points en 2 matches extra muros : Les Hamraoua s’accrochent

L’expédition à l’est du pays a été fructueuse pour le MC Oran, dont l’équipe première s’est bien comportée successivement à Sétif et Biskra. Tant face aux gars d’Ain Fouara que les Ziban, cette équipe a rempli son contrat avec à la clé une victoire et un nul. Autrement dit, au total, 4 points ont été assurés par les poulains d’Abdelkader Amrani. Leur séjour dans cette région du pays a donc porté ses fruits maintenant que l’équipe a même gagné 2 marches au classement général. Certes, le danger persiste encore par rapport à l’écart avec la première loge du purgatoire, mais en sortant indemne de cette expédition, la bande mouloudéenne a franchi un pas important vers le maintien. Deux de ses concurrents ont flanché ce week-end, donnant l’occasion au Mouloudia d’avancer légèrement vers la sortie de secours. A l’issue de cette expédition, les gars d’El-Hamri pointent à la 12e place. «Grâce à ces deux résultats, nous pouvons respirer un peu en attendant la suite du championnat que notre équipe doit gérer avec autant de réussite », ont indiqué des membres du comité de supporters accostés avant-hier aux alentours du stade Ahmed-Zabana.

 

But dans le temps additionnel, la monnaie de la pièce aux Biskris

Le match de Biskra ressemble, à un degré moindre, au rendez-vous disputé par les deux équipes à Oran pour le compte de la 8e journée. Car en plus du résultat identique (2-2), il y a lieu de noter le retour au score de l’équipe visiteuse dans le temps additionnel dans ces deux matchs. En effet, au stade Ahmed-Zabana, le onze des Zibans a égalisé par le milieu Ouanas (90’+2), alors que sur la pelouse de l’antre d’El-Alia, les Rouge et Blanc ont rétabli l’équilibre par l’intermédiaire du défenseur central Benammar (90’+6). C’est ce qu’on appelle rendre la monnaie de la pièce.

  1. M. A.

 

HBCL 1 - JSK 3 : Les Kabyles se repositionnent sur le podium

HBCL 1 - JSK 3

Stade du 11-Décembre-1960

Buts : Mouaki (36’), Bensayah (64’),  Nezla (90’+1) JSK.

  1. Khaldi (45’ sp) HBCL

 

HBCL

Allaoui

Aib

  1. Khaldi

(Hadji 75’)

Herrari

(Kairou 68’)

Boudoumi

(Belaribi 40’)

Zattri

Hadded

Cherfaoui

Lamri

Ghorab

(Taib 68’)

Demane

Ent. : Mehal

 

JSK

Doukha

Gatal

Chikhi

Talah

Souyad

Oukaci

(El-Orfi 72’)

Harrag

Boukhanchouche

(Benzaid 82’)

Mouaki

(Bensaha 72’)

Bensayah

(Mansouri 85’)

Ouattara

(Nezla 82’)

Ent. : Souayah

 

Temps clément, affluence moyenne. Arbitres : MM. Soltani, Otsmane et Mechid Hadjala.

 

Averts : Souyad (10’), Chikhi (13’), Talah (63’), Nezla (90’+1) JSK. Belaribi (85’) HBCL.

Les Kabyles se repositionnent sur le podium

 

