«Maintenant que j’ai signé, je vais attaquer mon travail de manière effective.» C’est par ces mots que le coach national a abordé son début d’aventure. En plus d’avoir battu le rappel de certains bannis, il a également donné la chance à d’autres et parmi eux, Mohamed Slim Farès et Rafik Halliche.

C’est désormais fait, Djamel Belmadi est officiellement nouvel entraîneur de l’équipe nationale. Il a signé hier un contrat de quatre ans avec la Fédération algérienne de football. Juste après son atterrissage sur le tarmac de l’aéroport international d’Alger, le successeur de Rabah Madjer a vite fait de retrousser les manches et à s’attaquer aux premières missions.

Les regards des sportifs algériens  seront braqués cet après-midi vers le CTN de Sidi Moussa  pour suivre le premier discours du nouveau sélectionneur de Verts Djamel Belmadi. L’ex-entraîneur de Lekhwiya  succède à Rabah Madjer qui n’a tenu que 8 mois avant d’être évincé par la FAF pour mauvais résultats, alors qu’en fait, il n’a dirigé qu’un seul match officiel disputé au mois d’octobre 2017 contre le Nigeria  pour le compte des éliminatoires de la CM 2018.

 

Riyad Mahrez porte désormais le maillot de Manchester City, le champion d’Angleterre en titre. Il y est surtout dirigé par Pep Guardiola, celui qu’on décrit comme le top des entraîneurs sur la planète. Ce saut qualitatif laisse croire Salah Assad, l’ancien ailier international algérien, que l’ex-joueur de Leicester va exploser.