JSK

Aït Djoudi : «La JSK se porte bien»

Le premier responsable de la barre technique de la formation du Djurdjura, qu’on a joint au téléphone hier, au début de l’après, reste confiant et optimiste concernant le projet de la nouvelle direction, mais aussi l’avenir du club kabyle en championnat.

JSK : La direction veut prolonger les cadres maintenant


Yettou, Ferhani, Redouani, Asselah et Raïah invités pour ce mardi afin de discuter d’une éventuelle prolongation. Selon une source proche de la direction, les dirigeants ne veulent pas attendre la fin du championnat pour entamer les négociations avec ceux en fin de contrat.

JSK : Ikedi campe sur ses positions

C’est désormais la guerre ouverte entre la direction de la JS Kabylie et son attaquant camerounais, Ikedi. Les deux parties n’arrivent toujours pas à conclure un arrangement sur les salaires du joueur en question.

JSK : Ekedi refuse de baisser son salaire

Comme nous l’avons rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, l’attaquant camerounais Steve Ekedi a été reçu hier par le vice-président Saïd Zouaoui, Azzedine Aït Djoudi, Karim Doudane en présence de l’entraîneur des gardiens Lounès Gaouaoui.

Aït-Djoudi entame sa révolution : «Fini le social à la JSK»

Très déçu par la prestation de ses remplaçants, notamment les jeunes face à l’équipe de Draâ Ben Khedda, Azzeddine Aït-Djoudi ne compte pas rester les bras croisés. Il envisage en effet de se débarrasser de tous les joueurs qui ne méritent pas de porter le maillot des Jaune et Vert du Djurdjura. «Le social est fini à la JSK», a-t-il martelé à la fin de la rencontre. La déception et la colère d’Aït-Djoudi sont compréhensibles, car tout le monde sait que ce ne sont toujours pas les meilleurs jeunes qui sont retenus dans l’effectif de la JSK. Cela fait plusieurs années que des voix se sont élevées pour dénoncer cela. Des éléments qui n’arrivaient même pas à s’imposer avec l’équipe réserve ont été promus en senior avec la bénédiction des entraîneurs qui se sont succédé à la tête du staff technique ces dernières années.

«L’heure est au nettoyage»
Convaincu que certains jeunes n’ont pas les qualités requises pour aspirer à jouer, le nouvel entraîneur est déterminé à faire un grand nettoyage. «On ne retiendra que les meilleurs. Ceux qui ne sont pas bons n’ont pas leur place à la JSK. On ne gardera pas les joueurs qui ne seront d’aucun apport pour l’équipe», a-t-il indiqué.

«Ceux qui n’ont pas le niveau doivent voir ailleurs»
Sans citer les noms des joueurs qui l’ont déçu lors de la joute amicale jouée hier face à l’équipe de Draâ Ben Khedda, Aït-Djoudi leur recommande de commencer dès maintenant à chercher des équipes qui leur permettront de jouer. «Celui qui n’a pas le niveau pour jouer à la JSK doit chercher ailleurs. Il est dans son intérêt de changer d’équipe pour
pouvoir jouer, car à la JSK, le social est fini», tonnera Aït-Djoudi.


«Il y a un grand fossé entre le niveau des joueurs»
Bien qu’il soit déçu par le niveau de certains joueurs, Aït-Djoudi estime qu’il y a des jeunes qui ont des qualités et qui peuvent faire parler d’eux dans un avenir proche, s’ils continuent à travailler d’arrache-pied. «Il y a un déséquilibre entre le niveau des joueurs. Certains sont bons, mais d’autres sont très loin du niveau requis. Je donnerai la chance à tout le monde, mais je ne retiendrai à la fin que les meilleurs», avertit le coach des Jaune et Vert.


