Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, était de passage sur les ondes de la Radio nationale où il a évoqué beaucoup de sujets d’actualité. Symposium, centres de formation, clubs interdits de recrutement mais également l’EN et l’affaire du CRB ont été au menu des débats. Le patron du football national a parlé sans manier la langue de bois et a été très clair sur tous les sujets ne laissant aucun point au doute. Morceaux choisis.

La réunion mensuelle du bureau fédéral aura lieu demain, 17 décembre, dans un contexte marqué par plusieurs sujets à grande tension. Des affaires qu’il faudra régler en urgence et les membres du bureau fédéral auront à l’ordre du jour des sujets à débattre, notamment le bilan de la phase aller des différents championnats, Ligue 1 et Ligue 2 surtout.

Il y a un peu plus d’une quinzaine de jours, le président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi a réussi à faire passer son projet de construction, gestion et exploitation des quatre centres de formation, lors d’une assemblée générale ordinaire dans sa session extraordinaire.

Comme on pouvait s’y attendre et sans grande surprise, le projet phare de Kheireddine Zetchi quant à la création, l’exploitation et la gestion des centres de formation de la Fédération algérienne de football est passé sans le moindre souci hier au CTN.

Depuis son élection à la tête de la Fédération algérienne de football il y a près d’une année et demie maintenant, Kheireddine Zetchi devra faire passer son premier grand projet à la tête de la FAF lors de l’assemblée générale extraordinaire qu’il a convoquée pour ce samedi 27 octobre.

Répondant à une question concernant le projet des quatre académies, la possibilité de ne pas être approuvé par les membres de l’AG, et si une telle décision pourrait le pousser à quitter le navire, vu qu’il l’a décrit comme étant son ‘’projet phare’’, le président  de la FAF Kheireddine Zetchi, après un sourire, est passé aux aveux : «On a un mandat, on a un bureau fédéral ; ce que nous allons faire, c’est de terminer notre mandat avec un sens des responsabilités, avec beaucoup de conscience dans ce que nous faisons ; après ce mandat, nous verrons les gens qui viendront après nous. Nous ferons en sorte qu’ils continuent à donner au football algérien », a-t-il répondu.