JSK: Hannachi : «Baïtèche signera aujourd’hui»

Publié le :
  • Agmenter la police
  • Diminuer la police
  • Rétablir la police
  • Partager sur :
  • Recommander sur :

Evitant de s’exprimer dans la presse depuis le dernier match de la coupe d’Algérie face au Nasr El-Fedjoudj, le président Hannachi a choisi notre journal pour faire le point sur le recrutement.

JSK: Hannachi : «Baïtèche signera aujourd’hui»


Malgré tout ce qui a été dit, le président Hannachi affiche un optimisme beat avant de confirmer l’arrivée de l’attaquant du CSC Karim Baïtèche.
«Baïtèche sera notre quatrième recrue en ce mercato hivernal, après Sofiane Khelili, Thomas Izerghouf et Mehdi Benaldjia. Il signera aujourd’hui son contrat au profit de la JSK», a indiqué le président Hannachi. En contact avec l’ex-pensionnaire de l’USMA, du CRB et du NAHD depuis le mois de décembre dernier, le président Hannachi a attendu jusqu’à ce que celui-ci récupère sa lettre de libération pour finaliser avec lui. Il n’a pas voulu entrer en conflit avec les responsables du CSC et c’est pour cela qu’il a expliqué à Baïtèche dès le premier contact que c’est à lui de récupérer sa lettre de libération.

«El-Guennouni arrivera demain»
Comme rapporté en exclusivité par notre journal, le partenaire de Thomas Izerghouf à Patro Eisden (Anouar El- Guennouni) sera la cinquième recrue des Jaune et Vert en ce mercato hivernal. Le président Hannachi n’a pas communiqué le nom de l’équipier d’Izerghouf, mais il nous a assuré que l’information donnée par notre journal concernant l’identité de l’émigré qui ralliera incessamment la ville de Tizi Ouzou est juste. «Je vous confirme que le partenaire d’Izerghouf (Anouar El-Guennouni) à Patro Eisden sera demain à Tizi Ouzou. C’est un attaquant qui a d’énormes qualités et c’est la raison pour laquelle on a décidé de l’engager en ce mercato hivernal», a expliqué le président Hannachi. Après l’échec des négociations avec l’attaquant du CAB Karim Aribi, le président Hannachi s’est retourné vers la piste des Franco-Algériens pour renforcer son compartiment offensif. S’étant renseigné sur le partenaire d’Izerghouf qui lui a été proposé ce week-end, le président de la JSK n’a pas hésité un seul instant pour lui envoyer une invitation. Après avoir visionné les casettes des matches de ce joueur, il a demandé à Izerghouf si son équipier à Patro Eisden est bon. Celui-ci n’a pas tarit d’éloges sur son partenaire dans le club belge en lui déclarant qu’il a d’énormes qualités et qu’il sera d’un bon apport pour la JSK.

«On bouclera le recrutement avec Baïtèche et El-Guennouni»
Ceux qui s’attendent à une surprise en ce mercato hivernal devront attendre l’intersaison pour que la direction de la JS Kabylie le fasse. Et pour cause, avec la signature de Baïtèche et de l’équipier d’Izerghouf à Patro Eisden, les dirigeants kabyles auront épuisé leurs 5 licences. Ils ne peuvent pas donc recruter aucun autre joueur même si ces derniers jours on parle d’Abdoun, Kerkar, Tiaïba et Gourmi. Le président Hannachi que nous avons interrogé sur ce sujet a été clair dans sa réponse. «On bouclera le recrutement avec Baïtèche et El-
Guennouni. On a le droit de recruter 5 joueurs et on le fera», précise-t-il.