«Je suis déçu par le rendement des remplaçants»
Alors que ses prédécesseurs n’arrêtaient pas d’encenser les joueurs
qui leur ont été imposés, Aït-Djoudi n’use pas de langue de bois pour dire ce qu’il pense de certains de ses remplaçants. «Je ne suis pas satisfait par la prestation des joueurs aujourd’hui face à la formation de Draâ Ben Khedda. Au vu de ce que j’ai vu aujourd’hui, ils doivent travailler sans relâche, car ils sont très loin du niveau requis», a conclu Aït-Djoudi.
N. Boumali

A propos de Belkalem
«S’il veut revenir, il sera le bienvenu»
Comme nous l’avons rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, l’entraîneur Azzeddine Aït-Djoudi souhaite vivement avoir l’ex-international des Jaune et Vert Essaïd Belkalem dans son effectif. Il le dit d’ailleurs ouvertement en annonçant dans la journée d’hier qu’un défenseur de la trempe de Belkalem sera d’un bon apport pour l’équipe. «Si Belkalem veut revenir, il sera le bienvenu»,
a-t-il déclaré.

«La JSK, c’est sa maison»
 Ne cachant pas son souhait de récupérer Belkalem au prochain mercato hivernal, Aït-Djoudi avoue que si celui-ci décide de revenir, il sera
accueilli chaleureusement. «La JSK, c’est sa maison. Il sera le bienvenu à tout moment.»


«Je ne sais pas s’il veut revenir réellement ou pas»
Depuis le mois de septembre dernier, le nom de Belkalem circule dans l’entourage du club. Même s’il a confié à certains de ses amis qu’il ne signera ni à la JSK ni pour une autre équipe algérienne au mercato hivernal en leur expliquant qu’il a des contacts au Portugal et en Turquie, les dirigeants ne désespèrent pas de le convaincre de revenir. Prié de se prononcer sur les intentions de Belkalem surtout lorsqu’on sait que celui a ouvertement déclaré qu’il signera pour un club européen au mois de janvier prochain, Aït-Djoudi affirme : «Je ne sais pas s’il veut revenir réellement ou pas. Il n’y a que lui qui peut se prononcer sur cette question. Une chose est sûre, il sera toujours le bienvenu à la JSK.»
N. Boumali

Equipe alignée face au CRDBK
Boultif (Saidoune), Dehlal, Ferguène, Ouagnouni, Haroun, Chetti (Naït-
Rabah), Benabou, Renei, Oukaci, Tafni ,Ekedi ( Belkacemi)

La direction dément pour Yesli
Malgré leur refus de dévoiler les noms qu’ils convoitent en prévision du prochain mercato hivernal, les dirigeants ont tenu à démentir formellement tout contact avec l’ancien milieu des Canaris, Kamel Yesli. N’ayant joué que quelques semaines depuis son départ de la JSK, celui-ci ne figure nullement dans les plans de la direction. D’ailleurs, une source autorisée nous a indiqué qu’il n’y a aucun contact avec Yesli et que ce joueur n’intéresse aucunement la
direction. «On a promis un recrutement de qualité et on ne recrutera que les meilleurs. Sans diminuer de la valeur d’aucun joueur, on  n’engagera que les éléments compétitifs au mois de janvier. On ne recrutera pas juste pour recruter, mais on ramènera des joueurs qui sont capables d’apporter  un plus à l’équipe», précise notre source qui a ajouté que même Younès  ne figure pas dans les plans de la direction. L’ex-pensionnaire de la JSK et de l’USMH s’était entretenu avec les responsables kabyles lors de la rencontre face à l’O Médéa, mais aucune proposition ne lui a été faite.
N. Boumali

Bramki : «Un dirigeant de la JSK m’a contacté»

Le désormais ancien pensionnaire du Mouloudia est dans le viseur des responsables kabyles en vue de la seconde moitié de saison. Un intérêt confirmé par le principal intéressé lorsqu’on l’a contacté durant la journée d’hier.

