Hier sur le site de la Fédération algérienne de football tout le monde a été surpris de voir un communiqué du président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, réagissant à tout ce qui a été dit concernant l’entraîneur national Rabah Madjer à la suite de la défaite face au Cap-Vert sur le score de 3 buts à 2.

Le moins qu’on puisse dire c’est que Rabah Madjer a été à la fois clair et précis lors de la conférence de presse d’après-match vendredi soir au moment de répondre à la question : allez-vous démissionner de votre poste de sélectionneur national ? « Non, je ne démissionnerai pas de mon poste d’entraîneur national, car dans le cas où je le ferais je vais condamner cette équipe et elle vivra une grosse crise. Donc, je ne partirai pas», a-t-il précisé.

Du coup, le coach des Verts estime que cette défaite face au Cap-Vert sur le score de 3 buts à 2 est presque normale, car c’est comme ça que l’équipe va progresser et corrigera ses erreurs. L’ancienne gloire du FC Porto est même certain que malgré cette défaite, et peut-être même un deuxième échec face au Portugal le 7 juin prochain, l’EN sera prête pour le match de Banjul début septembre contre la Gambie dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019 prévu le mois de juin prochain au Cameroun.

Une défaite inattendue mais presque logique face à une équipe du Cap-Vert, au vu de la prestation livrée par les capés de Rabah Madjer.

 

Le BF craint le pire pour la suite

Mais au-delà de la défaite elle-même, c’est l’absence de contenu et de volume de jeu lors de cette joute amicale qui fait très peur à quelques semaines d’un rendez-vous officiel.

Aucune organisation de jeu, des joueurs qui n’évoluent pas dans leurs postes habituels et qui, du coup, se retrouvent complètement perdus sur le terrain à l’image de Ramy Bensebaïni. Pas de repli défensif. Bloc défensif inexistant. Et en attaque, il faut attendre les inspirations de Barhimi et de Mahrez afin de voir nos éléments bouger et créer du danger en attaque. En résumé, rien ne va au sein de notre équipe nationale. En fait, et on est presque tentés de dire que tous les matchs amicaux que nous avons disputés jusque-là n’ont servi à rien.

La question d’une probable démission a donc été évoquée lors de la conférence de presse, et Madjer a affirmé qu’il ne démissionnera pas.

Mais du côté de la Fédération algérienne de football, aucun son de cloche officiel pour le moment, puisque le président Kheireddine Zetchi ne s’est pas exprimé avant-hier à la fin du match. Une chose est certaine, c’est que le boss de la FAF n’est pas du tout content des derniers résultats enregistrés par l’EN, ni de ses dernières prestations, que ce soit face à l’Iran en Autriche, contre l’Arabie Saoudite en Espagne ou avant-hier contre le Cap-Vert à domicile au stade du 5-Juillet.

 

Certains membres du BF ont décidé de ne pas faire le voyage à Lisbonne

Des sources proches de l’homme fort de la fédération affirmeraient qu’il souhaiterait mettre un terme au contrat de Rabah Madjer, mais que pour l’instant aucune décision n’a été prise.

Aussi, nous avons appris hier d’une source proche du Bureau Fédéral que ce dernier appelle à l’unanimité au limogeage du coach national. Les membres du BF lâchent donc officiellement Madjer et voudraient même que le match face au Portugal soit son dernier, et de penser dès à présent à un plan B pour préparer l’équipe pour la confrontation contre la Gambie. Certains d’entre eux sont tellement en colère qu’ils ont pris la décision de ne pas se déplacer à Lisbonne pour assister au match face au Portugal, alors qu’ils étaient conviés par le président de la FAF.

Aussi, une source du staff technique national nous a appris que certains membre du staff auraient décidé que dans le cas où Rabah Madjer poursuivrait sa mission à la tête de l’EN, ce sont eux qui démissionneraient de leurs postes.

 

Les propos de Madjer en coulisses inquiètent certains membres du staff

Ayant entendu le coach à Sidi Moussa affirmer après le match que son équipe avait été très bonne et qu’il était impératif qu’on le laisse poursuivre son travail, ces mêmes membres nous ont fait savoir qu’ils ont pris conscience que le coach national était loin de la réalité du terrain qui était toute autre, puisque l’équipe a livré un mauvais match vendredi soir. Ayant accordé un quartier libre aux joueurs après le match, Rabah Madjer en a certainement profité pour se remettre les idées en place et, surtout, tenter de trouver des solutions afin de ne pas vivre une autre mésaventure jeudi prochain face aux champions d’Europe en titre. Un match qui pourrait bien être le dernier pour l’ancienne gloire du FC Porto au vu de la pression exercée à tous les niveaux exigeant son départ.

Asma H. A.

Mandi : «On devait concrétiser nos occasions»

 

Le défenseur international algérien, Aïssa Mandi, n’est pas sûr que l’équipe nationale soit prête pour le premier match face à la Gambie à ce rythme-là.

 

Vous perdez votre premier match de préparation face au Cap Vert, que s’est-il passé ?

On ne s’attendait pas à cette défaite. Je pense que tout le monde l’a vu, on avait tous les ingrédients pour gagner ce match, on a eu de bonnes séquences de jeu, on avait l’avantage à la mi-temps et au final, on touche quatre ou cinq fois le poteau. Ça ne voulait pas rentrer et derrière, on prend un contre, ils égalisent et on est un peu déstabilisés.

 

Le rythme a baissé en deuxième période, pour quelles raisons ?

Vous avez vu qu’on a touché trois fois les poteaux. On a essayé d’être bons sur le terrain, mais il est vrai qu’en fin de première mi-temps, on était beaucoup mieux. En tout cas, on est très déçus d’avoir perdu cette rencontre.

