EN: Mahrez, le Golden Boy algérien

Publié le :
  • Agmenter la police
  • Diminuer la police
  • Rétablir la police
  • Partager sur :
  • Recommander sur :

Une fois de plus, Riyad Mahrez fait la une de toute la presse nationale et internationale. Après avoir fini 7e au Ballon d’Or Francce Football, le voilà au somment de l’Afrique après avoir remporté le Ballon d’Or continental. Un succès amplement mérité pour sa saison stratosphérique à Leicester City.

EN: Mahrez, le Golden Boy algérien

Elu unanimement Ballon d’Or africain

 

 

2016 restera dans les annales pour l’international algérien. Cela ne peut être autrement tellement l’ancien joueur du Havre AC a tout trusté : Meilleur joueur de Premier League, BBC player of the year, 7e et premier Africain au Ballon d’Or France Football mais aussi Ballon d’Or africain. Des distinctions qui ont récompensé le magnifique parcours du Fennec au sein de son équipe. Les mots manquent pour décrire ce qu’a fait Mahrez. Il n’a laissé personne indifférent. Il y a 3 ans, il signait à Leicester City en ne sachant pas qu’il y avait un club de football là-bas. Oui, 3 ans lui ont suffi pour conquérir la Premier League et tous les amoureux du football. L’Algérie peut maintenant se targuer d’avoir son Golden Boy et il a pour nom : Riyad Mahrez. Un joueur qui s’amuse en plein match et qui dévaste ses adversaires avec ses dribbles déroutants.

 

Il a vengé Assad

Depuis sa venue en équipe nationale, on prédisait un grand avenir à Mahrez. Plus tard, lorsqu’il a explosé au grand public, on l’a directement surnommé le digne héritier de Salah Assad, ancien ailier de l’EN porteur du numéro 7. Drôle de coïncidence, c’est également le numéro de Mahrez en sélection. D’aucuns estiment que l’ancienne légende de l’EN aurait largement mérité de gagner le Ballon d’Or africain dans les années 1980. Malheureusement, cela n’a pas pu se faire pour telle ou telle raison. Cependant, en parvenant à rafler la mise avant-hier à Abuja, l’international algérien a vengé son illustre aîné en ramenant ce trophée en Algérie pour l’exposer fièrement.

 

29 ans après

Cela fait des lustres qu’un international algérien n’a pas été couronné par ce titre. Si Brahimi aurait pu caresser ce rêve en 2015, il a été injustement privé de cette distinction. Maintenant, Mahrez a remis les pendules à l’heure et il était temps. Cela fait exactement 29 ans que le Ballon d’Or africain échappait à un international algérien. Le dernier à l’avoir remporté n’est autre que l’ancienne gloire de Porto, Rabah Madjer. En 1987 après sa talonnade historique face au grand Bayern Munich en finale de la Ligue des champions. 29 ans se sont écoulés après le dernier sacre algérien. Ça en était trop, le trophée s’est rappelé au bon souvenir de l’Algérie et Mahrez l’a apporté fièrement.

 

On attend maintenant la CAN

Désormais, Mahrez a pu truster beaucoup de consécrations sur le plan individuel,  il lui reste maintenant à franchir le cap extrême. La consécration collective. L’ailier des Foxes porte les espoirs algériens durant la prochaine édition de la CAN au Gabon. Titulaire indiscutable et intouchable aux yeux de Leekens, Mahrez doit maintenant aider les Verts à renouer avec ce titre, 27 ans après sa première et seule visite en Algérie. Avec un joueur de ce talent, de ce calibre, le peuple veut partager la consécration d’une coupe d’Afrique et Mahrez sera un élément déterminant pour l’obtention de ce trophée tant convoité, tant chéri mais qui se refuse à l’Algérie depuis bien trop longtemps. Son Ballon d’Or africain est, peut-être, un signe du destin, la consécration continentale est revenue en Algérie sur un plan individuel, ne manque plus que le plan collectif. A toi de jouer champion !

I. Z.

La presse s’enflamme pour le succès de Riyad

Comme il fallait s’y attendre, la presse a accordé une grande importance à la consécration de Riyad Mahrez en tant que Ballon d’Or africain. Tout le monde est unanime à dire que le joueur a amplement mérité son succès au vu de la saison fantastique et de l’exploit réalisé avec Leicester City. Voici une revue des plus importants titres et sites qui en ont parlé.