La JSK est à la recherche d’un meneur de jeu pour la seconde moitié de saison. Plusieurs pistes sont exploitées actuellement comme l’option qui mène au meneur de jeu de l’ESS, Akram Djahnit ou encore celle de l’Usmiste, Kaddour Beldjilali. Un autre joueur est ans le radar de la direction du Djurdjura, à savoir le jeune Amine Bramki. Ce dernier a récupéré sa libération et peut s’engager avec la formation de son choix. Pour en savoir un peu plus, on a pris attache avec lui et ce dernier fait savoir : «Effectivement, je suis libre de tout engagement après avoir récupéré ma lettre de libération. Le contact de la JSK n’est pas nouveau puisqu’en début de saison, Hannachi avait fait le déplacement à Alger pour m’avoir mais KSK a refusé de me céder. Il y a quelques jours, un dirigeant kabyle a pris attache avec moi pour me renouveler l’intérêt des Canaris. Pour le moment, je n’ai encore rien décidé car je dois également voir les responsables du MCA. Cependant, je suis ouvert à toute proposition et je discuterai avec les équipes qui me veulent.»

 

«A mon âge, je veux seulement jouer»

Privé de compétition durant les 6 derniers mois faute de licence, le joueur veut rattraper le temps perdu : «J’ai perdu 6 mois pour rien du tout. Je m’entraînais et je rentrais à la maison. Maintenant, concernant ma nouvelle destination, je n’ai qu’une seule exigence, je veux jouer. A mon âge, je trouve que c’est très important pour moi d’avoir le maximum de temps de jeu.» Les dirigeants des Canaris savent maintenant ce qu’il faut faire pour avoir le joueur.

  1. Z.

Ardji : «Je dois d’abord voir mes dirigeants»

Dans notre édition d’hier, on faisait part de l’intérêt des Kabyles pour l’ailier de l’USMA prêté au NAHD, Walid Ardji. Un intérêt qui ne s’est pas encore matérialisé pour le moment puisque le joueur qu’on a eu au bout du fil hier, assure que pour le moment, il n’a pas eu de contact : «A l’heure où je vous parle, je n’ai encore aucun contact avec les dirigeants de la JSK. J’appartiens toujours à l’USMA du moment que je suis encore sous contrat. D’ailleurs, je dois d’abord voir mes dirigeants pour discuter de mon avenir. Je consulterai aussi mon père avant de trancher de manière définitive.»

  1. Z.

 

JSK 3 - DBK 1

Les remplaçants pas trop  convaincants

 

Hier, la formation kabyle disputait son premier match amical durant cette trêve face à la modeste formation de Draâ Ben Khedda. Le coach Aït-Djoudi a décidé de ne pas aligner au cours de cette rencontre les titulaires et a fait appel aux joueurs n’ayant pas beaucoup de temps de jeu comme c’est le cas pour les jeunes de l’équipe, à savoir Tafni, Oukaci et Mesbahi entre autres. Dans une partie d’un faible niveau technique, les Canaris se sont imposés sur le score de trois buts à un avec notamment un doublé de Tafni et un but d’Ekedi sur penalty.  La partie n’a pas été grandiose puisque dans la prestation d’ensemble, on peut dire que les Kabyles sont encore loin du compte. Les remplaçants ont clairement grillé une chance de faire bonne impression et essayer de relancer la concurrence au sein de l’équipe en prévision des prochaines rencontres. Cependant, ce sont des enseignements pour le staff technique puisque le résultat dans ce genre de rencontres n’importe pas. Cette joute a permis au coach de voir qu’il y a encore beaucoup de travail à faire sur tous les plans pour aspirer à un meilleur rendement et des résultats à la hauteur des attentes.

 

Les titulaires joueront Dellys aujourd’hui

Comme on le mentionnait un peu plus haut, pour cette partie, AAD a fait appel aux joueurs remplaçants qui n’ont que très peu de temps de jeu. Toutefois, pour le second match-test d’aujourd’hui face à la formation de Dellys, le coach va faire appel aux titulaires pour leur permettre de travailler ensemble et de corriger les lacunes afin de se préparer au mieux pour la reprise de la compétition officielle.

