Accédez directement au site compétition

MCO/Benchadli : «La mentalité des joueurs commence à changer»

L’entraîneur Djamel Benchadli avait une mine joyeuse à la fin du match MCO-IRBEH (4-0).

«On termine l’année actuelle en beauté que ce soit en championnat qu’en coupe d’Algérie. On termine par une belle victoire, c’est bon pour le moral des joueurs qui, à mon arrivée, étaient abattus. Ils étaient à côté. Néanmoins, on n’a pas fait un gros changement vu que l’état d’esprit était favorable. Les joueurs ont fait le maximum pour adhérer à notre méthode de travail. Vous savez, ils avaient l’habitude d’encaisser beaucoup de buts. On a besoin de ce genre de matches. La mentalité commence à changer, il y a beaucoup de choses positives, ils sont disposés à réagir. Vous voyez, même avec les absents, on a fait un bon résultat. Aujourd’hui, ils ont marqué beaucoup de buts et ils n’en ont encaissé aucun et c’est tant mieux pour l‘équipe qui est sur la bonne voie», a-t-il souligné. Et d’ajouter : «En clair, la mentalité commence à changer, il y a beaucoup de choses positives. Les joueurs sont donc disposés à réagir comme ils l’ont montré aujourd’hui malgré les absences.»

 

«Je préfère un stage à Oran»

Prié de montrer la nature du programme qui attend son équipe avant le mini-stage de préparation, l’ancien coach de l’ASMO a répondu : «A partir d’aujourd’hui (vendredi), les joueurs auront 4 jours de repos dans lesquels ils ont un programme d’entraînement notamment à base de musculation. Puis on reprend le 2 janvier avant d’entrer en stage bloqué 3 jours plus tard. Ce sera peut-être ici à Oran ou à Staouéli quoi que je préfère rester ici. Mais l’essentiel est de mettre les joueurs dans de bpnnes conditions. Je crois qu’on a de fortes chances de le faire ici, parce qu’on aura moins de problèmes pour trouver un stade, une salle de sauna, une salle de musculation et des équipes pour les matches amicaux. Ailleurs, peut-être qu’on aura des problèmes.»

 

«J’ai proposé des noms»

Parlant du mercato pour lequel il sera le maître à bord comme l’a affirmé Larbi Abdelilah, le coach du Mouloudia s’est contenté de dire : «On va faire une réunion avec le staff administratif. J’ai quelques noms à proposer même si ça va être difficile de les avoir.» En ce qui concerne les éléments à libérer, il dira : «Mis à part Salah Yahia qui est absent mais pas libéré, on n’a ciblé aucun nom. Feddal reste au club surtout que c’est un espoir.»

 

« Les émigrés sont acceptables, il faut les retenir»

Abordant le volet du trio d’émigrés, Chaïb-Sebahi-Bara, notre interlocuteur a laissé croire que la direction devra les engager : «Il faut les retenir, car ils ont beaucoup de qualités physiques. Ce sont des joueurs extraordinaires, ils sont acceptables.»

 

«Benyettou, je le vois comme un exemple pour les autres»

Enfin, prié de donner son avis sur l’ascension de l’attaquant Mohamed Benyettou, auteur de 4 buts dans les 3 derniers matches de son équipe, Benchadli n’en a pas tari d’éloges : «C’est quelqu’un qui a eu beaucoup de chance. Ils ont jugé les recrues sans les avoir vues. C’est un gars qui s’applique, qui assimile, il est très gentil et il est surtout très présent. Il n’a jamais rouspété à ce qu’il soit titulaire, Dieu merci. Je le vois comme un exemple pour les autres joueurs.»

L. M. A.

 

Abdelilah : «Après l’engagement de Naftal, je pars»

Tout en accueillant avec joie la victoire du Mouloudia et sa qualification aux dépens de l’IRB El-Hadjar, le vice-président de la SSPA-MCO Larbi Abdelilah, dira : «C’est vrai que le club a une dette mais pour l’instant on n’a reçu aucune correspondance officielle de la fédération ou de la ligue. Je sais que le club a des dettes envers les joueurs espoirs de la saison précédente. Et si le club est obligé de payer, on le fera. Il n’y aura aucun problème pour le faire.» Prié de donner son avis sur le conflit administratif avec Youcef Djebbari, il a répondu : «Les textes sont clairs, il n’y a aucun problème dans le dossier avec Naftal. On va présenter un projet dans les jours qui viennent afin de finaliser la transaction. Permettez-moi d’insister pour dire que je ne suis pas intéressé par un poste. Croyez-moi, après l’engagement de la société pétrolière, je pars.»

L. M. A.

 

Sandaogo : «On promet aux supporters une belle phase retour»

 

Juste quelques heures avant son embarquement pour Ouagadougou, vendredi, l’attaquant burkinabé nous a accordé cet entretien dans lequel il est revenu sur la première partie de la saison.

 

Propos recueillis par M. STITOU

- Tout d’abord, votre blessure au talon a-t-elle évolué ?

- Disons que je vais beaucoup mieux. Une fois chez moi à Ouagadougou, je dois suivre un programme d’entraînement adapté afin de revenir le 6 janvier en bonne santé pour attaquer la préparation avec le groupe.

