Accédez directement au site compétition

Hamdoud : «Ciccolini, une erreur de casting»

 

François Ciccolini, le technicien corse, n’est plus l’entraîneur de l’USM Alger. Mohamed Hamdoud, l’ancien défenseur international des Rouge et Noir, estime que son recrutement était déjà une erreur.

 

François Ciccolini n’est plus l’entraîneur de l’USM Alger, qu’en dites-vous ?

Cela ne m’étonne pas. Quand je vois l’absence totale de l’équipe contre le CR Belouizdad en première mi-temps, je me dis que son limogeage relève de la logique. Une équipe peut accuser une absence de 10 minutes, mais son coach doit être en mesure d’y remédier aussitôt. Là, on n’a vu aucune réaction durant toute une mi-temps, c’est énorme. Aujourd’hui, on peut dire que la venue de François Ciccolini à l’USMA était une erreur de casting.

 

C’est donc aussi une erreur d’Anthar Yahia puisque c’est lui qui l’a choisi…

C’est effectivement lui qui est derrière son recrutement, il a donc sa part de responsabilité. Mais c’est surtout son geste après la fin du match qui lui aura coûté son poste. François Ciccolini a refusé de prendre sa médaille, ce n’est pas digne de l’USMA, ce n’est guère dans nos traditions. C’est pourquoi la direction du club n’a pas tardé à prononcer son licenciement. C’est la goutte qui a fait déborder le vase.

 

Il a agi comme Omar Ghrib, l’ex-président du MC Alger, lorsque celui-ci a refusé de monter prendre sa médaille après la défaite en finale de la coupe d’Algérie contre l’USMA…
Voilà, c’est la même chose. Mais je ne veux pas trop m’étaler là-dessus parce que cela regarde avant tout le Mouloudia. Je veux rester dans le domaine qui nous regarde et souligner que la direction de l’USMA a pris une sage décision.

 

Pensez-vous qu’il aurait été maintenu sans cet impair ?

Oui, mais il aurait été en sursis. Il faut dire aussi qu’il était un peu sur la sellette parce que, d’emblée, pas mal d’Usmistes ne voulaient pas de lui. Il n’avait pas le CV requis pour diriger l’équipe de l’USMA et intégrer un club qui joue les titres. Les Rouge et Noir ne peuvent pas s’autoriser 3 ans pour monter une équipe qui gagne. On peut effectuer une saison de transition, mais de manière intelligente. Et par dessus tout, on doit garder l’identité de jeu de l’USMA qui a toujours privilégié le beau jeu et l’option offensive. Le prochain entraîneur doit le savoir et en tenir compte.

 

Avez-vous en tête le successeur idéal de Ciccolini ?

Il faut quelqu’un qui réponde aux exigences du club et à son identité de jeu. J’ai un nom qui, à mes yeux, serait le substitut idéal. Je pense à Paul Put, le technicien belge. J’ai travaillé avec lui à l’USMA, j’ai eu le temps de le cerner. A l’époque, on avait réduit ses prérogatives, il ne bossait pas à cent pour cent, lui aussi a fini par lâcher. Mais si on lui donne carte blanche, avec des gens qui connaissent le football et les jeunes qu’on a, j’estime qu’il est le remplaçant idéal de Ciccolini. Bien sûr, on peut parler aussi de Rolland Courbis, mais ses engagements professionnels, notamment avec les radios françaises, font que ce ne serait pas possible. On pourrait tenter cette piste, pourquoi pas, mais ce serait difficile.

  1. D.

 

 

Tags:

Classement