  1. Z.

Face à Béni Douala vendredi

La JSK vient d’assurer une 4e rencontre amicale pour la journée de vendredi. En effet, les dirigeants ont eu l’accord de la formation voisine pensionnaire de la DNA, l’US Béni Douala afin de programmer une rencontre amicale. Ce sera une nouvelle occasion pour les joueurs de meubler avec l’absence de compétition officielle et au coach de tirer les enseignements et de faire en sorte d’apporter les correctifs nécessaires avant de reprendre le championnat face au leader de la Ligue 1 Mobilis, le CSC.

  1. Z.

 

Aligné avec les remplaçants hier

Aït-Djoudi a-t-il lâché Ekedi ?

 

Remplaçant face à Médéa, l’attaquant camerounais, Steve Ekedi, est dans le dur. Hier, il a été aligné avec l’équipe des remplaçants et cela laisse à croire qu’il ne bénéficierait plus de la confiance du coach.

 

Depuis qu’il a rejoint la JSK, Steve Ekedi s’est installé en tant que titulaire indiscutable. Deux entrées en jeu de 20 et 25 minutes. 6 matchs disputés pour un but et une passe décisive. Cependant, les choses prennent une autre tournure le concernant du moment qu’il s’est retrouvé du jour au lendemain dans la peau d’un simple remplaçant comme ce fut le cas au cours de la rencontre face à Médéa. Depuis quelque temps, le Lion indomptable se retrouve dans une situation difficile puisque sur le match de l’OM, il a été puni. D’après certaines indiscrétions, Ekedi aurait tout bonnement été lâché par son entraîneur pour rendement insuffisant. De passage, Benaldjia a joué 11 matchs et marqué 3 buts ce qui le place dans la peau du meilleur buteur de l’équipe. Comparativement au numéro 7 de l’équipe kabyle, le bilan du Camerounais n’est pas aussi mauvais. Lorsqu’on l’avait interrogé, Aït-Djoudi réfutait la mise à l’écart de son avant-centre : «Je n’ai pas aligné Ekedi car j’ai trouvé que Mesbahi était meilleur que lui.» Hier encore, le numéro 18 de la JSK s’est retrouvé avec l’équipe des remplaçants et apparemment, il aurait mal vécu la chose.

 

Il refuse de rendre les armes

Même si la déception est grande le concernant, il n’en demeure pas moins que l’attaquant camerounais ne semble pas vouloir baisser les armes par rapport à sa nouvelle situation. Il préfère rester concentré sur son travail et essayer de récupérer sa place de titulaire le plus vite possible. On se demande maintenant si Aït-Djoudi va revoir sa position concernant Ekedi ou si cela est simplement le début de la fin pour le Camerounais. Pour rappel, la direction l’a convoqué pour revoir son salaire à la baisse mais la réunion ne s’est pas tenue avant-hier comme prévu.

  1. Z.

Officiel
8 à 10 joueurs seront libérés
Selon une source autorisée, la direction compte se passer des services de 8 à 10 joueurs à la fin de la phase aller. Certains d’entre eux seront prêtés à des clubs qui leur permettront de jouer, alors que d’autres seront invités à trouver des clubs preneurs. Constatant que certains joueurs n’ont pas le niveau pour porter le maillot de la JSK, les dirigeants actuels ont décidé à faire un grand nettoyage à la fin de la première manche du championnat. Evidemment, notre source a refusé catégoriquement d’avancer un quelconque nom en arguant qu’il reste encore trois journées pour la fin de la phase aller, mais il est aisé de deviner les éléments qui seront concernés par la purge. Les joueurs qui n’ont rien montré depuis le début de la saison ne figureront pas dans l’effectif des Jaune et Vert à la phase retour. Cela permettra à la direction de libérer des licences et aussi de permettre au staff technique de ne travailler qu’avec des joueurs sur lesquels il peut compter. Notre interlocuteur nous a confié que ça ne sert à rien d’avoir un effectif de 27 joueurs, si certains d’entre eux n’ont pas le niveau pour jouer à la JSK.
N. Boumali

