Accédez directement au site compétition

JSMB : Apprendre des erreurs du passé

Le plus vieux kabyle vit des moments difficiles suite notamment aux derniers résultats enregistrés en championnat, mais aussi au manque d’argent qui se fait ressentir de plus en plus.

La saison que viennent de vivre les supporters de la JSMB est cauchemardesque. Ils ne s’attendaient pas à vivre des moments aussi difficiles avec leur équipe, eux qui pensaient qu’avec les changements opérés au niveau de la direction l’été dernier, les choses allaient devenir plus simples, surtout avec l’intégration d’anciens joueurs dans l’organigramme du club. Les supporters de la JSMB ont très vite désenchanté suite à la gestion du club durant l’année qui vient de s’écouler. En effet, la JSM Béjaia, qui sortait d’une saison exceptionnelle notamment avec une finale de la coupe d’Algérie, voulait enchaîner et ainsi maintenir la dynamique des bons résultats. Pour nombre d’entre aux, les résultats sportifs étaient l’arbre qui cachait la forêt dans la mesure où les dettes se sont accumulées entre-temps. Néanmoins, le président Bouledjeloud et ses collaborateurs ont annoncé qu’ils avaient les moyens nécessaires pour jouer la carte de l’accession malgré les difficultés qu’ils ont rencontrées en début de saison, notamment le conflit entre l’ancienne direction du CSA et le président du conseil d’administration. Plusieurs mois après, le club continue de payer les erreurs du passé et la JSMB n’arrive pas à sortir la tête de l’eau, en dépit des efforts fournis par tout le monde. Les dirigeants doivent ainsi apprendre de leurs erreurs afin de permettre à la formation de Yemma Gouraya de reprendre la compétition dans de bonnes conditions. La direction conduite par le président Bouledjeloud ne peut pas poursuivre dans la même politique dans la mesure où cette dernière n’a pas porté ses fruits. Un discours franc doit être engagé avec les joueurs afin de mettre tous les problèmes à plat et ainsi ouvrir une nouvelle page qui permettra à la JSMB de finir le championnat sur de bonnes bases et se maintenir en Ligue 2.

 

Faire au plus vite pour remettre le club sur les rails

La mission principale de la direction de la JSM Béjaia sera de remettre le club sur les rails. La formation des Vert et Rouge souffre sur tous les plans et cela n’est clairement pas rassurant pour les amoureux du club. Ces derniers ne cessent depuis plusieurs semaines de lancer des appels aux dirigeants afin d’engager les réformes nécessaires pour permettre aux joueurs composant l’essentiel de l’effectif d’aborder la reprise du championnat dans de bonnes conditions. Il est clair que la JSMB, qui vit une grave crise, a besoin de sang neuf, mais aussi d’un discours rassembleur pour rassurer les joueurs,  les principaux acteurs dans la vie du club actuellement. Le président Bouledjeloud ne peut pas faire cavalier seul, même si au sein de la direction du club, on est pour l’arrêt définitif de la compétition. En cas de reprise, la JSMB va devoir trouver les ressources financières nécessaires pour motiver les joueurs et leur permettre de reprendre dans de bonnes conditions. Certains joueurs, qui ne voient rien venir, sont tentés d’aller déposer leur dossier au niveau de la CRL, afin d’aller monnayer leur talent ailleurs. Le vœu des supporters est de voir leur équipe évoluer au plus haut niveau, mais face aux difficultés que rencontre la JSMB, le maintien reste le souhait de tous.

 

Régler le problème financier pour éviter le recours à la CRL

L’argent ne rentre toujours pas dans les caisses du club. Plusieurs mois après l’arrêt du championnat, la JSMB n’a toujours pas réussi à améliorer sa situation financière. Pour les supporters, il est primordial que les dirigeants trouvent une solution à ce problème récurent. L’argent est le nerf de la guerre et si ce dernier vient à manquer, le club ne pourra pas se lancer pleinement dans la course au maintien. Les supporters ont déjà lancé des appels aux actionnaires afin que ces derniers viennent en aide au club en injectant de l’argent frais, mais cela n’a pas été entendu. Ces derniers continuent leur politique de l’autruche et semblent complètement désengagés du club. Les fans rappellent, par ailleurs, qu’ils ont le devoir de répondre présent quand la société a besoin d’eux. D’autre part, l’argent de l’Etat se fait rare et les subventions ne sont pas versées au moment opportun. Entre les promesses et la réalité, beaucoup de temps passe souvent et cela n’est pas favorable à une équipe bien endettée. Pour finir, les fans ne cessent d’appeler les dirigeants à solliciter l’aide des entreprises étatiques. La région regorge d’entreprises qui génèrent beaucoup d’argent, mais ces dernières se montrent souvent réticentes quand il s’agit de mettre la main à la poche. Les Rouges souhaitent, par ailleurs, que leur club soit repris par une entreprise étatique.

 

Penser à l’avenir en mettant les bases d’un effectif solide

Les joueurs composant actuellement l’effectif de la JSMB sont loin de faire le poids. Ces derniers, qui ont réussi à avoir des augmentations de salaire durant l’intersaison, n’ont pas été en mesure de rendre la monnaie de la pièce au club qui se bat pour se maintenir. Les supporters espèrent ainsi que les dirigeants ont appris des erreurs du passé, notamment à travers leur démarche de garder un effectif pratiquement en fin de contrat. Le groupe n’a pas été à la hauteur des attentes et la JSMB est en train de payer sa politique du maintien de ses cadres. Pour l’avenir, les fans espèrent une réelle politique de recrutement avec le choix des joueurs en se basant surtout que les qualités morales et techniques. Penser à maintenir un effectif quel que soit le prix est une erreur.

 

Des contrats pour les jeunes prometteurs

L’effectif de l’équipe réserve du club d’Yemma Gouraya dispose de plusieurs bons éléments. Afin de bâtir une équipe en mesure de réaliser de bons résultats à l’avenir, il faudrait peut-être donner plus de chances aux jeunes issus du cru. En occupant la première place au classement général, les jeunots de la JSMB méritent certainement une attention particulière. La direction en place doit penser dès à présent à donner la chance à ces jeunes, notamment en proposant des contrats à long terme. Il est clair que certains jeunes promus dernièrement attendent toujours de s’exprimer sur le terrain. Un problème qui doit aussi discuté avec les membres du staff technique.

 

Fédérer les supporters

Les supporters de la JSMB sont actuellement divisés. Il faut dire que depuis quelques saisons, les clivages sont apparus ; le club est en train de payer aussi l’absence d’union des fans. La direction en place doit ouvrir des canaux de discussions avec les fans pour expliquer sa démarche envisagée quant au futur. Les supporters veulent des garanties concernant l’avenir de leur formation favorite. Les dirigeants de la JSMB ne communiquent pas souvent, ce qui laisse planer le doute sur la nature du travail accompli.

  1. D.

 

 

Tags:

Classement