Après un semi-échec à domicile contre l’USMA, la JSK a réussi à se ressaisir en revenant avec la totalité des points de son déplacement à Chelghoum-Laid où elle a affronté le HBCL, dans le cadre de la 25e journée de Ligue 1. Les Jaune et Vert se sont imposés sur le score de 3 buts à 1 signés par les attaquants Dadi Mouaki (36’), Reda Bensayah (64’) et Massinissa Nezla (90’+1). Un succès qui propulsera les Jaune et Vert à la 2e qu’ils partagent avec la JSS, avec 43 points chacun. La JSK aura réussi d’une pierre deux coups. Ce succès, ô combien précieux, lui permettra de récupérer les deux points perdus à domicile face à l’USMA et par la même occasion de se repositionner sur le podium pour relancer ses chances de terminer la saison à la 2e place. Pour revenir à la physionomie de la rencontre, la JSK démarre bien le match et domine légèrement les débats, mais elle n’a pas été dangereuse devant. Les défenseurs kabyles, à l’image de Chikhi et Souyad, ont commis quelques erreurs au début du match. Fort heureusement, les attaquants du HBCL ont été maladroits, ils n’en ont pas profité pour ouvrir le score. Il fallait attendre la 36e minute de jeu pour enregistrer la première réalisation de la rencontre et du côté des visiteurs. Bien servi par Juba Oukaci, l’attaquant Dadi Mouaki reçoit le ballon dans les 18 mètres, drible son vis-à-vis et du pied droit, il trompe la vigilance du gardien Allaoui, sous les cris de joie des supporters de la JSK présents dans les tribunes. Ce but secoue les locaux qui se sont montrés un plus dangereux durant le 3e quart d’heure de la première mi-temps. Le moment où tous les présents au stade attendaient le coup de sifflet de la fin de cette première mi-temps, l’arbitre Soltani, contre toute attente, accorde un penalty douteux aux locaux. Suite à un tacle réussi de Souyad sur un attaquant du HBCL à la ligne de la surface de vérité, l’arbitre accorde un coup franc avant de désigner le point de penalty. Khaldi se charge de l’exécuter et remet les pendules à l’heure. Sur ce score nul d’un but partout, l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires. Après la pause citron, les camarades de Boukhanchouche dominent le milieu du terrain et enchaînent quelques offensives dans le camp du gardien Allaoui, mais sans parvenir à trouver la faille. À la 64e minute de jeu, le capitaine Reda Bensayah reçoit une passe dans la surface de vérité. Il se joue de Cherfaoui et double la mise pour son équipe. Touchés dans leur amour-propre, les poulains de Mehal tentent le tout pour le tout les 20 dernières minutes ; ils ont failli à plusieurs reprises revenir dans le score. Les changements d’Ammar Souayah, qui a incorporé El-Orfi, Bensaha, Benzaid, Nezla et Mansouri respectivement à la place de Oukaci, Mouaki, Boukhanchouche, Ouattara et Bensayah, ont porté leurs fruits. Lancé sur le côté droit par El-Orfi, Bensayah gagne son duel face à l’arrière gauche du HBCL. D’un centre à ras de terre, il trouve Nezla seul face au gardien ; sans hésiter, il corse l’addition à la 90’+1. Le reste du temps additionnel ne donne aucun changement au tableau d’affichage. C’est sur cet avantage de 3 buts à 1 au profit de la JSK que l’homme en noir met fin aux débats.

  1. H.

 

 

MCA - Les choix de Ben Yahia contestés

Alors que les nombreux supporters du Mouloudia s'attendaient à voir leur équipe favorite assurer la victoire à Sétif face à l´ESS, les camarades de Chaal sont revenus bredouilles à la maison. C'est la première fois de la saison que les Chnaoua ont pointé du doigt le coach Khaled Ben Yahia à cause de ses choix et sa stratégie de jeu dans ce Clasico très important pour la suite du parcours des Vert et Rouge.

Une défaite restée au travers de la gorge des fans mouloudéens. Même si les joueurs ont une part de responsabilité dans ce match à cause des erreurs commises et l'inefficacité de l'attaque, les choix du Tunisien ont été contestés par les Chnaoua. Ben Yahia, qui n'a gagné aucun match depuis quatre journées, a toujours aligné le même onze qui a confirmé encore une fois qu'il est en panne. Laisser des joueurs comme Rebiai et Hachoud sur le banc était une erreur pour le Tunisien, car certains joueurs comme Ezzemani, Heddad et Attou sont en baisse de forme depuis quelques journées. En attaque, Frioui est trop isolé à cause du système de jeu prôné par le technicien tunisien. Il faut dire que Ben Yahia a failli dans sa stratégie de jeu pour battre l´ESS qui était pourtant à la portée du MCA s'il avait choisi les bons éléments pour ce match. Le Tunisien, qui était pourtant le chouchou des Chnaoua, est désormais critiqué ; même la direction du club qui, pourtant, voulait lui prolonger son contrat, songe à faire marche arrière.

Une chose est sûre, le derby contre le Nasria sera décisif pour Khaled Ben Yahia qui doit revoir sa copie pour sa composante, car s'il continue à jouer avec le même onze, le MCA n'ira pas loin et ses chances seront de terminer la saison sur le podium sont très minimes.

