Équipe nationale

Réunion imminente Madjer- Zetchi

Le moins qu’on puisse dire c’est que le président de la Fédération algérienne de football ne s’immisce jamais dans le travail du staff technique national. D’ailleurs les réunions entre le boss de la FAF et Rabah Madjer se comptent sur les  doigts d’une seule main, tellement elles ont été rares.

La FAF s’attend à une «démission» de Madjer

Le projet Madjer est-il en train de s’effriter ? En tout cas, les derniers événements ne vont sûrement pas le consolider. Si avant le match face à l’Iran, les interrogations des uns et des autres étaient plutôt focalisées sur le volet technique de la sélection, depuis le match de Graz, ce sont les aspects organisationnels qui inquiètent les observateurs, notamment sur la question sensible de l’indiscipline et les capacités de Madjer à gérer les egos de ses capés.

Madjer - pros : la cassure

Depuis son arrivée en équipe nationale, Rabah Madjer n’a cessé de préciser que pour lui peu importe où joue le joueur pour qu’il soit convoqué, l’essentiel c’est qu’il soit en forme et qu’il réponde à ses critères de sélections.

Boukhanchouche, la belle découverte du stage

Il était incontestablement le rayon de soleil dans la grisaille de ce stage du mois de mars : Salim Boukhanchouche puisque c’est de lui qu’il s’agit a ébloui le monde par sa prestation notamment lors du 2e match joué à Graz.

Mahrez, une sortie et des interrogations ?

On vous le disait dans notre édition d’hier, en l’absence de Sofiane Feghouli non convoqué, Yacine Brahimi blessé et libéré vendredi dernier, Riyad Mahrez est devenu incontestablement le nouveau patron de cette équipe nationale et le maître à jouer des Verts.

Taïder en colère

S’il y a un joueur qui ne s’attendait pas à jouer la moindre minute lors de ces deux matchs amicaux, c’est bel et bien Saphir Taïder.

Iran 2 – Algérie 1 : Madjer perd son premier test

 

L’équipe nationale restait sur 3 victoires consécutives en matchs amicaux, le sélectionneur national Rabah Madjer passait son premier vrai test face à l’équipe mondialiste de l’Iran et malheureusement, il l’a raté puisque l’EN s’est inclinée sur le score de deux buts à un hier à Graz.

Iran 2-1 Algérie: première défaite sous l’ère Madjer

L’équipe nationale de football s’est inclinée face à son homologue iranienne, sur le score de 2 buts à 1, en match amical joué ce mardi dans la ville autrichienne de Ganz. C'est Chafai qui a réduit la marque à la 54' après une une première mi-temps catastrophique qui a vu les Iraniens prendre l'avantage dés la 10' minute avant d'aggraver le score 8 minutes après. 

Buts :  Ansarifard (10') - Taremi ( 18') - Chafai (54')

 Avertissements : Slimani (67'), Chafai (77'), Mandi (88')

 

 Algérie : 16-Chaouchi - 21-Bensebaini, 5-Chafai, 2-Mandi (c), 18-Ferhat - 6-Medjani, 14-Boukhanchouche, 9-Hanni (3-Benmoussa, 33') - 17-Mahrez (17-El Mellali, 66') -  20-Bounedjah (19-Abid, 81'), 15-Soudani / Entr. : Madjer

Iran : 1-Beranvand - 2-Aghaei, 3-Khanzandeh, 4-Montazeri (c), 5-Ghafouri - 7-Hajsafi, 8-Ezatollahi - 6-Taremi, 11-Ansarifard, 9-Jahanbakhsh - 10-Azmoun / Entr. : Queiroz

 

 

Mahrez, le nouveau patron de Madjer

 

Ayant décidé de se séparer des services et de ne pas compter sur Sofiane Feghouli, ou du moins temporairement, et en l’absence de Yacine Brahimi blessé et autorisé à rentrer chez lui à Porto pour poursuivre ses soins vendredi dernier, Riyad Mahrez devient incontestablement le nouveau patron de Rabah Madjer.

Chafaï titulaire face à l’Iran

Pour le match d’aujourd’hui face à l’Iran, en l’absence de Nabil Bentaleb, libéré vendredi dernier, Rabah Madjer a décidé d’opérer un seul et unique changement dans son équipe-type. Il s’agit de l’entrée de Farouk Chafaï dans l’axe de la défense.