EN: Mandi : «On travaille dur pour combler nos lacunes défensives»

Publié le :
  • Agmenter la police
  • Diminuer la police
  • Rétablir la police
  • Partager sur :
  • Recommander sur :

Le défenseur central de l’équipe nationale et capitaine d’un soir est revenu sur la rencontre face à la Mauritanie. Pour lui, les choses ont été compliquées mais il préfère retenir le positif de cette rencontre et notamment la victoire et la production en seconde période. Il a également parlé de son association avec Bensebaïni et fait savoir qu’il s’était bien senti avec lui.

EN: Mandi : «On travaille dur pour combler nos lacunes défensives»

 

 

Aïssa, une victoire qui a été difficile et longue à se dessiner malgré les trois buts marqués. Quel est votre point de vue là-dessus ?

Mon point de vue est exactement comme celui du coach. On a montré deux visages durant ce match. On a fait une première mi-temps qui n’était pas du tout aboutie. Le match est arrivé en fin de semaine. On a beaucoup travaillé durant cette semaine et notamment sur le plan physique. On était quelque peu fatigués. Cependant, cela n’excuse pas tout. L’équipe de Mauritanie est arrivée en forme et avait beaucoup de mordant. Les Mauritaniens nous sont rentrés dedans. On n’a pas su réagir en première mi-temps.

 

Que s’est-il passé après ?

On a su réagir en seconde mi-temps. On s’est dit des choses qui n’allaient pas dans le vestiaire, tranquillement, calmement. On est revenus avec de meilleures intentions. On a pu dérouler et développer notre jeu habituel. Ça allait beaucoup mieux.

 

Sur ce qu’on a vu sur le secteur défensif. Faut-il être inquiet de ce qui attend l’EN au Gabon ?

Non, je ne le pense pas. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on a très bien travaillé avec le coach durant toute la semaine. Après, quand vous dites le secteur défensif, c’est qu’on a tous très mal défendu. Il n’y avait pas que la défense au cours de cette rencontre. Je pense qu’il faut inclure toute l’équipe car avant tout, c’est un travail d’équipe. C’est une manière de défendre. Nous, on n’est pas inquiets. On travaille dur, très dur pour combler ces lacunes défensives. J’espère qu’on va y arriver. En seconde mi-temps ça a été beaucoup mieux pour nous. Le coach nous a donné deux, trois réglages à faire pour que ça aille mieux. Ça a marché directement. Je pense qu’il faudra avant tout faire attention à nos premières mi-temps qui commencent mal et qui ne sont pas abouties. On a du mal à se mettre dans le match. On ne va pas s’attarder. On va positiver et on va voir les choses qui ont marché et notamment la seconde mi-temps qui a été très aboutie.

 

Si on vous dit que vous allez jouer la CAN avec Bensebaïni, qu’avez-vous à dire sur cette association ?

Je pense que cette question est à poser au coach. C’est lui qui est le plus indiqué pour faire ses choix. Je n’ai pas à décider. Moi-même je dois gagner ma place. Je n’ai pas à dire si j’aime mieux jouer avec Hichem ou Ramy.

 

Mais on parle de l’association…

Sur l’association en seconde mi-temps, je pense que ça s’est très bien passé. Déjà le côté positif, c’est le fait qu’on n’a pas pris des buts, c’était le principal. On a su bien relancer de derrière sans prendre trop de risques. Ramy est un jeune joueur mais il est déjà assez mature dans son jeu. C’est un bon renfort pour la sélection nationale.

I. Z.

 

Le match s’est joué devant l’une des plus faibles affluences de Tchaker

Le public boycotte le match et désavoue Leekens

 

Dans notre édition d’hier, on faisait savoir que le peuple voulait être rassuré par son équipe nationale. Et bien le moins que l’on puisse dire, c’est que les supporters de l’EN ont décidé de boycotter la rencontre.

On savait bien que cette rencontre allait être importante pour les joueurs et qu’il leur fallait sentir le soutien inconditionnel de leurs supporters. Cependant, ça n’a pas été le cas hier au stade Mustapha-Tchaker. L’enceinte qui n’a jamais été vide pour un match de l’équipe nationale. Hier, les fans ont cassé ce mythe puisque le match s’est joué devant l’une des plus faibles affluences jamais connues dans l’OPOW de Blida. Le public n’est certainement pas rassuré et il a décidé de boycotter la rencontre pour montrer qu’il n’est pas du tout d’accord par rapport à tout ce qui se passe actuellement au sein de l’équipe nationale. On aurait pu croire que tout allait bien se passer mais force est de constater que ce n’est pas du tout le cas. Les fans par leur absence ont décidé de ne pas faire le déplacement pour suivre la rencontre. Ils ont préféré rester au chaud chez eux ou vaquer à leurs occupations. Un signe qui ne trompe pas par rapport à ce que pense le public vis-à-vis de ce qui pourrait être fait au Gabon. 

