Rial : «On a évité le scandale lors de la séance des tirs au but»

Publié le :
  • Agmenter la police
  • Diminuer la police
  • Rétablir la police
  • Partager sur :
  • Recommander sur :

Le capitaine Ali Rial a fait une drôle de confidence à la fin de la rencontre, en affirmant devant un parterre de journalistes que la JSK a évité un vrai scandale durant la séance des tirs au but.

Rial : «On a évité le scandale lors de la séance des tirs au but»

«Aucun joueur n’a voulu tirer le huitième penalty. Il n’y avait pas de tireur avant que Hadiouche ne prenne  la responsabilité de le tirer. On a évité le scandale», a confié Rial qui  a insisté auprès des journalistes pour qu’ils rapportent sa confidence.

 

«On ne doit pas incriminer Hadiouche et la responsabilité est collective» 

En sa qualité de capitaine, Rial a pris la défense de son équipier qui a raté son penalty qui a valu à son équipe de se faire éliminer par le MCA. «On ne doit pas incriminer Hadiouche. On est tous déçus par cette élimination, mais la responsabilité est collective. Personne n’a voulu tirer le penalty et lui nous a évité le scandale.»

M. A.

 

Hadiouche : «Je demande pardon à nos supporters»

L’attaquant Abdenour Hadiouche était inconsolable au coup de sifflet final. Bien que ses équipiers aient tenté de lui remonter le moral, l’ancien pensionnaire du NAHD et du MCS était en pleurs. «Je demande pardon à nos supporters. Je suis très déçu par cette élimination. Il y avait une grande pression sur moi et c’est pour cela que j’ai raté mon penalty. C’est une élimination amère et j’espère que les supporters se montreront compréhensifs avec moi», a déclaré Hadiouche.

H.

 

 

Bouaïcha, la surprise de Sandjak

Rarement utilisé lors de la première manche du championnat, Djamel Bouaïcha a été aligné d’entrée, hier, face au MCA. Sa titularisation a surpris plus d’un, vu que l’ancien pensionnaire du MCEE n’a fait que de brèves apparitions depuis l’entame de la saison. L’absence de Maroci pour cause de blessure a contraint le coach kabyle à faire confiance à Bouaïcha. Il a misé sur sa technicité et son expérience pour exploiter la moindre faille de la défense du MCA. La seule fois où il a fait parler de lui, c’était lors de la rencontre face à l’ASO au cours de laquelle il a inscrit un doublé, mais depuis il n’a pu s’imposer sur l’échiquier des Jaune et Vert.    

Asselah, premier sur le terrain

Le gardien, Malik Asselah, a été le premier joueur de la JSK à pénétrer sur le terrain. Il a voulu absorber la pression du public adverse avant le coup d’envoi de la rencontre.

La JSK avec Adidas

Comme prévu, les Canaris ont enfilé la tenue Adidas à l’occasion de la rencontre des 16es de finale de la Coupe d’Algérie. Le contrat avec cet équipementier a été signé mardi dernier et désormais la JSK jouera avec cette marque. Pas du tout satisfait par Altea qui n’a pas tenu ses engagements vis-à-vis du club, le président Hannachi a opté pour Adidas. Les négociations avec cet équipementier n’ont duré que quelques jours avant que les deux parties ne parviennent à un accord.  

 Sedkaoui et Hanifi sur le banc

Alors que tout le monde s’attendait à ce que le milieu Kaci Sedkaoui soit titularisé face au MCA en raison de l’indisponibilité de Maroci, l’entraîneur Nacer Sandjak l’a laissé sur le banc. Idem pour Hanifi qui s’est retrouvé pour la deuxième fois sur le banc depuis l’arrivée de Sandjak. Ce dernier l’a ménagé lors de la rencontre face au CAB en prévision du match de la Coupe d’Algérie, mais il a finalement changé d’avis en renouvelant sa confiance à Messaâdia, lequel est le meilleur buteur de l’équipe jusqu’à maintenant.