- A propos de votre déplacement au Burkina Faso, la direction était réticente au départ pour vous libérer…

- C’est vrai, vu que la trêve est plus courte cette fois, la direction était réticente pour me libérer. Néanmoins, comme je ne pouvais jouer le match de coupe à cause de ma blessure au talon, on a accepté de me laisser partir (il s’est envolé avant-hier soir pour son pays, ndlr), et, puis, après plusieurs mois passés ici à Oran, j’éprouve le besoin d’aller me ressourcer auprès de ma famille qui me manque beaucoup. Sinon, il y a un autre détail qu’on ignorait…

- Lequel ?

- Dans le visa d’entrée qui m’a été délivré, la durée de séjour ne doit pas dépasser les 90 jours. Donc, j’avais un argument valable pour convaincre mon employeur à m’autoriser à rentrer chez moi (rires !)

- Revenons à votre dernière sortie face au WAT, vous aviez commencé la partie sur le banc de touche, avez-vous été affecté ?

- Franchement, je m’attendais à ça, car j’avais raté le match précédent à Skikda et, comme l’équipe s’est bien comportée, le coach ne pouvait changer son équipe type. L’essentiel est qu’on a remporté le derby que je joue ou pas, c’est moins important par rapport au résultat du derby, évidemment à la fin on était heureux même si la victoire fut acquise dans la douleur.

- Néanmoins, votre rentrée au cours du derby a été bénéfique. Le deuxième but, c’est vous qui aviez servi Aouedj sur un plateau, êtes vous ravi ?

- C’est ma réponse à ceux qui voulaient me pousser vers la sortie en début de saison. D’ailleurs, cette histoire de revue à la baisse de mon salaire m’a énormément affecté. Certes, j’étais d’accord pour qu’on revoie à la baisse mon salaire à condition qu’on me verse tous mes arriérés et une fois le mercato hivernal, j’avais la possibilité d’aller sous d’autres cieux

- Cette décision tient-elle toujours ?

- Honnêtement, j’ai abandonné l’idée de quitter le club, surtout après avoir retrouvé la forme. Désormais, mon vœu est d’aller jusqu’au bout de mon contrat. Si on nous laisse travailler en paix lors de la phase retour, on fera des merveilles et, puis, pour les salaires, on laisse entendre que Naftal va les prendre en charge dès la signature du contrat avec le club, ce qui est une bonne chose pour les joueurs qui ont besoin de réconfort moral pour bien faire leur boulot.

- Il ne nous reste qu’à vous souhaiter une bonne année !

- J’en profite pour adresser mes vœux à tous les supporters du MCO tout en leur donnant rendez-vous dès le mois prochain pour réaliser d’autres exploits.

M. S.

 

Le MCO harcèle Belhani

Comme rapporté par nos soins dans notre édition d’hier, le portier N°1 du Nasria Abderaouf Belhani sera en fin de contrat lundi 31 décembre 2012, sans que la direction du club fasse un geste pour tenter de le prolonger. Incontestablement, meilleur Nahdiste depuis l’entame de la saison, Belhani a été le principal artisan du bon début de saison de son équipe. Des prestations de haut vol qui lui ont valu moult convoitises. Libre de s’engager avec le club de son choix puisqu’il sera libre de tout engagement dans deux jours, le portier nahdiste préfère donner la priorité à son club, celui-là même dont il porte dans son cœur et qui lui permis de se faire un nom. Mais devant la non-réactivité des dirigeants Husseindéens, Belhani pourrait bien filer en douceur vers un club de l’élite. Il est vrai que les contacts ne manquent pas pour Belhani, mais le club le plus insistant pour l’enrôler est le Mouloudia d’Oran. Les Hamraoua lui auraient transmis une offre deux fois supérieure à ce qu’il aurait exigé comme salaire aux dirigeants husseindéens. C’est dire que l’enfant de Vauban est prêt à faire des sacrifices pour rester auprès des siens. La balle est dans la camp de la direction, qui doit réagir au plus vite pour ficeler ce dossier, faute de quoi, ils pourraient regretter leur laisser-aller, et voir Belhani s’engager avec le Mouloudia d’Oran, club qui insiste pour l’enrôler.

M. A.

 

Kouriba victime d’une élongation

Sorti vers la fin du match d’avant-hier, le jeune attaquant mouloudéen souffre d’une élongation à la cuisse. Il devait passer une échographie afin de situer la nature de la blessure.

 

Réunion hier après-midi

Après le match de vendredi, l’entraîneur Djamel Benchadli a indiqué que la réunion pour discuter du recrutement et établir la liste des libérés était prévue hier après-midi.

 

La prime du WAT perçue hier

La prime du succès sur le WAT devait être versée hier aux joueurs. A rappeler que le montant de cette prime est de 10 millions.

 

Reprise mercredi

La reprise des entraînements est prévue mercredi. Quatre jours après, l’équipe entrera en regroupement dans un lieu qui reste à déterminer.

 

La liste des libérés se fera en fonction de…

Alors que les spéculations vont bon train sur les noms des éléments qui seront libérés, pour couper court à toutes les rumeurs, on a appris que cette liste sera établie en fonction du recrutement.

 

 

Tags: ,

Classement