EN : Lacen buteur

C’est sous une température toute printanière de 26°, avec un taux d’humidité de 55% et bercé par une brise fraîche, que l’équipe espagnole de Getafe, où évolue Mehdi Lacen, entrait , avant-hier, sur la pelouse de l’Euroborg Stadion de Groninguen, dans le nord des Pays-Bas pour affronter l’équipe locale dans un match amical, le troisième pour les Madrilènes et qui s’annonçait déjà capital, ne serait-ce que pour la confiance au vu des deux premières prestations qui s’étaient soldées par deux défaites, une à domicile face aux Anglais de Brighton (0-1) et une autre lors du premier match de sa tournée néerlandaise, face à l’AZ Alkmaar (3-0).

Un Getafe impressionnant

Et nous pouvons dire que le «déclic» comme on dit dans le jargon du football, a eu lieu, puisque le public clairsemé du stade, 2 700 spectateurs sur les 22 500 que peut contenir le stade, ont assisté à un cavalier seul du dixième du dernier championnat d’Espagne face au septième du dernier championnat des Pays-Bas, puisque les Bataves, malgré toute la bonne volonté dont ils ont fait preuve, ont été dominé de la tête et des épaules. Et même le turn-over total, opéré par l’entraîneur des Espagnols, Luis Garcia Plaza, qui a fait jouer un onze différent par mi-temps, n’a pas pénalisé son équipe, bien au contraire, puisque l’équipe alignée en seconde période a été plus incisive encore et cela a fait toute la différence. Les Hollandais poussifs, peu à l’aise techniquement, qui semblaient jouer sans schéma précis, ont été «mangé» par le jeu tout en vitesse, tout en technique et tout en passes courtes de Getafe, qui, deux semaines après le début de sa préparation, commence à trouver sa vitesse de croisière. Le score, de 3 buts à 1, Colunga à la 17e, Diego Castro à la 74e et Mehdi Lacen à la 90e pour Getafe, contre un but de Chery à la demi-heure de jeu pour le FC Groninguen, reflétant parfaitement la physionomie de ce  match à sens unique.

Du grand Mehdi Lacen

Aligné dans le onze de la seconde période, aux côtés de Codina, Juan Rodriguez, Diego Castro, Borja, Xavi Torres, Álvaro et Miku, l’Algérien, tout comme le reste de son équipe, et particulièrement celle alignée en seconde période, a été crédité d’un grand match par les observateurs présents sur place. Mehdi Lacen très en jambe et mis en confiance par le fait que son équipe dominait les débat, a chipé nombre de ballons à des Néerlandais qui ne savaient pas où donner de la tête, et a toujours relancé vers l’avant avec un minimum de déchets dans la transmission du ballon. Lacen s’est même permis, en fin de partie, de soutenir ses attaquants, à la Saphir Taïder, et il a été bien inspiré de le faire, puisque ça lui a permis d’inscrire un but à quelques secondes du coup de sifflet final. Le but qui a enfoncé le clou, et qui lui a assurément permis de marquer des points précieux auprès de son coach, dans cette course au temps de jeu qui est la sienne depuis son arrivée dans ce club. Une forme de Lacen, qui est bien sûr, très bénéfique pour l’équipe nationale.

Mohamed Bouguerra

Classement