Accédez directement au site compétition

LFP : Kerbadj décide de rester

 

Les membres de l’AG de la LFP ont refusé hier le départ de Mahfoud Kerbadj lors de l’AG extraordinaire tenue à la demande du président de la Ligue.

Personne ne présageait un tel scénario avant le début des travaux suite à l’annonce faite par Kerbadj depuis plusieurs semaines de se retirer de la présidence, mais les choses se sont précipitées pour finalement aboutir au maintien de Kerbadj à la tête de la structure footballistique qui gère les championnats de L1 et L2 Mobilis. La majorité des membres de l’AG de la LFP ont demandé à Kerbadj de rester et de finir son mandat. Devant l’insistance des membres de l’AG, Kerbadj a finalement accepté de continuer sa mission, barrant ainsi la route à toutes les personnes qui  envisageaient de se porter candidates une fois qu’il aurait officialisé son retrait. Avant l’entame des travaux, le climat était tendu entre les partisans du président de l’ESS Hacène Hamar et les autres membres qui étaient avec Kerbadj suite aux derniers évènements qui ont suivi le match ESS-USMH. D’ailleurs, Hamar et Kerbadj se sont évités pour ne pas s’accrocher  et certaines personnes ont tout fait pour apaiser la tension entre les deux hommes afin que l’AG ne dégénère pas. De son côté, le président du MCA Ghrib, remonté contre Hamar, a promis de tout déballer lors de l’AG pour remettre le boss sétifien à sa place, mais une fois les travaux ont commencé, tout le monde est revenu à de meilleurs sentiments dans un climat d’hypocrisie.

 

Kerbadj donne l’impression qu’il veut quitter

Le président Mahfoud Kerbadj a ouvert  l’AGE en vertu de l’article 17 des statuts de la LFP après avoir constaté que le quorum était atteint. Le boss de la LFP a indiqué dans son intervention qu’un seul point est inscrit à l’ordre du jour, à savoir celui relatif à son retrait de la présidence. Il a énuméré après les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision. Il a évoqué des raisons personnelles et autres objectifs. L’ex-président du CRB a confié également que certaines accusations portées contre sa personne l’ont beaucoup touché. Devant cette situation, il a décidé de ne plus continuer à présider la LFP avant de conclure par cette phrase : «Je souhaite que l’AG respecte ma décision», a souligné Kerbadj dans sa première intervention.

 

Medouar réconcilie Hamar et Ghrib 

A la fin de son allocution, la parole a été donnée au porte-parole de l’ASO Abdelkrim Medouar. L’ex-membre du CA de la LFP a tout de suite prôné le discours de la réconciliation en affirmant que la famille footballistique a le devoir de s’unir et d’éviter les querelles inutiles. Medouar a tout de suite demandé à Hamar et Ghrib de se réconcilier devant l’AG pour ensuite s’assoir aux côtés de Kerbadj. Les présidents du MCA et de l’ESS ont accepté de se réconcilier sous les applaudissements des présents. A partir de là, l’AG a pris une autre tournure et tout le monde a compris que le jeu de coulisse a pris le dessus.

 

Zetchi critiqué 

Après avoir réussi à réconcilier Hamar et Ghrib, le porte-parole de l’ASO s’est retourné contre le président de la FAF Zetchi pour le critiquer ouvertement. «Depuis son élection à la tête de la FAF, il n’a pas daigné se réunir avec les présidents de club, préférant ne pas affronter les problèmes. On veut un président qui nous écoute car nous sommes les vrais acteurs du football algérien», a souligné Medouar avant de demander à Kerbadj de rester : «On ne peut rien reprocher à Kerbadj car il fait de son mieux. Même si à un certain moment, j’étais en désaccord avec lui sur certains points, mais je dis et je redis qu’il doit rester car seule la stabilité peut nous garantir la réussite à l’avenir. Personnellement, je suis pour le maintien de Kerbadj à la tête de la LFP.»

