Feghouli annonce la couleur
Feghouli annonce la couleur

Publié le : par : Mohamed Bouguerra
  • Agmenter la police
  • Diminuer la police
  • Rétablir la police
  • Partager sur :
  • Recommander sur :

Après l'échauffement, Vahid Halilhodzic a procédé à la distribution des chasubles en vue d'un match d'application. Et dans cet exercice, on prend les mêmes et on recommence. Hormis Kadir qui était absent et qui n'a pas été remplacé, ce sont les mêmes joue

Feghouli annonce la couleur
Ils étaient donc 10 à avoir la chasuble de "possible titulaire" le jour du match. Mbolhi, Medjani, Bouzid, Mesbah, Lacen, Guedioura, Feghouli, Hachoud, Soudani et Djebbour. Alors que l'autre équipe, celle des sans chasubles, comptait 11 joueurs, à savoir Cédric, Belkalem, Lemouchia, Remache, Bouazza, Chalali, Tedjar, Ghilas, Benmoussa, Slimani et Aoudia. Pour équilibrer le match d'application, en raison de l'absence de Foued Kadir,  à 10 contre 10, l'attaquant de l'Entente de Sétif, Aoudia, a dû quitter son équipe et se diriger vers un atelier où l'attendaient Nordine Kourichi et les deux autres gardiens Doukha et Zemmamouche, pour un petit exercice qui consistait à dribbler Kourichi et tirer au but sans contrôle.

Match d'application sur un terrain entier
Une fois tous les détails réglés, un match d'application opposant les chasubles oranges aux sans chasubles a commencé. Un match en deux mi-temps d'environ une vingtaine de minutes. Alors que d'habitude les matchs d'application ne servent qu'au placement et comptent quasiment pour du beurre, cette fois il n'en fut rien. Ce match d'application avait l'intensité d'un match officiel, tant l'engagement des deux côtés était total. Même si l'équipe des vraisemblablement titulaires samedi a produit du très beau jeu, ils ont butté sur une équipe des "sans chasubles", dont les joueurs, totalement décomplexés et galvanisés par le discours d'ouverture de Coach Vahid la veille, ont joué crânement leurs chances pour un poste de titulaire et ne voulaient pas être seulement des sparring-partners ou des faire-valoir de leurs adversaires.

1-0, but de Slimani
Comme nous vous l'expliquions, la domination et le jeu en une touche de balle de l'équipe des sans maillots a fini par payer, et c'est l'attaquant belouizdadi Islam Slimani qui a ouvert la marque, sur une passe décisive de Kamel Ghilas très remuant.

Ghilas avait mangé du lion
Kamel Ghilas est-il anthropophage au point de manger les siens ? Car, hier, lors de cette première mi-temps d'un peu plus de vingt minutes, on pouvait dire que Ghilas avait mangé de l'aghilas (du lion en langue tamazight), tant il a couru, passé, s'est démarqué, a permuté et a donné de bons ballons dont l'un a permis à Slimani d'ouvrir le score pour son équipe.

Belkalem a failli blesser Feghouli
Nous le savons, Essaïd Belkalem est connu pour jouer avec un engagement total et sans jamais tricher. Lors de cette première mi-temps de ce match d'application, son zèle, sa volonté de bien faire et son abnégation, qui lui ont permis de museler Djebbour lors de cette première mi-temps, ont failli avoir de graves conséquences pour l'équipe nationale. Sur une énième montée côté droit de Sofiane Feghouli, qui a été sans contestation aucune le meilleur joueur sur le terrain, Essaïd Belkalem a tenté de stopper le joueur de Valence d'un tacle rugueux, que l'on est plus habitué à voir en match qu'à l'entraînement. Feghouli, qui, grâce à son talent, avait vu ce tacle arriver, l'a esquivé d'un petit crochet gauche, mais a quand même reçu dans le mollet une petite partie du pied de Belkalem. Les deux hommes se sont serré la main, Feghouli a boité trente secondes et le jeu a repris. Après un peu plus de 25 minutes de jeu, l'arbitre central Vahid Halilhodzic, assisté de ses deux assesseurs Cyril Moine et Brixi, a sifflé la fin de la première mi-temps. Mais pas question de se reposer pour autant, puisque le Bosniaque a optimisé les 5 minutes pendant lesquelles les joueurs buvaient pour leur faire un petit briefing de derrière les fagots.

Vahid décide de brouiller les cartes
Vahid Halilhodzic a toujours un tour d'avance dans son sac. Et tel un magicien, il ne révèle jamais ses trucs. Avant de commencer la deuxième mi- temps, le Bosniaque a décidé de procéder à quelques changements dans les deux équipes en échangeant les chasubles. Les joueurs sans chasubles Lemouchia, Slimani et Belkalem ont pris les chasubles de Guedioura, Djebbour et Bouzid qui sont devenus de fait membres de l'équipe sans chasubles. Après 25 minutes passées à tirer au but pour Aoudia et à tenter de les arrêter pour Zemmamouche et Doukha sous les ordres de Kourichi, Vahid Halilhodzic a décidé de les libérer pour bonne conduite en les incorporant dans le match en lieu et place de Chalali, Mbolhi et Cédric qui sont allés directement prendre leur place à l'atelier.

2e mi-temps, Feghouli entre en scène
La deuxième période de ce match sera marquée par l'entrée en action de celui qui est incontestablement le numéro 10 que toute l'Algérie attend depuis la retraite de Belloumi, Sofiane Feghouli. Les nombreux enfants, qui étaient au bord du grillage de Tchaker, avec leurs sacs à dos pour assister à ce match d'application, ont pu voir le Sofiane Feghouli des grands jours, avec sa technique hors norme, dont Inesta le Barcelonais se souvient encore, sa frappe de balle lourde et sa vision de jeu phénoménale. Sofiane Feghouli a pris cette seconde période à son compte et au bout de quelques minutes, la domination de la partie a changé de côté.

1-1, Sofiane Feghouli bien sûr
Au bout de six minutes de jeu tambour battant de l'équipe des chasubles, c'est le meneur de jeu de l'équipe nationale, Sofiane Feghouli, qui, comme il le fait en Liga, est parti à la limite du hors jeu à grande vitesse, a dribblé le gardien Doukha avec un aplomb incroyable et a tiré au but en finesse en croisant suffisamment son tir pour que le portier de l'USMH le regarde entrer dans ses buts. Super Feghouli commençait le show. Le show Feghouli s'est poursuivi durant toute cette seconde période puisqu'après le Feghouli marqueur, c'est le Feghouli passeur qui venait de faire son apparition puisque le joueur du FC Valence, cinq minutes après son but, a délivré un véritable caviar à Islam Slimani, avec lequel il s'est entendu à la perfection, et qui n'a pas manqué l'occasion de scorer devant coach Vahid. 2-1 pour l'équipe des chasubles oranges.

3-1, un copier-coller de la Gambie
Quelques minutes après le but de Slimani, super Feghouli nous a fait un remake du match Gambie-Algérie en tirant un missile des 16 mètres 50 qui n'a laissé aucune chance à Doukha. Un tir tendu et puissant où le ballon n'a quasiment pas tourné sur lui-même. Un but de Feghouli qui arrive deux minutes avant que Vahid Halilhodzic ne signe la fin du match après seulement 20 minutes de jeu.                    M. B.