 

L’Equipe : «Un 3e Ballon d’Or pour les Fennecs»

«Alors qu'il a mené Leicester City à un improbable titre de champion d'Angleterre, le milieu offensif algérien des Foxes Riyad Mahrez a été élu Joueur africain de l'année ce jeudi, lors du gala de la Confédération africaine de football (CAF), à Abuja (Nigeria). Avec 361 voix, il a devancé le Gabonais du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang ( 313 votes) et le Sénégalais de Liverpool Sadio Mané (186 votes). Mahrez apporte un 3e Ballon d'Or africain aux Fennecs après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987), l'auteur d'une talonnade célèbre qui avait offert à Porto la Ligue des champions 1987.»

 

Eurosport : «Mahrez bat Aubameyang»

«L’Algérien de Leicester City, Riyad Mahrez, a été désigné meilleur joueur africain de l’année 2016. Il bat Aubameyang et Sadio Mané. Après avoir mené son équipe à un exploit en raflant le titre de Premier League, l’Algérien a aussi récolté le titre de PFA Player of the Year et a terminé 7e au classement du Ballon d’Or France Football»

 

Sky Sports : «Le talisman de Leicester»

«Le talisman de Leicester City a été élu meilleur joueur africain de l’année. Avec son parcours incroyable, il a mené son équipe vers un titre historique en Premier League. Il devance Aubameyang et Sadio Mané.»

 

Goal : «Mahrez détrône Aubam»

«L’AS algérien de Leicester City détrône Aubameyang pour s’adjuger le titre de meilleur joueur africain de l’année. Il coupe l’herbe sous le pied du Gabonais qui visait une seconde victoire consécutive. Nominé pour la toute première fois, l’Algérien a fait le nécessaire pour s’adjuger le graal au prix d’une saison fantastique avec Leicester City qui se retrouve menacée de relégation cette saison. Il devient le premier Algérien depuis l’illustre Madjer à remporter cette distinction.»

The Daily Mail : «Encore une distinction pour Mahrez»

«L’ailier international algérien de Leicester City a atteint l’apogée en parvenant à rafler le titre de meilleur joueur africain de l’année. Auteur d’une saison à 17 buts et 11 passes décisives, le joueur a réussi d’autres exploits en équipe nationale algérienne en délivrant 5 passes décisives et en marquant 2 buts en 5 matchs. Il devance Aubameyang et Mané.»

I. Z.

Rentré hier matin à Alger

Accueil de star pour Riyad à Sidi Moussa

Si les supporters de l’équipe nationale étaient certainement ravis de voir Mahrez triompher, ses équipiers en équipe nationale ont tenu à partager sa joie. Arrivé hier matin, il a reçu un accueil digne des plus grandes Rock Star. En effet, tous les joueurs l’ont félicité pour sa consécration largement méritée au vu de sa saison exceptionnelle. Un geste qui a ému le joueur qui affichait un sourire qui en disait long sur sa joie d’avoir offert à l’Algérie un 3e Ballon d’Or africain après Belloumi et Madjer.

Ils ont pris des photos souvenirs

Par ailleurs, les joueurs de l’équipe nationale, à l’image de Brahimi, Bentaleb et autres Belkaroui n’ont pas raté l’occasion pour immortaliser ce moment avec la star de la journée. En effet, tout le monde a voulu prendre sa petite photo souvenir avec le Ballon d’Or africain. Maintenant, il s’agit de se remettre en selle pour préparer convenablement la suite des évènements.

 

Les félicitations de Gourcuff

Bien qu’il ait quitté la sélection nationale au mois de mars dernier, l’ancien sélectionneur national, Christian Gourcuff, n’a pas oublié pour autant son ancien joueur. Interrogé en conférence de presse, l’actuel coach du Stade Rennais a fait savoir : «Je tiens à féliciter Riyad pour cette distinction. Je pense que c’est amplement mérité pour lui. C’est un excellent joueur et je suis très heureux pour lui.» Cela dénote de la grande complicité qui existait entre les deux hommes.

 

Le tweet de Ghoulam

Le latéral gauche de Naples n’a pas raté l’occasion pour féliciter à son tour son camarade en sélection à travers un message sur les réseaux sociaux : «Félicitations à Riyad Mahrez pour son titre tant mérité. Merci pour tout ce que tu nous as fait vivre sur et en dehors du terrain mon frère.»

 

Aubameyang, ce gentleman

Bien qu’il ait été son concurrent le plus sérieux pour le Ballon d’Or, l’attaquant du Borussia Dortmund, Pierre-Emerik Aubameyang, s’est montré d’un très grand fair-play. Bon joueur, l’ancien de l’ASSE a tenu à féliciter Mahrez pour son trophée. Un geste de grande élégance entre deux rivaux qui se vouent un grand respect.

