Fermer le cadre

ASMO-Fodil Dob : «Belaribi et ses hommes m’ont agressé»

Publié le : par : L. M. Azzi
  • Agmenter la police
  • Diminuer la police
  • Rétablir la police
  • Partager sur :
  • Recommander sur :

Comme annoncé dans l’édition d’hier, Fodil Dob a été agressé à la fin de la rencontre SAM-ASMO (1-1).

ASMO-Fodil Dob : «Belaribi et ses hommes m’ont agressé»

Engagé comme consultant du club amateur, l’ancien joueur du CRB a été malmené par des dirigeants du club samiste, selon lui. «Sur demande de Merwane et Moumoh, qui ont insisté sur la nécessité de faire preuve de fair-play dans ce match derby, j’ai accompagné l’équipe à Mohammadia. Franchement, avec les supporters du SAM tout s’est bien passé. Mais pas avec les dirigeants de leur club qui sont venus m’agresser à la fin du match dans la tribune officielle. Le président Belaribi que je connais bien et qui est médecin m’a craché dessus et m’a donné un coup dans la figure. Ils m’ont reproché ma présence avec l’ASMO chez qui je travaille comme tout le monde sait», a-t-il lancé au bout du fil hier. Et d’ajouter : «Dans ma vie de footballeur, je n’ai jamais connu ce genre de choses. Il a fallu que ça arrive à Mohammadia où j’ai des amis pourtant. Même des supporters du SAM m’ont appelé au téléphone pour s’excuser. D’après eux, j’ai eu affaire à des voyous pas à de responsables d’un club sportif.»

 

«Ils ont fait allusion  à un arrangement» 

A la question de savoir s’il y avait une autre raison, Dob a répondu : «Avant le match, Belaribi m’a appelé au téléphone. Il a fait allusion à un arrangement, mais sans le dire. Il s’est permis de dire que nous sommes deux clubs de l’Ouest et que le match doit se dérouler sans le moindre engagement de notre part.  Venez chez nous pour jouer et rien d’autre, m’a-t-il dit.  Mais à l’ASMO, on joue l’éthique sportive à fond. On l’a montré face aux équipes de  l’ESM et du MOB que nous avons battues parce que dans notre esprit, on continue de croire à une possible accession. En tous les cas, je vais saisir la ligue professionnelle par un rapport que je vais établir.»  

L. M. A.   

 

L’équipe sans dirigeants à Mohammadia

L’équipe de M’dina J’dida s’est rendue à Mohammadia sans la présence de ses dirigeants. Hormis Fodil Dob, le consultant du président du club amateur et Noureddine Kouache,  aucun dirigeant n’a accompagné El-Djamîya dans son expédition à Mohammadia où elle devait assurer un bon résultat en vue de se mettre en course pour l’accession. D’après nos informations, certains responsables du club asémiste sont restés dans la ville des Oranges, mais loin du stade pour suivre la partie à la… radio. 

L. M. A.   

 

El-Djamîya rassure et donne des regrets              

Donnée battue face à l’intraitable onze du SAM chez lui, la formation de M’dina Jdida a failli revenir à la maison avec les points du derby. D’après nos informations, la bande asémiste a bien joué le coup même si les conditions de jeu étaient défavorables. Menée au score dès la 10’, El-Djamîya a su revenir pour remettre les pendules à l’heure et jouer son va-tout face à un adversaire jouant sa survie. Mieux, vers la fin, Belmaâziz a vendangé une occasion qui aurait permis à cette équipe, si fringante depuis la reprise hivernale, d’ajouter trois nouveaux points dans son escarcelle. C’est pour dire que l’équipe des Vert et Blanc est passée à côté d’une victoire au moment où beaucoup la voyaient revenir bredouille de ce court déplacement à Mohammadia. Restant à neuf longueurs du podium et huit du purgatoire, cette équipe peut se targuer d’avoir pris du galon, montrant deux visages différents entre la première partie du championnat et la deuxième.  A présent, le team asémiste commence à briller et à donner des regrets à ses supporters dont certains continuent à rêver d’une fin de saison triomphante.

L. M. A.   

 

Coupe d’Algérie des jeunes

Les juniors passent, les cadets out

Deux équipes asémistes ont pris part aux quarts de finale de la coupe d’Algérie chez les jeunes, avant-hier. Il s’agit des juniors et cadets qui ont connu un sort différent, en fait. Les premiers ont passé avec succès l’écueil de l’ES Berrouaghia qu’ils ont battu par deux buts à zéro. Deux buts signés Hanafi sur passe de Djadane, assure une source proche de l’équipe. Une victoire qui leur permet de prendre le ticket menant aux demi-finales. En revanche, les U17 ont laissé la qualification à Biskra où ils été défaits par l’USB aux tirs au but.