 

Hannachi soutient Kerbadj

Le président de la JSK Hannachi a ouvertement soutenu Mahfoud Kerbadj en insistant sur son maintien : «Personne ne peut l’enlever il doit poursuivre son mandat.  Je suis pour son maintien. Cependant, il faut que la FAF soit à l’écoute des présidents de club et qu’elle donne plus de prérogatives à la LFP», a souligné le chairman kabyle. Les présidents de la JSMS, du NAHD, de l’USB et du CSC ont tous soutenu également Kerbadj.

K. H.

Le grand cirque

Une anarchie monstre a caractérisé l’AGEx de la LFP tenue hier à Sidi Moussa. Tout le monde voulait prendre la parole pour à la fin ne rien dire, sinon dire n’importe quoi. Certains participants venus initialement applaudir le départ du président de la LFP, étant des opposants farouches à sa gestion, ont vite changé de casquette. Sous le regard choqué des présents, ils ont réclamé son maintien et supplié même pour qu’il aille au bout de son mandat. Pas question pour eux de rester en dehors du troupeau. «Il faut suivre le rythme», nous dira l’un d’eux. Par ailleurs et entre les tentatives avortées de Medouar de manipuler les membres de l’AG et détourner le débat sur la personne du président de la FAF, précédée par une réconciliation entre Hamar-Ghrib, les motions de soutien à Kerbadj, et surtout le cinéma de certains présidents de club en quête de notoriété, les gens de la presse, présents en nombre pour couvrir cet important événement, étaient complètement perdus. La cerise sur le gâteau était cette sortie inattendue de Hadj Mohamed, qui, suite à la demande de Medouar de voter à main levée pour le maintien de Kerbadj, s’est levé pour exiger un vote aux urnes. «Vous êtes tous hypocrites, vous critiquez Kerbadj dans son dos et là, vous le soutenez, je quitte cette AG d’hypocrites…» Avant de poursuivre : «Vous évoquer les demi-finales de la coupe d’Algérie et vous ne parlez pas de MCA-ESS, le CRB est-il un club de tennis ?», lancera t-il avant de quitter la salle furieux, sous les éclats de rires sarcastiques de Baba, qui, il faut le dire, n’a fait que cela tout au long de l’AG.

 

Hamar le grand perdant

Et pourtant, un seul point était inscrit à l’ordre du jour : la reconfiguration du conseil d’administration et l’annonce du retrait de Kerbadj suivi de l’installation de la commission électorale. Mais les présidents, pas tous heureusement, ont décidé de régler leurs comptes et c’est le président de l’US Biskra, M. Saou qui a lancé les hostilités. Ce dernier s’est accroché avec Medouar, puis avec Hannachi avant de lancer cette phrase qui fait froid dans le dos : «Nous les présidents de club, on achète et on vend les matches, tous comme on est, il ne faut pas être hypocrites, c’est la vérité.» Le grand perdant dans cet AG est Hamar Hassan, qui ambitionnait avant la tenue de l’assemblée de succéder à Kerbadj. Le président de l’ESS s’est en fait couper l’herbe sous le pied. Pris de vitesse par Hannachi, Ghrib, Bouchebah, Arama, Tebbou et autre Zerouati, il s’est vu obligé, lui aussi de «suivre le troupeau». Le pire, c’est Mahfoud Kerbadj, au cours de son discours, n’a pas épargné Hamar qu’il a accusé de perturbateur. L’AG s’est terminée comme elle a commencé, c'est-à-dire dans l’anarchie totale. A la fin, On y retiendra le coup de maitre du duo Ghrib-Hannachi qui ont su rallier un maximum de présidents à leur cause et barrer la route à Hamar, sorti vaincu de cette bataille. Kerbadj, lui, restera à la tête de la LFP au moins jusqu’à la fin de la saison. Il devra par la suite avoir le OK du ministère de l’Intérieur qui lui a confié dans le cadre de son travail le lourd dossier des cartes biométriques.  