M. Z.

CRB - Après l’énorme coup réalisé à Béchar : Le Chabab plus qu’un patron, une étoffe de champion

Le leader du championnat n’a finalement pas tremblé ; il est allé à Béchar pour ramener une victoire qui vaut son pesant d’or au classement et rapproche la formation de Laâqiba du titre de champion.

 

C’était une rencontre vraiment compliquée pour les hommes de Paqueta. Ces derniers ont affronté la redoutable formation de la JSS, connue pour être quasi invincible lorsqu’elle évolue à la maison. Cependant, le club de la capitale a réussi à aller chercher les 3 points de la victoire et prendre une très grosse option pour un nouveau titre de champion d’Algérie. Une situation qui fait que le club de la capitale est plus que jamais en lice et proche d’une 3e couronne de suite. Ce qui finirait par confirmer l’écrasante domination des Rouge et Blanc en championnat. Sur le déroulement de la rencontre hier, on ne dira pas que le CRB a bien joué, car ce n’est pas le cas et tout le monde le reconnaît. Mais ce qui a fait la différence pour le club de la capitale, c’est cette capacité à gagner des matchs sans pour autant bien jouer. Ce paramètre fait du Chabab non pas un patron de la Ligue 1, qui est déjà sous contrôle, mais lui donne le costume de futur champion même s’il reste encore des matchs à disputer.

 

Cavalier seul

Grâce à cette nouvelle victoire acquise sur l’un des terrains les plus difficiles à jouer, les Belouzidadis prennent de très bonnes distances avec la concurrence et sont surtout dans une position qui leur permet d’aborder la suite avec beaucoup de sérénité : 9 points d’avance sur la JSS avec notamment encore deux matchs en retard à disputer. Un écart qui pourrait être réduit pour permettre au Chabab de tuer le suspense dans quelques matchs seulement.

 

Le coaching a fait la différence

S’il y en a également un qui mérite toutes les louanges, c’est bien le premier responsable de la barre technique algéroise Marcos Paqueta. Encore une fois, ce dernier a fait le nécessaire pour que tout se déroule parfaitement bien pour son équipe. Le Brésilien a pris le risque de laisser quelques éléments indispensables à la maison et d’autres sur le banc, en relançant des joueurs qui n’avaient plus de temps de jeu face à son poursuivant immédiat. Cependant, c’est en seconde période qu’il va apprendre une belle leçon au jeune Mustapha Djallit en apportant les changements qui allaient donner la victoire au CRB. En effet, rien que sur l’action du but, ce sont les deux remplaçants au départ et à la conclusion, à savoir Belkhir à la percussion et Bouras à la conclusion. Le coaching a été payant et a offert 3 points au CRB. On se demande bien qui peut arrêter l’équipe du Chabab bien partie pour écrire l’histoire avec un potentiel 3e titre de suite, ce qui n’a pas par ailleurs jamais été réalisé.

  1. Z.

USMA 1 - ASO Chlef 1 : Les Rouge et Noir dans le dur !

USMA 1 - ASO Chlef 1

Stade : Omar-Hamadi (Bologhine), temps pluvieux, pelouse en bon état.

Arbitres : Bendjahane, Bensnouci, Larbi-Haouari.

Buts : Meziane 51’ (USMA). Souibaâh 80’ (ASO).

USMA : Benbot, Bekakchi, Belaïd, Radouani, Loucif, Benzaza (Achour 87’), Benkhelifa (Chita 85’), Meziane, Belem (Benhammouda 46’), Aït-El-Hadj (Othmani 85’), Opoku (Belkacemi 67’).

Ent. : Krmpotic.

ASO : Kacem, Zahzouh, Abada, Fourloul, Bensalah, Boussaïd, Aguieb (Zenasni 88’), Baâziz, Fettouhi (Haddouche 78’), Alili (Dahamni 65’), Aliane (Souibaâh 65’).

Ent. : Zaoui.

 

Les Rouge et Noir dans le dur !

Rien ne va pour l’USMA. En accueillant l’ASO Chlef hier soir au stade Omar-Hamadi, les Rouge et Noir ont concédé un nouveau faux pas à la maison après que le match se soit soldé sur un score de parité d’un but partout. Un résultat qui ne fait guère les affaires de la formation de Soustara qui a compromis sérieusement ses chances de jouer le podium cette saison.