«On a recruté selon nos besoins»
Beaucoup a été dit sur le recrutement réalisé par la direction de la JS Kabylie en ce mercato hivernal. Les avis sont partagés, mais le président Hannachi a tenu à rassurer les supporters en affirmant que son recrutement est étudié. «On a recruté selon nos besoins. J’espère que les nouvelles recrues apporteront le plus attendu d’elles», a-t-il dit. Il est utile de rappeler que la direction de la JS Kabylie a fait des mains et des pieds pour recruter un meneur de jeu en ce mercato hivernal, mais tous les joueurs ciblés sont sous contrat. Les négociations avec Sayoud et Tabti n’ont pas abouti, mais Benaldjia a les qualités lui permettant de jouer au poste de meneur de jeu. S’il retrouve sa forme optimale, il sera d’un bon apport pour l’équipe kabyle. Pour le poste de défenseur central, le président Hannachi a récupéré Khelili. S’agissant de l’attaquant, il a fait appel à Thomas Izerghouf et à son partenaire à Patro Eisden et à Karim Baïtèche.

«On a convaincu Rial de revenir»
Comme nous l’avons rapporté dans nos précédentes éditions, le capitaine Ali Rial n’était pas chaud pour poursuivre son aventure avec les Jaune et Vert. Affecté par tout ce qu’il avait vécu lors de la première manche du championnat, Rial avait pris la décision de raccrocher les crampons durant cette trêve hivernale, mais les dirigeants à leur tête le président Hannachi ont tout fait pour le convaincre à honorer son contrat au moins jusqu’à la fin de l’exercice actuel. Au sujet de Rial, le président Hannachi déclare : «On a convaincu Rial de revenir. Je me suis entretenu avec lui et tout est rentré dans l’ordre. D’ailleurs, il s’entraîne avec le groupe depuis vendredi après-midi.»

«L’équipe a besoin de son expérience»
Critiqué sèchement par une partie des supporters durant toute la phase aller, le capitaine des Jaune et Vert ne veut pas revivre le même cauchemar lors de la phase retour. Le président Hannachi a trouvé les mots qu’il faut pour le faire revenir à de meilleurs sentiments. Il a insisté auprès de son capitaine pour qu’il réintègre le groupe, car il estime que celui-ci peut donner encore à l’équipe. «L’équipe a besoin de l’expérience de Rial pour revenir en force lors de la phase retour. Rial est à la JSK depuis bien longtemps et il a toujours donné le meilleur de lui-même pour apporter le plus attendu de lui.»

«J’insiste sur la discipline et la solidarité»
N’ayant pas recruté des stars en ce mercato hivernal, le président Hannachi pense que la clé de toute réussite réside dans la discipline et la solidarité. «La seule chose sur laquelle j’insiste beaucoup, et plus en ce moment, c’est la discipline et la solidarité. Ce n’est pas les noms qui font une équipe, mais c’est le collectif. Les joueurs doivent être solidaires entre eux pour tirer l’équipe vers le haut. La discipline compte aussi et c’est pour cela que j’ai dit aux joueurs que je ne tolérerai aucun écart disciplinaire», affirme-t-il.

«On mise sur la trêve pour revenir en force»
Pas du tout satisfait du parcours réalisé par son équipe lors de la première manche du championnat, le président Hannachi espère que ses  joueurs seront à la hauteur durant la phase retour. Il table beaucoup sur cette trêve hivernale pour que son entraîneur comble les lacunes relevées lors de la phase aller. Il déclare qu’il a mis tous les moyens pour que son équipe réussisse sa préparation hivernale. «On mise beaucoup sur cette trêve pour revenir en force à la phase retour. Le groupe se prépare dans de bonnes conditions à Tizi Ouzou et rien ne devrait l’empêcher à faire de bons résultats lors de la seconde manche du championnat.»