 

Malgré la gratuité de l’entrée

La mise en vente des billets a commencé il y a quelques jours de cela. Cependant, les supporters n’ont pas accordé la moindre importance à tout cela et ne se sont pas déplacés pour acquérir les tickets de la rencontre. Au final, il a été décidé que l’entrée au stade allait être gratuite. Malgré cela, on n’a pas du tout assisté à une grande affluence et cela prouve que le public n’est pas du tout content par rapport à la tournure prise par les évènements au sein du groupe EN.

 

Mécontents, les présents réclament Medjani

Le public présent espérait voir un bon spectacle de la part des Verts. cependant, au bout de 20 minutes seulement, les fans ont commencé à huer puis sont passés directement aux insultes contre les joueurs, notamment Belkaroui. Ils se sont même mis à encourager les Mauritaniens le temps d’un instant. Cependant ce qui a attiré le plus l’attention, c’est lorsque les fans se sont levés comme un seul homme pour scander le nom du capitaine d’équipe, écarté de la CAN, Carl Medjani. Ces derniers ont remarqué l’absence d’un vrai leader sur le terrain et n’ont pas cessé de scander le nom du pensionnaire de Leganes qui manque à ce groupe.

I. Z.

 

Première mitigée pour Belkhiter

 

Titulaire au coup d’envoi de la partie, le pensionnaire du CA a connu une soirée où il y a eu du bon et du moins bon.

Appelé par Georges Leekens pour faire partie des 23 joueurs qui feront la CAN, l’ancien joueur du MCEE avait beaucoup à prouver au cours de cette rencontre amicale face à la Mauritanie. D’ailleurs, Leekens n’a pas attendu longtemps pour lui offrir sa première cap avec les Verts. titulaire sur le flanc droit de la défense, Belkhiter a connu une première mi-temps très délicate à l’image de toute l’équipe. D’ailleurs, ses montées ont été infructueuses et il n’a pas pu apporter le plus escompté. De plus, les joueurs adverses sont parvenus aisément à le passer puisque son côté a été l’une des sources de danger durant la première période. Il y a aussi son manque de coordination avec Ghezzal qui ne l’a pas du tout aidé au cours de ce premier half. N’ayant pas pu apporter le plus escompté au cours de cette première moitié de la rencontre, le joueur se devait de bien se reprendre.

 

Du mieux en seconde période

Par ailleurs, l’ancien Eulmi a débuté la seconde période de la rencontre avec plus de volonté et plus de tranchant. D’ailleurs, il s’est montré à son avantage au cours de cette seconde mi-temps et a fait plusieurs montées intéressantes pour tenter de servir au mieux ses camarades en attaque. Il a tout de même été en difficulté sur certaines phases défensives.

 

Meftah n’a pas eu sa chance

Si Belkhiter a eu la chance de terminer la rencontre, son principal concurrent, Rabie Meftah, n’a pas eu sa chance afin de s’exprimer pleinement au cours de cette rencontre de préparation. Le pensionnaire de l’USMA n’est entré qu’à la 88e minute de la partie et n’a pas eu le temps nécessaire pour se montrer et faire valoir ses qualités. Le joueur devra patienter encore un peu et espérer avoir sa chance comme ses concurrents au cours de la prochaine rencontre dans deux jours à Sidi Moussa et à huis clos cette fois. Pour rappel, durant la conférence de presse tenue par Georges Leekens, ce dernier avait assuré qu’il allait donner la chance à tout son groupe pour démontrer ce dont il est capable.

I. Z.

 

1er but en sélection pour Hanni

Pour sa toute première titularisation en équipe nationale, le pensionnaire d’Anderlecht aura réussi à se distinguer. En effet, le joueur et malgré quelques difficultés en première période, a réussi tout de même une bien meilleure seconde mi-temps. En effet, plus vif et plus motivé, l’ancien de Malines a réussi à ouvrir son compteur buts avec les Verts en parvenant à égaliser en seconde période. Une bonne chose pour le joueur qui va prendre encore plus confiance surtout que Leekens compte beaucoup sur lui comme il l’avait lui-même assuré.   

I. Z.