Confiance renouvelée à Ziad

Malgré sa piètre prestation lors de la rencontre face au CAB, Hamza Ziad a été titularisé d’entrée face au MCA. Affecté par toutes les insultes qu’il a subies lors du dernier match de championnat, Ziad a menacé de partir avant de finir par revenir à de meilleurs sentiments. Sa titularisation face au MCA lui a fait beaucoup de bien.

Amrouche s’occupe de l’échauffement

C’est l’entraîneur adjoint, Rezki Amrouche, qui s’est occupé des échauffements d’avant match. Il s’est même entretenu avec les joueurs avant le coup d’envoi de la rencontre. L’entraîneur, Sandjak, ne cesse d’encenser son adjoint en affirmant qu’il fait un excellent travail.  

 

Sandjak : «La chance n’a pas été de notre côté»

L’entraîneur de la JS Kabylie, Nacer Sandjak, était très déçu au coup de sifflet final. Même s’il a affirmé que ses joueurs ont fait un match plein devant le MCA, le coach kabyle a reconnu que son équipe est passée à côté d’une qualification qui lui tendait les bras. La JSK n’a pas trop osé devant un adversaire privé de plusieurs de ses cadres, mais elle s’est procuré quelques occasions nettes de scorer, notamment durant les premières 90 minutes. «On s’est créé plusieurs occasions durant le match, mais l’efficacité nous a fait défaut. Le problème de l’inefficacité persiste toujours et on doit vite remédier à cette situation. On aurait pu arracher la qualif’ lors du temps réglementaire», regrette Sandjak. 

«On aurait pu arracher la qualif’ durant le temps réglementaire»

Tout en déclarant que la chance a tourné le dos à son équipe face au MCA, Sandjak ajoute que l’objectif de l’équipe lors de la phase retour est de revenir en force. «Le clasico est allé jusqu’à la séance de tirs au but et la chance n’a pas été de notre côté. Maintenant on doit oublier cette élimination pour préparer la phase retour dans de meilleures conditions.»

«Mes joueurs ont fait un grand match»

Face à un adversaire qui ne s’est pas présenté avec ses meilleures armes, les Jaune et Vert ont été plus dangereux durant pratiquement toute la rencontre. Mais il faut dire que s’ils avaient cru en leurs chances, ils auraient pu arracher la qualification pour le prochain tour. Malgré l’amère élimination, Sandjak a tenu à rendre hommage à ses joueurs. «Mes joueurs ont fait un grand match. Ils ont abordé le clasico avec la ferme intention de repartir avec la qualification, malheureusement la chance n’a pas été de notre côté. Mes joueurs sont à féliciter pour tous les efforts qu’ils ont fournis durant ce match.»  

«On a un bon groupe et on reviendra en force lors de la phase retour»

Bien que la JSK ait raté pratiquement tous ses objectifs, l’entraîneur kabyle confie que l’équipe renferme de bons joueurs. «Je persiste à dire qu’on a un bon groupe. On reviendra en force lors de la phase retour. On aurait terminé l’année 2012 avec une victoire, malheureusement on s’est fait éliminer par le MCA. On doit maintenant penser à l’avenir.»

«On travaillera la finition durant la trêve»

Tout en déclarant que la JSK possède de bons attaquants, l’entraîneur Sandjak précise que le problème de l’inefficacité persiste toujours. «On travaillera la finition durant la trêve. On tâchera aussi d’améliorer notre jeu. Je peux vous que la JSK sera plus forte à la phase retour.»

«On ne recrutera que des joueurs qui vont apporter un plus»

Questionné sur le renforcement de l’effectif, le coach des Canaris confie qu’il aura prochainement une discussion avec le président Hannachi. «On ne recrutera que des joueurs qui vont apporter un plus à l’équipe. On ne recrutera pas juste pour recruter. Je me réunirai prochainement avec  Hannachi pour faire le point sur le recrutement.»