«Le stage d’Alger dépendra de la programmation du match face au MCA»
Au cours de la discussion que nous avons eue hier avec lui, le président Hannachi a tenu à préciser que le stage programmé à Aïn Benian est toujours maintenu. Il avoue qu’il attend juste que la Ligue de football professionnel lui communique la date de la programmation de la rencontre face au MCA pour programmer un stage à Aïn Benian.
«Jusqu’au moment où je vous parle, la LFP n’a rien communiqué sur la date du déroulement du clasico face au Mouloudia d’Alger. C’est pour cela qu’on préfère poursuivre notre préparation à Tizi Ouzou en attendant que la LFP nous informe de la date du match face au MCA. On veut que notre stage dure jusqu’à la veille du clasico», a conclu le président Hannachi qui n’a pas omis de lancer un appel en direction des supporters pour qu’ils continuent de soutenir leur équipe et de ne pas se fier à ce qui se dit çà et là.
A. H. 

Baïtèche, 4e recrue
L’attaquant Karim Baïtèche portera le maillot des Jaune et Vert à la phase retour. Il officialisera ce soir son transfert. Il devait récupérer hier soir ou au plus tard ce matin sa lettre de libération avant de rejoindre la ville de Tizi Ouzou pour signer son contrat au
profit de la JSK. Inutilisé au CSC, l’ex-pensionnaire de l’USMA rejoint la JSK pour relancer sa carrière. Il avait fait parler de lui lorsqu’il était espoir avec les Rouge et Noir de Soustara, mais il a connu des hauts et des bas par la suite. N’ayant pas pu s’imposer au CSC, Baïtèche n’a pas raté l’occasion d’être sollicité par le président Hannachi pour lui dire oui. Il a insisté pour avoir sa lettre de libération quitte à renoncer à deux de ses mensualités et à restituer 350 millions de centimes de l’argent qu’il avait pris à la signature de son contrat au mois de juin dernier. Les dirigeants kabyles l’ont aidé financièrement pour qu’il rachète sa lettre de libération pour qu’il puisse rejoindre leur équipe en ce mercato hivernal. Baïtèche a d’énormes qualités, mais il n’a pas réussi avec le CSC. S’il retrouve son top niveau, il fera certainement parler de lui à la phase retour. Supporter de la JSK avant d’être joueur, Baïtèche sait que les supporters kabyles sont exigeants et qu’il devra faire le maximum pour être à la hauteur des attentes placées en lui.

N. Boumali

Hannachi donnera plus de prérogatives à Adjali
Selon une source proche de la direction, l’entraîneur adjoint Lakhdar Adjali aura plus de pouvoirs à la phase retour. Engagé par le président Hannachi après la défaite inattendue concédée à domicile devant l’O Médéa, l’ex-adjoint de Nacer Sandjak au MOB sera impliqué beaucoup plus dans la gestion de l’équipe à la phase retour. Même si le Tunisien Sofiane Hidoussi reste l’entraîneur en chef, il sera contraint de consulter ses assistants notamment Adjali dans toutes ses décisions. Le président Hannachi lui a donné carte blanche à son arrivée à la JSK, mais il n’est pas vraiment convaincu par son travail. C’est pour cela qu’il a fait appel à Adjali, alors que Hidoussi a déjà un adjoint. Conscient du danger qui guette son équipe, le président Hannachi se réunira sans nul doute avec son entraîneur avant la reprise du championnat pour lui demander de prendre en compte les avis de ses adjoints particulièrement celui d’Adjali. Autrement dit, Hidoussi n’arrêtera pas tout seul le onze titulaire et même le programme des entraînements sera arrêté en concertation avec l’ex-adjoint de Sandjak. Les pouvoirs du Tunisien se rétrécissent et si les résultats ne suivent pas à la phase retour, rien ne garantira qu’il terminera la saison avec les Canaris. Son contrat court jusqu’à décembre 2017, mais au vu de tout ce qui se dit dans l’entourage du club, il ne fera certainement pas long feu chez les Canaris. Les dirigeants ne lui reprochent pas uniquement le manque de résultats, mais aussi la gestion du groupe. L’entraîneur Hidoussi a eu au moins 3 accrocs avec ses joueurs depuis qu’il a pris l’équipe en main. Il avait sanctionné Sebie Touhami, puis Koçeila Berchiche avant de s’accrocher avec Mebarki. Il était allé jusqu’à dire à ses dirigeants qu’il n’avait pas besoin de ce joueur, mais le président Hannachi est intervenu pour lui rappeler qu’il ne peut pas se permettre de renvoyer tous les joueurs.
Depuis qu’il a été rappelé à l’ordre par son employeur, Hidoussi communique bien avec ses joueurs. Il ne veut pas entrer en conflit avec eux pour ne pas connaître le même sort que son prédécesseur Kamel Mouassa.