Pour revenir à la physionomie de la rencontre, les Rouge et Noir l’entament en force. Ils exercent une forte pression sur les bois adverses, en se procurant quelques occasions, mais sans pour autant parvenir à les concrétiser. Les Chélifiens, se sont montrés costauds pendant la première mi-temps. Ils jouent sans complexe et osent vers l’avant, mais sans créer du danger sur les bois de Benbot. La première mi-temps fut très équilibrée où le jeu s’est concentré au milieu de terrain. C’est donc sur le score vierge de zéro partout que l’arbitre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. Après la pause-citron, les Usmistes sont rentrés plus motivés et déterminés afin de marquer le but libérateur. Six minutes seulement après le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, Meziane parvient à débloquer la situation et libère ainsi les siens.

 

Le bon coaching de Zaoui

Le but de l’USMA fera réagir les visiteurs. Ces derniers vont multiplier leurs attaques afin de revenir au score. L’entraîneur Samir Zaoui joue toutes ses cartes offensives, en incorporant Dahamni, Haddouche et Souibaâh. Trois changements qui portent leurs fruits puisque le dernier réussira à remettre les pendules à l’heure (80’). Profitant d’un centre bien botté de Haddouche, il met le cuir au fond des filets d’une jolie tête. Les Algérois tenteront de reprendre l’avantage au score, mais leurs tentatives restent vaines. De son côté, le coach usmiste Krmpotic essaye de trouver les solutions pour débloquer la situation en attaque, mais tous les attaquants qu’il a incorporés ne réussissent pas à apporter le plus escompté.

 

Belkacemi prive l’USMA de la victoire

On jouait les derniers instants de la rencontre, les Usmistes bénéficient d’un penalty, mais Belkacemi échoue à le transformer en but et prive ainsi son équipe de la victoire. C’est donc sur ce score de parité d’un but partout que l’arbitre Bendjahane siffle la fin de la rencontre. Par ce nouveau faux pas, le podium s’éloigne encore pour l’USMA. Une saison blanche se profile à l’horizon pour le club de Soustara. Quant à l’ASO Chlef, elle aura réalisé une bonne opération et poursuit ainsi son bonhomme de chemin en championnat.

A.S.

USB 2 - 2 MCO : El-Hamri revient de loin

USB 2 - 2  MCO

Stade du 18-Février, Biskra

Buts :

USB : Lakhdari (30’) N Khoualed (90’+4)

MCO : Guenina (53’) Benammar  (90’+7)

 

USB : Ouabdi, Boufligha, Lakhdari, Salem, Boukaroum, N. Khoualed ©, Ghessiri (Feniri 84’), Amriche, Yedroudj, M. Khoualed, Mokhtar (Djahnit 33’)

Ent. : Bouzidi

 

MCO : Soufi, Khadir, Mekkaoui,  Benammar, Khali, Legraâ ©,  Chadli (Benamara 74’), Chaouti, Guenina, Djaâbot, Siam (Allati 90’)

Ent. :  Amrani.

 

Temps frais  Affluence moyenne – Match joué en nocturne - Arbitrage de M Sekhraoui assisté de MM. N. Doulèche et Hani

 

 El-Hamri revient de loin

 

Le match US Biskra - MC Oran s’est soldé par un nul riche en buts (2-2). Un résultat arraché par les gars d’El-Hamri dans le temps additionnel répliquant à une réalisation sur le fil de l’équipe locale signée le cadet des Khoualed (90’+ 5). Dans l’ensemble, ce partage des points paraît logique au vu de la physionomie de la partie. Les gars des Ziban se sont montrés désireux de trouver la faille dès les premiers instants de la partie. Leurs efforts ont été récompensés à la demi-heure de jeu par l’entremise du défenseur Lakhdari. La réaction de l’équipe oranaise n’a pas tardé à se faire sentir sans pour autant inquiéter l’arrière- garde des Biskris. Sauf qu’au retour des vestiaires, les visiteurs vêtus du rouge sont parvenus à leurs fins. Leur lutin Guenina s’est chargé de tromper la vigilance du gardien Ouabdi à la faveur d’un coup franc huit minutes après la pause. Leur volonté d’arracher un bon résultat a porté ses fruits dans les derniers instants du temps additionnel grâce à une frappe à bout portant de Benammar (90’+7) au grand dam du public biskri.  

  1. M. A.