USMH : L’occasion d’enchaîner pour Essefra

 

Après sa victoire en championnat face à la JSM Béjaïa et une qualification, certes, laborieuse, en coupe d’Algérie face à l’E Sour Ghozlane, l’USM Harrach compte terminer la phase aller du championnat sur une bonne note.

Mais pour cela, il faudra être vraiment costaud lors du déplacement à Saïda pour affronter le Mouloudia local. Le staff technique, qui avait laissé 10 joueurs au repos lors du match de coupe, va récupérer son contingent avec l’ambition d’aller chercher une victoire à l’extérieur. Face à une équipe du MC Saïda où rien ne va plus en raison de la crise financière qui secoue le club, les Harrachis comptent réussir leur sortie à côté du stade du 13-Avril 1958 de Saïda. Les Banlieusards d’Alger espèrent profiter de la situation difficile qui a poussé les joueurs à opter pour la grève pour revenir avec les trois points. Même sur le plan mental, le MCS avait évolué avec l’équipe réserve en coupe d’Algérie face au GC Mascara, qui a coûté l’élimination de l’équipe, et à l’occasion de la réception de l’USMH, le scénario risque de se répéter. L’équipe harrachie, en pleine confiance, sont avides de confirmation et comptent chercher un second succès de suite.

 

Toujours pas de licence pour Hadjar

Les jours se suivent et se ressemblent pour le nouveau patron de la barre technique, en l’occurrence Cherif Hadjar, qui continuera à entraîner l’équipe, sans pour autant avoir l’autorisation de s’asseoir sur le banc de touche. Rien n’a en effet changé, et la situation n’a pas bougé d’un iota, puisque la direction du RC Relizane refuse toujours de résilier le contrat de Chérif Hadjar pour qu’il puisse bénéficier d’une licence avec l’USMH, au moment où l’ex-coach harrachi, Salem Laoufi, n’a pas résilié, lui non plus, son bail avec le club de Maison Carrée. Une situation qui prive Hadjar de banc, et qui devra diriger, ce week-end à Saïda son quatrième match à partir de la tribune officielle.

Nacer B.

 

Tags:

Classement