4 milliards pour payer les joueurs qui ont saisi la CRL
Pour éviter que la JSK soit interdite de recrutement, les trois nouveaux repreneurs, à savoir Lakhdar Madjène, Saïd Zouaoui et Azzeddine Aït-Djoudi ont pris la décision de payer jusqu’au dernier centime les joueurs qui ont saisi la Chambre de résolution des litiges. Ils comptaient au départ négocier avec eux pour les convaincre de revoir à la baisse leurs exigences financières, mais ils se sont vite rendu compte que les Boulaouidet, Mebarki, Berchiche, Medjkane et Rial sans parler d’Izerghouf qui est toujours à la JSK ne feront aucune concession vu que la CRL leur a donné gain de cause.

 

15 décembre
Bien que le montant que doit la direction aux joueurs qui ont saisi la CRL est de 4 milliards de centimes, les dirigeants s’attellent à préparer leurs chèques pour qu’ils le récupèrent le premier jour de l’ouverture du marché des transferts, c’est-à-dire le 15 décembre prochain. Ils ont hérité d’un club endetté jusqu’au cou, mais pour pouvoir recruter au mercato hivernal, ils ont décidé de payer les Boulaouidet, Mebarki, Rial, Berchiche et Medjkane, même s’ils n’ont pris le club que dernièrement.
N. Boumali


Les dirigeants du CSC ont envoyé un huissier de justice hier
Ils réclament 400 millions de centimes pour Baïtèche
Les dirigeants de la JSK ont été destinataires hier d’une convocation qui leur a été remise par un huissier de justice à la suite de la plainte portée par les responsables du CSC qui réclament 400 millions de centimes en contrepartie de la lettre de libération de Baïtèche. L’audience est prévue pour la fin de ce mois en cours. Les trois nouveaux repreneurs n’ont rien à voir dans cette affaire, mais ils sont obligés de payer les dirigeants du CSC. Il est utile de rappeler que l’ancien président Mohand-Chérif Hannachi avait fourni un bon de virement de l’ordre de 400 millions de centimes aux dirigeants du CSC pour récupérer la lettre de libération de Baïtèche, mais une fois qu’il a eu entre les mains la lettre de libération de sa nouvelle recrue, il avait annulé le bon de virement, ce qui a poussé les dirigeants des Sanafir à saisir la justice.
N. Boumali

Le cas Abdeldjelil réglé
La première tranche que réclamait l’ancien club d’Oussama Abdeldjelil, Villefranche, en l’occurrence, et qui est de 8 000 euros, a été payée le 14 novembre dernier. Ils avaient un délai jusqu’à hier, mais pour éviter toute mauvaise surprise, les trois nouveaux repreneurs ont fait le virement au club français la semaine dernière. A signaler que les responsables de Villefranche avaient saisi la FIFA pour réclamer 83 000 euros comme frais de formation d’Abdeldjelil, un attaquant qui n’a fait que quelques apparitions sous le maillot des Jaune et Vert.
L’ancien président du directoire Hamid Sadmi n’avait obtenu des responsables de Villefranche que de payer la somme réclamée par tranches.
N. Boumali

1,5 milliard comme dette de restauration
Depuis qu’ils ont pris le club en main, les nouveaux repreneurs, Madjène, Zouaoui et Aït-Djoudi, en l’occurrence, sont surpris par le montant des dettes qui ne cesse d’augmenter d’un jour à l’autre. Les créanciers réclament leur argent et ils ne sont pas au bout de leur surprise. D’après une source proche de la direction, les dettes dépassent les 30 milliards de centimes. Rien que pour la restauration seulement, les dettes dépassent 1,5 milliard de centimes.
N. Boumali

