Accédez directement au site compétition

WAT/Benyellès : «Je partirais si le recrutement est…»

En marge de la séance d’entraînement de lundi après-midi, l’entraîneur tlemcénien, qui estime que son bilan est honorable depuis qu’il drive le Widad, menace de jeter l’éponge si le recrutement demandé ne répond pas à son attente.

- Un mot sur la défaite concédée à Oran face au MCO…

- Je peux vous dire que c’est une défaite amère dans la mesure où nous avons encaissé en fin de partie, c’est-à-dire au moment où nous tenions le nul. Les joueurs se sont déconcentrés à quelques minutes du coup de sifflet final.

- Cela fait cinq matches que vous drivez le WAT, quel bilan faites-vous ?

- Je pense qu’il est honorable même s’il reste encore un match de coupe d’Algérie. Le Widad a récolté sept points en quatre rencontres, ce qui n’est pas trop mal quand on connaît la situation du club.

- Vous attendiez le mercato avec impatience, pensez-vous au recrutement ?

- Franchement, j’ai demandé à la direction de renforcer l’équipe par un défenseur axial, un milieu récupérateur et deux attaquants.

- Avez-vous ciblé des joueurs en particulier ?

- Sincèrement, pas encore. En concertation avec le président, nous avons arrêté les postes à pourvoir. La direction va proposer des noms et c’est à moi de choisir les éléments valables. Je connais pratiquement tous les joueurs algériens qui évoluent en Ligues 1 et 2, mais pas les Africains.

- Et si vous n’obtenez pas ce que vous avez demandé ?

- Je ne vous cache pas et je vous le dis en toute franchise, si jamais le recrutement ne correspond pas à notre attente, je partirais. Je n’ai pas envie de souffrir encore. J’ai une carte de visite avec plusieurs accessions et je voudrai bien la préserver.

- Avez-vous arrêté la liste des joueurs à libérer ?

- Ecoutez, comment voulez-vous libérer des joueurs alors que l’effectif actuel est de dix-sept. Donc, imaginez que je libère un joueur. Aussi, aucun élément ne sera libéré, mais je vous le redis, s’il n’y a rien de nouveau, je ne serais pas partant pour la phase retour.

- Que devrait-on faire, d’après vous, pour remettre le WAT sur les rails ?

- Je pense qu’il y a un volet qui a été complètement délaissé. C’est celui de la formation. A titre d’exemple, sur 10 milliards de subvention, j’aurais réservé au moins deux milliards pour le centre de formation de Bouhenak (Imama) et je nommerai un grand entraîneur diplômé pour encadrer les jeunes. En vérité en douze années, c’est-à-dire depuis 2000, rien n’a été fait pour améliorer les choses.

- Vous abordez ce week-end un autre challenge qui est celui de la coupe face à une équipe d’Azzaba qui évolue en régionale une. Comment voyez-vous cette rencontre ?

- D’abord, je dirai qu’en coupe d’Algérie, il n’y a pas de petites ou grandes équipes. Tout le monde part à chances égales. Et puis, je vous renvoie à l’année 2000, lorsqu’un petit club, le CR Beni Thour, nous avait battus en finale de la coupe d’Algérie avant d’être félicité par le président de la République.

- Y aura-t-il une préparation spéciale pour ce match de coupe ?

- Nous nous préparons normalement pour affronter la JJA dont nous n’avons aucune information sur cette équipe. Mais j’ai demandé à des amis de m’en fournir. D’ailleurs, pour permettre à mes joueurs de souffler un peu, j’ai diminué la charge avec un seul entraînement par jour.

- Le stage d’hiver aura-t-il lieu à l’étranger ?

- Je suis catégorique sur ce point, je n’irai pas faire du tourisme à l’étranger. C’est à Tlemcen au plateau de Lalla Setti que nous allons nous préparer. Si bien sûr je suis encore entraîneur du WAT, le stage débutera du 2 au 10 janvier avec au programme trois rencontres amicales contre deux équipes de Ligue 2 et un match face à une équipe de régionale. Les sparring-partners seront désignés ultérieurement.

A. Z.

 

Beaucoup d’absents face à la JJA

Face à la JJA, l’entraîneur tlemcénien Benyellès devra encore puiser dans l’effectif des espoirs pour composer le onze rentrant de la rencontre de la coupe d’Algérie. En effet, pas moins de quatre joueurs devront faire l’impasse sur ce match. Il s’agit de Mazouzi et de Mebarki blessés, de Rechrouche et Boulemdaïs suspendus pour cumul de cartons.

 

Ghazali et Messaoudi ciblés

Même si le coach Benyellès n’a pas voulu dévoiler les noms des joueurs ciblés, des sources proches du club des Zianides font état de pourparlers avec l’attaquant Ghazali et le défenseur Messaoudi qui ont déjà porté les couleurs bleu et blanc de la formation du WAT.

Tags: ,

Classement