«On trouvera une solution à l’absence de Belkalem et Rial»

Sur l’absence prolongée de Belkalem et Rial, Sandjak ne se montre pas inquiet. «On trouvera une solution à leur défection», a-t-il affirmé. Le président Hannachi devra finaliser incessamment avec Maïza qui récupérera sa lettre de libération demain.

 

A.H

 

 

Maroci sur le banc

Indisponible pour cause de blessure, Tayeb Maroci a suivi la rencontre à partir du banc des remplaçants. Son absence s’est fait ressentir au milieu.

Yarichène dans le tunnel

Le président de la section de football, Yazid Yarichène, a suivi le clasico à partir du tunnel aux côtés du président Hannachi et du coordinateur de la section de football du MCA, Omar Ghrib.

 

15h10 : Les Mouloudéens entrent sous les applaudissements

Les Vert et Rouge ont foulé la pelouse du stade 5-Juillet sous une pluie d’applaudissement. Les Chnaoua ont tenu à montrer à l’équipe qu’ils sont là bien présents pour lui donner de la voix jusqu’au coup de sifflet final.

 

1re titularisation de Daoud avec Menad

Après une belle prestation lors du derby contre l’USMH, lors du match comptant pour la dernière journée de la phase allée en championnat, Karim Daoud a contraint son coach à renouveler confiance en lui. Le joueur a été cette fois ci titularisé pour le clasico. Il faut dire que ce fut la première fois que Menad titularise Daoud, et cela depuis que Menad a pris les rênes de la barre technique du Mouloudia d’Alger.

 

2e match de Zeddam après l’USC

Après avoir pris part pour le rendez vous de coupe contre l’USC, Hamza Zeddam a été titularisé lors du clasico d’hier. Sachant, que le coach n’avait pas le choix dans la mesure, où Bachiri suspendu et Mobitang blessé depuis un bon moment.

 

Maniche a rendu visite aux joueurs la veille

L’ancien gardien du Mouloudia d’Alger des années 80, à savoir Riad Maniche est allé rendre visite aux Vert et Rouge à l’hôtel Mercure la veille du clasico afin de leur montrer son soutien et les booster pour assurer le billet qualificatif au prochain tour.

 

Hamid Messaoudi à côté de Ghrib

Alors qu’il y avait des tensions entre les deux amis, en l’occurrence, Hamid Messaoudi dit « Sauri » et Omar Ghrib, hier au 5-Juillet, ils étaient l’un à côté de l’autre, tout est rentré dans l’ordre et le nuage gris qui était présent s’est dissipé.

 

Ghazi dans la tribune

Lors du clasico entre Mouloudéens et Canaris hier au 5-Juillet, où les deux équipes s’affrontaient afin de décrocher le billet qualificatif pour les huitièmes de final, le milieu de terrain, Karim Ghazi qui souffre d’une petite élongation s’est trouvé contraint de suivre la partie des tribunes, puisqu’il n’était pas concerné par le match d’hier.

 

Asselah hué par les Chnaoua

Dans l’après midi d’hier, le gardien de but Kabyle, Asselah a passé un après midi très corsé. Les Chnaoua ne l’ont pas ménagé. Il a été longuement insulté et hué.

 

 

Yachir bat Mekkioui dans les balles aériennes

Hier au 5-Juillet, le clasico a vu que les balles aériennes faisaient la règle. Le seul qui a pu prendre le dessus ses ce genres de balles du côté Mouloudéen n’est autre que Samy Yachir. Il a gagné dans les balles aériennes contre Mekioui sur le côté droit.

 

Daoud sort blessé

On jouait les dernières minutes du premier half, quand Farid Daoud contracte une blessure qui oblige Djamel Menad a faire son premier changement. Daoud sort blesser et cède sa place à son camarade Ouali.