La direction attend la réponse de Belkalem
Selon une source autorisée, les dirigeants actuels ont officiellement sollicité Belkalem pour tenter de le convaincre à faire son come-back à la JSK. Il ne leur a pas rendu sa réponse pour le moment et en plus d’Aït-Djoudi qui a annoncé dans la journée d’hier que Belkalem sera toujours le bienvenu à la JSK, notre source révèle que la direction attend toujours la réponse de celui-ci. L’enfant de Mekla est resté inactif pendant plusieurs mois, mais les dirigeants sont convaincus qu’il sera d’un bon apport à l’équipe, s’il accepte de revenir, bien sûr. A noter que les dirigeants envisagent de recruter 4 à 5 grands joueurs au prochain mercato hivernal.
N. Boumali

 

 

 

JSK : Les 3 options d’Ekedi

Mécontente de son rendement, la direction de la JSK a décidé de convoquer l’attaquant camerounais, Steve Ekedi, aujourd’hui au siège pour discuter avec lui. Aucune des deux parties n’a accepté d’en parler mais on croit savoir qu’Azzedine Aït-Djoudi compte proposer à son joueur une réduction de salaire, sinon une rupture du contrat si jamais Ekedi venait à refuser la proposition de la direction.

OM – JSK : Aït Djoudi à la recherche de sa première victoire

 

12e journée de Ligue 1 Mobilis avec la JSK qui se rend du côté de Médéa pour affronter l’OM. Dos au mur, les Kabyles n’ont pas d’autre choix que d’aller chercher la victoire pour espérer se relancer et effacer la dernière contre-performance enregistrée face au CRB.

JSK : Ça se précise pour Djahnit

Libre de tout engagement à la mi-décembre, le milieu Akram Djahnit est sollicité de partout en cette fin de phase aller. Les dirigeants de la JSK affirment qu’ils ne l’ont pas encore contacté d’une manière officielle, mais d’après une source proche du jouer, des proches de la JSK ont pris attache avec lui pour voir s’il est prêt à rejoindre les rangs des Jaune et Vert au mois de janvier prochain.

Aouedj : «De proches de la JSK m’ont appelé»

L’attaquant du Mouloudia d’Alger, Sid Ahmed Aouedj, n’écarte pas son retour à la JSK. Même s’il nie avoir été officiellement approché par les responsables kabyles notamment Aït Djoudi, l’enfant d’Oran confie que des proches du club ont pris attache avec lui. Il ne veut pas se prononcer pour le moment sur son avenir, mais il affirme que si sa situation ne change pas lors des matches à venir, il sera contraint de changer d’air au prochain mercato hivernal.

La JSK cible Mebarakou, Aouedj, Hamia et Gourmi


A un mois de l’ouverture du marché des transferts, les dirigeants des Jaune et Vert à leur tête le directeur sportif Aït-Djoudi se projettent d’ores et déjà sur le renforcement de leur effectif.

La JSK toujours en difficulté

 

Encore une fois à domicile, la JSK n’est pas parvenu gagner. Face au CRB, les Canaris ont évité de justesse une défaite.

JSK : Confirmer que Sétif n’était pas un hasard

 

Pour cette 11e journée de Ligue 1 Mobilis, les Kabyles reçoivent un CRB mal en point avec la ferme intention de bonifier le dernier bon résultat ramené de Sétif. Aït-Djoudi devrait opérer des changements au cours de ce match.

Ekedi se confie : «3 clubs turcs me veulent»

L’attaquant camerounais, Steve Ekedi, est convoité par trois clubs turcs. Il souhaite honorer son contrat jusqu’au bout, mais il affirme que son avenir est entre les mains des trois nouveaux repreneurs. Il se dit prêt pour n’importe quelle décision qui sera prise par ses dirigeants avant d’ajouter que les Sétifiens les ont sous-estimés et que la JSK reviendra en force dans les matches à venir.

ESS – JSK : Une nouvelle JSK est née

Personne ne donnait cher de la peau des kabyles au cours de cette rencontre. Cependant, les Canaris ont fait preuve d’une grande maîtrise pour ramener un précieux point. Mieux, c’est une nouvelle JSK qui voit le jour.