 

Qu’est-ce qui n’a pas marché face au Cap Vert ?

C’est simple, on a raté nos occasions, et il faut savoir que dans le football, si on rate des occasions, on est directement punis. A quatre à un, ça aurait fait un autre match, on aurait réussi à déstabiliser l’équipe adverse. Finalement, à 2-2, c’est nous qui sommes déstabilisés et qui perdons le match.  

 

Comment allez-vous préparer le match face au champion d’Europe, le Portugal, après une défaite à domicile contre le Cap Vert ?

On va tenter de le préparer de la meilleure des manières possibles. On va voir ce qui a cloché lors de ce match à domicile et essayer de corriger les erreurs. On sait que l’on a un match difficile à préparer face au Portugal, qui est une grande équipe, on va continuer pour faire un bon match.

 

En défense, comment ça se fait qu’on n’arrive pas à trouver le bon équilibre ?

Il y a des moments où on est bien en place, mais dès que l’on prend un but, on est déstabilisés et on n’est plus en place, c’est vraiment dommage. On prend des buts sur des contacts, ça prouve qu’il y a aussi des problèmes dans le repli défensif. Sur les trois buts que l’on a encaissés, il est vrai que l’équipe n’a pas fonctionné en bloc.

 

Il ne reste qu’un match de préparation avant d’affronter la Gambie, pensez-vous que cette équipe sera prête à temps ?

On va tout faire pour. Je ne suis pas devin, je ne peux pas vous dire si on sera prêt ou pas, moi, je l’espère en tout cas. On va continuer la préparation et essayer d’être prêt au maximum pour ce match face à la Gambie.

  1. K.

 

Bentaleb : «Très déçu par notre performance»

 

Le milieu de terrain de Schalke 04, Nabil Bentaleb, est revenu sur la performance des Verts lors du match de vendredi soir face au Cap Vert.

Alors que la préparation a débuté en prévision du match face à la Gambie, l’équipe nationale n’arrive pas à retrouver son niveau. Face au Cap Vert, Yacine Brahimi et ses coéquipiers n’ont pas réussi grand chose et ils ont perdu un match qui devait leur permettre de retrouver le moral après les derniers mauvais résultats. Les joueurs de l’EN ont perdu un match où ils étaient favoris une fois encore et leur prestation n’était pas à la hauteur. Le milieu international algérien, Nabil Bentaleb, s’est expliqué sur la défaite de vendredi soir face au Cap Vert : «Le résultat parle de lui-même. On a perdu trois à deux contre une équipe du Cap Vert qu’on devait logiquement battre. On est très déçus par notre performance. Maintenant, il faudra rebondir le plus rapidement possible.» Il a ensuite répondu à la question de savoir ce qui n’a pas marché lors de ce match : «Je pense que c’est un peu de tout. Mais, ce n’est pas à moi que vous devez poser cette question. On sait tous que l’on n’a pas été à la hauteur ce soir. On a concédé trois buts face à une équipe du Cap Vert. Il faut dire tout simplement qu’on est passés à côté de notre match.»

 

«Ce n’est pas la meilleure façon de préparer le Portugal»

Comme tout le monde le sait, le prochain match de préparation de l’équipe nationale se jouera contre le champion d’Europe, le Portugal. Un match important, même si ce n’est qu’une joute amicale. Les supporters veulent voir un bon résultat face à Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers, mais pour Nabil Bentaleb, le moral n’est pas au top avant cette rencontre : «C’est clair que ce n’est pas la meilleure des façons de préparer le match face au Portugal, mais on est des joueurs professionnels, il faut vite passer à autre chose, se remettre l’esprit au clair et continuer à travailler à l’entraînement et on verra comment ça va se passer.» Il faut savoir que les Verts n’auront que quelques jours pour préparer leur prochain match face au Portugal, qui est prévu jeudi 7 juin.

 

«Il n’y a pas qu’en défense que ça n’a pas marché, même en attaque, on n’a pas été bons»

L’équipe nationale a montré beaucoup de faiblesse lors du match amical face au Cap Vert. Le problème en défense n’a toujours pas été réglé et les buts que les Verts ont encaissés l’ont été sur un manque de concentration des défenseurs. Selon Nabil Bentaleb, le problème ne réside pas qu’en défense seulement : «Il est vrai que le problème en défense dure depuis longtemps, mais il ne faut pas pointer le doigt juste sur la défense. On doit parler du collectif, on gagne ensemble, comme on perd ensemble. On a des problèmes défensifs, tout comme on a des problèmes offensifs. Avec tout le respect que j’ai pour le Cap Vert, ce n’est pas normal que l’on marque que deux buts face à cette équipe. Cela fait quelques années que l’on traîne ce problème derrière nous et on espère le régler dans un futur proche.» Il est vrai que les attaquants ont raté plusieurs occasions de prendre l’avantage et de tuer le match.

En tout cas, Rabah Madjer et ses poulains vont reprendre la préparation du prochain match face au Portugal.

  1. K.

 

Incorporé à 20 minutes de la fin

Slimani en colère

 

L’attaquant des Verts, Islam Slimani, n’a pas apprécié de débuter en remplaçant face au Cap Vert, lui qui voulait retrouver du temps de jeu avant le Portugal.

Lors de la conférence de presse d’avant-hier de Rabah Madjer, ce dernier a bien expliqué que l’objectif principal de ces deux matchs amicaux c’est de stabiliser l’équipe notamment le onze rentrants en prévision de la sortie de Banjul début septembre prochain.