Kerbadj : «La confiance de l’AG me réconforte»

Finalement, Mahfoud Kerbadj poursuivra sa mission à la tête de la LFP après avoir reçu l’aval des membres de l’AG qui ont insisté pour son maintien. Après avoir pourtant annoncé son intention de se retirer, Kerbadj a changé d’avis hier lors de l’AG extraordinaire tenue au CTN de Sidi Moussa. Sorti grand vainqueur,  l’ex-président du CRB a tenu à remercier l’AG pour sa confiance : «Je remercie les membres de l’AG pour leur confiance, leur soutien me réconforte beaucoup. Franchement, je suis venu pour annoncer mon retrait, mais devant l’insistance de l’AG je me suis rétracté. Les membres de l’AG ont insisté pour que je reste et je ne pouvais leur dire non», a indiqué le boss de la LFP.

 

«Le ministre m’a demandé de rester» 

Interrogé à propos la véracité de certaines informations faisant état de l’intervention du ministre de la Jeunesse et des Sports personnellement qui lui aurait demandé de continuer sa mission à la tête de la LFP, Kerbadj a confirmé tout cela : «Oui, le ministre m’a appelé pour continuer ma mission à la tête de la LFP. Il a insisté sur la stabilité. D’ailleurs, je le remercie pour son geste », a affirmé Kerbadj.

 

«Je refuse que la FAF s’immisce dans les affaires de la LFP»

Avant de conclure, le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, a affirmé que l’arbitrage n’est pas de son ressort  tout en reconnaissant que ce n’est pas lui qui a fait la dernière programmation : «L’arbitrage n’est pas de mon ressort. Je demande que  la FAF ne s’immisce pas dans les affaires  de la LFP. On veut plus de prérogatives la saison prochaine», a indiqué Kerbadj.

K. H.

Son mandat s’achèvera en 2019

Kerbadj : «Je termine la saison puis on verra»

 

Soutenu par l’AG de la LFP, Mahfoud Kerbadj a accepté de continuer sa mission dont le mandat expirera en 2019 si l’on se réfère aux statuts. Mais le président de la LFP a laissé entendre qu’il termine la saison puis il tranchera son avenir à la tête de la LFP. «Pour l’instant, j’ai accepté de continuer ma mission jusqu’à la fin de saison, puis on verra», a souligné Kerbadj.

K. H.

Absence du représentant de l’arbitrage

Tirs groupés sur la commission de désignation

 

La CFA n’a pas été représentée hier lors de l’AGEx de la LFP tenue au CTN de Sidi Moussa. Une absence énigmatique sachant que la composante de l’AG de la LFP  comprend un représentant de l’arbitrage. Les présidents de clubs de L1 et L2 Mobilis ont ouvertement critiqué  la commission de désignation et se sont interrogés sur les membres qui assurent la désignation des arbitres. «On veut connaître les personnes qui sont en train d’assurer les désignations», a lancé le président de la JSK. De son côté, le président de l’ESS était du même avis en demandant à la FAF de faire un choix juste en désignant des arbitres à la hauteur. D’ailleurs, les membres de la LFP sont allés jusqu’à réclamer que la commission de désignation des arbitres soit rattachée la saison prochaine à la LFP.

K. H.

Quorum atteint

34 membres  sur 40 présents

La tenue de l’AGEx de la LFP a été conforme à la règlementation puisque 34 membres sur 40 composant la totalité des membres de l’assemblée générale  étaient présents, ce qui signifie que le quorum était largement atteint.

K. H.

Tikanouine est arrivé en retard

Le DTN Fodil Tikanouine est arrivé très en retard à l’AGEx de la LFP  tenue hier au CTN de Sidi Moussa. Il a pris place à la salle de conférences où s’est déroulée l’AGEx avant de signer le PV de présence.

K. H.

El-Morro chargé de parler au nom des clubs de l’Ouest

Le président de l’ASMO, El-Morro, a été chargé par les clubs de l’Ouest de parler en leur nom lors de cette AGEx. El-Morro a fait une petite intervention pour dire que tous les clubs de l’Ouest soutiennent Mahfoud Kerbadj.

K. H.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-             

 

 

 

 

Tags:

Classement