Il lui lance un défi pour la CAN

Après avoir pris la photo souvenir avec lui, le Gabonais a posté un message sur les réseaux sociaux qui s’apparente directement à un challenge qu’il lance à Mahrez. En effet, on pouvait aisément lire : «Félicitations. Je te verrai à la coupe d’Afrique des nations.» Un message qui peut être interprété comme un défi que vient de lancer Aubameyang à Mahrez pour la compétition continentale.

I. Z.

 

Belloumi : «Jamais deux sans trois»

L’ancienne gloire du football algérien, Lakhdar Belloumi, était naturellement content pour la consécration de Mahrez. Il espère que c’est un signe annonciateur d’autres succès sur le plan collectif. «Comme tout Algérien, j’ai été très content de la victoire de Mahrez. Je dirais : jamais deux sans trois (référence à Madjer, Mahrez et lui). Maintenant, j’espère que ce trophée va apporter également son lot de bonnes nouvelles au sein de l’équipe nationale qui ne traverse pas sa période la plus faste. J’espère aussi que cela lui permettra de faire encore plus pour essayer d’offrir la CAN au peuple algérien.»

 

«Il faut qu’il change de club»

Par ailleurs, Belloumi n’a pas manqué de faire savoir que Mahrez doit maintenant passer un cap et opter pour un plus grand club. «Je pense que l’heure est venue pour lui de franchir un autre palier. Il doit jouer dans un plus grand club que Leicester. Il doit avoir avec lui des joueurs avec de très grandes qualités et meilleurs que ceux de Leicester. Ceci lui permettra de progresser encore plus.»

 

Tarek Diab : «Mahrez est un exemple à suivre»

L’ancien international tunisien aujourd’hui consultant chez Bein Sports, Tarek Diab, y est allé de son commentaire sur la victoire de Mahrez. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne tarit pas d’éloges sur lui : «Je pense que c’est amplement mérité. Il joue en Angleterre qui est un championnat très relevé. Il a pris le dessus sur les meilleurs. Quand un joueur prend le dessus sur les meilleurs joueurs au monde, c’est tout naturel qu’il lui soit décerné le Ballon d’Or africain. Mahrez est un exemple à suivre. Ce n’est pas évident de faire son parcours quand on voit comment il a débuté. Il a travaillé, fait les efforts qu’il faut et aujourd’hui, il récolte les fruits de son travail.»

«Ce serait la totale si on gagne la CAN»

Arrivé à Sidi Moussa à 9h30, Riyad Mahrez a accordé cet entretien au site officiel de la FAF. Fatigué, mais content quand même, il promet de faire tout son possible pour tirer l’EN vers le haut lors de cette CAN.

Que peut-on penser ou ressentir lorsqu’on reçoit un tel trophée ?

Beaucoup de fierté. Je suis content de cette distinction. Je remercie tous mes coachs, mes entraîneurs, mes présidents… quand on reçoit un titre comme celui-là, on pense à nos coéquipiers grâce à qui on est arrivé jusque-là.

Vous êtes arrivé tôt ce matin, quel accueil vous ont réservé vos coéquipiers ? 

Ils ont été fiers de moi. À mon arrivée, certains joueurs étaient toujours au lit. Les autres m’ont félicité. Je suis allé dans ma chambre, j’ai retrouvé Yacine Brahimi. Il était fier de moi… Ça fait plaisir.

Comment une distinction comme ça peut vous booster pour la CAN ?

C’est un titre individuelle, pas collective… Elle peut me booster et j’espère que ça se répercutera sur le groupe.

Mais gagner la CAN serait la totale ?

Ah oui, bien sûr. Gagner la CAN serait super. J’espère de tout cœur qu’on réussira un bon coup au Gabon. Je ferai tout pour tirer le groupe vers le haut. Bien sûr, il n’y a pas que moi, y a d’autres joueurs qui peuvent le faire.

I. Z.

Belkaroui : «Un honneur pour toute l’Algérie »

 «Un honneur pour tous les Algériens, j’aimerais qu’il continue sur sa lancée. On est heureux pour lui. Etre meilleur en Afrique, c’est pas facile, avec tous  les joueurs qu’il y a en Afrique… Il faut le faire. »

Brahimi : «Ryad mérite son trophée»

«Ryad a le profil pour gagner ce titre. Il le mérite largement. Je le félicite pour cette distinction. »

Meftah : «ll nous a tous rendus heureux »

«Mahrez nous a ramené son trophée à Midi, on a pris des photos et fêté ça avec lui.  On a tous été contents pour lui. On est fiers de le compter parmi nous. »