 

Collégialité
Dans l’espoir que son équipe réalise une remontée spectaculaire en championnat, le président Hannachi veut que les membres du staff technique travaillent en étroite collaboration. Il ne peut pas se permettre d’évincer le Tunisien de son poste et comme celui-ci n’a pas pu trouver les solutions, le président de la JSK juge qu’il est impératif que Lakhdar Adjali bénéficie de plus de prérogatives. Non seulement il connaît bien le championnat algérien, mais les dirigeants de la JSK estiment aussi qu’il a les compétences requises pour tirer l’équipe vers le haut. Avec la pression qui pèse sur lui, le président Hannachi est prêt à prendre toute décision susceptible de permettre à son équipe de faire un retour en force à la phase retour.

Mohamed A.

De la musculation hier matin
Soumettant ses joueurs au biquotidien depuis vendredi dernier, l’entraîneur Sofiane Hidoussi a programmé une séance de musculation hier matin. Il a constaté que certains éléments n’étaient pas au top physiquement lors de la première manche du championnat et c’est pour cela qu’il a augmenté la charge durant cette première phase de préparation. Les séances de la matinée sont consacrées exclusivement au volet physique et celles de l’après-midi pour le travail technico-tactique. Pour la journée d’aujourd’hui, les joueurs ne s’entraîneront qu’une seule fois avant que le staff technique ne leur accorde un jour de repos pour leur permettre de récupérer de tous les efforts fournis durant toute une semaine.

Le président promet aux joueurs de leur donner leurs primes

Les poulains de Sofiane Hidoussi devront percevoir leurs primes de matches avant la reprise du championnat prévue pour la fin de ce mois. Ils ont enregistré un parcours catastrophique lors de la première manche du championnat, mais ils tiennent à toucher les primes de matches qu’ils ont gagnés. Selon une source digne de foi, certains joueurs auraient saisi leurs dirigeants sur ce sujet et ces derniers les auraient rassurés en leur disant que le président Hannachi compte leur accorder leurs primes de matches avant la fin de ce mois. Il envisage également de leur payer quelques salaires afin de les motiver avant la reprise du championnat. Ils n’ont touché aucune prime depuis l’entame de la saison, mais ils ont collectionné les échecs lors de la première manche du championnat, ils n’ont pas osé réclamer les primes des rencontres contre le NAHD, l’ESS, le CSC et le CRB.

Islam-Salah quitte la JSK
Le défenseur Islam-Salah a décidé contre toute attente de changer d’air en ce mercato hivernal. Il a, en effet, informé ses dirigeants de sa décision de quitter la JSK le week-end dernier. Il a mis un terme à son aventure avec les Jaune et Vert dans la discrétion la plus totale. Il aurait évoqué des problèmes familiaux pour quitter l’équipe à une semaine de la clôture du marché des transferts. Son absence aux dernières séances d’entraînement n’est pas passée inaperçue et lorsque nous avons demandé aux responsables du club les raisons de son absence, ils nous ont expliqué que c’est lui qui veut partir et qu’ils ne peuvent pas le retenir contre son gré. Le départ de l’ancien pensionnaire de l’ASO n’est pas une surprise puisque cela fait plusieurs semaines qu’on a annoncé dans ces mêmes colonnes qu’Islam-Salah est à vendre et que le club qui veut s’attacher ses services devra se rapprocher de la direction kabyle. Il n’a joué que deux matches sous le maillot des Canaris et comme son rendement n’a pas été satisfaisant, le président Hannachi a décidé de renforcer son axe central par Sofiane Khelili. L’arrivée de ce dernier a précipité son départ. Islam-Salah se trouve chez lui à Aïn Témouchent et il ne tardera certainement pas à annoncer sa nouvelle destination.
A. H.

