Équipe nationale

CAN 2013 - Côte d’Ivoire 1 - 2 Nigéria : Et Drogba n’aura pas sa coupe !

Annoncé tantôt comme une finale avant la lettre par certains, comme choc de l’Afrique de l’Ouest par d’autres ou encore comme duel entre francophones et anglophones par une autre tendance, le moins que l’on puisse dire est que ce Côte d’Ivoire – Nigeria a tenu toutes ses promesses. En fait, ce fut surtout le match de la fougue, de la cool attitude et de la jeunesse, face à l’expérience, la pression populaire et l’enfermement ivoirien. Et comme lors du match Togo- Algérie, la «cool» attitude l’a emporté.

Samassa Mohamadou : «Convaincu que Kadir réussira à l\'OM»

L\'attaquant vedette des Aigles du Mali, ex-joueur de Valenciennes, actuellement au Chievo Vérone, Mohamadou Samassa, est convaincu que son équipe a les moyens d\'aller jusqu\'au bout dans ce tournoi. Après avoir éliminé le pays hôte, «tout devient possible pour le Mali», réplique l\'excellent avant-centre de Chievo Vérone.

Medjani : «Je fais un grand pas en avant»

Lors de son premier entraînement avec l\'AS Monaco, vendredi, Carl Medjani s\'est présenté à ses nouveaux coéquipiers en compagnie d\'Emmanuel Rivière, l\'occasion aussi de livrer ses premières impressions au site officiel du club.

EN : La grosse bourde de la FAF

Cette CAN a été riche en enseignements. En plus des imperfections ayant un rapport direct avec le travail du coach, plusieurs autres choses n’ont pas tourné rond. La FAF est encore une fois été montrée du doigt.

Waseige : «Les joueurs algériens sont indisciplinés tactiquement»

L’ex-sélectionneur national, le Belge Robert Waseige, a pris sa retraite depuis quelques années, mais continue de suivre de loin l’évolution du football algérien, notamment les performances des Verts. Le technicien belge, que nous avons réussi à joindre sur son portable a bien voulu nous donner son avis sur le parcours de la sélection algérienne lors de la CAN 2013.

CAN 2013 : Compétition dans le nid des Super Eagles

Il était 16h30, avant-hier, à l’Olympia Stadion de Rustenburg, l’ancien stade de la ville avant la construction du Royal Bafokeng Stadium, que sont arrivés sous bonne escorte policière, les Super Eagles du Nigeria, pour une séance d’entraînement.

Feghouli : «Il faut surtout garder cette stabilité»

«Les grandes équipes, ça se construit uniquement dans les échecs et la grande douleur» «Le football de haut niveau, c’est dans la zone de vérité et c’est là qu’on a pêché» «Nous nous sommes confrontés au haut niveau, et à présent, on sait ce qu’on vaut» «On n’est pas encore prêts pour gagner une telle compétition» «Nous avons joué face à 3 styles différents, et c’est très enrichissant»