Khelili : «La concurrence ne me fait pas peur»
«Je répondrai à mes détracteurs sur le terrain»
«La JSK sera plus forte à la phase retour»
«Je ferai tout pour m’imposer»


Recruté pour relancer la concurrence dans l’axe, le défenseur Sofiane Khelili ne doute aucunement de ses qualités. Son retour a divisé les supporters kabyles, mais l’ancien pensionnaire du CRB croit dur comme fer qu’il finira par s’imposer sur l’échiquier des Canaris. Il a une revanche à prendre et il est animé d’une grande volonté pour réussir son retour.

Comment se déroule la préparation de votre équipe en ce mercato hivernal ?
On se prépare dans de bonnes conditions pour la reprise du championnat. Le staff technique veut mettre à profit cette trêve hivernale pour apporter les correctifs nécessaires. Le groupe est déterminé à revenir en force à la phase retour et incha Allah on sera à la hauteur des attentes de nos fans.

Avez-vous senti un changement par rapport à la JSK de 2011 ?
Non, je n’ai senti aucun changement. La JSK reste toujours un grand club et la direction nous a mis dans de bonnes conditions pour réussir notre préparation hivernale. Une bonne ambiance règne au sein du groupe et je suis convaincu qu’on fera de belles choses à la phase retour.

D’aucuns disent qu’il sera difficile à n’importe quel défenseur central de prétendre à une place de titulaire vu que Rial et Berchiche jouent ensemble depuis la saison dernière…
Vous savez, la concurrence ne me fait pas du tout peur. Au contraire, elle poussera chacun de nous à travailler plus pour gagner sa place. Je crois en mes qualités et je ferai tout pour m’imposer. En revenant à la JSK, je savais parfaitement que je serai confronté à une concurrence féroce. Je suis ambitieux et je ne rechignerai pas à l’effort afin d’apporter le plus attendu de moi.

Beaucoup a été dit sur votre forme actuelle au point où certains ont laissé entendre que vous avez pris beaucoup de poids, qu’en est-il au juste ?
En toute sincérité, je ne donne pas d’importance à tout ça. Je sais que dans la vie, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais ma réponse sera sur le terrain. Autrement dit, je prouverai ce dont je suis capable sur le terrain. Je suis animé d’une grande volonté pour réussir mon retour à la JSK et je ne rechignerai pas à l’effort afin d’être à la hauteur des attentes placées en moi. Je me sens bien et je le prouverai à la reprise du championnat.


Le recrutement réalisé par les responsables de la JSK en ce mercato hivernal n’enthousiasme pas les supporters, qu’avez-vous à dire sur ce sujet ?
Il y a une direction en place et c’est elle qui connaît les besoins de l’équipe. Tout ce que je peux vous dire que la JSK sera plus forte à la phase retour. Que ce soit les anciens ou les nouveaux, on travaille tous la main dans la main afin de réaliser les meilleures performances lors de la seconde manche du championnat.

Pensez-vous que la JSK a les moyens de jouer sur les trois fonts ?
On donnera le meilleur de nous-mêmes pour enregistrer les meilleurs résultats possibles. En championnat, on tentera de tirer l’équipe vers le haut. La JSK n’est pas à la place qui lui sied et tout le groupe est conscient de la tâche qui l’attend. Pour ce qui est de la coupe d’Algérie et de la coupe de la CAF, on fera le maximum pour aller le plus loin dans ces compétitions. On sait que les supporters attendent beaucoup de nous et on fera tout pour ne pas les décevoir.
N. Boumali